Le projet OLPC offre une seconde vie aux Motorola Xoom

Anthony Nelzin-Santos |

La Motorola Xoom n'a pas connu le succès commercial escompté. Mais utilisée par le projet OLPC de Nicholas Negroponte dans le cadre d'une expérience visant à vérifier certaines thèses constructionnistes, elle a au contraire dépassé les espérances.

Les tablettes distribuées étaient recouvertes d'une housse de la couleur verte emblématique du projet OLPC. Image Mike Lee.

Ces tablettes ont été distribuées dans deux villages éthiopiens reculés, Wonchi et Wolonchete, à des enfants de six à sept ans pour ainsi dire illettrés. Les adultes avaient été formés à l'utilisation de leur chargeur solaire ; mais les enfants n'ont reçu aucun manuel d'utilisation ni même d'aide. Le but était de savoir s'ils seraient capables non seulement d'utiliser ces tablettes en toute autonomie, mais même d'apprendre avec les applications préchargées sans la moindre intervention extérieure.

Les boîtes étaient fermées : « je pensais que les enfants joueraient avec les boîtes », explique Nicholas Negroponte, « au bout de quatre minutes, non seulement un enfant avait ouvert la boîte, mais il avait aussi trouvé l'interrupteur […] et avait démarré la tablette. » Une forme de contrôle parental a été activée sur ces tablettes pour empêcher la personnalisation de l'écran d'accueil, et un technicien passait chaque semaine relever les cartes SD pour recueillir les données d'utilisation.

Surprise : après seulement cinq jours, les enfants utilisaient en moyenne 47 applications par jour chacun ; au bout de deux semaines, ils chantaient l'alphabet dans le village. Plusieurs mois après le début de l'expérience, les enfants utilisent toujours régulièrement leurs tablettes et commencent à maîtriser des rudiments d'écriture.

Mieux encore : il a fallu cinq mois à des enfants pour outrepasser le contrôle parental. « Un idiot dans notre institution ou au Media Lab avait désactivé l'appareil photo » : les enfants ont réussi à trouver comment désactiver les limitations et ont ainsi activé l'appareil photo et pu personnaliser leur écran d'accueil. Ed McNierney, directeur du projet OLPC, s'en félicite : « [cela montre] le genre de créativité et de curiosité que nous pensons essentielle à l'apprentissage. »

Negroponte refuse de s'emporter face à ces premiers résultats très positifs : « nous devons continuer pendant un an et demi à deux ans pour arriver à une conclusion qui sera acceptée par la communauté scientifique. » S'il parvient à obtenir des fonds, le projet OLPC recommencera son expérience avec un nouveau village. Objectif : savoir si un enfant peut apprendre à lire de cette manière. Le projet OLPC travaille par ailleurs toujours à sa propre tablette, l'OLPC XO 3.0.


avatar jarno24 | 
Sinon, il y a un truc vachement bien qu'on appelle l'éducation.
avatar Hideyasu | 
Justement, ça en dit long sur ce système de constater que sur un continent dit "a la ramasse", des gamins arrivent par eux même a apprendre la ou les nôtres triment dans un système dit "civilisé". Une leçon à prendre chez les Africains.
avatar calotype | 
@pirmezur : Neo-colonialiste ?! laissons leur dans leur savane et regardons de loin combien de siècles ils mettent à produire seuls leur propre tablette c'est ça ? Perso je trouve ce projet plus ethniquement acceptable que beaucoup d'autres, après pour les Levi-Strauss irréductibles vous pouvez toujours apprendre l'éthiopien... Rassurez-vous quand MacG fait ses sondages vous êtes aussi des cobayes !
avatar jegolu | 
Les boîtes étaient fermées : « je pensais que les enfants joueraient avec les boîtes », explique Nicholas Negroponte. Pour résumé, si on leur donne des boîtes de riz, ils vont manger le carton ? Déjà que les Noirs ça court vite, alors en plus si ils sont plus malins que certains le craignent, ça craint ! Et en plus si ils sont curieux, on est foutus ! Heureusement que les chinois...
avatar Lou117 | 
Quand on pense que beaucoup disent qu'Android est moins facile d'utilisation :)
avatar JonathanMds | 
@Lemmings : Et c'est vrai !
avatar Kevelian | 
N.Negroponte est admirable depuis des années il dépense son argent et énergie sans compter pour le projet OLPC , heureusement qu'il y a encore des gens comme lui sur cette planète, c'est pas un Bernard Arnault ou un Bolloré qui en ferais autant
avatar kenasu | 
"les enfants n'ont reçu aucun manuel d'utilisation ni même d'aide" C'est ça qui est tout de même un peu choquant et les fait passer pour des cobayes malgré eux.
avatar kuban | 
J'entends ceux qui pensent que c'est une expérience sur des humains et que c'est à la limite de l'indécence. J'entends ceux qui vont jusqu'à parler de "neo colonialisme" Mais je remarque que : On a juste donné des jouets dans des cartons à des gamins ( ils ne son pas obligé de jouer avec...) Pour analyser la capacité à s'auto-former, c'est fatalement pas en France qu'on peut faire ce genre d'expérience. Le but sera à terme d'avoir une éducation minimale dans des zones reculées et oubliées de toute politique ( la mondialisation, c'est l'hyper centralisation sur quelques pôles d'excellence... ) Enfin, ce projet démontre aux irréductibles racistes que l'homo sapiens est une espèce uniforme, il démontres aux ultra libéraux qu'on ne réussi pas par le mérite mais parce qu'on est bien né... ( donnez moi la fortune d'un Bernard Arnault, je vous créerai pleins d'emplois, de business et donc au final plus encore de fortune... Ceci est vrai pour la plupart d'entre nous...)
avatar kuban | 
Bref, au lieu de s'alarmer d'une expérience locale pour continuer à porter des œillères de bien pensant, je suggère de reculer de 2 pas et de profiter de l'exercice pour élargir notre vision du monde...
avatar kenasu | 
@oomu Je n'ai vraiment rien contre ce projet, bien au contraire. Peut-être est-ce simplement la tournure de la phrase incriminée qui est maladroite comme tu le dis. Ce n'est pas moi qui parle de neo-colonialisme.
avatar lechneric | 
Moi je trouve les conclusions de cette expérience plutôt intéressantes. Par contre, crier au "colonialisme", ça me paraît un peu ridicule (et facile). Ah c'est clair, la vraie éducation c'est bien celle où l'on trempait les plumes dans les encriers et où l'on froissait le papier… La savoir et le support sont deux choses distinctes. Si un support facilite la transmission et l'apprentissage du savoir, pourquoi être rétrograde et d'office sortir les poncifs sur notre société déshumanisée et consumériste ?
avatar Mousse72 | 
@la rédaction C'est dommage en traduisant d"avoir omis la suite après (après seulement cinq jours, les enfants utilisaient en moyenne 47 applications par jour chacun ; au bout de deux semaines, ils chantaient l'alphabet dans le village) texte d'ailleurs dit par Negoponte, que vous reprenez à votre compte sans guillemets! J'ai pioché cela dans le lien que vous donnez : “... Within five days, they were using 47 apps per child, per day. Within two weeks, they were singing ABC songs in the village, and within five months, they had hacked Android,” Negroponte said. “Some idiot in our organization or in the Media Lab had disabled the camera, and they figured out the camera, and had hacked Android.” "... Et moins de 5 moins plus tard, ils avaient hacké Android. Un idiot dans notre organisation ou le Media Lab avait désactivé la caméra, et ils ont remis en route la caméra, et ont hacké Android..." Mince ! Que des mômes du tiers monde puisse maîtriser ipso facto Android (sans manuel) puis dépuceler Android vous a échappé. Seules nos ménagères ménopausées sont perdues avec l'OS de Google (il y en a plein par ici !)... Ah la belle omission, au nom de quoi déjà ? Ah oui, l'impartialité journalistique ! Même que Ed McNierney, responsable des technologies chez OLPC, précise qu'ils ont même su reconfiguer leur écran d'accueil alors que cela n'était pas possible. Et que, dès lors, chaque enfant avait une tablette personnalisée... @NAVY7GAS "...Si ils y arrivent avec un xoom, on peut imaginer dans 5 ans avec nos iPad mini recyclés pour eux, puisse cela y arriver". J'aime ta générosité avec le tiers-monde... Toi tu veux qu'ils désossent ton iPad mini pour changer la batterie et les autres composants pour qu'Apple puisse les recycler ? Plus sérieusement, le concept OLPC, c'est plutôt des tablettes à 100 €uros la paire, toutes neuves, prêtes à rouler, et pré-équipées de logiciels plutôt libres de droits, non ? Chez Apple, 100 €, ce sera déjà la batterie neuve pour ton iPad mini (au bout de 5 ans). Donc ta proposition fonctionne moyennement. Et puis pour venir chaque semaine relever les cartes SD sur les tablettes, c'est pas gagné non plus, hein ? Par ailleurs, on peut toujours regretter qu'OLPC ait quitté une part de sa liberté sous un Linux customisé par leurs soins pour embrasser ici Android... Mais c'est quand même la moitié de l'info !
avatar JonathanMds | 
@Stanley Lubrik : +1 ! Au moins je ne suis pas le seul a ne pas faire avoir, non mais franchement...
avatar crifan | 
Je ne pense pas que ce soit des tablettes dont ils aient besoin. Mais ou va le monde, mon dieu
avatar JonathanMds | 
J'y crois PAS une seconde !!! Je veux bien que les enfants apprennent vite mais la, c'est vraiment se foutre des gens ! Et pendant qu'on y est, les enfants savaient envoyer un mail dès l'ouverture de la boite et sans 3g ni wifi !

CONNEXION UTILISATEUR