Pour proposer des produits pas chers, Xiaomi s'inspire d'Apple

Stéphane Moussie |

Comment Xiaomi arrive-t-il à vendre des smartphones aux caractéristiques haut de gamme à des prix imbattables ? Hugo Barra, le transfuge de Google devenu VP international du fabricant chinois, a donné un élément de réponse à TechCrunch.

La clé, c'est d'avoir un petit catalogue de produits qui restent longtemps en vente. « Un produit qui reste en vente pendant 18-24 mois — ce qui est le cas pour la plupart de nos terminaux — voit son prix baisser trois à quatre fois », indique Barra.

Nous pouvons faire ces réductions, car nous négocions une baisse progressive du coût des composants avec nos fournisseurs.

En commandant de grosses quantités (61 millions de smartphones vendus l'année dernière) et pendant une longue durée, Xiaomi bénéficie donc de tarifs très compétitifs. En outre, certains de ces composants sont réutilisés d'une génération à l'autre. « Le Mi2 (sorti en août 2012, ndr) et le Mi2s (avril 2013) sont presque les mêmes appareils, par exemple », note le vice-président.

Crédit Jon Russell CC BY-ND

Ce petit portefeuille de produits permet aussi de faire des économies sur le développement logiciel (Xiaomi a une surcouche maison et lorgne du côté de Firefox OS) et le service après-vente, plus faciles à gérer.

Ce fonctionnement est calqué sur celui d'Apple ; il y a seulement un ou deux nouveaux iPhone lancés par an, tandis que la génération précédente reste au catalogue à un tarif diminué. Samsung, qui se fait piquer des parts de marché par Xiaomi (troisième vendeur mondial en 2014), va d'ailleurs faire un pas dans cette direction. Le fabricant sud-coréen va réduire son catalogue de 30 %.

Cette stratégie n'explique pas tout, autrement, Apple ferait aussi des terminaux bon marché... La principale différence avec Cupertino, ce sont les marges. « Quand nous avons une marge plus importante que celle que nous voulons, nous baissons les prix », précise Barra. De fait, alors qu'Apple a enregistré 39,5 milliards de dollars de bénéfice en 2014 (marge d'environ 40 %), le fabricant chinois n'en a encaissé que 56 petits millions de dollars (2 % de marge).

Xiaomi fait aussi des économies sur le réseau de distribution, qui se résume à son site web et à des opérateurs partenaires dans certains pays pour le moment. On peut également citer les coûts de R&D qui sont amortis par l'inspiration (mais pas la copie, jure Barra) cherchée du côté de Cupertino, même s'il faut reconnaître que les derniers Mi Note se démarquent de l'iPhone 6 Plus.

Tags
avatar poikoi | 

Sur macg, xiaomi samsung = haut-de-gamme.
Sur macg, s'inspire = copie

avatar béber1 | 

Sur macg, poikoi = moikoi

avatar JLG01 | 

@poikoi :
C'est la méthode qui est copies, pas la qualité, et pas le prix.
Mais les constructeur automobile le font aussi depuis longtemps.

avatar Yohmi | 

Et comme d'habitude, pour ceux que ça intéresse, je vends des polos inspirés par Lacoste ainsi que des montres hommages à Rolex. Prix bas garanti.

avatar ddrmysti | 

Pas de RD, ne pas concevoir soit même ses processeur permet de faire des économies. Pas d'éco système à gérer, les serveurs pour maintenir en place les services d'un éco système ça a un coût, et je ne parle même pas du coup de développement des services. Pas d’innovation non plus permet également de limiter les frais, quand on se contente de passer derrière les autres avec des trucs dont on sait que ça marche permet d'éviter les prises de risque, et donc le risque de faire un flop.

avatar béber1 | 

règles de base de tous bons suiveurs opportunistes

avatar sachouba | 

@ddrmysti:

Tu veux dire tout comme ne pas concevoir soi même ses modems, RAM, puces de stockage, écrans, batteries, capteurs de caméra ?

Xiaomi a un écosystème Cloud aussi évolué que celui d'Apple à gérer (de plus petite échelle évidemment): cloud messaging, backup automatique des données du smartphone et photos, 10Go de sauvegarde cloud gratuits par utilisateur, mises à jour...
Que Xiaomi a développé lui même.

Les derniers smartphones de Xiaomi se démarquent très largement des iPhone (à vrai dire, peu de leurs smartphones ont réellement ressemblé à des iPhone, c'est plus leur marketing qui y a ressemblé), et sont clairement beaucoup mieux lotis d'un point de vue hardware (4Go de RAM, processeur octo-core 64bits Snapdragon 810, écran 2K... pour 500$), avec des fonctionnalités software très sophistiquées également.

avatar Orpioo | 

Xiaomi ne créé pas des boutiques qui coûtent un bras et des bureaux à plusieurs milliards. Moi, je suis client Apple, je ne suis pas spécialement enthousiaste à l'idée de voir mon argent gaspillé pour la vitrine ou les actionnaires (mais bon, ça fait longtemps que je bricole des Mac et des iPhone, avoir du Mac, ça ne me coûte rien, donc je suis un peu de mauvaise foi).

avatar wildtiger | 

En tout cas, ça permet aux clients d'avoir des smartphones de qualité à petit prix. Mais ça ne durera qu'un temps car quand Xiaomi sera devenu assez gros, il faudra qu'il augmente sa marge, j'espère qu'il ne sera pas aussi gourmand qu'Apple.

avatar béber1 | 

meuh nan, y'a qu'a voir MS dominant le monde PC

avatar CKJBeOS | 

LoL, mais Xiaomi n'aime pas quand les autres "s'inspirent" d'eux !! ben voyons....

avatar hmmmr | 

@CKJBeOS :
Ils n'aimaient pas qu'on se fasse passer pour eux en aposant la marque sur des produits qui n'en sont pas ( = contrefacon), pas juste d'avoir repris les lignes extérieures d'un de leur telephone

avatar BelgoMan | 

Au fond, l'important, c'est que chacun y trouve son compte en fonction de ses besoins. Ma femme par exemple, elle me convient entièrement alors que personne n'en voudrait.

avatar akaaw | 

@BelgoMan :
Mdrrrr, elle est belle celle là

avatar warmac33 | 

ben non justement pas vraiment d'après lui !

avatar enzo0511 | 

Toutes les entreprises qui font de la copie gagnent beaucoup en économisant sur les R&D
Y a pas besoin d'aller chercher plus loin

avatar hmmmr | 

@enzo0511 :
Il faut que je cherche l'info mais de prime abord il me semble que Xiaomi n'utilise ni les memes composants, ni le meme chassi, ni le meme os, ni..

Si la R&D et la copie pour vous s'arrete a un dessin des contours du telephone, alors oui, quel temps gagné !

avatar Stanley Lubrik | 

En fait, tu veux dire, par exemple, qu'après la création par Compaq du TC1000 en 2002, Apple n'avait plus qu'à affiner le concept pour son iPad, avec l'électronique moderne plus compacte tout en gardant le format 10", la coque en alu, l'écran tactile avec dalle en verre, la bordure noire autour de l'écran, et les coins arrondis... Merci Compaq !

avatar béber1 | 

pas besoin de Compaq,
Apple pouvait facilement s'inspirer de l'écran de son iMac G4 apparu en janvier 2002, voire même de ses propres projets de tablettes depuis 1983:

http://hightechhistory.com/2010/01/27/from-1983-to-jan-27-2010-the-new-a...

avatar en ballade | 

@ddrmysti

Tu arrives à justifier les prix d'Apple ? Tant mieux pour toi mais l'illusion ne passe qu'un moment

CONNEXION UTILISATEUR