Apple supprime l'app HMV de l'App Store

PierrickAubert |

Il n'y a pas de place pour la concurrence sur iOS. Apple a retiré l'application HMV de l'App Store. Cette dernière permettait aux utilisateurs d'acheter de la musique et de la télécharger.

La compagnie britannique a vu cette semaine son application iOS disparaître. L'app permettait d'acheter des chansons et entrait directement en concurrence avec iTunes. Pour faire simple, HMV est au Royaume-Uni ce que la Fnac est à la France.

Paul McGowan, président de HMV a déclaré au journal The Guardian qu'Apple avait "poliment" demandé à sa société de supprimer l'application lundi dernier. Chose que l'entreprise a déclinée. Cupertino a alors demandé à ce que l'application soit modifiée pour en retirer sa boutique de musique numérique. Le délai étant de seulement quelques heures, HMV n'a évidemment pas pu revoir son application à temps et cette dernière a été purement et simplement bannie de l'App Store.

Apple a indiqué que l'application a été bloquée pour avoir enfreint l'article 11.13 du règlement de développement iOS : "Les applications utilisant une API pour acheter des biens physiques ou des biens et services utilisés à l'extérieur de l'application seront rejetées".

Dans un communiqué, le président d'HMV s'est dit déçu du choix d'Apple quant à la suppression de cette application à succès. En effet, depuis son lancement le 17 octobre dernier, celle-ci a été téléchargée plus de 10 000 fois. La société travaillait d'ailleurs sur la version future de son app et son approbation par Apple.

Les développeurs HMV travaillent désormais sur une mise à jour de l'application iOS pour avoir l'approbation d'Apple. Cette fois, la compagnie souhaite montrer son caractère innovant en proposant de faire découvrir de la musique à l'aide d'extrait de 30 secondes. HMV précise que sa boutique de musique en ligne sur iOS sera bientôt remplacée par une nouvelle fonctionnalité. Cette dernière permettra aux utilisateurs de gérer leur musique achetée via sa boutique en ligne en HTML5. Soit une alternative aux services déjà proposés par Amazon et Google.

avatar Apple92 | 
Je ne suis pas pour interdire les magasins de musique sur iOS, mais puisqu'actuellement HMV enfreint le règlement en place, c'est normal qu'Apple supprime l'application. Après Apple fait plus ou moins respecter son règlement suivant les cas, c'est assez discutable... mais n'empêche que l'app d'HMV n'a rien à faire là. Et ils savaient très bien qu'elle ne resterait pas disponible longtemps. J'espère malgré tout qu'un jour ou l'autre Apple sera contraint de revoir sa politique de validation des apps iOS.
avatar denisbook | 
"J'espère malgré tout qu'un jour ou l'autre Apple sera contraint de revoir sa politique de validation des apps iOS." vu que des deux cotés de l'atlantique les politiciens s'en foutent totalement, ça n'arrivera pas demain. Mais vous pouvez contribuer à financer la FSF qui régulièrement fait du lobbying. - Cela dit, il serait assez difficile de démontrer qu'Apple doit autoriser ses PROPRES concurrents (à itunes STORE ou à iOS lui même) à faire du commerce sur son propre dos. Soit les politiciens négocieront des conditions financières draconiennes pour ceux vendant dans l'écosystème Apple soit y a un changement délirant de toute l'industrie. - Créer ses propres machines et en vivre donnent un pouvoir indéniable et il n'y a pas de raison (autre que morale ou religieuse) de chercher à briser cela Car vous avez l'existence de concurrents : Google avec l'écosystème android, Microsoft avec Windows, voir Samsung sur le dos de Google avec ses propres services, et même Canonical avec Ubuntu et ses boutiques Bref, ce n'est pas La Fête du Slip pour tous, c'est vrai, mais on a bien un marché compétitif, concurrentiel et qui accepte de nouveaux entrants (Canonical par exemple ou Mozilla avec Firefox et ses apps) Il est donc difficile de arguer que HMV ça soit la FIN du monde (ou du Royaume Unis).
avatar denisbook | 
1976, début où Apple a cessé d'être "ouvert" Coincidence, c'est aussi l'année du début d'Apple. C'est pas non plus comme si Apple avait pris en traitre. C'est l'une des premieres conditions qui furent imposées avec l'App Store (raffinée régulièrement pour être encore plus implacable et claire que c'est NAON) - Apple ne va tout simplement pas créer l'infrastructure (ipad, iphone, iOS, app store, certificats, cocoa, xcode, etc) pour y faire vivre ses concurrents ou permettre des boutiques transversales aux machines des concurrents (éventuellement windows et android). Le jour où cela arriverait, vous verriez en même temps un changement profond et dramatique du commerce d'Apple, un tout autre business. - il est exact qu'être une entreprise US pas loin de Cupertino avec des croissants a toujours permis de discuter et négocier avec Apple (alors que de la France, c'est niet) Mais pour autant, Apple n'a en rien concédé à Google, par exemple, ou Comixology, New York Times Company, ou Disney sur tout ce qui est pognon : accès à la pub, informations des utilisateurs, ventes directes sur le Store.
avatar Dwigt | 
Je ne comprends pas trop la règle... eBay devrait aussi être interdit, non ?
avatar Petit Macintosh | 
intrigué de voir "la voix de son maître" associé ici à HMV, j'ai remonté l'histoire de ce logo en passant par Emi, Pathé-Marconi pour en arriver à son origine française Pathé (les frères)… fin 19ème.
avatar ipych | 
Parce qu'il s'agit de concurrence directe, Apple vends directement de la musique sur son store, pas de bouquins ou autres objets... Ok pour les Macs, mais les Macs, iPad et autres iPhone sont des produits Apple également dispo hors de son circuit. Il me semble.
avatar an3k | 
C'est quand même une politique propre à Apple car Microsoft et Google n'obligent pas à de telles restrictions sur leurs stores mobiles (stores qui proposent livres et musiques). Par exemple pour l'application Kindle, les achats sont possible depuis l'appli aussi bien sur Windows Mobile que sous Android. C'est un peu con comme politique car les achats peuvent de toutes façons se faire depuis le site WEB (amazon ici). C'est juste moins confortable. Et ce que j'ai dit pour amazon est valable pour toutes les applis de marchands de produits culturels.

CONNEXION UTILISATEUR