Un mois avec le Galaxy S8 : le bilan

Nicolas Furno |

Pendant un mois, j’ai utilisé un Galaxy S8+ à la place de mon iPhone 7 Plus. Vous pouvez suivre mon expérience avec notre nouvelle timeline !

Ça y est, j’ai utilisé un Galaxy S8+, le flagship 2017 de Samsung, pendant un mois. Au départ attiré par l’écran OLED et sans bordures du téléphone, j’étais aussi curieux de découvrir ce que valait Android en 2017 et le faire en profondeur. Un mois, ce n’est pas suffisant pour découvrir toutes les possibilités, mais faire un usage quotidien et exclusif pendant quatre semaines du système, c'est suffisant pour avoir un aperçu assez complet.

Cliquer pour agrandir

Cela fait maintenant quelques jours que j’ai repris mon iPhone 7 Plus et iOS. Une bonne occasion de faire le bilan de cette expérience et d’esquisser les points forts de l’un et de l’autre.

Résumé des épisodes précédents

Si vous n’avez pas suivi la timeline, vous devriez commencer par mes précédents articles, puisque je ne les répéterai pas ici à nouveau. Voici les plus importants :

L’écran, la star du téléphone

Difficile de ne pas commencer en évoquant, encore une fois, l’écran. C’est indéniablement la meilleure fonction du S8 et cet écran OLED qui recouvre quasiment toute la façade avant est décidément magnifique. Impossible de se lasser, même si les réglages colorimétriques de Samsung sont parfois un petit peu exagérés, mais cela se modifie facilement.

L’écran est très lumineux et lisible en toute situation. Ses contrastes sont infiniment meilleurs que ceux de n’importe quelle dalle LCD et sur les interfaces sombres, la différence est parfois spectaculaire. Ajoutez à cela des couleurs éclatantes et une densité de pixels très élevée (529 ppp sur le S8+) et vous aurez un affichage extrêmement plaisant à utiliser et à regarder, bien sûr.

Netflix est une excellente app pour apprécier les qualités de l’écran conçu par Samsung. Au noir profond de l’interface répondent les couleurs vibrantes des images : un régal. Cliquer pour agrandir

En reprenant l’iPhone après un mois avec un écran OLED, la comparaison est cruelle pour Apple. Le constructeur a poussé le LCD dans ses derniers retranchements et le profil colorimétrique d’iOS est plus neutre, mais la différence saute aux yeux. Les couleurs sont plus ternes, les noirs sont toujours un peu gris et on n’a jamais l’effet spectaculaire que le téléphone de Samsung offre et dont je ne me suis jamais lassé.

L’absence de bordures est très sympathique et la prise en main est améliorée. Le S8+ intègre un écran nettement plus grand, mais il est moins large que l’iPhone 7 Plus, ce qui m’a permis d’accéder plus facilement à toute la largeur du téléphone. C’est bien pratique, mais je me suis aperçu en revenant à l’iPhone que ce design, très joli sur les photos, ne me manquait pas. Je pensais que ce serait une vraie gêne, mais j’ai vite repris mes marques sur le téléphone d’Apple. Il faut dire que la différence en largeur, celle qui compte le plus, n’est pas très importante.

L’absence de bordures permet d’accéder plus facilement à l’autre extrémité de l’écran, c’est confortable. Cliquer pour agrandir

Le format allongé est très sympathique et il permet d’avoir plus de contenu à l’écran. Les rumeurs disent que ce n’est pas la piste que veut suivre Apple — on évoque un écran allongé, mais avec une zone en bas réservée au système et donc le même espace dédié aux apps — et c’est dommage, je pense que c’est un format intéressant sur un téléphone.

Au niveau des idées dont Apple pourrait trouver matière à inspiration, j’ai beaucoup apprécié l’écran toujours allumé du S8. Avoir l’heure toujours disponible du coin de l’œil et une vague idée des dernières notifications reçues, le tout sans impact net sur l’autonomie grâce à l’OLED… c’est une formule gagnante. J’espère qu’Apple la reprendra pour son futur iPhone et même, d’ici là, pour l’Apple Watch déjà équipée d’un tel écran.

L’écran du S8 ne s’éteint jamais (si vous le souhaitez) : pratique pour le surveiller en permanence du coin de l’œil. Cliquer pour agrandir

Je pourrais pointer du doigt la colorimétrie parfois plus impressionnante que réaliste, ou encore les bords courbés plus spectaculaires en photo qu’utiles à l’usage. Néanmoins, il est indéniable que l’écran du Galaxy S8+ est vraiment magnifique et bien supérieur à celui de l’iPhone.

De manière générale, Samsung a bien travaillé cette année et la qualité de fabrication de son téléphone haut-de-gamme est au niveau d’Apple. Je ne parle pas d’ergonomie et des choix parfois discutables, j’y reviendrai, mais bien de la qualité de construction. Le verre des deux côtés relié par un cadre en métal forme un ensemble d’excellente qualité, rien ne bouge et tout est précisément assemblé. Sur certains points, c’est même mieux que chez Apple : il n’y a aucune antenne de visible et l’appareil photo ne dépasse pas au dos.

L’appareil photo ne dépasse pas. Certes, le S8 est légèrement plus épais que l’iPhone 7, mais il m’a fallu les poser côte à côte pour m’en rappeler : la différence est minime. Cliquer pour agrandir

La quantité au détriment de la qualité

Sur la photo juste au-dessus, vous voyez l’appareil photo principal du S8, mais ce n’est pas tout. Comme sur l’iPhone, il y a aussi un flash pour éclairer les scènes sombres, mais Samsung a aussi ajouté son capteur d’empreintes à droite et encore un autre capteur, cette fois pour le rythme cardiaque, à gauche.

Je trouve que cette photo résume assez bien la principale critique que je peux émettre contre le Galaxy S8+. Elle était là dès ma prise en main et elle n’a pas vraiment changé au fond : il y a beaucoup de fonctions à tester et d’options à régler, mais Samsung favorise souvent la quantité, au détriment de la qualité. Et parfois au détriment même de l’utilité.

Le mode DeX de Samsung, ambitieux, mais pas abouti. Cliquer pour agrandir

Prenons le capteur cardiaque en exemple. Sur le papier, c’est une bonne idée de pouvoir mesurer son rythme cardiaque régulièrement. L’application Samsung Health prend en charge cette mesure et vous incite à la faire régulièrement. Oui, mais voilà : je n’ai réussi à obtenir une mesure rapidement que deux ou trois fois, et je peux vous dire que j’ai essayé de nombreuses fois en un mois ! Le doigt est toujours trop serré ou pas assez, il n’est jamais correctement positionné… Manifestement, cette fonction n’est pas au point, alors pourquoi la proposer ?

Il y a des cas plus gênants à l’usage, comme le bouton dédié exclusivement à Bixby sur le côté. Je comprends très bien que Samsung cherche à se différencier de n’importe quel autre smartphone Android et proposer son propre assistant n’est pas une mauvaise idée. Mais même sans juger de sa valeur par rapport à celui de Google, il n’est pas prêt dans nos contrées, faute d’assistant vocal. Dès lors, pourquoi imposer ce bouton ? Ou bien pourquoi ne pas proposer aux utilisateurs d’en changer la fonction ?

Bixby, c’est aussi de l’intelligence dans l’appareil photo. Donc quand vous pointez le téléphone sur une rose, il peut afficher… d’autres images de roses. Super. Cliquer pour agrandir

Le DeX est un bon exemple lui aussi. Ce socle qui transforme un Galaxy S8 ou S8+ en ordinateur de bureau d’appoint est très ambitieux, probablement trop pour son bien. Samsung a essayé de reproduire un système d’exploitation complet, mais le téléphone n’est pas capable de tenir la distance et j’ai été totalement bloqué par des performances médiocres. J’aurais préféré un mode DeX plus restreint et plus abouti.

Je pourrais encore citer les multiples options offertes pour déverrouiller le téléphone — empreintes, iris et reconnaissance faciale — et les problèmes avec chacune d’entre elles. Le capteur d’empreintes très mal placé au dos s’est finalement avéré être la meilleure solution, ce qui en dit long sur le côté gadget ou mal pensé des autres. La reconnaissance d’iris n’est pas aussi sécurisée qu’on le croyait et elle nécessite de positionner le téléphone bien en face du visage, ce qui est gênant à l’usage.

Le capteur d’empreintes est à droite dans cette zone creusée de la coque utilisée avec le S8. Cliquer pour agrandir

Quant à la reconnaissance faciale, elle est plus sûre que ce que l’on disait (aucun collègue n’a réussi à déverrouiller le téléphone avec des photos ou vidéos), mais elle n’est pas pratique au quotidien. Elle a été conçue pour les gens qui ne portent pas de lentilles — dès que vous avez des lunettes, elle ne fonctionne plus — et la détection échoue dès que les conditions lumineuses se détériorent. En gros, cela fonctionnait bien en journée au travail, mais le soir chez moi, je n’arrivais plus à rien. Le capteur digital fonctionne mieux, mais son placement malheureux ne m’a quasiment jamais permis de débloquer le téléphone d’un seul coup. Même après une trentaine de jours…

La liste d’options proposées par Samsung est encore longue. Il y en a des dizaines partout, depuis l’appareil photo et son clone de Snapchat, jusqu’aux fonctions « exclusives » du constructeur, comme la zone activée en glissant depuis le bord à droite. Je l’ai laissée active par curiosité, mais je ne l’ai jamais utilisée volontairement et je l’ai finalement coupée totalement. Pareil pour toutes les options qui permettent d’afficher deux apps en même temps, voire de les réduire à des fenêtres flottantes.

Une vidéo YouTube en cours de lecture en haut, une autre app en bas. C’est pratique, mais pas autant que le mode image dans l’image qui viendra avec Android O. Si vous appuyez sur le bouton d’accueil, les deux apps se ferment et la lecture s’arrête. Cliquer pour agrandir

Je ne dis pas que tout le monde trouvera cela inutile. La possibilité de garder une vidéo en lecture tout en utilisant une autre app est d’ailleurs plutôt bien vue sur un écran aussi haut que celui du S8. Malheureusement, je trouve que ces fonctions sont souvent trop complexes et le système veut souvent trop en faire. Certes, je peux les ignorer et c’est ce que j’ai fait pour la majorité d’entre elles. Malgré tout, on sent leur poids à l’usage et je pense que les problèmes spectaculaires de lenteur que j'ai pu éprouver à certains moments sont, en partie au moins, liées à ces fonctions ajoutées par Samsung.

Sous le verre, toujours Android

C’est bien le cœur du problème. Samsung ne disposant toujours pas d’un système mobile capable de rivaliser avec celui de Google, le coréen essaie de multiplier les fonctions spécifiques qui le distingueront de tous les autres fabricants de smartphones. Pendant longtemps, la surcouche graphique Touch Wiz transformait totalement Android, mais Samsung a fini par la restreindre à la portion congrue face à son manque de succès.

Le Spotlight de Nova Launcher, le lanceur que j’ai finalement installé sur le S8. Cliquer pour agrandir

La vérité, c’est que sous le verre et sous la surcouche désormais très légère, c’est toujours Android que vous retrouverez. C’était ma première véritable expérience avec le système mobile le plus répandu sur le marché, en tout cas la première fois que je l’utilisais exclusivement pendant plusieurs jours. À l’arrivée, je ne m’en cache pas, c’est la principale raison qui justifie mon retour à iOS, même s’il y a de très bonnes choses à piocher.

Je me suis déjà longuement exprimé sur mon expérience avec Android, alors je ne vais pas recommencer ici. iOS gagnerait à ouvrir un petit peu son écran d’accueil, sans aller aussi loin que celui d’Android où l’on peut tout changer. Le concept des raccourcis différents des apps elle-même est toutefois intéressant et je serais curieux de voir ce qu’en ferait Apple.

Le menu de partage d’Android mêle apps, actions et contacts récents. Sur le principe, il fonctionne mieux que celui d’iOS, notamment en retenant les derniers usages. En pratique, il est souvent lent et les algorithmes affichent rarement ce que je veux en premier. Cliquer pour agrandir

Depuis iOS 8, on peut installer des claviers différents sur un appareil iOS, mais Apple a toujours traité les claviers tiers différemment du sien et les performances n’ont jamais été aussi bonnes. Android fonctionne aussi bien avec n’importe quel clavier et j’ai beaucoup apprécié Gboard, celui de Google. Il regorge de bonnes idées et en voici une facile qu’Apple pourrait reprendre sur les plus grands iPhone : une rangée dédiée aux chiffres toujours visible.

Cela fait partie des petits trucs qui me manquent après mon retour à l’iPhone et il y a bien assez de place sur mon 7 Plus pour glisser cette rangée. En parlant de glisser, 3D Touch m’a souvent manqué pendant le mois passé avec le S8, mais le pire, c’était pour déplacer le curseur. Avec Gboard, je pouvais le faire uniquement sur la barre d’espace et ce n’était pas terrible. La gestion du texte et notamment des copier/coller est d’ailleurs assez moyenne sur Android, je trouve que c’est souvent plus simple et fiable avec iOS.

Le clavier Gboard avec la rangée dédiée aux chiffres. Cliquer pour agrandir

De manière plus générale, la liberté offerte par Android est assez grisante quand on a l’habitude d’iOS. Imaginez donc, vous pouvez choisir n’importe quel navigateur ou client mail ! Vous pouvez tout faire ou presque, mais cette liberté a un prix. Vous imaginez Apple fournir un antivirus dans iOS ? C’est pourtant précisément ce qu’a fait Samsung… Au-delà de la sécurité, le système essaie d’optimiser les apps, mais il le fait en proposant d’interrompre leur fonctionnement en arrière-plan.

Toute cette gestion, c’est souvent l’utilisateur qui doit s’en charger, au moins en partie. Android essaie d’être malin et d’informer l’utilisateur de ce qu’il devrait faire, mais il n’empêche que vous avez constamment des alertes et des messages d’informations. La philosophie des deux systèmes est totalement différente et cela se voit très bien ici : iOS est restrictif par défaut et autorise certaines apps à sortir du cadre ; Android est ouvert par défaut et limite certaines apps en fonction du contexte.

Exemple d’un cas où Android a mis en veille onze applications sur mon S8. Et a jugé bon de me prévenir et même de me proposer d’en mettre davantage en veille. Cliquer pour agrandir

Le plus important reste le logiciel

Alors, iOS ou Android ? Apple ou Samsung ?

Samsung contre Apple, Android contre iOS. Cliquer pour agrandir

Il n’y a pas qu’une seule réponse et le succès d’Android prouve bien que le système conçu par Google convient parfaitement à la majorité des utilisateurs. Pour ma part, je préfère le cadre plus fermé d’Apple. Il est frustrant parfois, c’est vrai, mais il est en général mieux pensé, plus cohérent et stable, plus simple pour l’utilisateur.

Android est nettement plus puissant, parfois trop. Et sa complexité augmente quand, en plus des fonctions pensées par Google, il y a toutes celles ajoutées par le constructeur de téléphone. Par exemple, quasiment toutes les apps de base livrées avec Android sont doublées par une app équivalente de Samsung. Et la plupart sont installées par défaut, ce qui fait que vous devrez choisir un navigateur, un client mail, une calculatrice, une horloge… dès le départ.

Chacun choisira en fonction de ses besoins et de ses envies, mais le plus important, je pense, reste le logiciel. Samsung peut bien concevoir le meilleur matériel qui soit, utiliser un écran sublime et proposer un design séduisant, je privilégie toujours au bout du compte le système d’exploitation. Et même si j’ai trouvé des choses intéressantes du côté d’Android, iOS reste loin devant pour moi, il n’y a même pas vraiment de débat.

Il manque aussi à Android des apps aussi bien pensées et finies que celles que l’on peut trouver sur l’App Store. J’ai repris l’iPhone à peu près quand le gestionnaire de tâches Things 3 est sorti et je dois dire que cela a été très dur pour mon mois passé avec le S8+ et avec Android. Je n’ai jamais trouvé une app aussi bien conçue que celle-ci sur le Play Store de Google, et c’est encore peu dire.

Le bouton + de Things 3, une idée originale et excellente pour ajouter rapidement une tâche.

Rétrospectivement, c’est le principal défaut que je soulèverai de cette expérience : les meilleures apps Android que j’ai pu tester étaient bien inférieures aux meilleures apps iOS. Je ne sais pas pourquoi c’est le cas, mais j’attends encore de voir une app aussi élégante, fluide et bien pensée que Things 3 sur le Play Store.

Certains me reprocheront mon avis biaisé dès le départ, et c’est vrai que mon avis n’a pas changé depuis le début. Néanmoins, j’ai donné une vraie chance à ce S8 et à Android et après quasiment un an passé avec iOS 10, j’avais fait dix fois le tour du système d’Apple et j’étais prêt à tester quelque chose de nouveau. Je n’ai pas été déçu côté nouveautés, mais en revanche, je n’ai pas été convaincu.

Merci à tous d’avoir suivi cette timeline. Si vous utilisiez un iPhone et que vous avez opté pour un S8, n’hésitez pas à ajouter votre point de vue au mien dans les commentaires pour enrichir la discussion !

avatar whocancatchme | 

Et ouais !

avatar yoyo3d | 

Très intéressant. En fait pour résumer l écran est superbe mais le reste ne suit pas. Vivement qu Apple passe à l OLED.

avatar Lestat1886 | 

Plus que l'absence de bordures c'est le cote edge du galaxy qui lui permet la meilleure prise en mais mais c'est de la triche :)

Et pour le format d'écran heureusement qu'Apple ne compte pas suivre cette voie
Le concept des raccourcis différents des apps elle-même est toutefois intéressant et je serais curieux de voir ce qu’en ferait Apple"

Rien j'espère :)

avatar powergeek | 

Le mieux quand on peut c'est d'utiliser les deux :)

avatar nop07276 | 

En bref, il vaut mieux un peu plus de Controle et plus d'efficacité, d'homogénéité et de fluidité....

avatar etienne2pain | 

"le système conçu par Google convient parfaitement à la majorité des utilisateurs."
C'est surtout que tout le monde n'a pas les moyens de se payer un iPhone ;)
Moi-même je ne l'ai pas payé, il m'a été offert

avatar gattuz | 

@etienne2pain

En même temps un s8 c'est 800€ et un s8+ c'est 900€ ! Ce n'est pas accessible à tout le monde non plus...

avatar bonnepoire | 

Tu attends 6 mois et tu le trouves à 500€.

avatar Sharp | 

Plutôt un an ou un an et demi. Dans ce cas précis ce n'est pas le prix qui détermine le choix.

avatar bonnepoire | 

C'est faux. La politique de Samsung cest de vendre cher à la sortie pour faire haut de gamme et de faire des offres très rapidement. Le 7 se trouvait entre 500 et 600€ moins de 6 mois après sa sortie.

avatar Sharp | 

Non tu fais erreur. Les prix sont souvent très bas en Thaïlande. Pourtant le 7 edge y coûtait un peu plus de 500€ il y a deux mois de ça. En France la grosse baisse des prix est récente
Depuis 10 jours on peut acheter le 7 edge ( pas le 7 !) à environ 500€ sur Amazon. Chez Darty, la Fnac et les autres il est toujours à plus de 600€ !

avatar bonnepoire | 

Le s7 est à 445€ sur Amazon. Il a très vite été à moins de 600€.

avatar sachouba | 

@bonnepoire :
Si je comprends bien, tu essaies de démontrer qu'on peut acheter un appareil haut de gamme (le S7 Edge) avec un meilleur écran, un meilleur appareil photo et une meilleure autonomie que l'iPhone 7 Plus pour près de 2 fois moins cher ? ...tout en le présentant comme un avantage pour Apple ?

C'est magique !

avatar bonnepoire | 

Même à 300€ je n'en voudrais pas!

avatar en ballade | 

@bonnepoire

"vendre cher à la sortie pour faire haut de gamme"

L art maîtrisé du marketing 😜👌

avatar etienne2pain | 

@gattuz

Certes mais je parlais d'Android 😉

avatar jazz678 | 

@etienne2pain

"C'est surtout que tout le monde n'a pas les moyens de se payer un iPhone"

Il y'a un peu de ça. Sur le haut de gamme c'est moins vrai, le prix d'un Samsung et d'un iPhone étant équivalents sur ce segment.

C'est aussi beaucoup parce que le choix n'est pas immense pour le client. En gros iOS ou Android sur le haut de gamme. Android uniquement sur les segments inférieurs (les moins chers).

avatar debione | 

Vrai à la sortie des smartphones (quoique on va attendre le prix du 8), faux trois mois après, encore plus faux 6 mois plus tard et 9 mois après on est presque à 50% du prix... La ou chez Apple 11 mois plus tard on paye encore et toujours plein pot...
Beaucoup de gens peuvent s'offrir un hdg Androïd si ils attendent quelques mois, la ou l'attente chez Apple ne changera rien, si tu n'as pas les moyens, ben t'es un pauvre et on te le rappelle sur des matériels qui parfois peuvent avoir plusieurs années...

avatar palmx | 

Merci pour cette article :)

avatar Alino06 | 

Je suis passé d'un iPhone 6S+ (j'avais un iPhone 6)à un S8+. Mon avis est finalement assez proche du tiens après également 1 mois ( ou presque) à l'utiliser.

L'écran est magnifique et la qualité de fabrication de l'ensemble du téléphone est au rendez vous (même si on peut regretter une certaine fragilité..)

Le reproche que je ferai est principalement celui des apps. J'ai mis 3 semaines à trouver un client mail à peu près correct (BlueMail) car l'app Gmail ne sait pas désactiver le mode comme conversation par exemple

Il n'y a aucun client Twitter au niveau de celui de Tweetbot et c'est à peu près le cas pour tout...

Après par contre je ne suis pas gêné par le lecteur d'emprunte je fais quasiment toujours un sans faute et je n'ai pas vraiment de gros problèmes de lenteur

Sur la partie photo j'ai pu faire des tests en live, il s'en tire mieux en conditions difficiles face à un iPhone 7 (photos prises au resto) et il surclasse totalement l'iPhone 6S+ dans tous les domaines

avatar Sharp | 

J'ai toujours mon 6s plus ! Niveau photo mon 7 Plus ne fait pas mieux. ( une très légère amélioration mais c'est tout). Il a un deuxième capteur c'est vrai. Le 6s Plus et 7 Plus souffrent des mêmes problèmes et le s8+ est naturellement supérieur aux deux et fait de bien meilleures photos, quelles que soient les conditions.

avatar mr_julot | 

As-tu essayé Inbox question mail ?

avatar CNNN | 

Totalement faux... suffit d'aller dans les réglages de l'application. A croire que tu n'as pas eu...

avatar Pierredu21 | 

Merci Nicolas pour ce bilan ! C'était très intéressant de suivre ta progression avec ce téléphone.

Un point dont tu n'as pas parlé du tout et qui m'empêche de passer à Android c'est... Google !

Je ne peux me résoudre à lui donner les clés de toutes mes données, pourtant tu n'en as pas parlé du tout ! Un oubli ? Ou bien ce n'est pas important pour toi ?

avatar Nicolas Furno | 

@Pierredu21

C'est vrai que j'aurais pu en parler, mais pour être franc, ça ne me gêne pas personnellement. J'ai déjà un bon pied dans l'écosystème de Google et j'utilise les services de Google sur mon iPhone donc…

avatar RyDroid | 

Il y a de quoi faire sans Google sur Android (F-Droid, VLC, Firefox, K-9 Mail, MuPDF, YunoHost, etc). http://www.nicola-spanti.info/fr/documents/tutorials/computing/os/androi...

avatar Carbonized | 

Le choix de l'OS doit se faire en fonction de nos besoins.
Je continue de conseiller l'iPhone à mes proches et la plupart de mes clients, car il simple d'utilisation, et l'écosystème est très bien pensé.
Par contre, pour mon utilisation personnelle, il m'est impensable de retourner sous iOS, c'est beaucoup trop fermé, et trop de fonctions utiles sont absentes (genre la NFC pour les transferts avec mon APN). Sur iPhone je passais mon temps à courir après le jailbreak pour pouvoir ajouter certaines apps interdites, ou personnaliser un minimum mon smartphone en fonction de mon utilisation.
Un retour en arrière serait une grosse perte de productivité, surtout pour l'utilisation professionnelle que je fais de mon smartphone.
Ceci dit, le S8 ne m'intéresse pas vraiment, j'attends le Note 8 dont le stylet permet un gain supplémentaire de productivité.

avatar yasuo87 | 

Merci pour cette timeline ce fut très intéressant à suivre!

avatar jazz678 | 

@ NicolaFurno
"le succès d’Android prouve bien que le système conçu par Google convient parfaitement à la majorité des utilisateurs."

Je crois surtout que son succès est lié au fait que l'utilisateur n'a pas le choix, Android étant en situation quasi monopolistique sur le milieu/entrée de gamme qui représentent la majorité des utilisateurs.

avatar bbtom007 | 

@jazz678

C'est pas plutôt l'inverse ? Vaste gamme de prix, vaste type de téléphone, grand nombre de constructeurs et ouverture du système. L'inconvénient derrière c'est les contraintes de mise à jour aléatoire entre autres

avatar jazz678 | 

@bbtom007

La variété de téléphones et de constructeurs sur le moyen/entrée de gamme ne change pas le fait que le client n'a pas d'autre choix qu'android.

Quand @nicolasf dit que ça "convient a une majorité", je dis que c'est assez rapide comme conclusion puisque de toutes façons les clients n'ont pas d'autre choix.

avatar debione | 

Il a eu le choix avec windowsphone, Tizen sur le milieu entrée de gamme... Il ne l'a pas pris, il a préféré Androïd...

Mais j'aurais une question sur l'utilisation lambda des smartphones qu'en font les utilisateurs autour de moi (entendre, on est sur un site de geek, une toute petite minorité des utilisateurs): sms/tel/FB/photos/recherche google/jeux (en gros je couvre 95% de l'utilisation des gens lambdas) il y a une grosse différence entre utiliser iOS et Android? Ou alors on est pas loin du kifkif bourricot? Parce que du peu que j'ai utilisé des Androïd d'amis, ben j'ai pas franchement trouvé de différence dans une utilisation basique...

avatar Ios_What a joke | 

Non il n'y en a pas. Les deux OS se copient dessus depuis le début. A la fin, c'est le même OS.😂😂

avatar zoubi2 | 

@debione

Excellente question. Pour une utilisation basique d'un smartphone (ce que vous citez), Android fait le taf. Sans problème, sans prise de tête, et avec une carte SD... :-)

avatar Ze_misanthrope | 

Androïd ou I-phone quel choix difficile, hein ;-)

avatar ddrmysti | 

Ouai enfin le choix ce n'est pas vraiment l'utilisateur qui l'a fait. Sur l'entré de gamme on touche surtout des utilisateurs peu expérimentés qui prennent ce qu'on leur dit de prendre. Personnellement les personnes à qui j'ai conseillé du WP ont été conquis, mais dans un marché déjà saturé les vendeurs qui n'y connaissent rien refilent ce qu'ils vendent le plus, c'est à dire le mieux installé, donc peu de chance pour les nouveaux.

avatar perrudja | 

Excellents articles. Merci.

avatar Phoenixxu | 

"Résumé des épisodes précédents "
😍😍😍
J'adore

avatar bubu16 | 

Merci pour cette timeline. Personnellement j'ai passé 11 mois avec un Galaxy S7 et je suis revenu sur iPhone ! Et pour beaucoup de remarques je les partages totalement ! C'est même ces raisons là (manque de qualité des applications, trop grande instabilité du système....) qui m'ont fait vraiment regretter mon iPhone.
Au début on se dit "chouette on peu tout régler" puis une fois qu'on se rend compte que c'est au détriment de la stabilité et que derrière l'apparence de la bonne finition c'est le vide... et bien on revient au gallop sur iOS!
Après 1 an sur le galaxy S7, je ne dirais pas que c'est un mauvais téléphone, mais que c'est un téléphone nettement en dessous de l'iPhone 7, notamment sur le plan finition et par contre très mauvais sur le plan logiciel (aucune mise à jours de Samsung - 1 an après sa sortie toujours pas sur Android 7!) et avec la surcouche catastrophique de Samsung !

avatar Ios_What a joke | 

J'avais eu Andoid 7 en janvier sur mon S7 donc tu as acheté ton téléphone avec un bloquage logiciel opérateur. Après je suis sur iPhone 7 plus maintenant et si le 8 me pliât pas, je prendrais le pixel 2.

avatar warmac33 | 

@ bubu16
ça fait pourtant un moment qu'android 7 est sorti sur mon S7...

avatar Dranouss | 

Globalement en dehors de l'écran ce S8 n'apporte rien de bien innovant ! Toutes les autres technologies datent de 2016. Apple a l'occasion de reprendre largement le leadership avec l'iphone 8 !

avatar Ios_What a joke | 

En faisant quoi? Se mettre à la page?😚😚

avatar sachouba | 

@Dranouss :
Qu'est-ce qui date de 2016 ?
Le processeur 10 nm ?
L'appareil photo ? http://www.phonearena.com/news/Best-low-light-camera-Galaxy-S8-vs-Google...
Le Bluetooth 5 ?
L'absence de bordures ?
La prise jack peut-être...

avatar totonix | 

Même constat quand j'ai fait l'expérience de Androïd pendant 6 mois il y a quelques années.
A la fin je n'en pouvais plus, retour à IOS.
Je constate que rien à changé.

avatar Ze_misanthrope | 

Tu confonds Samsung et Android.
Les défauts de l'article sont à 90% imputables à Samsung.

Tu sais les gens n'achètent pas tous Android car ils sont pauvres et ne regrettent pas de ne pas avoir d'I-phone (clin d'œil à ton tréma)

avatar inumerix | 

@Ze_misanthrope

C'était également un Android.
Mais tu as raison, si je n'en avais pas les moyens j'aurais aussi un android et je serais content de l'avoir.

avatar Ze_misanthrope | 

Pourquoi sous entendre que l'on prend un Android parceque l'on a pas les moyens de s'acheter un iPhone ?

C'est un peu limite comme pensée... J'ai mon budget iOS aussi élevé pour les développements et l'iPhone reste dans le tiroir...

avatar feefee | 

@Ze_misanthrope

"Pourquoi sous entendre que l'on prend un Android parceque l'on a pas les moyens de s'acheter un iPhone ? "

Tu déformes la pensée des autres.
Tu comprends "moyens" alors qu'il faut comprendre "priorité"

En plus tu es un cas à part ce qui fausse ton jugement .
Le fait savoir plusieurs smartphones juste pour ton boulot t'enlèves le choix de départ et le fait de faire des efforts d'adaptation à l'un ou à l'autre.

Contrairement à ce que tu penses ca ne te donne pas un plus pour être objectif .

Trop de choix tue le choix

Cette expérience multiple ne te donne pas plus d'objectivité, bien au contraire

avatar Ze_misanthrope | 

Hey Einstein, j'utilise iOS depuis le 3GS en 2009 et un iPad depuis des années, et un Mac mini depuis 2010, imac depuis 2013 l'auteur de l'article un Samsung pendant un mois... Désolé mais pour l'objectivité tu reviendras

Pages

CONNEXION UTILISATEUR