Traçage des contacts : sept pays européens coopèrent sur un système interopérable et décentralisé

Stéphane Moussie |

Une alliance est en train de se former au sein de l'Europe autour de l'interopérabilité des applications de traçage des contacts nationales, rapporte Reuters. L'Allemagne, l'Italie, le Portugal, la Suisse, l'Autriche, l'Estonie et la Finlande ont présenté un plan, encore non finalisé, visant à ce que leurs apps respectives liées au Covid-19 puissent fonctionner entre elles.

Schéma issu du plan présenté par les sept pays.

Ces sept pays se rassemblent autour du modèle décentralisé qui, pour simplifier, fait en sorte que le maximum d’opérations soient effectuées sur les terminaux des utilisateurs et que les informations transmises et stockées sur les serveurs soient réduites le plus possible. L'API proposée par Apple et Google, unique moyen pour faire fonctionner les apps de traçage des contacts sans compromis sur iOS et Android, s'inscrit dans ce modèle.

À l'inverse, la France et le Royaume-Uni, qui semblent un peu plus isolés, ont choisi le modèle centralisé qui donne un rôle plus important à un serveur central, chargé de la collecte et de l'interprétation des données, entre autres. Du fait de cette différence fondamentale d'approche, une participation de la France ou du Royaume-Uni à l'initiative commune des autres pays paraît compromise.

Néanmoins, même s'il a déjà lancé son app basé sur un modèle centralisé, le Royaume-Uni n'exclurait pas de faire volte-face si le besoin s'en faisait sentir. Pas d'inflexion visible en France, où les tests en conditions réelles de StopCovid sont prévus pour la semaine prochaine.


avatar fousfous | 

Sinon on aurait aussi pu faire une application européenne directement, mais pour les nationalistes au pouvoir ça fait pas assez souverain.

avatar nomatechapl | 

@fousfous

Tu oublies qu’il n’existe pas le peuple européen et que cette épidémie nous a montré que l’union européenne est totalement absente lorsqu’il est nécessaire de compter sur elle…

avatar fornorst | 

@nomatechapl

La BCE a quand même lancé un plan de soutien de 1000 milliards ! Pas mal pour une institution sur laquelle on ne peut pas compter ;)

avatar raoolito | 

@nomatechapl

l'union européenne a ete plus presente que jamais ces derniers mois, maintenant que la philosophie des etats nations ait donné un certain cafouillage dans les premieres semaines, c'est pas étonnant.
idem pour les refugiés il y a deux ans... et les exemples sont nombreux. Quand on doit reagir vite, c'est plus compliqué de demander à son voisin.

avatar fousfous | 

@nomatechapl

Il n'y a pas plus de peuple français hein, c'est juste une expression de l'extrême droite ça.
Population est un terme plus correct.

avatar raoolito | 

@fousfous

et la RACE française, non :D ? un peu comme ya des pitbull et des chihuahua, yaurait des français, des allemands, des suedois etc...

avatar fousfous | 

@raoolito

Race ça s'utilise dans un contexte de création artificielle des animaux plutôt 😉
Étant donné que les différentes races de chiens, de caches ou autres ont été créé par l'homme!

avatar gwen | 

@jcp25

Tristes histoires. Mais tellement symptomatique d’une réalité qui devrait être d’un autre temps. Mais bon, quand je vois que l’on m’a traité de « con de Breton » pas plus tard qu’il y a quinze jour sur MacG.

avatar Ali Baba | 

@nomatechapl

Non mais lol. Ceux qui se plaignent que l’Europe n’agisse pas sont les mêmes qui ont refusé de lui donner le pouvoir d’agir.

Cette crise montre bien justement qu’il est nécessaire de donner à l’Europe le pouvoir d’intervenir dans le domaine sanitaire en cas de crise. Il faut que les stocks stratégiques soient gérés au niveau européen et que la solidarité économique se fasse au niveau européen.

C’est cette solidarité à grande échelle qui a permis à la Chine de mettre en quarantaine une région de la taille de la France : le reste du pays a compensé. Pour ça il faut un budget européen avec des ressources propres et le pouvoir de décider ce genre de mesures au niveau européen.

avatar Supernova | 

@Ali Baba

Le blabla qu’on entend depuis des décennies!« si l’Europe ne fonctionne pas c’est qu’il n’y a pas assez d’Europe ». Arrêtez de nous accabler avec ces arguments dignes de l’URSS juste avant qu’elle n’explose.

La Corée du Sud est une des pays qui a su gérer cette crise (250 morts), et elle ne fait pas partie d’une union asiatique. Allez expliquer à Israël qu’il faudrait qu’elle fusionne avec 27 états alentours pour être plus forte.

avatar raoolito | 

bon aller, à défaut de jouer les stars, on peut peut-être jouer avec le reste de équipe non ?
Les deux systèmes se valents avec les problemes et les avantages, mais qu'on se mette tous en formation pour la suite, ce serait une bonne manière de gagner...

avatar Caliguvara | 

@raoolito

Disons qu'en terme de protection de données la solution centralisée envisagée en France est risquée. Le modèle décentralisé marche, garde un anonymat irréprochable, ne peut pas être falsifié. Sans risque d'avoir un risque d'abus de données par l'état ou toute personne tierce.

avatar julien74 | 

On va jouer aux irréductibles gaulois jusqu’à?
Le futur nous le dira...

avatar raoolito | 

@julien74

en plus que le seul gros pays qui fasse comme nous ait déjà quitté l'europe, ca donne le ton :/

avatar DDivo | 

@julien74

Les gaulois réfractaires comme dirait l’autre ...
J’ai honte.

avatar matthew3321 | 

@julien74

Jusqu’à ce qu’on rende les armes, l’histoire n’est qu’un éternel recommencement.

avatar c0by | 

Un clou de plus dans le cercueil de la solution franco-Française et une bonne nouvelle au niveau européen sur cette coopération que plus personne n’attendait. Bonne surprise.

avatar Supernova | 

@c0by

Juste pour être clair : La Suisse ne fait pas partie de l’Union européenne, donc il s’agit juste d’une coopération internationale comme une autre.

Pas besoin d’être dans l’Union européenne pour pouvoir se coordonner avec d’autres pays, quelque soit le sujet.

avatar crash3236 | 

On est bon pour les applications d'urgence en France ... vous vous rappelez de l'appli alerte attentat ? :p On se dirige vers la même conclusion non ?

avatar raoolito | 

@crash3236

rhaaa, cette intendance qui ne suit jamais nos excellentes idées, si c'est pas ballot :)

avatar macaurel59 | 

Donc en gros je suis allemand je pars en vacances je reste alerté, je suis français (si je refuse d’obéir et de partir en vacances en France) je ne suis plus couvert ... on est doué ^^

avatar Lirche | 

@macaurel59

Tu as bien compris ! Une app Européenne aurait dû être pensée depuis le début mais ça fait du bien d’entendre que certains pays s’entendent pour que les apps soient compatible entre elle

avatar Insomnia | 

C’est là que l’Union européenne aurait dû taper sur la table et statuer sur l’application européenne.

avatar byte_order | 

@Insomnia
Pour cela, faudrait déjà que les électeurs lui donne cette prérogative. Pour l'instant, la santé publique reste le domaine des états membres.

avatar l3chvck | 

@Insomnia

Ils ont préféré taper du poing sur la table pour que les gafa reduisent les debits du svod ce qui n’a strictement servi à rien...

avatar l3chvck | 

J’imagine que rien n’empecherait un citoyen francais d’installer l’app européenne ?

avatar raoolito | 

@l3chvck

bonne question
mais ca ne servirait pas à grand chose sauf aux frontaliers...

avatar l3chvck | 

@raoolito

Il suffit que quelques médias français incitent les gens a installer l’app européenne ...

avatar julien74 | 

@l3chvck

Bonne question. Voir si le store nous empêchera de l’installer.
C’est une première chose.

Question annexe: comment ça se passe pour un utilisateur français? Étant donné que c’est basé sur des hash anonyme, que le propriétaire du smartphone ait dans sa poche une carte d’identité française ou allemande l’appli n’en a rien à faire finalement non?

Ça serait un beau pied de nez que les utilisateurs français installe l’application de l’UE 😂

avatar raoolito | 

@julien74

le stor,e quasi certainement. ensuite comme ya pas de geolocalisation, ca peut etre l'opérateur ?

avatar bibi81 | 

car ils n'ont pas les contacts de l'état francais qui leur a permis d'avoir un prix d'ami à 32 millions d'euros.

Les prix d'ami concédés à l’État consistent surtout à gonfler les chiffres, certainement pas à les baisser.

avatar Ielvin | 

@l3chvck

Ça serait bienvenu en effet !

avatar FabC1608 | 

@Crist'o

Merci d’avoir clarifié la discussion ! J’ai l’impression que tout le monde s’est emballé sur une appli européenne sans même comprendre l’article...faut lire les gens !!

avatar Hideyasu | 

L’OMS aurait dû en faire une, ça réglerai le soucis pour les prochaines fois

avatar DavidFR75 | 

Bonne nouvelle pour l’Europe ! Peut-être même qu’on pourra utiliser cette app ? Et tant pis pour la solution franchouillarde portée par nos technocrates !

avatar raoolito | 

@DavidFR75

justement, c'est la la question:des technocrates sont par definition pragmatiques et non politiques. Hors ici le pragmatisme ben ce serait de suivre les autres...

avatar byte_order | 

@raoolito
> Hors ici le pragmatisme ben ce serait de suivre les autres...

Vous êtes conscient que si le pragmatisme était de suivre les autres, alors vu que la première initiative, PEPP-PT, avaient 130 membres et 8 pays qui la soutenait, le départ des premiers membres et pays est justement tout le contraire de suivre la majorité ?

C'est un peu comme dire que le pragmatisme c'est de suivre les autres et d'être étonner que la France ne suive pas immédiatement le Royaume Uni dans son brexit...

On peut être le premier à partir et avoir raison, tout comme on peut être le dernier et avoir quand même raison.

La vérité se contrefout d'avoir une majorité derrière elle ou pas.

Attention, je ne dis pas que la position de la France sera la bonne, mais je dis que le suivisme n'est en rien une garantie de faire un meilleur choix que celui fait par une minorité.

avatar zypic | 

« L'Allemagne, l'Italie, le Portugal, la Suisse, l'Autriche, l'Estonie et la Finlande ont présenté un plan, encore non finalisé, visant à ce que leurs apps respectives liées au Covid-19 puissent fonctionner entre elles. »

L’Estonie est le modèle à suivre. Je vous conseille de lire « Demain tous Estoniens » : https://books.apple.com/fr/book/demain-tous-estoniens/id1437781185
Pour la bonne bouche, je vous mets le résumé :
« Connaissez-vous le nouveau paradis administratif ? Un pays où l’administration n’a pas le droit de demander deux fois dans une vie la même information à ses citoyens, où toutes les démarches se font en ligne avec une carte d’identification unique, où en quelques minutes du fond de son canapé et de partout dans le monde, on vote, souscrit un emprunt, crée une entreprise ? Ce pays c’est l’Estonie. Et ce que l’Estonie invente depuis vingt-cinq ans, c’est un modèle d’État nation à l’ère numérique nourrit par un écosystème de start-up, boosté par ses quatre licornes (start-up valorisées à plus d’un milliard de dollars) et par son incroyable appétit pour le futur. Avec cet État plateforme transnational, l’Europe aurait-elle trouvé un modèle pour contrer le glissement de souveraineté des États vers :
• les GAFA (Google, Apple, Facebook, Amazon) ? »

Bon, le livre oublie joyeusement Microsoft : les GAFA devenant GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft) et surtout ignore superbement le pendant chinois des GAFAM, les BATX (Baidu, Alibaba, Tencent et Xiaomi) mais vu que l’Estonie n’est devenue indépendante de l’ex bloc soviétique qu’il y’a peu et vu ses craintes de son belliqueux voisin, la Russie et ses attaques officieuses de l’Estonie par le biais de hackers ou de la Crimée, on comprend que la Chine paraisse moins important.

De mon point de vue la Chine est tout aussi dangereuse pour nous Européens voire même encore plus vu les liaisons dangereuses de nombre de nos députés et sénateurs...

avatar Krysten2001 | 

@zypic

« l’Europe aurait-elle trouvé un modèle pour contrer le glissement de souveraineté des États vers :
• les GAFA (Google, Apple, Facebook, Amazon) ? » je ne vois pas ce que ça change surtout que les données restent sur l’appareil.

avatar Puff32 | 

Sans moi lol ils ont qu’à tous faire la même application, qui fonctionne sur l’Europe entière, pour cet été, au cas ou on pourrait sortir de nos frontières, mais rester en Europe. Qu’ils prennent celle d’Apple et Google, on est pas prêt pour en créer une perso

avatar Abd Salam | 

@Mylepat34

centraliser comme une application européenne ?

Ou décentraliser comme une application française ?

Pages

CONNEXION UTILISATEUR