Matias Duarte : le chantier de l'interface utilisateur d'Android

Anthony Nelzin-Santos |

Matias DuarteLe site américain Engadget a eu l'occasion de s'entretenir avec Matias Duarte, ex-Danger, ex-Palm, désormais vice-président responsable de l'interface utilisateur chez Google sur le projet Android. On connaît Duarte pour son travail sur webOS : la très belle métaphore du multitâche par cartes, c'est lui. Après avoir apporté quelques petites touches à Android 2.3 « Gingerbread », Duarte a complètement revu et corrigé l'OS de Google pour faire naître l'interface de Android 3.0 « Honeycomb » qui a beaucoup fait parler d'elle ces derniers jours.

Duarte donne quelques détails sur la gestation du Nexus S : il est arrivé chez Google il y a neuf mois, à un moment où Gingerbread était en plein développement. Il n'a donc pu y ajouter que quelques touches dans l'urgence, sur le clavier, l'implémentation du copier-coller et la sélection de texte, ainsi que les débuts de l'uniformisation de l'interface avec un thème plus sobre et sombre. Andy Rubin avait expliqué que Gingerbread avait été taillé sur mesure pour le Nexus S, mais Duarte raconte une tout autre histoire : Gingerbread était conçu comme une mise à jour d'Android avant que ne se pose la question de la conception d'un nouveau téléphone. Cela expliquerait les changements de discours des cadres de Google au long de l'année 2010 sur un éventuel successeur au Nexus One. Le Nexus S a été conçu comme un showroom à Gingerbread, l'échange entre matériel et logiciel ayant donné naissance à des fonctions nouvelles comme l'intégration de la NFC.

Son premier chantier a donc été Honeycomb, chantier délicat car il doit respecter un minimum l'héritage des premières versions d'Android. Duarte a confirmé à demi-mot qu'Honeycomb était destiné uniquement aux tablettes, mais que les nouvelles orientations en matière d'interface étaient clairement le chemin à suivre pour les prochaines versions d'Android, aussi bien sur tablette que sur smartphones… que sur les autres plateformes utilisant Android (on a vu des voitures et des imprimantes utilisant Android au CES).

Duarte considère que les boutons sont une des mauvaises idées d'Android. Ils étaient nécessaires aux débuts d'Android mais sont appelés à disparaître : dans Honeycomb, le concepteur d'interfaces a ajouté trois boutons dans l'interface de l'OS remplaçant les boutons physiques. « Sur une tablette, où l'orientation ne cesse de changer, les boutons doivent être où vous les attendez » : le seul moyen de le faire est de les placer dans l'interface même d'Android. Les partenaires de Google pourront toujours utiliser des boutons, mais pourront désormais s'en passer.

L'ancien cadre de Palm consent que les appuis prolongés ont leur pertinence dans certains contextes, mais qu'ils sont contre-productifs pour convoquer le multitâche, ce qui est le cas sur Android. Sur Honeycomb, un des boutons virtuels convoque une nouvelle vue qui n'est pas sans rappeler la vue des cartes de webOS. « Les icônes sont des symboles, des éléments abstraits, qui obligent à réfléchir […] si vous vous dites "tiens, qu'est-ce que je faisais", et que vous voyez vos applications étalées, le processus est plus rapide » : certains paradigmes des OS de bureau peuvent bénéficier aux OS mobiles à condition qu'ils soient repensés, que toutes les fonctions soient exposées avec un minimum de friction (pas de menus et de sous-menus). De fait, l'interface d'Honeycomb a un petit côté Windows ou Mac OS, les widgets flirtant avec le concept de fenêtre. Il semble que cette nouvelle métaphore pour le multitâche sera transposée aux smartphones aussi.

Les quelques tablettes sous Honeycomb présentées au CES ne possédaient pas de surcouche fabricant, mais Duarte assure que les partenaires pourront continuer à ajouter leurs propres éléments à Android. Android est en effet conçu comme une pile commune résolvant des problèmes communs, des éléments uniques pouvant être ajoutés pour résoudre des problèmes uniques, vision angélique d'un développeur ignorant délibérément les enjeux publicitaires sous-jacents à Android. Reste que Duarte est un des UI Designers les plus talentueux du moment, et que Google a là fait une belle prise. L'interface finale d'Honeycomb a fait son petit effet sur les principaux observateurs, s'éloignant de l'interface actuelle d'Android, qui avait été largement influencée par la sortie de l'iPhone (lire : Google : l'acquisition d'Android a été l'« affaire du siècle »). Les premières tablettes sous Honeycomb devraient être disponibles fin février-début mars, Duarte promettant « des surprises de dernière minute ».


Tags
avatar ryanux | 
Superbe interview, je la recommande même pour ceux qui ne sont pas spécialement fans d'Android, c'est vraiment instructif. Pour ceux que ça intéressent, voici une vidéo de 10 minutes montrant vraiment Honeycomb à l'utilisation et non pas via des clips chargés sur la tablette : http://www.youtube.com/watch?v=3YiXlkiq8Y0
avatar STi_wings | 
@ 513 : +1. On sent beaucoup d'expérience et de maitrise dans ses paroles. Avec un type comme ça pour Google et Steve chez Apple, j'ai du mal à concevoir que Microsoft ou un autre puisse s'imposer sur leurs plate-bandes. Android (et iOs) a encore de beaux jours devant lui.
avatar nicoguitare | 
le fait que Duarte soit un bon User Experience designer et qu'il veut "make computer not suck", lui permettra sans doute un jour de rejoindre la meilleure équipe de designer du secteur situé bien sûr à Cupertino. D'ici là il aura le temps de gagner de l'expérience, de faire ses preuves et de muscler son jeu, et quand il sera dans ce que les américains appellent "his prime", viendra le temps du transfert dans la meilleur entreprise high tech ou il aura le privilège de travailler avec les meilleurs.
avatar ryanux | 
Dis moi tu parles sérieusement ? "de gagner de l'expérience, de faire ses preuves " Tu sais seulement qui est Matias Duarte ? Ce type n'a plus rien à prouver. Il est déjà parmi les meilleurs.
avatar nicoguitare | 
les meilleurs sont Bertrand Serlet, Steve Jobs, Jonathan Ive, Peter Oppenheimer, Phil Schiller... Apple cherche en permanence l'excellence, que ce soit en matériaux hardware ou en ressources humaines. Si Duarte devient incontournable, il travaillera à Cupertino, en attendant il a le temps de le prouver.
avatar ryanux | 
J'abandonne, j'ai cerné le personnage... Autant Apple a sans doute certains des meilleurs designers/ingénieurs, etc, autant il en existe de tout aussi bons ailleurs. Soit si ça te fait plaisir de le croire.
avatar Nathansatva | 
En même temps quand tu vois qu'il a pour pseudo deux des plus gros bides d'Apple ... :D
avatar m_enfin | 
En effet ce Newton Pippin est un troll des plus interessants, on arriverait presque à le croire, c'est ça qui est bon! Cela dit la réalité est tout autre...
avatar m_enfin | 
Good joke, bien sûr Google n'est pas une des meilleures entreprises high tech :) Oh non bien sûr, ce n'est seulement qu'une petite société :)
avatar ryanux | 
Il reste les boutons d'allumage et de volume. Sur un Nexus One les 4 "classiques" boutons sont capacitifs donc un redémarrage mode recovery par exemple c'est volume- et bouton d'allumage.
avatar nicoguitare | 
Travailler pour la meilleure boite informatique ouvre des perspectives et des horizons fantastiques, on pourrait en quelque sorte diriger le gouvernail et ainsi tracer le sillon informatique, faire parti de ceux qui font l'histoire et non pas des suiveurs. Je suis certain que si on posait la question à Duarte d'un éventuel transfert chez Apple il serait honoré et ne se ferait pas prier.
avatar Helmer | 
C'est du grand n'importe quoi. Si tu savais le nombre de personnes qui déclinent pour aller bosser chez Apple. lol
avatar 2fast | 
Modéré par la rédaction (AZ — points 2 et 3)
avatar marcplemay | 
T'aura toujours un bouton marche/arrêt en cas de freeze de l'interface... Mais la disparition des boutons physique est normale,c'est même une idée trés Cupertinienne de gommer tous les boutons qui depassent, qui affleurent; là c'est juste la continuation de cette logique qui me parait "normale " sur une tablette tactile. En plus le bouton home est trop monolithique comme usage, il doit y avoir possibilité d’améliorer ça. Duarte a pensé à 3 boutons, je suis curieux de voir ce que ça donne .
avatar robrob | 
C'est un génie, il mériterait qu'il soit beaucoup plus (re)connu! Après ce qu'il a fait avec webOS, et maintenant en réinventant l'interface d'Android... Je note aussi qu'il a beaucoup moins pompé sur lui-même, que BlackBerry ne l'a copié avec QNX et le PlayBook...
avatar winstonsmith | 
Je trouve Honeycomb très beau, mais je trouve que les boutons tactiles sont une mauvaise idée. Sur les images qu'on a vu, je les ai trouvés moches et mal placés, mais bon comme ce sont des prototypes.. Sinon oui, il est évident que ce type est un génie au même titre que J. Ive et d'autre, et qu'il restera dans l'entreprise où il souhaite rester.
avatar bmxeur91 | 
@ Rigat0n : Parfaitement d'accord.
avatar marc_os | 
Encore une preuve que Palm avait des gens de talent, c'est triste de voir une boite qui a invente le palmpilot puis le treo passer a coté de son avenir :-(
avatar Alex56 | 
ça a l'air pas mal du tout comme systeme. Reste à voir la qualité des appli tierces, c'est là ou ça peche sur android. iOS parait bien plat tout à coup...
avatar agerber | 
Les boutons, les vrais , on sait ou ils sont , pas les boutons tactiles.. On est ainsi obligé de regarder l'appareil pour savoir ou taper.. Ils ont une action directe , contrairement au tactile ou il faut se ballader dans les menus. De même ils ont une vraie presence.. Finalement c'est un peu comme l'arriere des appareils photos numériques.. Certains ont enlevé tous les boutons (une plaie) , d'autres les ont conservé..
avatar STi_wings | 
@ rikki finefleur : Tu n'as pas compris le pt de vue de Duarte sur les boutons tactiles.
avatar Nicocolas | 
Heu... Je trouve ça moche comme interface, je préfère de loin voir mes bouquins sur une étagère en bois plutôt que sur un carrousel tout moche, c'est qu'un exemple parmi tant d'autre, la page principale avec ses widgets c'est laid aussi, bref aucune élégance dans cette interface, ils sont encore loin du compte. Je trouve également que la gestion de toute l'IHM est mal conçu mais ça je le pense depuis le début d'Android. Clairement ce qui fait également la différence c'est le market comparé à l'AppStore, ce market est un vrai cauchemars. Bref, rien qui ne me donne envie de passer un jour sur Android.
avatar valentinnb | 
Autant que j'ais une grande admiration pour le nouvel interface de HoneyComb ainsi que pour Duarte, il y a deux choses à signaler avant de faire la comparison. Cette version d'Android, même si elle ne nécessite pas un processeur double coeur impérativement, elle tourne sur les prototypes de ces machines. A moins qu'elle aura la même fluidité sur Galaxy Tab, il serait juste d'attendre avant de faire une véritable comparaison avec son concurrent principal, iPad. Ce qui est incroyable chez ce dernier, c'est qu'avec un processeur équivalent à celui d'un iPhone4 et 256Mo de RAM, il arrive à afficher une fluidité incroyable. J'imagine Apple aura d'autres projets pour des appareils tactile ayant 2 coeurs et 1Go de RAM. La seconde remarque est sa complexité. Geeks que nous sommes, on comprend très bien ce qui se passe. Mais ma belle mère qui souhaitait acheter un iPad ou un iPhone, ne croit pas pouvoir utiliser convenablement un appareil ayant Honeycomb installé sans formation pénible. La force de l'iOS ne se trouve pas dans ses complexités et ses "wow-factors"... en tout le cas, plus maintenant. Autant qu'au début, son interface a fait sensation par rapport aux autres smartphones par ses atouts graphiques, iOS est devenue une référence aujourd'hui par sa simplicité.
avatar jewan | 
C'est en effet exact. Ios a imposé un certain "standard" au niveau des interfaces utilisateurs tactiles. Cependant Android est "sa complexité" n'est plus désormais. Mais ce fait a encore la vie dur.
avatar valentinnb | 
C'est bien ce que je voulais tester en achetant un Galaxy S il y a quelques mois. Malheureusement, j'ai du constater toujours et encore des complexités relatives. Pour donner un exemple, changer la langue du clavier demandait une manipulation laborieuse et longue. Apparemment, Frost et Gingerbread apportent quelques améliorations appréciables ce coté mais hélas, les opérateurs téléphoniques n'apportent toujours pas cette mise à jour même si elle est officiellement disponible.
avatar valentinnb | 
Je peux bidouiller le firmware mais le problème est double: D'une part, ça fait sauter la garantie (oui, le SAV voit et vérifie visiblement l'état de ton firmware) et puis, moi, un novice mais passionné de l'informatique peut passer sur Froyo et Gingerbread mais 90% des personnes sur Galaxy S (qui est d'ailleurs devenu une référence sur le camp Android) n'y arrivent pas.
avatar Ellipse | 
Sur XDA, j'ai pas encore vu de cas concret de perte de garantie suite à l'envoi en SAV d'un terminal avec un bootloader custom ou une ROM rooté. Chez HTC ou Samsung en tout cas. Pourtant la question revient très souvent. De plus, sur Nexus, le déblocage est officiel (documenté par Google même).
avatar valentinnb | 
le mot alternatif en soi représente la complexité pour moi. Sinon, pour Nexus S, j'ai l'intention de faire la comparison à sa sortie avec iPhone 5 pour me décider.
avatar jahrom | 
@NoxDiurna Je te plainds... Vu le nombre de marques de lait différentes, le nombre de voitures, de chaussures, de vêtements, de céréales, de bouteilles d'eau, le monde doit te paraitre horrible!
avatar winstonsmith | 
@ profete162 : Et une comparaison vaseuse, une. Le fait qu'il faille "rooter" son téléphone montre à lui seul que ce n'est pas simple. Moi je n'hésiterais pas à le faire, mais je pense pas que ce soit le cas pour tout le monde. Après à chacun de cerner ce qu'il veut : un téléphone mis à jour dès que c'est possible mais qui a des fonctions parfois un peu bridée, ou un téléphone qui risque de ne pas être toujours mis à jour, sauf si on le roote, mais qui offrira une plus grande liberté.
avatar m_enfin | 
Par l'iphone 5 ? Peut-etre, mais avant de se prendre une claque par un iphone 5 dont on ne connait rien de ses caractéristiques, il va surtout d'abord se prendre une claque violente par les téléphones Tegra2 qui vont sortir d'ici 2 ou 3 mois. Exemple: Motorola Atrix (Carrément plus puissant, autonomie surement meilleure car double coeur, très grosse batterie) On savait que le Nexus S dès sa sortie se ferait rattraper, mais ce n'est pas un problème en soi, son hardware est très bon et pourra faire tourner tous les jeux que tu veux tout comme le Galaxy S ou le Desire HD ou l'iphone 4 dont les caractéristiques sont très proches. Maintenant à voir. Car là avec le CES on voit qu'on part une nouvelle fois vers une nouvèlle ère de super phone. A mon avis, il est inutile d'acheter un smartphone avant la sortie du Tegra2 sur les téléphones/tablettes qui atomisent littéralement tous les processeurs du marché actuellement que ça soit niveau consommation ou jeux.
avatar neg2gwada | 
Suis je le seul a trouver l'interface d'Honeycomb très moche? Je n'ai sans doute pas encore tout vu mais je trouve les couleurs et les icones digne d'un bon vieux linux du début des annees 2000. C'est surement génial au niveau ergonomie mais graphiquement je trouve clairement que c'est une regression par rapport a Gingerbread.
avatar neg2gwada | 
Suis je le seul a trouver l'interface d'Honeycomb très moche? Je n'ai sans doute pas encore tout vu mais je trouve les couleurs et les icones digne d'un bon vieux linux du début des annees 2000. C'est surement génial au niveau ergonomie mais graphiquement je trouve clairement que c'est une regression par rapport a Gingerbread.
avatar winstonsmith | 
@ lord danone : Euh... Les icônes sont les même que dans Gingerbread, hein. Ce qui change, c'est juste l'apparence "bureau" du truc.
avatar kmerckx | 
@ tap: Je vois pas en quoi un double cœur ferai gagner de l'autonomie, c'est plutot le contraire non? Plus de puissance plus de conso. Apres avoir un double cœur c'est bien mais je pense que les amplis déjà developpé ne savent, pour l'instant, pas tirer parti du multicoeur.
avatar m_enfin | 
Pourtant non c'est tout l'intérêt du Tegra2 qui est double :)
avatar neg2gwada | 
@ Rigat0n Au temps pour moi, j'aurais plutot du parler des nouveaux elements de l'interface plutot que des icones du home screen ;) Bref, personnellement ca ne me plait pas trop, ca se rapproche trop d'une distribution linux desktop (toujours d'apres moi :p).

CONNEXION UTILISATEUR