Applications : les 25 plus gros développeurs s'arrogent la moitié des revenus

Stéphane Moussie |

Sur l'App Store et Google Play, ce sont les jeux qui rapportent le plus. Ce n'est pas une grosse surprise, ce type d'applications truste constamment les premières places des app payantes. Selon le cabinet d'analyse Canalys, 145 des 300 applications payantes les plus téléchargées sur l'App Store — pratiquement la moitié — étaient des jeux au début du mois de novembre 2012. Sur Google Play, la proportion est un peu moindre : 116 jeux sur les 300 premières apps.


Classement actuel des apps payantes aux États-Unis

25 studios de développement captent 50 % des recettes des deux boutiques aux États-Unis selon le cabinet d'analyse. Ils ont récolté 60 millions de dollars durant les 20 premiers jours du mois dernier. On trouve parmi eux Zynga, Electronic Arts, Disney, Gameloft, Glu...

La période de Noël devrait encore plus marquer la prédominance des jeux sur le reste des apps. Un laps de temps assez court, seulement deux ou trois semaines, qui coïncide d'ailleurs avec la fermeture d'iTunes Connect, où beaucoup de développeurs cassent les prix de leurs apps pour vendre en masse et apparaître dans les tops. Une pratique réalisée avec succès par EA qui a de plus l'avantage de bénéficier de grosses licences (lire : App Store : la bonne combine de Noël d'Electronic Arts).


avatar justmoot | 
Vivement demain y a du lourd niveau jeu!
avatar Switcher | 
Oui ! Tant qu'on a pas atteint la pyramide de mékouille ( 20% se partagent 80% blabla ) il y a encore de la marge ...
avatar agerber | 
Oui enfin ca reste des jeux de salle d'attente..
avatar lgda | 
@françois bayrou : Avec 25 _editeurs_ (et non pas 25%) pour 50% de revenus on ne doit pas être loin des 20% - 80%, si on n'y est pas déjà. Il serait d'ailleurs intéressant de connaître le revenu médian chez les éditeurs.

CONNEXION UTILISATEUR