Commission à 15% : les pressions d'Epic ont un peu forcé la main d'Apple, admet Phil Schiller

Mickaël Bazoge |

Lancé en toute fin d'année dernière, le programme App Store Small Business permet aux développeurs réalisant moins d'un million de dollars par an de bénéficier d'une commission de 15% — moitié moins qu'auparavant. Un bol d'oxygène pour les développeurs, et aussi, peut-être, une manière de répliquer aux attaques dont l'App Store faisait l'objet de la part d'Epic et d'éditeurs très remontés ?

En partie, c'est vrai, a admis Phil Schiller durant son audition marathon du procès contre Epic. Le grand patron de l'App Store a déroulé un rapide historique de cette nouveauté dont l'origine remonte à 2016, a révélé l'Apple Fellow. Si Apple a attendu si longtemps avant d'activer ce programme, c'est en raison des craintes des équipes financières concernant les possibilités de fraude ou de blanchiment. Des craintes qu'il n'a pas voulu élaborer plus en détail.

Si Apple a fini par lancer ce programme, c'est parce que Phil Schiller tenait à ce que ce soit fait : « Honnêtement, la raison la plus importante pour moi personnellement, c'était la pandémie. C'était une motivation personnelle ». Quant aux pressions d'Epic, qui avait déposé plainte contre Apple en août 2020, « je dirais que ça m'a aidé. Je serais d'accord pour dire que cela a aidé à ce que le programme soit lancé. Je ne dirais pas que c'est la raison pour laquelle nous l'avons lancé, mais ça a aidé ».

Les petits développeurs (ils sont 90% à profiter de ce programme) peuvent donc remercier Epic, finalement !


avatar gvarlet | 

Un milliard ou un million ?

avatar Mickaël Bazoge | 
Oula, un million… Merci !
avatar 33man | 

Hmm mais si je me rappelle bien Google play store a aussi suivi non ? Donc au final le gentil c’est bien epic ? Enfin…. Dans un sens ….

avatar Mickaël Bazoge | 

@33man

Oui, et je crois qu’il y a pas la barrière du million de dollars (Epic a aussi porté plainte contre Google).

avatar Marcos Ickx | 

@MickaelBazoge

Chez Google, tu as 15% sur le premier million. Ensuite, ça passe à 30%.
Autre différence de taille. Chez Google tu ne dois pas t’inscrire au programme pour pouvoir en bénéficier.
Tous les développeurs en bénéficient. Même les gros.

Cette façon de faire me paraît plus équitable et logique.

avatar Mickaël Bazoge | 

@Marcos Ickx

Ah oui exact. Oui, ça me parait plus équilibré chez Google effectivement.

avatar Florent Morin | 

@Marcos Ickx

Équilibré mais pas équitable.

C’est justement le risque : quand tu es gros, tu as les moyens de perdre de l’argent au début.

Les petits n’ont pas la trésorerie pour gérer les pertes initiales. Ensuite, tu as tout le marché donc tu récupères ton argent. Sachant qu’un gros éditeur comme Epic va vendre des goodies et générer d’autres sources de revenus.

Sachant que dans le cas présent ils voulaient 20 % pour eux du fait du volume apporté à Apple et 30 % pour les concurrents. D’après le patron d’Epic.

Ils auraient eu leur deal exclusif, il n’y aurait pas eu ce procès vexatoire.

Le fait que les 15 % soient juste pour les petits renforce la position d’Apple.

avatar Tech | 

Epic prendra un gifle épique bientôt

avatar YetOneOtherGit | 

@Tech

"Epic prendra un gifle épique bientôt"

Ça t’a fait du bien ?🤣🤣🤣🤣🤣

avatar Tech | 

@YetOneOtherGit

Un soulagement sans équivalent.

avatar occam | 

« Honnêtement, la raison la plus importante pour moi personnellement, c'était la pandémie. C'était une motivation personnelle »

Il est minuit passé, docteur Schweitzer.
Phil Schiller, mon candidat de coeur au prix Gilbert Cesbron : dix ans de service à Lambaréné, payés de sa poche.

avatar Florent Morin | 

> Les petits développeurs (ils sont 90% à profiter de ce programme) peuvent donc remercier Epic, finalement !

On va se contenter de remercier Apple qui va ainsi à l’encontre de la demande initiale d’Epic.

Epic voulait un deal exclusif du fait du volume d’affaires (dixit son patron). Donc peut-être 20 % pour les très gros et 30 % pour les autres.

Vexé de ne pas avoir eu son deal, il a essayé de se mettre en défenseur des petits développeurs (qu’il enfonçait juste avant) grâce à une communication digne d’un jeu vidéo.

La réponse d’Apple a été de protéger les petits développeurs au détriment du gros.

En l’occurrence, l’avantage concurrentiel exigé par Epic contre les petits développeurs a été donné par Apple aux petits développeurs.

C’est donc au mieux un « Merci » très sarcastique : en voulant tuer les petits développeurs, ils se sont tiré une balle dans le pied ! 😁

avatar iftwst | 

@FloMo

Arf, ne te fatigue pas. Epic ce sont les gentils !
Enfin tout le monde le croit…..

Mais tel est pris qui croyait prendre et ça ça fait plaisir.

Ce n’est plus une balle dans le pied.
Carrément un obus !

😉😬

avatar byte_order | 

> Si Apple a attendu si longtemps avant d'activer ce programme, c'est en raison
> des craintes des équipes financières concernant les possibilités de fraude ou de blanchiment

Oui, bien sûr, c'est pour ça. Plus c'est gros plus ça passe.

avatar bibi81 | 

Oui, bien sûr, c'est pour ça. Plus c'est gros plus ça passe.

Comme pour la fermeture aux solutions de paiement alternatives, c'est pour des raisons de sécurité mais en fait on sait pas.

avatar webHAL1 | 

@byte_order :

La fraude et le blanchiment c'est très mal, heureusement qu'Apple lutte âprement contre ces fléaux. D'ailleurs, la pandémie c'est très mal aussi, mais la Pomme soigne encore davantage le monde que Michael Jackson et elle a baissé sa commission de moitié pour que tous les enfants de la Terre se donne la main dans une grande chaîne de non-contamination. C'est si beau, on en verserait une larme.

Ah, sinon le fait qu'Epic dépose plainte contre Apple en août 2020 et que 3 mois plus tard cette dernière annonce une mesure visant à gagner en popularité auprès des petits développeurs ? Noooon, c'est totalement décorrélé, bien sûr.
D'ailleurs on se rappelle que nombreux ici étaient ceux qui affirmaient que la plainte d'Epic n'aurait aucun effet et que les développeurs et les utilisateurs finaux n'y gagneraient strictement rien dans l'histoire. Parce que c'est bien connu, les monopoles ne créent aucune distorsion de la concurrence ni augmentation des prix. Ça se saurait si c'était le cas. :-D

avatar YetOneOtherGit | 

@webHAL1

"D'ailleurs on se rappelle que nombreux ici étaient ceux qui affirmaient que la plainte d'Epic n'aurait aucun effet et que les développeurs et les utilisateurs finaux n'y gagneraient strictement rien dans l'histoire."

Et c’est toujours le cas, ne te laisse pas impressionner par cette baisse de commission qui coûte bien peu à Apple, n’apporte rien au consommateur et n’a qu’un impact bien anecdotique pour les petits développeurs qui ont des problèmes bien plus grave à affronter que le montant des commissions d’Apple 😎

avatar YetOneOtherGit | 

@webHAL1

"Parce que c'est bien connu, les monopoles ne créent aucune distorsion de la concurrence ni augmentation des prix."

Ce qui est bien connu c’est qu’un marché fini toujours par se consolider et que les effets de concurrence sur les prix n’y jouent plus.

L’ouverture éventuelle du marché des stores n’aura que des effets marginaux transitoires qui ne joueront absolument pas sur les prix publique.

Le seul enjeux de l’opération est dans la répartition du gâteau sur un marché qui de plus est très atypique sur bien des aspects.

C’est une immense naïveté et une vision de l’économie issue du XIX° siècle qui fait encore que certains sont dans le culte de la libre concurrence qui est depuis longtemps considérée comme une illusion.

Plus encore sur un marché où le niveau de commission n’impactera jamais le prix public et où la concurrence entre les offres se fait très très marginalement sur le tarif.

Il n’y aura pas de store où l’on trouvera les même produits à des prix public différents.

Il y a fort peu de motivation à faire le choix entre tel ou tel application sur des enjeux de tarifs

Et le marché est aujourd’hui majoritairement portée par le jeu où là encore le prix n’est pas discriminent.

Le niveau de prix d’une app à très peu d’impact sur le marché qui de plus en plus repose massivement sur les offres en F2P où la motivation de monétisation ne repose pas sur le tarif mais sur l’addiction au jeu.

Bref :

- vous rêvez éveillés sur des fantasmes de bénéfices financiers pour les clients
- la phase de conquête de PDM en réduisant le niveau ne durera que le temps de faire le ménage parmi les acteurs les plus faible économiquement
- les grands acteurs tireront plus de profits de façon transitoire
- les petits ont besoin de bien plus qu’une baisse de commission pour avoir un avenir sérieux

On finira sur un duo pole où les acteurs se mettront d’accord implicitement pour figer les position et arrêter de dépenser dans l’affrontement.

Wait & See 🤑

avatar YetOneOtherGit | 

@webHAL1

"Ah, sinon le fait qu'Epic dépose plainte contre Apple en août 2020 et que 3 mois plus tard cette dernière annonce une mesure visant à gagner en popularité auprès des petits développeurs ? Noooon, c'est totalement décorrélé, bien sûr."

“A qui profite le crime ?’ C’est sympa de faire des relations de cause à effet faciles, mais que gagne Apple dans la procédure en cours en agissant ainsi?

Rien 😎

avatar Krysten2001 | 

@webHAL1

« Ah, sinon le fait qu'Epic dépose plainte contre Apple en août 2020 et que 3 mois plus tard cette dernière annonce une mesure visant à gagner en popularité auprès des petits développeurs ? Noooon, c'est totalement décorrélé, bien sûr. »

Pour mettre à mal epic. Il voulait une commission spéciale. Apple a dit non. Epic se disait protecteur des petits et espérer avoir ce qu’il voulait depuis le début mais non. Apple a juste fait un changement pour couper l’herbe sur le pied d’Epic😉

avatar webHAL1 | 

@Krysten2001 :
« Epic se disait protecteur des petits [...] »

Ah bon ? Où Epic a-t-elle jamais officiellement affirmé cela ?

avatar Krysten2001 | 

@webHAL1

Je n’ai pas dit qu’elle ne l’était pas.

avatar byte_order | 

Et sinon, rien sur la démo / contre démo Candy Crush ?!

CONNEXION UTILISATEUR