France Digitale se félicite du revirement d'Apple sur les pubs personnalisées de l'App Store

Stéphane Moussie |

Sans crier gare, Apple a commencé hier à demander à des bêta-testeurs d'iOS 15 leur consentement pour personnaliser les publicités présentes dans l'App Store. Jusqu'alors, ces publicités étaient personnalisées par défaut, il fallait désactiver soi-même le ciblage dans les réglages. Ce revirement satisfait France Digitale, une association qui avait justement attaqué Apple devant la CNIL sur ce sujet au printemps.

« Si cela se confirme, il est clair que l’introduction de ce consentement spécifique par Apple est le résultat de l’instruction de la plainte principale pendante devant l’autorité de régulation irlandaise, ainsi que d’autres plaintes déposées par ailleurs, dont celle de France Digitale », réagit Benoist Grossmann, co-président de l'association qui représente des start-ups françaises, interrogé par nos soins.

Nouveau message présent à l'ouverture de l'App Store sur la bêta d'iPadOS 15

Apple n'a pas confirmé à ce stade le déploiement de cette demande de consentement pour tous les utilisateurs lors du passage à iOS 15 et iPadOS 15. Cette mesure est apparue pour l'heure de manière sporadique chez des bêta-testeurs dans plusieurs pays. Au départ, Apple s'était vigoureusement défendue en affirmant que « les allégations de la plainte [étaient] notoirement fausses » et que ses publicités personnalisées respectaient la loi. Jusqu'à ce retournement de situation.

« La violation du RGPD était en effet tellement manifeste que la partie était perdue d’avance pour Apple. Pour France Digitale, c'est le spectre de la condamnation qui planait sur Apple qui l’a très probablement amenée à modifier d’elle-même son comportement. On s'en félicite ! », ajoute Benoist Grossmann.

Pour autant, aucun jugement n'a encore été rendu. La CNIL a transmis le dossier à son homologue irlandaise (pays où est basé le siège européen d'Apple), déjà saisie d'une plainte similaire, en vertu du mécanisme de « guichet unique » qui vise à harmoniser au niveau européen les décisions des autorités de protection des données.

En s'attaquant aux publicités personnalisées d'Apple, France Digitale veut en fait dénoncer « l’inégalité de traitement que produit l’App Tracking Transparency (ATT). » Ce système mis en place dans iOS 14.5 oblige les éditeurs d'apps à obtenir le consentement explicite des utilisateurs pour activer le ciblage publicitaire.

Margrethe Vestager, la vice-présidente de la Commission européenne chargée de la concurrence, s'en est récemment mêlée en avertissant Apple que la confidentialité ne devait pas être instrumentalisée pour limiter la concurrence. Encore un dossier très épineux pour Tim Cook.


avatar Kubusiu | 

J’ai bien eu la demande en utilisant l’app store ce matin. J’ai accepté la personnalisation…

avatar TheDeepShadow | 

Idem, mais je l'ai désactivée.

avatar Adodane | 

Apple veut a tout prix limiter la concurrence.

avatar raoolito | 

@Adodane

ya des entreprises qui travaillent dur pour aider la concurrence ?

avatar bibi81 | 

ya des entreprises qui travaillent dur pour aider la concurrence ?

Y a des entreprises qui ont le contrôle sur la concurrence ? Je veux dire, à quel moment Renault peut empêcher Peugeot de vendre ses voitures ?

avatar raoolito | 

@bibi81

mauvais exemple : il est évident pour tout le monde depuis des décennies que Renault ne travaille QUE pour la concurrence sinon ils feraient autrement 😅

Plus sérieusement, c'est l'affaire du batterygate qui revient encore et encore: Apple est forcément le mal incarné, ils ne veulent qu'aider la dictature chinoise, saigner à mort leurs clients et monopoliser l'univers, ce ne sont que des aigris cyniques qui rient en se baignant dans leurs dollars...
aucune option qu'il en soit autrement!

avatar TheDeepShadow | 

Apple à toujours eu un comportement très monopolistique

Vivement que le sideloading soit permis sur iOS ! Marre de devoir passer par Safari pour du Cloud Gaming sur mon iPad

avatar iPop | 

@TheDeepShadow

Rien ne t’empêche de prendre un autre navigateur, c’est pas cela qui manque.

avatar iPop | 

@bibi81

Tout comme a fait Darmanin pour truquer le vote : en mettant des bâtons dans les roues (haha).

avatar mapiolca | 

@bibi81

Déposer un un brevet, c’est contrôler un peu la concurrence.
Faire pression au conseil municipal pour empêcher un permis de construire pour une concession, c’est contrôler un peu la concurrence.
Etc…

Tout le monde joue pour bloquer un peu la concurrence.

avatar byte_order | 

@mapiolca
> Tout le monde joue pour bloquer un peu la concurrence.

Bien sûr.
Mais y'a des règles à ce jeu, tout n'est pas permis. Y'a ce qui est légal et ce qui ne l'est pas.
Pour rappel, le commerce n'est pas libre, nul part, a chaque fois y'a un droit du commerce qui s'applique, plus ou moins épais, plus ou moins stricte, mais y'en a un, qui définit dans chaque zone applicable ces règles du jeu de la concurrence.

Tous les coups ne sont pas permis. Tous les coups ne se valent pas.

avatar Adodane | 

@raoolito

Pas sûre que ça tienne comme défense lol

avatar raoolito | 

@Adodane

sans doute mais c'est lyrique et beau non ?

avatar Adodane | 

@raoolito

Oui bien tenté

avatar nnay07 | 

@Adodane

“Apple veut a tout prix limiter la concurrence.”
Pas sûr de te comprendre… Tu ne suggères pas que le business dApple est celui de la publicité tout de même?

avatar Insomnia | 

@nnay07

Apple veut juste avoir la main mise dessus tout en limitant la concurrence….

avatar YetOneOtherGit | 

@Adodane

"Apple veut a tout prix limiter la concurrence. "

Avec cet ersatz douteux de solution de publicité ciblée approximative qui ne concerne pour le store qu’un marché où ils n’ont pas de concurrence ?

La publicité vaguement ciblée sur le store a avant tout était mise en place pour les éditeur et la dynamique du store.

Les éventuelles retombées financières sérieuses ne pouvait qu’être au mieux indirect.

Apple ne sera jamais un acteur vaguement sérieux de la publicité ciblée tant qu’ils n’aspireront pas les pratiques très intrusives des leaders de ce marché.

Ils devraient renoncer une bonne fois pour toute renoncer à bricoler des trucs inefficaces et accepter que ni la publicité ciblée, ni les réseaux sociaux sont des opportunités de business pour eux.

avatar iPop | 

France Digitale n’a pas encore compris que Digitale n’est pas un mot anglais…ou inversement aussi.

avatar YetOneOtherGit | 

@iPop

"France Digitale"

C’est l’association française des proctologues, non ?

Le touché rectal est un art délicat 😎

avatar iPop | 

@YetOneOtherGit

Ha ha 😂

avatar DG33 | 

@YetOneOtherGit

Surtout si c´est bleu blanc rouge donc à 3 doigts…

avatar AKZ | 

Et pour l’activation du réseau des airtags par défaut sur tout les iPhone ?
France Digitale trouve cela normal qu’Apple ne nous demande pas l’autorisation ?

avatar YetOneOtherGit | 

@AKZ

"Et pour l’activation du réseau des airtags par défaut sur tout les iPhone ? "

Tu vois quel angle d’attaque légal ?
Le fait que cela ne te plaise pas n’est pas suffisant 😀😉

avatar debione | 

@ YetOneOtherGit:

Utilisation sans mon consentement explicite d'un objet m'appartenant à 100%.
Un peu comme la publicité en fait, voir exactement la même chose...
...
Un peu toujours le même problème, si Apple loue ces appareils, alors oui... Si Apple vend ses appareils (donc transfert de propriété) absolument non. Sans un consentement préalable.

avatar YetOneOtherGit | 

@debione

"Utilisation sans mon consentement explicite d'un objet m'appartenant à 100%."

A voir si c’est défendable en droit 😎

avatar byte_order | 

@YetOneOtherGit
>> "Utilisation sans mon consentement explicite d'un objet m'appartenant à 100%."
>
> A voir si c’est défendable en droit 😎

Je ne vois vraiment pas pourquoi cela ne pourrait pas.

La question n'est d'ailleurs pas là.
La question c'est pas *si* mais *qui* peut défendre cela en droit.
Car c'est plus une question de temps et de moyen qu'autre chose : sans les propriétés matérielles de l'appareil, cette fonction dont Apple tire un profit n'est pas possible. Elle exploite donc un parc d'appareil qui ne lui appartient pas. Quand l'exploitation d'un bien d'autrui sans accord par une entité privée pour son profit est légal !? Par l'Etat, oui, souvent, mais par une entreprise privée, de surplus étrangère en ce qui nous concerne...

avatar YetOneOtherGit | 

@byte_order

"La question n'est d'ailleurs pas là.
La question c'est pas si mais qui peut défendre cela en droit."

Crois bien qu’aux USA quand il y a une vague chance de se faire un jolie paquet de fric les avocats d’excellence ne manquent pas.

L’absence de procédure est le signe que c’est peut-être moins évident en droit que tu ne veux bien le croire.

avatar romainB84 | 

Les boutons sont un peu « maladroits » je trouve. (Parce que oui…. L’écrasante majorité des gens ne vont lire que les deux boutons du bas ^^)
« Activer les pubs personnalisées » ou « désactiver les pubs personnalisées ».
Ça laisse à penser que ça désactive les pubs …
Ils auraient dû mettre :
« Activer les pubs personnalisées » ou
« activer les pubs non personnalisées »
Histoire que les gens comprennent bien que… quelque soit le choix… il y aura des pubs quand même 😅.

avatar swiftrabbit | 

Mais donc ils utilisent un panneau différent de celui qu’ils offrent aux développeurs? De quel droit?

avatar byte_order | 

@swiftrabbit

Ben comme d'hab, celui du "faites ce que je dis pas ce que je fais".

CONNEXION UTILISATEUR