Test du Samsung Galaxy S6 Edge

Stéphane Moussie |

Par la force des choses, Samsung s'aventure dans une galaxie lointaine, très lointaine, avec son nouveau vaisseau amiral, le Galaxy S6 Edge. Le clinquant Galaxy S5 n'a rien pu faire l'année dernière face aux supersoniques iPhone 6 et aux smartphones chinois qui ont pris leur envol. Pour ne pas battre de l'aile de nouveau, le constructeur sud-coréen tente donc une toute nouvelle formule en remplaçant la carrosserie, le moteur et le logiciel. Décollage réussi pour le Galaxy S6 Edge ?

Un design et une fabrication haut de gamme

Jusqu'à présent, les Galaxy S n'ont jamais brillé par leur design ni par la qualité de leur fabrication. Avec ses tranches en plastique chromé et son dos en barquette de poulet, le Galaxy S5 faisait toc.

Samsung a enfin mis un terme à ses mauvaises habitudes cette année. Le Galaxy S6 (Edge) a un design et une fabrication qui correspondent à son statut d'appareil haut de gamme.

Le cadre est fait de métal, une première pour un Galaxy S. Les deux faces sont, elles, intégralement recouvertes de verre. Un chanfrein brillant fait la jonction entre ces deux parties. Les finitions sont exemplaires.

Alors que le Galaxy S5 ressemblait à un smartphone de milieu de gamme, le Galaxy S6 (Edge) se démarque véritablement de la masse par sa confection premium. On sait pourquoi on a dépensé plus de 700 € rien qu'en le tenant, ce qui n'était pas le cas avec ses prédécesseurs.

La taille de l'écran du Galaxy S6 Edge (5,1") est à mi-chemin entre celui de l'iPhone 6 (4,7") et de l'iPhone 6 Plus (5,5"), mais ses dimensions globales sont plus proches de l'iPhone 6 (142,1 x 70,1 x 7 mm contre 138,1 x 67 x 6,9 mm).

Cette nouvelle enveloppe implique toutefois des changements qui pourront décevoir certains utilisateurs. Le verre au dos prend très facilement les traces de doigt et s'en sortira moins bien que le plastique en cas de chute.

L'abandon du plastique signe aussi l'abandon de l'étanchéité. L'assemblage rend par ailleurs impossible le remplacement de la batterie et le lecteur de carte micro SD passe à la trappe. Ce sont des changements qui ne sonneront pas pareil aux oreilles de tout le monde. Selon ce que vous cherchez dans un smartphone, ce sera une perte, ou pas. Disons que le Galaxy S5 a un profil de baroudeur, tandis que le Galaxy S6 (Edge) est urbain.

Samsung n'accorde pas encore autant de soin au détail qu'Apple. Les trous de la tranche inférieure ne sont pas placés de manière symétrique, alors qu'ils le sont sur l’iPhone 6.

Un écran magnifique, mais...

Pour appuyer encore plus son caractère pimpant, Samsung a décliné son porte-étendard en une version avec écran aux bords incurvés, le Galaxy S6 Edge — c'est ce modèle que nous testons.

Le Galaxy Note Edge avait déjà un écran débordant, mais seulement sur un côté (il s'agissait en fait d'un second écran tout en longueur) et il n'a été produit qu'en petite quantité. L'écran du Galaxy S6 Edge s'étend, lui, sur les deux côtés. L'effet est assurément joli. Ces bords incurvés donnent un peu de relief à l'image. À côté, l'écran de l'iPhone 6 est tristement... plat.

Cet écran débordant est d'autant plus saisissant qu'il est d'excellente qualité. Sa définition Quad HD (2560 x 1440 pixels) assure bien entendu un rendu ultra précis. Le Galaxy S6 Edge peut se targuer d'avoir une résolution de 577 ppp, contre « seulement » 326 ppp pour l'iPhone 6 et 401 ppp pour l'iPhone 6 Plus. Cela étant, impossible de voir à l'œil nu plus de détails sur le smartphone de Samsung.

Grâce à la technologie Super AMOLED, l'écran du Galaxy S6 Edge est très contrasté et ses noirs sont très profonds. La luminosité est capable de dépasser les 600 cd/m2, un record selon AnandTech, ce qui veut dire que même en plein soleil, l'écran reste lisible.

La colorimétrie, qui est généralement le point faible des écrans AMOLED, est ici excellente. Les couleurs sont très fidèles, mais pour chipoter, on regrettera que le blanc ne soit pas un peu plus blanc (l'iPhone 6 fait mieux sur ce point).

Si cet écran est une grande réussite technique, c'est malheureusement moins le cas sur le plan de l'ergonomie. L'appareil tient bien en mains, mais l’écran qui s'étend jusque sur les bords oblige à faire preuve de plus de doigté pour éviter les tapotements indésirables.

Quand on veut appuyer avec le pouce sur le bouton Menu situé en haut à gauche des applications, il arrive parfois que l'éminence thénar (la partie de la main située sous le pouce) tapote en même temps, ou avant, sur un bouton en bas à droite.

Et si l'on préfère ouvrir le menu des applications d'un geste latéral, la courbure complique un peu la tâche. Il faut aller chercher plus loin le bord de l'écran avec son doigt pour bien ouvrir le panneau latéral. Certes, l'effet visuel est sympathique (c'est comme si on allait chercher ce menu derrière l'interface visible), mais c'est moins pratique à exécuter.

Les bords courbés ne posent pas de problème de lecture en général. On tombe parfois sur des textes qui « coulent » sur les bords car leur marge n'est pas assez importante. Ça ne gêne pas la lecture, mais l'effet n'est pas très heureux. Pour les vidéos en plein écran, le débordement sur les côtés n'apporte rien et n'enlève rien.

Samsung propose bien quelques fonctions spéciales pour les bords de l'écran, mais rien de très utile. La fonction EtiquEdge permet d'afficher des raccourcis vers des contacts en faisant glisser son doigt à partir du bord sur l'écran d'accueil. On peut également placer à cet endroit un widget pour Kick, l'application de foot de Samsung.

Quand l'écran est éteint, le bord peut afficher quelques informations, comme l'heure, la météo, les emails reçus et un flux RSS. Il faut pour cela effectuer un va-et-vient rapide le long de l'écran latéral. Un drôle de geste pas toujours bien reconnu. On a de toute façon plus vite fait d'allumer entièrement l'écran.

Ces petits ajouts ne parviennent pas à justifier l'intérêt de cet écran débordant ni à faire oublier ses soucis d'ergonomie. Au bout du compte, cet écran incurvé ne dépasse pas le stade de la démonstration technologique jolie, mais inutile.

Des performances de premier ordre

Un processeur et un GPU qui assurent

Contrairement à l'année dernière, Samsung n'a pas choisi un système sur puce (SoC) de Qualcomm et bien lui en a pris au vu des déboires du Snapdragon 810 qui chauffe trop. Le Galaxy S6 Edge est équipé du Exynos 7420 fait maison, qui est aussi le premier SoC pour mobile gravé en 14 nm. Il est composé de quatre cœurs Cortex A57 cadencés à 2,1 GHz et quatre cœurs Cortex A53 à 1,5 GHz. Son GPU est un Mali T760MP8 cadencé à 772 MHz. 3 Go de RAM DDR4 viennent épauler tout ça.

Les performances du Galaxy S6 Edge sont de haut vol. La navigation dans le système (Android 5.0.2) est rapide et fluide — encore heureux vu les caractéristiques du processeur. Aucun jeu ne lui pose problème et les temps de chargement sont rapides. La lecture de vidéo 4K (une définition qu'il est capable de sauvegarder avec le capteur photo intégré) est parfaitement fluide, ce qui n'était pas toujours le cas avec son prédécesseur.

Test synthétique. Le plus grand est le meilleur.
Test graphique. Le plus grand est le meilleur.

La très haute définition de l'écran vient un peu plomber le résultat du Galaxy S6 Edge sur le test graphique GFXBench 3.0 Manhattan onscreen, mais nous n'avons constaté aucun ralentissement dans tous les jeux que nous avons testés, y compris les plus gourmands.

Test graphique. Le plus grand est le meilleur.
Test JavaScript. Le plus petit est le meilleur.

Une connexion sans fil irréprochable

La connexion sans fil du Galaxy S6 est à la pointe. Il prend en charge le Wi-Fi 802.11ac, le Bluetooth 4.1, la 4G+ (LTE-A), dipose d'un émetteur infrarouge pour commander un téléviseur et se recharge sans fil.

Les performances du Wi-Fi n'évoluent pas par rapport au Galaxy S5, ce qui n'a rien de décevant puisqu'elles étaient déjà excellentes l'année dernière. Connecté à une AirPort Time Capsule en 802.11ac (à quelques mètres de la borne et dans un environnement surchargé d’ondes sans fil), il atteint 150 Mbit/s au maximum (moyenne de 90 Mbit/s). C'est du même niveau que les iPhone 6.

Samsung utilise des modems différents selon les opérateurs et les pays. Chipworks a découvert un modem maison, le Shannon 333, mais des puces de Qualcomm sont aussi utilisées. Quoi qu'il en soit, le Galaxy S6 prend en charge la 4G+ (LTE-A) de catégorie 6 (jusqu'à 300 Mbit/s) au moins. Nous avons obtenu un résultat record sur le réseau de Bouygues Telecom à Lyon : 92 Mbit/s. Le maximum que nous avons pu mesurer avec les iPhone 6 à l'extérieur de la rédaction de MacGeneration est environ 60 Mbit/s.

Toujours sur le plan du sans fil, le Galaxy S6 peut être rechargé simplement en le posant sur une base compatible. Il supporte le standard Qi, le plus répandu dans les terminaux mobiles. Nous avons pu vérifier le bon fonctionnement de la recharge avec un chargeur Qi Koolpuck. La recharge est bien plus longue qu'avec un câble (elle demande deux fois plus de temps selon les mesures de FrAndroid), mais on apprécie tout de même cette technologie sympathique.

Une autonomie qui recule

On en vient à l'autonomie de l'appareil. Les Galaxy S6 sont équipés d'une batterie 2 600 mAh, contre 2 800 mAh pour le Galaxy S5. Cette capacité moindre (et les pixels supplémentaires à gérer) a malheureusement un impact négatif sur l'autonomie. Alors que le Galaxy S5 tenait sans problème un jour et demi, voire deux, en utilisation polyvalente, le nouveau smartphone tient plutôt une journée. Ce n'est pas véritablement mauvais, et en coupant certaines fonctions on atteint la journée et demie, mais c'est tout de même en recul par rapport à la génération précédente... et il n'y a plus la possibilité de remplacer la batterie.

Le mode ultra économie d'énergie, qui passe l'écran en noir et blanc et ne garde que les fonctions indispensables, est toujours présent pour allonger de plusieurs heures l'autonomie en cas d'urgence. Toujours est-il que Samsung ne peut plus se moquer des possesseurs d'iPhone à propos de l'autonomie.

Un lecteur d'empreintes digitales qui fonctionne

Le lecteur d'empreintes digitales du Galaxy S5 était une calamité : il fallait soigneusement balayer son doigt sur le bouton d'accueil pour qu'il soit reconnu. Le geste n'était pas pratique et la reconnaissance échouait fréquemment.

Samsung a heureusement corrigé cela avec le Galaxy S6 Edge. Il suffit maintenant de poser son doigt sur le bouton d'accueil, comme on le ferait avec le capteur Touch ID de l'iPhone. La reconnaissance est aussi bonne que celle de l'iPhone ; il y a très peu d'erreurs et l'opération est très rapide.

Un excellent appareil photo

Pour une fois, le nombre de mégapixels de l'appareil photo du nouveau Galaxy S n'augmente pas, mais des améliorations ont été apportées, au point d'en faire l'un des meilleurs du marché. Le capteur photo de 16 mégapixels ouvre à ƒ/1,9.

L'appareil photo, qui profite de la stabilisation optique, peut se lancer d'un double clic sur le bouton d'accueil. Un raccourci très pratique pour prendre un cliché sur le vif, d'autant que le déclenchement est ultra rapide.

Le rendu des photos est excellent. Les images sont très détaillées et les couleurs vives sans être fausses. En basse lumière, le bruit reste raisonnable.

L'appareil photo dispose d'un mode Pro qui permet de contrôler finement sa prise de vue en réglant les ISO, la balance des blancs, etc.

Galaxy S6 - Cliquer pour agrandir
iPhone 6 - Cliquer pour agrandir
Galaxy S6 - Cliquer pour agrandir
iPhone 6 - Cliquer pour agrandir
Galaxy S6 - Cliquer pour agrandir
iPhone 6 - Cliquer pour agrandir
Galaxy S6 - Cliquer pour agrandir
iPhone 6 - Cliquer pour agrandir
Galaxy S6 - Cliquer pour agrandir
iPhone 6 - Cliquer pour agrandir
Galaxy S6 avec flash - Cliquer pour agrandir
iPhone 6 avec flash - Cliquer pour agrandir
Galaxy S6 - Cliquer pour agrandir
iPhone 6 - Cliquer pour agrandir
Galaxy S6 - Cliquer pour agrandir
iPhone 6 - Cliquer pour agrandir
Galaxy S6 - Cliquer pour agrandir
iPhone 6 - Cliquer pour agrandir

Le Galaxy S6 Edge est par ailleurs capable de filmer en 4K (3840 x 2160 px) et en ralenti à 120 i/s en 720p (c'est moins bien que les iPhone 6 qui font du 240 i/s dans cette définition).

Le mode Pro avec la visualisation du rendu des réglages et effets en temps réel.

Un système plus homogène

Aussi incroyable que cela puisse paraître, Samsung s'est vanté avoir mis 40 % de fonctions en moins dans le Galaxy S6 Edge que le Galaxy S5. Mais c'est effectivement une bonne nouvelle, tant le S5 débordait de fonctions gadgets. Air View, qui affichait des informations au survol d'un élément, ou Air Browse, qui faisait défiler des éléments par des gestes de la main sans toucher le smartphone, ont ainsi disparu et on ne s'en plaindra pas.

Les fonctions qui ont survécu sont cachées dans les réglages. En fouillant un peu, on peut activer le très efficace Download Booster, qui accélère les téléchargements en combinant les connexions Wi-Fi et 4G, le pratique Smart Stay, qui garde l'écran allumé tant qu'on le regarde, et le mode silencieux en posant le téléphone face contre table.

Un gros effort a aussi été apporté à la surcouche TouchWiz. On n'a plus l'impression d'avoir deux systèmes en un. La surcouche de Samsung cohabite de manière plus harmonieuse avec les éléments standards d'Android Lollipop.

Le mode multifenêtre est bien intégré ; dans la vue multitâche, un bouton permet d'afficher une application sur seulement une moitié de l'écran. On peut aussi redimensionner manuellement une application en glissant son doigt à partir de son coin en haut à gauche.

Samsung a aussi levé le pied sur l'intégration de ses applications... mais promeut maintenant celles d'autres. Instagram, Facebook Messenger, WhatsApp, OneDrive, OneNote et Skype sont préinstallés. Si on ne s'en sert pas, on peut désactiver ces apps (mais pas les désinstaller complètement, du moins pas simplement).

Des thèmes qui changent la police, les icônes, les sons et le fond d'écran sont disponibles. Ils ne sont pas tous réussis et la sélection est pour le moment assez restreinte, mais on apprécie cet effort de personnalisation.

Pour conclure

Samsung a su tirer les leçons de l'échec du Galaxy S5. Ses deux principales erreurs, une fabrication cheap et une surcouche logicielle laide, n'ont pas été répétées.

Le Galaxy S6 Edge est impressionnant. On n'avait jamais vu un smartphone Android rassembler un écran, une finition, un appareil photo et un processeur d'une telle qualité. Samsung signe là sans conteste son plus beau smartphone.

Cependant, cet écran incurvé si joli joue aussi des tours à l'appareil. Il pose quelques soucis ergonomiques et n'apporte rien du point de vue fonctionnel. Le Galaxy S6 « standard », qui partage les mêmes caractéristiques techniques à l'exception de cet écran débordant, est au bout d'un compte un meilleur choix (sa note aurait un point de plus), d'autant qu'il est vendu 150 € moins cher.


859 €

Achat recommandé

Les plus :

  • Écran magnifique...

  • Excellentes performances
  • Appareil photo remarquable
  • Fabrication haut de gamme
  • Système homogène

Les moins :

  • … mais qui pose des problèmes d'ergonomie et qui n'apporte rien sur le plan fonctionnel
  • Autonomie en baisse
  • Pas étanche
  • Prix
avatar Tournicoti | 

Comme toi je constate le désaveu de Samsung et ne crois pas que ça suffise à switcher d'un iPhone.

Je pense juste à une volonté d'en faire un étendard qui n'aurait plus à rougir de la comparaison. Une stratégie un peu médiocre moralement mais qui je crois pourrait être efficace commercialement.

avatar sachouba | 

@SIMOMAX1512:

Les mêmes caractéristiques hein..
Écran AMOLED 2K VS LCD 750p
Processeur 80% plus rapide
3Go de RAM LPDDR4 VS 1Go de RAM LPDDR3
Appareils photos 16/5MP avec OIS VS 8/1MP sans OIS...

C'est vrai que c'est très semblable tout ça, et on n'a pas regardé la moitié des caractéristiques...
Et le S6 Edge est tout sauf fermé, on peut au moins utiliser la NFC, le Bluetooth, le Wifi Direct, etc. comme on l'entend, avec un port MicroUSB standard...

avatar mouchtik93 | 

Beaucoup de gens, moi dedans ne veulent pas avoir un échosystème Apple, non modifiable extra fermé et ... Apple quoi, c'est joli, c'est bien mais quand tu aime les choses de base.
De quoi parles-tu de "leur iphone6"? le design reste très différent, pour les spec Apple s'est surtout enfin mis à jour avec une "vraie" puissance de processeur et un grand écran enfin, "grand".

avatar julien76 | 

@Hello7 :

Les grand écrans étaient debile sur ce site , jusqu'à ce que Apple sorte un iPhone avec grand écrans ou c'est devenue 'la base ´ !

Je prend le paris que dans les années à venir apple sort un écrans de ce style et ici on criera à la révolution !

avatar Tournicoti | 

Non, il faut reconnaitre qu'Apple a souvent été pertinent dans ses choix entre fonction qui apporte un gain réel, et celle qui n'est qu'un concours de bite. Si je schématisais grossièrement un exemple: ils ont été longtemps les seuls à améliorer le rendu des photos avec un bon capteur, plutôt que faire la course au pixels et tant que valeur étalon du rendu.
Le seul reproche que j'aurais à leur faire (outre les prix et le coté sectaire des fanboys...) est de trop fermer leurs systèmes. Mais d'un autre coté pour voir comment ma mère se débrouille avec son iPad et son Galaxy: iOS est plus facile et elle fait moins d'erreurs. Donc même ce coté fermé que je déplore apporte quelque chose en fait.
Mais pour la taille d'écran et continuer dans l'anecdote, c'est le seul frein pour que ma mère ne passe sur iPhone. Elle voulait un bon téléphone, pas cher et un écran de 4,5/5 pouces. Son GS3 lui a couté 180€ neuf.

avatar aldomoco | 

@Fulmicoton ...et le coté sectaire des fanboys...

Des fanboys sectaires il y en pas que chez Apple, c'est une histoire qui remonte aux années 80 où il fallait avoir un sacré moral pour défendre l'entreprise et il a fallu attendre le retour de jobs en 97 et la sortie du premier iMac en 98 pour entrevoir le bout du tunnel. Maintenant c'est que du bonheur ;-)

avatar bbibas | 

Trop drôle MacG, fabrication haut de gamme !!!! Déjà visible sur vos photos les problèmes de finitions du S6. A mon avis, vous souhaitez des connexions sur le forum pour augmenter les clics et faire venir les annonceurs sur le site...

avatar Mickaël Bazoge | 
Non.
avatar jazz678 | 

@MickaëlBazoge :
Quand vous répondez à quelqu'un, pourriez-vous mettre son pseudo svp?
Sinon on ne comprend rien.

avatar Florian Innocente | 
@jazz678 MickaëlBazoge répondait à bbibas, qui faisait des allégations assez idiotes, caché courageusement derrière son pseudo et probablement avec quelques intentions mal placées. Quelqu'un de pas très clair ni digne de confiance en somme.
avatar Tournicoti | 

@Florian
D'une certaine manière je comprend la confusion de jazz. Dans l'exemple ici on peut bien voir l'indentation des réponses, mais avec des réponses multiples c'est parfois plus difficile.
Je ne suis pas dans l'informatique mais n'est-il pas possible de "titrer" les réponses par une balise d'en-tête avec nom/date/heure?

avatar DrStrange | 

Je l'ai également eu en mains, et les bords incurvés sont vraiment plus gadgets qu'autr chose: trop mince pour vraiment servir d'affichage d'appoint lorsque l'écran principal est éteint.

Tout de même, bravo Samsung, bel effort!

avatar lmouillart | 

Ce qui est vraiment dommage (surtout connaissance l'excellence de Samsung dans le domaine de la photo moyenne gamme), c'est qu'ils ne permettent pas l'utilisation de la prise de vue en RAW (pourtant possible normalement par Android 5.x).

La tranche en alu, est moins agréable en main que celle du s6, la faute a la petite arrête un peu trop tranchante, et une petite trappe micro sd aurait été bienvenue (accessoire surement sacrifié sur l'autel de l'amélioration des marges).

Sinon concernant l'autonomie j'ai vu passer quelques articles faisant mention d'une mise à jour permettant d'améliorer de l'ordre de 10-20% l'autonomie. Je ne sais pas si la faible autonomie constatée est mesurée avant ou après cette mise à jour (push service & rom).

Assez curieusement, et pour je ne sais quelle raison (régression ?), sur les beta d'Android 5 j'avais une autonomie tout simplement hallucinante (plusieurs semaines en veille sur un Nexus 5), et depuis les versions 5 et supérieure ce n'est plus le cas.

Ce qui est dommage sur toute cette gamme 2015, c'est que le QHD qui peut être intéressant pour certains usages (casque VR) n'est pas désactivable pour passer à une résolution plus standard.
En effet même sur 5.5" pouces difficile de faire à coup sur la différence entre HD et QHD.

avatar Florian Innocente | 
@lmouillart C'est pas faux pour le côté assez tranchant des arrêtes du fait de leur faible hauteur à cause du débord de l'écran. On le tient bien mieux qu'un iPhone 6 qui est une vraie savonnette mais le S6 non Edge doit être probablement plus confortable serré dans la main.
avatar Bardyl | 

Plus confortable oui, je confirme. J'ai reçu mon S6 aujourd'hui et venant d'un Note 3 un peu plus imposant, je dois bien avouer qu'il a tendance à facilement glisser des doigts quand on ne fait pas gaffe. Question d'habitude je pense. Mais par contre, niveau confort, je le préfère carrément au Edge.

avatar PINOCU | 

Les photos du Samsung sont comme d'habitude trop saturées. Quand à l'utilisation, l'écosystème Apple a des années lumière d'avance. Acheter une copie pour le prix de l'original, non merci... Je garde mon iPhone.

avatar Quintus | 

Un article qui ne parle pas de iWatch ça manquait !

Il est vraiment bon ce téléphone et bien que je n'ai jamais été fan de Samsung, au vu des caractéristiques, je trouve vraiment la note un peu légère comparée au 9 de l'iphone 6 mais bon, ne froissons pas certains dévots (ex : Samsung restera toujours inférieure à l'iPhone quoi qu'il arrive dixit Comass) qui m'ont bien fait rire.

avatar Lestat1886 | 

@Neufouad :
Exact! Même l'iPhone 5s d'en tire encore bien

avatar SugarWater | 

L'écran c'est pour la frime, c'est
comme pour l'Apple watch, c'est la frime qui joue.

avatar pistache18 | 

Je déteste Samsung mais ... Je suis bluffé par la qualité de l'appareil photo ! Bravos mérités

avatar Keor | 

Les vis apparentes du port lighting sont magnifiques ! On dirait une copie chinoise du s6...

avatar simnico971 | 

Si l'iPhone est devant pour l'écosystème, iOS, l'optimisation et la qualité de fabrication, je reconnais volontiers que Samsung met la barre très haut avec l'écran et l'appareil photo du S6. Bluffant.

avatar Crkm | 

Faut vraiment avoir des œillères pour ne pas admettre que ce S6 est de qualité au moins équivalente à l'iphone 6

avatar asheden | 

@Crkm :
D'un point de vue purement matériel, sans aucun doute. Après la fiche technique ne fait pas tout, bien heureusement

avatar pistache18 | 

Un critère de choix utile quand on aime changer de smartphone. La tenue de la côte ! Un iphone se revent bien plus cher qu'un Samsung ! De plus Samsung ne sait plus vendre sans ODR (offre de remboursement ), ce qui conduit à faire penser que le prix affiché est surévalué !!!

avatar pistache18 | 

... Surévalué !

avatar diegue | 

Le S6 est moins mis en avant mais beaucoup plus pratique. Les bords sur le S6 Edge donnent l'impression (mais que l'impression ?) d'un écran plus petit. Seulement Samsung France qui joue toujours "petit" ne propose le S6 qu'à 32 Go maxi forçant l'achat d'un Edge (+ 250€) pour avoir un 64 Go. Je rappelle qu'il n'y a pas de slot microSD sur les S6. Il faut être vraiment Samsungphile pour payer si cher un tel S6 Edge par rapport à un iPhone 6 !

avatar PierreBurgi | 

L'iPhone côté verre sur le sol en gravier !!!! Mon dieu

avatar Doctomac | 

La copie est incroyable (Samsung reprend tous les ingrédients qui ont fait le succès de l'iPhone) mais elle est aussi bancale et représentative du travail de Samsung : on copie le gros mais pas le détail (c'est à dire ce qui prend le plus de temps et de savoir faire).

Il suffit de voir comment Samsung ne se s'embête pas des détails de finition comme l'alignement des différents éléments de la coque. Là ou Apple assure l'alignement de toutes les pièces dans son iPhone, Samsung donne l'impression d'y aller au pifomètre et par conséquent rien n'est aligné dans son S6.

http://www.imore.com/difference-apple-samsung-industrial-design

avatar rikki finefleur | 

SI tu y vois une copie comment dire..
La face avant ? Non
L'écran incurvé ? Non
Les cotés ? Non
Le dos ? Non..
Donc il reste quoi ?
Bref .. lire doctomac est toujours plaisant , un adepte commercial d'une marque

Ha oui des trous ne sont pas alignés comme chez le concurrent Apple.
Je pensais qu'on achetait un phone pour son écran, l'autonomie et son appareil photo. :p

Quand au design doctomac, achètes toi des lunettes si tu confonds un 6 avec ce edge... Cela devient grave si tu les confonds :-)

avatar Doctomac | 

J'y vois les copies fondamentales suivantes :

Oui les côtes, on le voit sur le dernière photo de la page 1 sauf être complètement aveugle ou terriblement de mauvaise foi. C'est encore plus vrai pour le S6 non EDGE. C'est un point important puisque cela constitue les contours de la coque et cela donne une identité au téléphone. En l’occurrence ici, Samsung a voulu se rapprocher au plus près de l’identité visuelle de l'iPhone pour relancer ses ventes en berne.

J'y vois aussi le design des antennes en bande inventé par Apple avec l'iPhone 4 puis repris par d'autres et Samsung maintenant.

J'y vois la conception unibody avec une batterie inamovible, la disparition du port SD (tant vanté par les commerciaux de Samsung il y a encore quelques mois, dont toi j'imagine).

J'y vois effectivement la disposition des différents éléments de la coque mais on voit l'amateurisme ou la copie facile et rapide, ces éléments étant alignés par un aveugle chez Samsung. C'est sûr cette absence d'alignement ne choque pas les personnes habituées à des produits de piètre design (dont toi j'imagine) mais mais pour les personnes habituées aux produits Apple et à la finition impeccable, cela fait une différence.

J'y vois aussi, après sûrement un démontage des iPhone d'Apple par les bras cassés de chez Samsung, une copie du Touch ID et de son implémentation.

Enfin, j'y vois aussi un copie des fonctionnalités puisque Samsung a copié Apple Pay et propose Samsung Pay avec une implémentation identique à Apple Pay (identification Touch ID et tokenization).

On se demande qui a besoin de lunette ?

avatar philus39 | 

Ne serait-ce point la chaufferie de la Doua ?

avatar Sebr2611 | 

Mouai.. J'ai beau reconnaître qu'il offre de meilleures performances qu'un iPhone, je ne suis pas, mais alors pas un milliardième de seconde intéressé par ce truc, ni pour aucun smartphone Samsung.

Samsung pourra bien faire tous les efforts du monde pour faire changer de bord les clients, jamais je ne quitterai ma belle prairie bien verte qu'est l'écosystème d'Apple.

avatar introid | 

La prise en main de l'Edge est douloureuse car les tranches sont très fines et finalement niveau confort écran cela donne l'impression d'avoir moins de largeur pour la lecture.
Donc au final peut être un design plus classique mais joli et un bel appareil, donc pour moi cela serait le S6 classique.
Attention, le LG G4 vient d'être annoncé également, un autre haut de gamme...

avatar ValeRoss46 | 

Niveau photos le S6 est tout simplement impressionnant, il met une grosse claque a l'iPhone 6. Ce dernier s'en sort mieux avec le flash par contre.

avatar ValeRoss46 | 

Niveau photos le S6 est tout simplement impressionnant, il met une grosse claque a l'iPhone 6. Ce dernier s'en sort mieux avec le flash par contre.

avatar shadoxas | 

Pour la première fois depuis que la gamme galaxy existe je vais dire que samsung vient de dépasser apple...pas seulement sur les fiches techniques mais sur tout absolument tout.
-L'appareil photo
-L'écran (ils avaient dépassé apple depuis le s5)
-La puissance (pas de surprise)
-La qualité de fabrication (avant on pouvait dire que c'était pas premium plus maintenant)
-Android >Apple ces derniers temps... La stabilité d'ios c'était sous ios 7xx et Lollipop m'impressionne vraiment...j'arrive toujours pas à croire que samsung a autant dépassé apple dans la vraie utilisation...impressionnant...Les iPhones commencait à me plaire..jusqu'à l'arrivée de ce galaxy

avatar Doctomac | 

Hummmm, on a le lover :

- la différence ne se fait qu'au niveau de situation d'obscurité. En condition de lumière, la différence n'est que faiblement perceptible et je dirais même que l'iphone 6 fait mieux en pleine lumière à l'extérieur.

- l'écran ??? Ah bon ? La résolution supérieure par rapport à l'iPhone 6 est imperceptible à l'oeil humain. Pour le reste, les deux écrans sont des très bonnes factures.

- Là encore, les différences sont très minimes (en accord avec les 6 mois qui séparent les deux téléphones) et pire, sur certains points l'iPhone fait mieux.

- la qualité de fabrication...pardon ? Aucune chance, cf mon poste ci-dessus.

- blablabla....Lollipop est un OS qui souffre et a souffert de nombreux bugs.

Donc non, (jai bien ri), Samsung n'a pas "autant dépassé Apple". Ils ont juste copié Apple et sont encore en-dessous (notamment dans la qualité du design).

avatar malcolmZ07 | 

@Shadoxas
Pour moi samsung à rattraper, mais pas dépassé sauf sur l'écran (je suis certains qu'apple va bientôt équiper ses mobiles de dalle amoled). Sinn objectivement chiffre à la l'appuie, l'iphone est un mobile encore très performant et sur plusieurs points, il est toujours devant.
En terme de puissance brute, l'A8X fait beaucoup que l'exynos dans tous les domaines, et l'A8 se débrouille bien. Le S6 perd 50% de ses performances après 10 min d'utilisation... le throttling est beaucoup trop important sur leurs puces et celles de qualcomm.

avatar lmouillart | 

- la différence ne se fait qu'au niveau de situation d'obscurité. En condition de lumière, la différence n'est que faiblement perceptible et je dirais même que l'iphone 6 fait mieux en pleine lumière à l'extérieur.
L'APN est le meilleurs jamais vu pour un smartphone dans les tests DXO

- l'écran ??? Ah bon ? La résolution supérieure par rapport à l'iPhone 6 est imperceptible à l'oeil humain. Pour le reste, les deux écrans sont des très bonnes factures.
Idem pour l'écran, Apple est sur un plateau avec les vieilles technologies LCD, Samsung fait des merveilles avec l'OLED.
Apple ne s'y est d'ailleurs pas trompé puisque dans son produit d'exception : l'Apple Watch, elle fait appel à des écran assez proche de cette technologie bien qu'en deça. (POLED de LG).

- Là encore, les différences sont très minimes (en accord avec les 6 mois qui séparent les deux téléphones) et pire, sur certains points l'iPhone fait mieux.
Niveau puissance, c'est totalement explosif ! Il se murmure par ailleurs que Samsung travaille sur un processeur totalement inhouse. J'ai hâte de voir ce que peu proposer le N°2 du chip (derrière Intel).

- la qualité de fabrication...pardon ? Aucune chance, cf mon poste ci-dessus.
Ne pas confondre conception et fabrication. Pour ce qui est de la conception Apple a pris parti de mettre d'abominables antennes, Samsung non, Apple a choisi de center sur un axe ses trous, Samsung non, et ?

Vous avez regardé le degré de précision et qualité afin d'obtenir les minutieux détails du dos ?

- blablabla....Lollipop est un OS qui souffre et a souffert de nombreux bugs.
Un lecteur attentif aura remarqué que Android 5.x est proposé par Google aux constructeurs qui possèdent leurs propres équipent de développements et labo d'assurance qualité. Surtout dans le cas de Samsung, un bug présent dans la version vanilla ne se retrouvera probablement pas chez Samsung.

avatar Lestat1886 | 

@lmouillart :
Niveau puyssance totalement explosif?? On dirait pas meme au niveau bench ou utilisation au quotidien... On est arrivé de toute façon à un tel niveau de performances au niveau du haut de gamme que ce genre de débat technico-technique est sterile

avatar Doctomac | 

@imouillart,

1) Blablabla....À lire les différents tests, le S6 est devant en condition d’obscurité mais sinon c'est comparable.

2) Blablabla...la réalité est plus nuancée. En terme de définition, l'écran du S6 est devant sur le papier mas en réalité sur ce terrain notre œil ne fait absolument pas la différence entre cet écran et celui de l'iPhone 6. C'est d'ailleurs une stratégie technique discutable, Samsung ayant bénéficié la stratégie commerciale puisque cet écran plombe les performances graphique du S6. Encore une fois, pour le reste, les deux écrans sont similaires.

3) Blablabla....ah oui c'est explosif sauf que les tests indiquent qu'une faible avance par rapport à l'iPhone 6 et sauf pour le graphique.

4) blablabla....Abominables antennes ? C'est une affirmations subjectives qui reposent que sur ta haine d'Apple (au vu du succès colossal de ce téléphone, il y a peu de gens qui trouvent ça abominable). Par ailleurs, c'est un peu fort de café ce que tu dis puisque Samsung copie comme les autre le design des antennes en bandes. Sur le S6, ces bandes sont absentes de l'arrière car il est en vert à la différence de l'iPhone 6. Mais pas de soucis, Samsung adoptera le même design l'année prochaine avec le S7 quand ils adopteront de l'Alu sur le dos et on verra ta réaction. Je suis impatient d'y être.
Moi je te parle de faits objectifs à savoir l'absence totale d'alignement des éléments de la coque. Un vrai carnage industriel et de design surprenant quand on sait que les productions modernes disposent de tous les outils nécessaires pour assurer ce détail à la perfection.

5) blablabla...Mais bien sûr. On parle ici de Samsung, c'est à dire une société nulle en software. Les bugs multiples de Android se retrouveront dans les téléphones de Samsung.

avatar lmouillart | 

Les faits sont difficile a avaler effectivement.
Que vous le vouliez ou non Samsung est l'étalon technologique de cette industrie.
Apple soit disant en avance a une demi génération de retard.

Effectivement Apple reste l'étalon dans le domaine financier et des capacités d'optimisation fiscale.

"5) blablabla...Mais bien sûr. On parle ici de Samsung, c'est à dire une société nulle en software. Les bugs multiples de Android se retrouveront dans les téléphones de Samsung."
De mémoire (et quelques études vous le confirmeront) la qualité du logiciel Apple est en deçà de la qualité des logiciels Google et en particulier en ce qui concerne Android.
Essayez donc de rester sur les faits plutôt que sur l'affect.

avatar shadoxas | 

L'appareil photo de l'iphone meilleur que celui du s6 lol. Va voir les test copain...sur tout les sites il est bien écrit que le s6 est meilleur et quand tu regarde les test tu ne peut qu'avouer la défaite d'apple pour ce qui est des écrans arrêtez de me parler des pixels ou résolution je m'en fou...regarde les deux écrans..juste regarde et tu verra blabla lollipop a des bugs? C'est marrant venant de quelqu'un qui défend ios 8 qui beug plus que Windows xp et la puissance... J'ai même pas envie d'en parler a9 vous rigolez.... L'iphone 6s doit avoir peur du galaxy s7

avatar Average Joe | 

iOS 8 qui bugge, t'as vu ça où iOS ne bugge quasi jamais et en tout cas jamais longtemps. Les mises à jour sont un peu longues mais au moins elles fonctionnent toutes. Je les pratique sur un iPod Touch et sur un iPhone 5s, toujours pas à la ramasse comme on le voit dans le test donc toujours présent au catalogue.

avatar byte_order | 

"- blablabla....Lollipop est un OS qui souffre et a souffert de nombreux bugs."

Je peux jouer aussi à l'affirmation gratuite :

blablabla... iOS 8 est un OS qui souffre et a souffert de nombreux bugs.

Voilà, comme ça on a beaucoup avancer, c'est cool.

avatar Doctomac | 

Quoi, elle n'est pas juste mon affirmation ?

avatar malcolmZ07 | 

je trouve que samsung a fait fort sur :
- l'écran
- L'appareil photo
Et tout ça va pousser Apple à se surpasser pour sa prochaine mouture.

Je tient à préciser aussi que le S6 est incapable de rester à du 600 cd/m2 pendant un temps prolongé, sinon ça détériore fortement la dalle amoled. Il faut forcer cette luminosité sur l'appareil , sinon on reste bloqué à du 300 cd/m2 (80%des cas). Ensuite, je lui aurai quand même mis un 8,5 car le gap entre le S5 et S6 est vraiment énorme et le changement de design n'est pas parfait mais plus qu'appréciable. Ils ont pris beaucoup plus de risque que leurs copains (htc,lg...) . Ils ont senti le vent tourné après l'échec commercial du S5, alors ils ont tout donné (contrairement à HTC qui pour moi va bientôt couler)

avatar Hideyasu | 

Ils ont appris de leurs erreurs, par votre le choix du dos en verre est bizarre, oui ça fait joli mais ça casse, je suis sur 4S & si je pouvais avoir uniquement de l'alu au dos je le ferai !

Ce que je trouve dommage c'est que maintenant qu'ils font du tout fermé c'est vraiment fermé, vous avez parlé qu'il n'y a pas de vis apparente, oui parce qu'ils ont collés le dos, la batterie. Au final aucune réparabilité, pas sur que ça soit un avantage. Si on peut même pas faire réparer son téléphone c'est pas top.

Dommage que le design s'inspire autant de l'iPhone pour la tranche inférieure.
Je serai curieux de voir aussi des résultats sur la réactivité générale du téléphone, il me semblait que le S5 était moins rapide que le 5S alors que sur le papier bien puissant (je parle pas de ma comparaison de la puissance brute mais au niveau de la réactivité tactile), qu'en est-il entre I6 & S6 ?

Bref ils ont enfin fait un effort pour un tel haut de gamme, vendre un truc à ce prix en plastique c'était plus possible.

avatar en ballade | 

@Doctomac

Tu confonds Yosemite et lollipop et je t'invite à regarder une video en 4 k tu noteras tout de suite la différence

Pages

CONNEXION UTILISATEUR