Il a fallu neuf mois à VanMoof pour développer les premiers vélos compatibles Localiser

Mickaël Bazoge |

VanMoof fait partie des tout premiers partenaires du réseau Localiser qu'Apple a récemment ouvert aux constructeurs tiers. L'application Localiser sous iOS 14.3 ou macOS 11.1 sait désormais repérer les vélos à assistance électrique du constructeur néerlandais, comme s'il s'agissait d'un iPhone perdu ! Deux modèles sont proposés, le S3 et le X3, ils coûtent 1 998 € pièce et ils ne seront disponibles que courant juin.

Privilège de la nationalité, le site néerlandais iCulture a eu l'occasion de prendre en main un S3, pour tester le vélo d'une part et surtout sa fonction Localiser. Le deux-roues en lui-même a l'air très bien, exception faite de la recharge : la batterie n'est pas amovible, il faut donc emporter son vélo à la maison… quand c'est possible. Pas facile en effet quand on habite dans un de ces petits immeubles d'Amsterdam aux escaliers étroits (le problème sera le même à Paris et ailleurs).

Sinon il faut faire courir un câble le long de la façade ou croiser les doigts pour avoir une borne à proximité du garage à vélos. Quant au fonctionnement avec l'app Localiser, c'est tout à fait réussi mais le testeur relève l'incongruité de faire sonner le vélo : pratique pour des AirPods ou un iPhone qui sont de petits objets qu'on peut ne pas voir, mais un vélo ça se repère assez rapidement.

Nous aurons l'occasion de revenir sur le fonctionnement de ce vélo dans un futur test. iCulture a surtout obtenu quelques confidences de VanMoof sur le développement de cette fonction qui, à entendre Job Stehmann le patron du design, s'est très bien déroulé malgré l'épidémie. C'est un des développeurs de VanMoof qui a pris l'initiative de contacter Apple en juin ou en juillet dernier, et il s'est trouvé que la Pomme recherchait activement des partenaires avec qui travailler sur ce sujet.

Des contacts hebdomadaires ont ensuite eu lieu avec l'équipe d'ingénieurs d'Apple et leurs homologues de VanMoof, le lundi en général. Stehmann explique que les deux constructeurs ont d'abord développé la technologie avant d'évoquer la stratégie commerciale : « L'ingénierie d'abord, le reste viendra plus tard ». Tester les prototypes a été plus compliqué en raison de la crise sanitaire, bien que VanMoof possède un bureau à San Francisco ce qui a largement facilité le travail en commun.

Par ailleurs, Apple a plutôt l'habitude de tester de petits appareils. Avec un vélo, « ils étaient un peu perdus », s'amuse le designer, car le véhicule contient toutes sortes de mécanismes peu communs dans leur univers, comme un système antivol, un moteur et son logiciel de contrôle, le verrouillage, l'affichage sur la surface de LED. Exploiter le réseau Localiser ne nécessite pas l'ajout d'une puce, contrairement à ce qui s'était passé avec HomeKit au début de l'aventure domotique d'Apple. VanMoof a cependant eu à adapter un logiciel pour qu'il fonctionne avec leur propre puce.

En tout, l'intégration de la fonction Localiser et son ajustement ont demandé neuf mois de travail environ. Parmi les autres produits compatibles, on trouve les écouteurs SoundForm de Belkin et le dispositif de suivi de Chipolo pour retrouver des objets perdus.


avatar oboulot | 

Article intéressant !

D’ailleurs des possesseurs de cette marque de vélo ici ? Des retours possible sur la qualité de fabrication et les points positifs / négatifs de ces vélos ?

avatar BananaYatta | 

@oboulot

Très bonne qualité et excellent SAV. Je suis terriblement déçu que mon S3 achète il y a quelques mois n’intègre pas la fonctionnalité par défaut. Mais je me fait une raison car la localisation « de base » de Vanmoof est suffisante. Le plus : leur assurance fait que si tu te fais voler ton vélo et qu’ils ne l’ont pas retrouvé au bout de 7 jours, ils te refilent un nouveau vélo (pendant 3 ans et je crois jusqu’à 3 fois). D’autres marques existent et sont proches dans la philosophie : Moustache et Cowboy. Si tu envisages un achat, renseigne toi déjà bien sûr ces trois là. Chacun a sa force et sa faiblesse. Je mets de côté Angell que je trouve trop cher et L’Ecran intégré gadget quand on a un smartphone qui peut se positionner sur le guidon.

Édit : et en effet, batterie intégrée au cadre du Vanmoof, qui peut être un défaut... ou un plus si on considère que c’est un élément qui peut se faire voler. À prendre en considération

avatar oboulot | 

@BananaYatta

Merci pour ton retour détaillé ! :)

avatar Brice21 | 

@oboulot

J’ai le Van Moof S2 pour moi et le Van Moof X3 pour ma compagne. Ils sont globalement excellents et surtout superbes. Ils ont un moteur de 500 watts qui leur permet de monter à 40 km/h, mais la vitesse est limitée en EU à 25 km/h. C’est facile à débloquer avec une app de tierce partie. Leur bouton Turbo fait la différence avec le CowBoy dans les cotes. Le S3/X3 a des freins à disques mais toujours une chaîne. L’app est assez moche mais elle fait le taf. Le vélo est très lourd, quand tu n’as plus de batteries, tu souffres le martyre. Le système qui passe automatiquement les vitesses sur le X3 fait des bruits étranges mais cela fonctionne bien. Ils sont plein de gadgets mais mon préféré c’est un petit bouton qui les verrouille, pas besoin de cadenas pour les courtes pauses.

avatar Raphistoley | 

Salut, il y a une appli qui existe? C'est quoi le nom?

Edit: Ca semble être Moofer :)

avatar oboulot | 

@Brice21

Merci pour ton retour détaillé ! :)

avatar occam | 

@oboulot

"les points positifs / négatifs de ces vélos ?"

J’avais à Utrecht un des premiers modèles VanMoof. « Oude stijl fiets », archaïquement dépourvu de motorisation électrique. C’était le MacBook des vélos : svelte, élégant, minimaliste, beau à voir. Et fermé. Bouclé. Rageusement dépourvu d’options, pas très adaptable, pas conçu pour des vélocipédistes ayant la moindre velléité de service ou de customisation. Pinion, Rohloff, Gates Carbon Drive : inconnus au bataillon. J’ignore si, pour l’entraînement à courroie, ils sont entre-temps parvenus au XXIe siècle.

Les problèmes récurrents avec la chaîne ainsi que la géométrie « one size fits all », assez inconfortable pour moi sur les trajets plus longs, me l’ont fait revendre assez vite. Heureusement, il se trouve toujours des amateurs, donc sans perte.

avatar Hoppy | 

@occam

En voyant les marques que vous avez nommé je vois que vous êtes un fin connaisseur … les vélos Riese and Müller me font du pied.

avatar occam | 

@Hoppy

« Fin connaisseur ? » Dieu que non ! Apprentissage par trial and error, et efforcé de tirer la leçon de mes erreurs.

Pour la discussion sur ce fil, j’en retiens trois points :
1. La bonne mécanique a son prix, qui n’est pas indéfiniment compressible par une production à plus grande échelle. Et il n’existe pas de raccourcis. Jamais.

2. L’entraînement électrique permet de masquer pendant un certain temps un tas de saloperies mécaniques que l’on remarquerait assez vite sur un vélo non motorisé. Heureusement pour les marchands et les fabricants, le taux de remplacement se rapproche de celui de l’informatique portable. La clientèle, déjà pas très regardante, n’y voit que du feu. Et hop sur la prochaine génération.

3. Les cyclistes électrifiés sont à peu près aussi malléables que les hi-fi-istes : ils tendent à s’adapter à leur bécane, alors que ce devrait être l’inverse. Tant que ça dure, on peut produire du pédélec cheap et le revendre à prix d’or, pourvu que l’on garde un différentiel de prix par rapport aux vrais modèles de qualité.

R+M : je connaissais bien leur Birdy, qui était le vélo de service fourni par mon employeur à Munich. Mais j’ignore tout de leur gamme actuelle de pédélec.

avatar oboulot | 

@occam

Merci pour ton retour détaillé ! :)

avatar asseb | 

@oboulot

Il y a un excellent test sur lesnumeriques

avatar Tech | 

Pour moi un vélo c’est fait pour que tu bouge, que tu ne restes plus un assisté.
Les vélos électriques, c’est bien pour les personnes qui en ont vraiment besoin (ne peuvent pas pédaler suite à des problèmes de genou par exemple, suite à des accidents)
mais sinon, c’est pour les fainéants...
En plus côté environnement... très polluants avec la fabrication de batteries électriques.

avatar Raphistoley | 

@Tech

D’accord.

avatar BananaYatta | 

@Tech

L’assistance électrique ne s’active que si tu pédales. Ça replace pas un effort physique, ça le complète. Un vélo électrique peut être rassurant pour des personnes qui veulent vélotaffer et ne pas arriver en sueur sur leur lieu de travail (quand on peut s’y rendre 😅) et si on a de longue distance. Je peux comprendre le point de vue mais il reste personnel. L’argument écologique s’entend pour la fabrication du vélo, oui.

avatar Argeuh | 

@Tech

Vision extrêmement simpliste....

Penser que le vélo électrique est réservé aux « handicapés » c’était valable y’a 15 ans 🙄

Le vélo électrique permet à des tas de gens de faire du vélotaf de manière sereine, sans prise de tête, avec un moyen de transport relativement sûr et fiable.

Tellement de gens prennent leur bagnole pour aller au taf à moins de 15km....pour plein de raisons différentes: réseau de transport en commun mal pensé, flemme, pas de douche au boulot, etc etc

Alors oui reste le problème des batteries.

Mais est ce que ça pollue vraiment plus que le type avec son vieux diesel, ou même son hybride? Je ne pense pas.

Et puis tu peux te garer devant le boulot. Promener les gosses, bouger le week end sans sortir la bagnole, chercher le pain sans sortir la caisse...

Bref.
Cela dit, pour un passionné de vélo comme moi, ce Van Moof ne fait pas rêver du tout.

avatar Tech | 

@Argeuh

C’est votre commentaire qui est très en adéquation avec les gens qui sont complètement coupés de la réalité actuelle.

Si mon commentaire est simpliste, c’est aussi parce que il faut vulgariser les choses.

Je suis pour la technologie. Mais celle à travers les objets qui nous font avancer.

Le vélo électrique est destiné principalement pour de gens qui ne veulent pas faire d’effort.

Les gens sont de plus en plus sédentaires. Et l’industrie du vélo l’a compris parfaitement.
C’est pour cela qu’elles se vendent tout comme les trottinettes électriques.

Il existe aujourd’hui des vélos classiques comfortables, beaucoup plus légers que le vélo électrique, beaucoup moins cher, qui durent très longtemps temps, plus facile à réparer, et surtout bon pour l’environnement et la santé.

avatar iftwst | 

@Tech

Je ne suis pas sédentaire du tout et je suis bien content d’avoir un Riese et Muller motorisé pour éviter d’arriver en sueur au boulot.

Des que je peux je coupe l’assistance pour justement privilégier l’effort physique.

avatar King Crimson | 

@Tech

Forte incapacité à comprendre que le VAE n’est pas un simple vélo de sport, mais un vélo du quotidien.
En trajet boulot, c’est extrêmement intéressant. Je ne ferais pas mes 30km quotidien en moyenne (par fois 50) avec un vélo classique.
Et viens me voir, tu verras ma forme physique hein...
Y a un moment faut arrêter de raconter des conneries...

avatar Pierredu21 | 

@Tech

Je suis à Montpellier, je fais beaucoup de vélo MAIS j'ai un vélo électrique pour ne pas arriver en nage au taf quand il fait plus de 30 degrés à 09 h le matin...

avatar demenla971 | 

@Tech

Oui mais non mec tu es trop centré sur ton ressenti. Je te donne un exemple ma compagne et moi avions tous les deux des vélos classiques a qq mois d’intervalle on nous les a volés. J’ai donc offert un vélo électrique à ma compagne pour son anniv. Résultat 3000 bornes en 3 ans sur son vélo normal elle n’en aurait pas fait le tiers. Sueur cotes chaleur sont les ennemis du vélo tu peux dire ce que tu veux cela reste plus eco friendly qu’une voiture qu’elle utilisait 99% du temps. Je m’en suis acheté un et cela fait plaisir sincèrement de ne plus être en sueur entre 2 rdv. Avant de m’acheter mon yuvy j’ai également acheté un fixie top mais cela n’empêche pas de transpirer. Au passage chacun fait comme il veut. Pour en revenir au vélo cité le localiser est top, j’attends que cela arrive sur mon yuvy qui m’a l’air bien plus agréable que ce vélo, d’ailleurs je n’apprécie plus trop les vélos dit de ville depuis qu’on a acheté le yuvy d’elwing. Ce van moof me semble bien technologiquement parlant mais en terme de confort c’est zéro.

avatar King Crimson | 

@Tech

Déjà, mettre sur le même plan la trotinette électrique et le VAE n’est pas très malin. La trotinette avance seule, pas le VAE.
En VAE, je brûle facilement 1000 calories par jour sur quelques dizaines de km. En trottinette je serais plus proche de zéro. Ça c’est pour l’aspect santé.

Sur l’aspect « j’aime les trucs qui font avancer ». Tu ne vois pas que justement le VAE est énorme à ce niveau? Si les gens peuvent se déplacer en VAE (beaucoup plus intéressant et facile au quotidien qu’un vélo « normal ») plutôt qu’en bagnole, c’est justement un immense pas en avant dans les zones urbaines??? En terme d’écologie, de santé et d’aménagement urbain???

Je ne sais pas pourquoi, mais je sens bien le gars qui fait 10 bornes avec son vélo le WE pour faire le sportif, mais incapable de comprendre que d’autres en font 10 fois plus par semaine...

Édit: et je précise que je suis du type bagnolard, ayant un affect particulier pour les roadster, comme la géniale MX5 2.0 qui me file la banane en balade ou road trip. Juste que la voiture, thermique comme électrique, devrait être sérieusement limitée en ville... mais c’est un autre sujet.

avatar bouh | 

@Argeuh

Il vous dit que ce n’est pas écologique ( par rapport à un vélo non électrique) car il faut bien fabriquer les batteries. Et vous répondez
“Alors oui reste le problème des batteries.
Mais est ce que ça pollue vraiment plus que le type avec son vieux diesel, ou même son hybride? Je ne pense pas. “

Aviez-vous bien lu son commentaire avant d’écrire ?! Je veux bien qu’on aime tous avoir le dernier mot, mais parfois c’est un peu exagéré.

avatar Argeuh | 

@bouh

J’ai donné des exemples.
Il aurait suffit de se donner la peine de lire. Je vais essayer de faire simple, car ça n’a pas l’air de gigoter là haut.

Vous préférez quelqu’un qui va au boulot en voiture tous les jours, ou en vélo électrique? Qu’est ce qui pollue le moins à votre avis?

Vous allez me répondre: en vélo pas électrique

Soit.
Mais en vélo pas électrique, le mec y va en caisse au boulot.
Donc fin du débat.

J’ai moi même un véhicule hybride qui fait - de 5l/100km.
Mais ça, c’est une fois qu’il est chaud.
Si je vais chercher le pain à 2 bornes avec, je fais du 15l/100.

Donc OUI je préfère 1000x y aller en vélo.
Et le gars qui est en appartement il n’a pas 50 vélos dans son garage, si il n’a qu’un électrique car c’est son vélo taf, il ira chercher le pain électrique.

Allez donc faire un tour à Amsterdam.
Et revenez me dire que vous préférez vous promener dans Paris ou toute autre grande ville française après.

avatar pat3 | 

@Argeuh

"Et puis tu peux te garer devant le boulot. Promener les gosses, bouger le week end sans sortir la bagnole, chercher le pain sans sortir la caisse..."

Autant l’argument du velotaff était recevable, autant là… un vélo suffit.

avatar Quaternine | 

@Tech

Ton commentaire il me fait penser au discours de Ballmer quand l’iPhone est sorti en 2007.

Vision simpliste et arriérée. C’est bizarre pour quelqu’un qui s’appelle « tech ».

Avec des gens comme toi l’iPhone ne serait jamais sorti on en serait encore au téléphone à clapet. 😉

avatar Applesoft | 

@Tech

Très drôle ! Marcher c’est pour les fainéants, courir c’est mieux. C’est le même raisonnement :)

Le vélo électrique n’est pas destiné aux fainéants.
Il est un produit d’appel génial pour ceux qui veulent se débarrasser du métro / voiture (qui ne demandent aussi aucun effort particulier) dans les grandes villes surtout et qui en ont rien à faire de suer ou de se prendre pour Greg Lemond. C’est le produit qui est en train de convaincre beaucoup de gens de simplement se déplacer autrement, de manière plus agréable et le plus rapidement (je suis parisien, c’est le moyen de transport le plus rapide). La question de l’effort dans un déplacement n’est pas un critère pour 99% des gens.

avatar Tech | 

@Applesoft

« La question de l’effort dans un déplacement n’est pas un critère pour 99% des gens. »

Là vous êtes d’accord avec une partie de mon commentaire, qui montre que les gens sont de plus en plus sédentaires.

Ce qui est frappant dans ce genre de commentaires, c’est l’hypocrisie des gens.
Il sont à la fois un discours écologiste et en même temps, dans la vie de tous les jours, ils se contredisent brutalement.

Encore une fois, je ne suis pas contre le vélo, bien au contraire. Mais je suis pour le vélo qui est à la fois pratique, léger, qui est bon pour ma santé, qui ne consomme pas, qui ne pollue pas, etc etc.

On peut facilement se déplacer dans Paris avec un vélo de bonne qualité mais qui n’est pas du tout électrique. Et sur le marché il y a des choix pour tout le monde. Paris, tout comme les grandes métropoles, est déjà pollué. Si on ajoute à cela les vélos électriques...

avatar King Crimson | 

@Tech

Donc pour toi, se déplacer en VAE, c’est être sédentaire ^^
Ton vélo léger, il est très bien, mais il a ses contraintes qui le rend plus délicat au quotidien...
Bref, je garde mon Canondale Quick Neo pour mes dizaines de km au quotidien (et les 1000 calories mini brûlées chaque jour), et je te laisse ton vélo de WE.

avatar Tech | 

@King Crimson

Votre commentaire reflète l’égoïsme de notre société.
Et si on rajoute, que vous n’avez rien compris de ce que je veux dire par sédentaires, il suffit de comprendre des sociétés comme Uber eats, deliveroo, etc (hits pandémie).

avatar King Crimson | 

@Tech
Où est l’égoïsme dans mon propos? Je ne comprends pas (sincèrement): c’est une réponse vraiment étrange.
Bref, moi je sais de quoi je parle, c’est quand même un avantage non?
Et le truc sur les sédentaires, pas pigé: ici, ça cause vélo, par définition rien à voir avec de la sédentarisation.
Faut savoir s’arrêter quand on voit qu’on a raconté des conneries plutôt que de s’enfoncer dans des non-sens.

avatar BingoBob | 

@King Crimson

Je parie que Tech qui nous donne ici des leçons de déplacement à vélo à Paris roule en SUV et n’a jamais fait de vélo plus de 3 jours de suite pour aller au taf !

avatar King Crimson | 

@BingoBob

Il n’a pas répondu sur cet aspect, je pense qu’on peut en déduire à minima qu’effectivement il n’utilise absolument pas son vélo au quotidien... À se demander pourquoi il la ouverte sur le sujet du coup.

avatar cybercooll | 

@Tech

Le vélo électrique ne pollue pas en France.

Tu viens de découvrir que le plus gros problème de l’écologie c’est celui de la cohérence?

avatar Tech | 

@cybercooll

Oui, en France le vélo électrique ne pollue pas. Uniquement en France. Dormez tranquille. L’avenir de la France est prometteur.
🤣🤣🤣

avatar cybercooll | 

@Tech

Apprends à lire.
C’est la beauté de l’écologie. Tu pollues dans les autres pays mais pas chez toi. Comme ça ça se voit moins. Ton vélo, même assemble en France c’est ailleurs qu’il a le plus pollué. Après l’utilisation c’est peanuts niveau pollution.

avatar Tech | 

@cybercooll

Vous vivez dans votre petit monde rose parfumé.
Attention aux odeurs.
Encore un complètement à côté de la plaque.

avatar cybercooll | 

@Tech

Encore un qui ferme les yeux sur ce qui se passe à côté de chez lui?

Vas y, montre moi la répartition de la pollution de ton vae de sa création a sa destruction finale. On va dire que tu le gardes 10 ans, au delà il sera plus compatible avec ton iPhone et faudra changer de vélo, c’est la plus grosse faille dans le système.
Production: chine
Assemblage: France. T’es dans du haut de gamme, c’est fait à la main avec un bon vieux tournevis, y a un peu de camion pour te livrer mais c’est pareil avec ton vélo non électrique donc on compte pas.
Utilisation: France, mais comme t’es une feignasse qui pedale pas on va dire que ton co2 rejeté est négligeable, tu pollues moins qu’en pédalant comme un idiot. Bilan positif.
Énergie pour celui qui pédale: tu pedales pas donc tu bouffes pas plus, c’est neutre
Restent les 10 fois/mois ou tu vas recharger ton vélo. Comme t’es malin tu le recharges la nuit. Disons 0.1€/charge. Comme t’es très malin c’est avec des panneaux solaires fabriqués en Chine sur batterie fabriqués en chine recyclés loin d’ici.
Recyclage : Afrique
Au final, assez peu de pollution supplémentaire en France par rapport à ton vélo classique, t’as tout degueulassé ailleurs mais aillleurs ça se voit moins.
C’est beau l’écologie moderne.
Rassure toi tu vas pouvoir continuer à utiliser ton suv de 2T sur paris et faire venir ta bouffe en camion d’Espagne, c’est pas les vae qui vont augmenter la pollution dans ta ville.
Si tu as une conscience écolo, sois logique et quitte Paris. Il me tarde que les voitures rejetant plus de 100g/km de co2 soient interdites à paris. On va rigoler.

avatar King Crimson | 

@Applesoft

Merci.

avatar cybercooll | 

@Applesoft

Prendre le métro sur paris pour moi demande un effort particulier. Faut vraiment être fou pour aimer ça.
J’ai 15km à faire pour aller au bureau. Des que je n’ai plus d’enfant à déposer à l’école, je serai tenté par le vélo électrique (pas de douche). La route est assez dangereuse par contre. Mais d’ici là il y aura 50% de gens en moins sur la route et les voitures restantes seront probablement autonomes.

avatar pat3 | 

@Applesoft

"C’est le produit qui est en train de convaincre beaucoup de gens de simplement se déplacer autrement"

Là je suis d’accord. Comme moyen de transport unique, c’est vraiment un argument (faire tes courses, emmener ton gosse à l’école et habiter en habiter d’une côte - vécu), le passage du vélo au vélo électrique change la vie.

"de manière plus agréable et le plus rapidement (je suis parisien, c’est le moyen de transport le plus rapide)."

Bof, mon frère est parisien et se déplace en scooter, je parie qu’il va plus vite que toi.

Autant quand je vois des plus de 60 ans faire leur balade en vélo électrique, ça me parait normal. Autant des trentenaires qui vélotaffent en téléphonant, j’ai tendance à y voir de la boboïtude (et je connais le combo vélo électrique + trottinette électrique + voiture électrique, parce que je le vaut bien).

Mais rien n’arrêtera le consumérisme, il nous accompagnera jusqu’à la fin.

avatar Achlib | 

Je suis de l’avis que pour la grande majorité des usagers, un bon vélo très léger est à privilégier face à un vélo électrique : un vélo léger et qui roule bien, ça avance tout seul. Un vélo à assistance électrique est bien plus lourd, et, à part pour certains trajets spécifiques, l’assistance sert surtout à compenser la lourdeur de l’engin...

avatar fredsoo | 

@Achlib

Le vélo est lourd parce qu’il est est à assistance électrique 😉
J’ai un vélo de route un Trek Emonda, il est en dessous des 8kg. Maintenant si tu pédale pas il avance pas 😂
C’est le but!
Et comme sur le plat c’est facile, le cycliste va toujours chercher le dénivelé 😁

avatar BingoBob | 

@Achlib

Et dans les villes vallonées et embouteillées des 8h du mat, il avance tout seul ton vélo ?

Non mais parfois les commentaires ici...

avatar fredsoo | 

@Tech

Je fais du vélo de route, c’est vrai que l’approche n’est pas du tout la même.
Je pense que pour les velotaffeur effectivement le vae est la solution idéale.
Le fait d’arriver au boulot en nage, a toujours été un problème rédhibitoire.
J’ai roulé pendant 5 ans avec un vélo cargo, Bullitt, vélo fantastique, sans assistance a 24kg la bête pour brûler des calories y a pas mieux, mais douche obligatoire en arrivant au boulot ...

avatar Tech | 

@fredsoo

« Je pense que pour les velotaffeur effectivement le vae est la solution idéale. »

En partie, je suis d’accord avec.
Mais encore une fois, c’est une pensée à court terme. Nous pensons avoir trouvé la solution avec le vélo électrique.

avatar fredsoo | 

@Tech

Je préfère un vae a une trottinette électrique.... là c’est le summum 😂

avatar cybercooll | 

@fredsoo

J’ai posé ma voiture chez le garagiste et je suis revenu en trottinette (1km) pour aller plus vite. J’avais la cuisse en feu à mon arrivée! Et le vent de face c’est la misère (glacial en plus).
C’est pas du tout pratique les roues minuscules, ça avance pas et on sent le moindre petit gravier. Mais j’aurais pas pu transporter un vélo. Du coup je comprend l’intérêt d’une trottinette électrique si on fait ça souvent.

avatar Dv@be | 

@Tech

T’as raison ... je vais garder mon gros 4x4 pour aller en ville
On les emmerdes les électriques 🤘

C’est pour rire hein!
L’électrique c’est cool et utile par exemple une fois passé un « certain âge » pour se permettre de faire de plus longue ballades que l’on ne serait plus physiquement capable d’assumer seul.

Perso, je serais plutot intéressé par un VTT à assistance électrique.

avatar cybercooll | 

@Dv@be

C’est pas pour relancer le debat, mais le VTT à assistance électrique la je comprends pas moi non plus. Le vélo taf électrique je comprends à 100%. Mais VTT je bloque. C’est juste pour faire chier les piétons en forêt ?

avatar cybercooll | 

@Dv@be

C’est pas pour relancer le debat, mais le VTT à assistance électrique la je comprends pas moi non plus. Le vélo taf électrique je comprends à 100%. Mais VTT je bloque. C’est juste pour faire chier les piétons en forêt ?

Pages

CONNEXION UTILISATEUR