Fortnite a perdu 60% de ses joueurs iOS

Mickaël Bazoge |

Epic Games voudrait bien que la justice force Apple à remettre Fortnite dans les rayons de l'App Store. Dans une nouvelle demande d'injonction, l'éditeur cherche à restaurer son battle royale au sein de la boutique d'Apple, d'où il a disparu le 13 août suite à l'intégration à la sauvage d'un système de paiement alternatif à celui de l'App Store.

Depuis, Epic a perdu son compte développeur, tout en conservant malgré tout les accès et les ressources nécessaires au bon développement du moteur Unreal Engine (lire : Fortnite toujours privé d'App Store, mais pas de blocage possible de l'Unreal Engine).

Les joueurs iOS sont privés des personnages Marvel, apparus dans la saison 4 du chapitre 2 du jeu.

La nouvelle injonction, qui décrit de nouveau Apple comme un monopole faisant tout ce qui est en son pouvoir pour bannir toute concurrence, explique que l'éditeur de Fortnite est « susceptible de subir un préjudice irréparable » si le jeu ne revenait pas dans l'App Store. Epic donne des chiffres : le nombre de joueurs iOS actifs au quotidien a chuté de plus de 60% depuis le retrait du jeu (il faut dire que ce n'est pas très jojo actuellement sur Fortnite iOS).

63% des joueurs iOS de Fortnite accèdent au jeu uniquement depuis iOS. Plus de 116 millions d'utilisateurs enregistrés ont accédé au battle royale via iOS, « plus que n'importe quelle autre plateforme ». Les joueurs iOS ont passé plus de 2,86 milliards d'heures à poncer le jeu !

Les derniers chiffres remontant à mai 2020 donnaient 350 millions de joueurs enregistrés de Fortnite toutes plateformes confondues pour plus de 3,2 milliards d'heures jouées. Évidemment, on comprend qu'Epic désire ardemment le retour de Fortnite dans la boutique d'Apple… Le constructeur a expliqué que le jeu pouvait revenir à tout moment dans l'App Store, pour autant qu'il respecte les règles.

Mais voilà, Epic n'a pour le moment montré aucune volonté de se plier de nouveau aux guidelines et l'éditeur estime que la justice ne devrait pas le forcer à les respecter, puisqu'il estime qu'elles sont anti-concurrentielles. C'est tout l'enjeu du procès, mais la procédure sera longue. Apple a jusqu'au 15 septembre pour répondre à cette nouvelle demande d'injonction préliminaire. Il faudra ensuite attendre environ deux semaines pour que l'audience prenne place avec, au centre, Yvonne Gonzalez Rogers en charge du dossier au complet.


avatar bugman | 

@YetOneOtherGit

Epic perdrait certainement (de mon point de vue, ce qui ne vaut pas un clou)... Mais là ils ont un argument massue pour la suite : « Nous n’avons aucune alternative. » 😋

avatar Nicolas. | 

Vous oubliez Google dans l'équation. Epic a malgré tout violé les CGU de Google avec l'achat in-app. Pourtant Google autorise les installations d'apk...
Donc on peux se demander si l'installation de .ipa sur iOS serait suffisant pour Epic

avatar YetOneOtherGit | 

@Nicolas.

"Vous oubliez Google dans l'équation"

Nope ils sont aussi la cible ☺️

avatar Nicolas. | 

@YetOneOtherGit

Pas vraiment, d'ailleurs Epic dit :
"Pour être clair, Epic Games ne cherche pas à profiter des services d'Apple sans les payer. Ce qu'Epic Games demande est la liberté de ne pas utiliser l'App Store d'Apple ou le système de paiement intégré d'Apple et de pouvoir à la place utiliser et proposer des services concurrents."

Donc Epic demande que les stores concurrents soient autorisés comme sur Android (sauf qu'Epic avait fini par mettre Fortnite sur le Play Store faute de succès de son Epic store).

C'est un faux débat parce que pour Epic ce n'est pas suffisant, ils veulent aussi pouvoir contourner les commission in-app, et non simplement réduire les 30% (que l'on peut trouver excessif effectivement).

Prochain combat, nous sauver du monopole de Sony avec la Playstation ?

avatar YetOneOtherGit | 

@Nicolas.

"Pas vraiment, d'ailleurs Epic dit :"

Les éléments de la com d’Epic n’ont pas beaucoup d’intérêt il faut regarder les éléments de procédure.

Je me suis coltiné toute les pièce pour la pour la procédure Apple, j’ai un peu de retard pour celle de google.

des articles intéressants sur cette dernière:

http://www.fosspatents.com/2020/09/google-announces-motion-to-dismiss.html

http://www.fosspatents.com/2020/08/how-apples-and-googles-defenses-to.html

avatar YetOneOtherGit | 

@Nicolas.

"Prochain combat, nous sauver du monopole de Sony avec la Playstation ?"

Si la jurisprudence crée au travers de cette procédure débouche sur les espérance d’EPIC c’est tout l’édifice des accès contrôlés qui pourrait s’effondrer. 😜

avatar bugman | 

@YetOneOtherGit

Mais c’est vrai que c’est assez troublant.

avatar YetOneOtherGit | 

@bugman

"Mais c’est vrai que c’est assez troublant."

Quoi camarade?

L’asymétrie entre les procédure Apple et Google ?

Même s’il n’y a pas de monopole des stores sur Android celle de Google se taille largement la part du lyon et EPIC argue qu’ils abusent aussi de leur position dominante pour imposer leurs conditions.

L’abus de position dominante n’implique pas le monopole 😉

avatar bugman | 

@YetOneOtherGit

N661.

J’ai un peu plus de mal avec cela (le comprendre, le préjudice). Merci pour la réponse.

avatar YetOneOtherGit | 

@bugman

"e comprendre"

Je ne sais trop ce qui t’est le plus difficile à comprendre et si je peux t’éclairer 😉

Ce qui est intéressant c’est que malgré l’ouverture du marché des App Store, Google Play est un situation de nette domination du marché hors Chine.

EPIC attaque donc Google avec les mêmes arguments d’abus de position dominante que pour Apple, même si ces arguments sont évidemment encore moins facile à défendre que pour Apple.

D’ailleurs Google tient officiellement à ce que les deux affaires assez semblables restent dissociées pour la procédure (La cour peut considérer que les deux affaires sont en faite de même nature en terme de besoin de production de jurisprudence et qu’elles peuvent être traité avec un seul et même procès)

La stratégie de Google sur ce refus semble être:
- L’affaire avec Apple risque d’être traité en premier
- Si Apple l’emporte, ils auront fait le boulot pour nous et notre procédure s’éteint.
- Si EPIC l’emporte nous pourrons jouer sur les différence de notre situation par rapport à celle d’Apple.

avatar bugman | 

@YetOneOtherGit

Ce que je ne comprends pas c’est le préjudice pour Epic. Qu’est ce que ce procès va apporter concrètement de plus à Epic si ils le gagnent ?

avatar YetOneOtherGit | 

@bugman

"Ce que je ne comprends pas c’est le préjudice pour Epic. Qu’est ce que ce procès va apporter concrètement de plus à Epic si ils le gagnent ?"

Faire exploser complètement les possibilités de contrôle de toutes les plateforme et avoir la possibilité de se faire une place majeur sur la distribution de JV sur toutes les plateforme.

avatar bugman | 

@YetOneOtherGit

Tout en sachant que Google ne l’empêche nullement ? C’est chaud.
Merci pour l’éclairage.

avatar YetOneOtherGit | 

@bugman

"Tout en sachant que Google ne l’empêche nullement ? C’est chaud.
Merci pour l’éclairage."

Ce qu’is cherchent à casser c’est simplement la possibilité même que google et apple soit des acteurs des stores sur leurs plateformes.

Pour eux : Le fait d’être acteur d’une app store sur une plateforme que l’on développe fausse la concurrence et créait une distorsion de la concurrence.

C’est le maximum de ce qu’ils visent une séparation des acteurs produisant une plateforme et de ceux gérant les store sur cette plateforme.

C’est ce qu’on avait sur la procédure contre MS dont le jugement avait ordonné une séparation des activités (Transformés en accord négocié avec le DoJ durant la procédure d’appel ayant eu des conséquences bien plus symboliques)

avatar Jswat | 

@fte

Apple n'a rien à rembourser aux personnes ayant acheté sur le store. le responsable de la disparition de Fornite du Store vient d'Epic en voulant enfreindre le contrat.
Les joueurs devraient se retourner contre Epic en demandant de respecter le contrat le temps de la procédure.
Un petit développeur qui veut passer outre le contrat se fera exclure du store. Pas de passe droit.

avatar fte | 

@Jswat

"Pas de passe droit."

Mvouais. Des régulateurs sont sur le coup. La question n’est pas tranchée. Par contre elle est indéniablement posée avec une force grandissante.

D’où te viens ta certitude ? Tu viens du futur ?

avatar Jswat | 

@fte

Je veux juste dire que sur ce coup, le premier fautif du retrait de Fornite du Store revient à EPIC en voulant passer outre le contrat signé avec Apple.
Donc à lui de rembourser les joueurs qui ont dépensé de l argent.
Pour le moment Apple applique la procédure comme tout autre développeur. Non respect du contrat = retrait du store.

avatar fte | 

@Jswat

Il n’y aurait pas besoin de tribunaux si tout était si limpide.

Nous verrons ce qui sortira des tribunaux.

"Non respect du contrat = retrait du store."

Je pense que c’est ce qu’Epic cherchait à déclencher. La légalité de ce retrait ayant de lourdes conséquences pour des millions de clients est maintenant en question.

Nous verrons ce que tribunaux et régulateurs diront.

avatar YetOneOtherGit | 

@Jswat

« Donc à lui de rembourser les joueurs qui ont dépensé de l argent.»

Là ce n’est pas si évident la transaction à eu lieu avec Apple et il y a de grandes chances que ce soit contre Apple que les clients se sentant lésés est à se retourner.

Apple pourrait en suite évidemment se retourner contre EPIC.

C’est une chaîne classique de responsabilité sur un système de distribution : les responsabilité remontent du client final au producteur en passant par la chaîne de distribution 😎

avatar Bigdidou | 

@Jswat

« Apple n'a rien à rembourser aux personnes ayant acheté sur le store. le responsable de la disparition de Fornite du Store vient d'Epic en voulant enfreindre le contrat. »

Apple semble effectivement demander de se retourner vers l’éditeur dans ces situations (en tout cas, c’était le cas pour mes Fluide, snif).
En revanche, je n’ai pas ta certitude et j’ignore totalement ce qui est prévu dans la loi dans cette situation. Est-ce même prévu ?

En tout cas, en tant que consommateur, il faut se persuader que tout achat numérique est éphémère (en dehors de fichiers média non protégés ?).

avatar Jswat | 

@Bigdidou

Tout à fait d accord avec toi.

avatar YetOneOtherGit | 

@Bigdidou

"En revanche, je n’ai pas ta certitude et j’ignore totalement ce qui est prévu dans la loi dans cette situation. Est-ce même prévu ?"

De ce que j’ai cru comprendre de mes lectures sur cet enjeu concernant la situation aux USA où nous sommes dans un système jurisprudentiel de common law (Le pb n’a pas besoin d’être prévu par la loi c’est la procédure qui produit le droit, pour schématiser)

L’angle d’attaque le plus évident semble être le propriétaire de la boutique c-à-d Apple.

Et évidemment libre à Apple de se retourner contre EPIC.

Après la nature d’intermédiation de la boutique porte à débat :

Le vendeur n’est dans l’absolu pas Apple mais EPIC qui fixe le prix de vente et rémunère l’intermediation par une commission sur la transaction.

C’est une tactique qu’à déjà utiliser Apple avec succès sur des procédures.

avatar Bigdidou | 

@YetOneOtherGit

« L’angle d’attaque le plus évident semble être le vendeur c-à-d Apple. »

Ben, bon courage.. ;)
Sans action de groupe, c’est mort.
Et pour participer à ce genre d’action de groupe, lorsqu’elle possible (j’ai toujours pas compris si c’était le cas en France), faut être sacrément motivé, l’enjeu individuel restant très modeste.

avatar YetOneOtherGit | 

@Bigdidou

"Sans action de groupe, c’est mort."

cela ne peut qu’être une class action portée par un cabinet qui aura estimé les chances de succès et de belles commissions.

Si c’est injouable cela n’adviendra pas.

En général les cabinets spécialisés s’implique quand l’estimation des chances de victoire est supérieure à 40-50% voir parfois moins.

avatar YetOneOtherGit | 

@Bigdidou

"Et pour participer à ce genre d’action de groupe, lorsqu’elle possible (j’ai toujours pas compris si c’était le cas en France), faut être sacrément motivé, l’enjeu individuel restant très modeste."

C’est quelque chose de typiquement US, les class action à la Française sont une fumisterie 😉

avatar YetOneOtherGit | 

@Bigdidou

"faut être sacrément motivé"

La culture juridique US est très différente de la notre, ils sont très procéduriers pour tout et n’importe quoi.

La proportion de citoyens ayant été impliqué dans une procédure juridique que ce soit en tant que plaignant ou défendeur est colossal.

Les USA ont de loin le plus grand nombre de juristes per capita de la planète.

Être impliqué dans des procédures est courant aussi bien pour les citoyens que pour les entreprises.

Niveau entreprises les patrons US de PME équivalentes aux miennes sont toujours hallucinées que le nombre de procédures cumulées que nous avons eu en 20 ans soit largement inférieur à ce qu’ils ont en un an.

Énormément de choses sont de l’ordre de liens contractuelles aux USA dans quasiment tous les domaines.

C’est vraiment un autre monde

avatar Bigdidou | 

@YetOneOtherGit

« Être impliqué dans des procédures est courant aussi bien pour les citoyens que pour les entreprises. »

Ça doit pas faciliter la productivité, sur le plan individuel.
J’ai été dans ma vie impliqué dans une seule procédure (un paranoïaque), c’est super chronophage.

Après, j’imagine que si c’est courant, il y a des packs clé en main ?

avatar YetOneOtherGit | 

@Bigdidou

"il y a des packs clé en main ?"

Tu as des publicités d’avocats à la télé, en ligne, sur les affiches, au cul des bus ...

Avec des offres alléchantes de package et très souvent une rémunération à la commission qui fait que c’est peu coûteux.

« Votre thérapeute vous a fait perdre votre femme ? Attaquons le »

Et le marché des assurances coûteuses pour couvrir les éventuelle dommages-intérêts est florissant (C’est une des raisons des coûts faramineux d’accès aux professionnels de santé aux USA, il y a même des effets de bord terrifiant du type chirurgiens refusant des interventions risquées pour ne pas faire chuter leur taux de réussite et donc s’envoler leur prime d’assurance...)

avatar Bigdidou | 

@YetOneOtherGit

« il y a même des effets de bord terrifiant du type chirurgiens refusant des interventions risquées pour ne pas faire chuter leur taux de réussite et donc s’envoler leur prime d’assurance »

On a vécu ça en France avec les échographies obstétricales après un jugement... à l’américaine, totalement inadapté chez nous.
Les rapports aux soins restent très peu judiciarisés en France, et je pense que personne ne gagnerait à ce que ça change, même s’il existe une tendance nette à la hausse.

avatar Valiran | 

Ben justement ils ne peuvent pas puisqu'il n'y a qu'un seul marché applicatif sur Apple.

avatar Godverdomme | 

On dirait que cela te procure un certain plaisir, ou en tous cas de quoi rire.. Étrange de se réjouir de la potentielle fin d'une société de personnes au chômage ou a la rue...
Bizarre comme réaction, vraiment

avatar Martinoo | 

@Godverdomme

La fin de quelle société ? Tu crois que ce genre de crise peux faire disparaître une boîte qui viens de lever 1,78 milliards de $ ! Tu maîtrise mal les lois du marché visiblement 😂

avatar bugman | 

@Martinoo

Il te parle de personnes à la rue ou au chômage.

avatar loupsolitaire97 | 

@Godverdomme

Business is business.
Ça arrive tout les jours, faut arrêter un peu avec ce truc.
Dans ton boulot tu n’essayes pas d’écraser la concurrence ? À moins que tu ne travail dans un milieu non concurrentiel.

De plus, ce sont les dirigeants qui ont pris la décision de prendre des risques, inutile ou pas, mais des risques, et c’est comme ça depuis la création de toute entreprise...

avatar Godverdomme | 

Je n'ai jamais dit le contraire.

J'ai juste dit que s'en réjouir est malsain

avatar Rickles69 | 

@Godverdomme

Il n’y a pas de potentielle fermeture d’entreprise et de personnes au chômage.Epic a 350 millions de joueurs dans le monde dont 116 millions sur Apple. En admettant qu’aucun des joueurs Apple ne parte sur une autre plate-forme, il en restera largement de quoi vivre. Éventuellement, ils mettront un ralentissement dans le développement de nouvelles saisons ou de nouveaux jeux. En plus, ce studio est rattaché à une des Plus grosses entreprises chinoises.

avatar xDave | 

@Martinoo

Ils ont joué, ils ont perdu en effet 😉

avatar Inconnu-Soldat | 

Effectivement ils sont sur la pente de la défaite. Ce qui n’est pas très clair (en fait pas clair du tout) dans l’article c’est qu’à mai 2020 il y avait 3,2 milliards d’heures jouées au total et avec iOS il y a 2,86 milliards d’heures. Il manque l’information essentielle des intervalles de dates pour l’un et l'autre. Au total est-ce pour depuis le lancement ? Pour iOS depuis quand jusqu’à quand ? Parce qu’avec ces 2 chiffres cela donne 90 % pour iOS.
Quoiqu’il en soit Epic - stratégie ou non - s’est cru si fort que les joueurs d’iOS quitteraient Apple juste pour ses beaux yeux. En fait les joueurs ne quitteront Apple que pour une infime minorité, certains prendront le jeu sur une autre plateforme mais au final Epic va perdre définitivement de nombreux joueurs. Et je suppose que des concurrents voraces sont en train de travailler nuit et jour pour proposer un jeu concurrent, ou améliorer l’existant et trouver une promotion adéquate.
Je parie qu’Epic va perdre cette bataille et la guerre.

avatar YetOneOtherGit | 

@Inconnu-Soldat

"Quoiqu’il en soit Epic - stratégie ou non - s’est cru si fort que les joueurs d’iOS quitteraient Apple juste pour ses beaux yeux. "

Tu sors cette assertion d’où ?

Qu’est ce qui te fait croire qu’ils imaginaient cela ?

Qu’est ce qui te fait croule que ce n’est pas advenu ?

Ils mettent en avant ce qui a été perdu sur iOS mais ne parlent nullement de ce qui a peut-être été gagné sur d’autres plateformes.

Pour moi EPIC s’attendait parfaitement à :
- La reaction d’Apple
- Son eviction
- La perte d’activité qui en résulte

Ils ont parfaitement les moyen de supporter cette pertes durant un temps.

La bascule vers d’autres plateformes doit principalement concerner le petit tiers de joueurs iOS qui jouait en parallèle sur d’autres plateformes.

Ils déroulent leur stratégie et leur tactique.

avatar YetOneOtherGit | 

@Inconnu-Soldat

"Effectivement ils sont sur la pente de la défaite. "

Assertion gratuite ne reposant sur rien.

L’issue est effectivement loin d’être certaine, mais strictement rien réduisant les chances de succès n’est advenu depuis l’ouverture des hostilités.

Par contre EPIC à montrer factuellement les réalité du pouvoir de nuisance d’Apple, nous ne sommes pas sur des causes contractuelles théoriques mais sur des faits.

La procédure commence réellement fin septembre.

avatar occam | 

@Martinoo

"Ils on jouer, ils on perdus"

Pour l’instant, les perdants évidents de cette affaire sont la granmère et l’ortaugraffe.

Étant moi-même atteint d’une forme de dyslexie, je m’astreins normalement à éviter de mettre en évidence les graphies idiosyncratiques de co-lecteurs.

Mais quand le ratio d’erreurs rejoint ou dépasse les deux tiers, sur un total de six mots, on parvient à la cote d’alerte. Il s’agit avant tout de veiller à ce qu’une aberration de forme n’obscurcisse l’intelligibilité du propos.

avatar Martinoo | 

@occam

J’ai un dysorthographie et je t’énmerde avec tes leçons d’orthographe et de grammaire ! Corrige déjà les tiennes au lieu de jouer les professeur !

avatar YetOneOtherGit | 

@Martinoo

"J’ai un dysorthographie et je t’énmerde avec tes leçons d’orthographe et de grammaire ! Corrige déjà les tiennes au lieu de jouer les professeur !"

Étant moi même une des plus grosse insulte à l’orthographe française en ces lieux à ma grande honte.

Les fautes d’occam étaient un second degré qui t’a visiblement échappé.

La dysorthographie n’est en rien une excuse à la grossièreté 😳

Et au delà des fautes: ton propos était un jugement à l’emporte-pièce ne reposant sur rien 😎

avatar fte | 

@Martinoo

Ici le problème n’est pas la forme de l’expression écrite, que je me garde toujours de critiquer par ailleurs.

Le fond est par contre absolument révulsant.

avatar occam | 

@Martinoo

Comme je l’ai signalé, je souffre d’une forme de dyslexie et je me garde bien de critiquer les graphies des co-lecteurs.

Il y cependant la question du degré de lecture, et de méta-lecture, et elle n’est pas à sens unique.

Je suis désolé que vous l’ayez ressentie comme une attaque personnelle. Faut-il vous assurer que ce n’est nullement mon intention ?

Mais si vous continuez sur le ton que vous venez d’employer, t’ar ta gueule à la récré.

☮️

avatar YetOneOtherGit | 

@occam

"Ils on jouer, ils on perdus"

Avant les Clash 😂

https://youtu.be/pxy-dL4MNrs

avatar occam | 

@YetOneOtherGit

Avant The Clash, avant CloClo, il y avait tout de même
« I Fought the Law (and the Law Won) »
dans la version originale des Crickets.

Les Crickets, c’était le groupe de Buddy Holly, dont le penchant pour l’aviation par temps hivernal se termina dans un champ de maïs de l’Iowa. Buddy fut remplacé au pied levé par Sonny Curtis, qui enregistra sa composition « I Fought the Law » avec les deux Crickets rescapés, plus Earl Sinks pour la partie vocale.
D’après les données disponibles, ce fut un bide absolu.

Voici l’enregistrement original :
https://m.youtube.com/watch?v=kLoskF32tCU

Selon l’issue du procès, on pourra se demander si le titre d’origine n’est pas mieux adapté au verdict que la version stochastique de CloClo.

avatar YetOneOtherGit | 

@occam

"Avant The Clash, avant CloClo, il y avait tout de même
« I Fought the Law (and the Law Won) »
dans la version originale des Crickets."

Tu me blaise en imaginant que je l’ignorais 😜🤓

La reprise de Claude François est clairement antérieur à celle des Clash. 😉

avatar xavierlc | 

@occam

Ah mais c'est merveilleux, tous deux m'avez appris des choses ce soir, recevez toute ma gratitude. Ça compensera pour le lien vers CF.
Les qualités mélodiques du titre sont absolument présentes, évidemment de la part du compositeur, dès la version des Crickets. Wikipedia me dit que le titre a été popularisé par Bobby Fuller, et bien sûr par les Clash, avec le brio que nous savons, entendons, et ne saurions contester.
Quant à Buddy Holly, je dois dire que je sais de lui surtout ce que Matt Sharp et ses potes m'en ont transmis : https://www.youtube.com/watch?v=kemivUKb4f4

avatar YetOneOtherGit | 

@xavierlc

"Ah mais c'est merveilleux, tous deux m'avez appris des choses ce soir, recevez toute ma gratitude."

Il y a beaucoup de succès qui sont des reprises d’œuvre oubliées.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR