Mozilla et Opera taclent Apple

Christophe Laporte |

Suite à la parution du rapport de l'EFF sur le contrat de licence du programme développeur iPhone (lire : Apple est un seigneur féodal et jaloux selon l'EFF) et aux différentes affaires de rejets d'applications sur l'App Store, Tristan Nitot a violemment critiqué l'attitude d'Apple.

Lors de l'événement Mobile 2.0 à Paris, le vice-président de Mozilla Europe a déclaré : "Peux-t-on accepter le diktat du bien pensant imposé par Apple ? Je pense que le mobile doit suivre le chemin pris par le Web, à savoir une liberté totale. Apple tente au contraire d'imposer ses vues de ce qui est bien ou pas mais ses valeurs ne sont pas partagées par tous. Les contraintes d'Apple sont issues d'une culture bien différente à la nôtre, doit-elle s'imposer aux autres ?".

Et de rajouter que la fondation Mozilla ne portera pas son navigateur sur l'iPhone, car "la porte est fermée de leur côté". Il ajoute : "Il est impossible pour nous d'accepter la possibilité d'être banni de l'App Store sans raison et d'obtenir pour tout dédommagement 50 dollars. Ce cadre n'est pas équilibré, ce n'est pas possible d'y entrer lorsqu'on investit dans le portage ou le développement d'une application".

Rappelons que l'EFF a dévoilé qu'Apple ne s'engage qu'à hauteur de 50 $ en cas d'erreur de manipulation qui porterait atteinte à un programme, comme sa désactivation ou la perte d'informations personnelles. Elle prendra par contre ce risque pour Weave qui est en cours de portage sur l'iPhone.

Opera tient un discours assez proche de son "rival". Charles McCathieNevile estime que les contraintes imposées par Apple sont disproportionnées. Le responsable des standards pour l'éditeur norvégien ne désespéra pas cependant de voir la firme américaine valider son navigateur sur l'App Store. Elle a fait appel à a des avocats pour s'assurer qu'Opera mini est conforme aux règles de la plate-forme de téléchargement d'Apple.

Il estime cependant qu'Apple cédera face à la pression populaire. Le fait qu'Opera ne soit pas présent sur l'iPhone pénaliserait Apple dans certains pays, en Russie notamment.

[via Business Mobile]

Sur le même sujet :
- Une pincée de WebKit dans le prochain moteur JavaScript de Mozilla

avatar r e m y | 
Ça y est c'est la fin du monde.
avatar solea | 
Compréhensible, mais loin d’être grave. L’iPhone n’est pas le seul appareil au monde. C’est un modèle sur des centaines. Donc si on veut autre chose, on achète autre chose, pas dur. Qui, aujourd’hui, veut à tout prix Firefox sur iPhone ? Non mais, euh, sérieusement ? C’est un programme très bien sur PC, correct sur Mac, et qui était vraiment génial à l’époque où il n’existait qu’Internet Explorer, mais aujourd’hui il y a Webkit. Et Safari tourne avec, donc ma période Firefox m’est passée depuis belle lurette. Alors certains (et ils sont nombreux) l’utilisent pour ses extensions. Et ils ont raison, ça répond à un besoin que l’on peut avoir. Mais sur iPhone, sérieusement… la problématique n’est pas la même.
avatar Pierre-Nico | 
Oui mais quoi ?…
avatar Paul78 | 
Ça le fait bien marrer ce genre de critique.
avatar nemrod | 
@ Yohmi; Ta vision des choses est extrêmement simpliste; on peut apprécier l'iPhone (et l'iPod Touch) et être gêné par ce qui est effectivement un diktat de la part d'Apple, qui décide ce que l'on peut ou non installer et consulter. Devoir passer par le jailbreak est un pis-aller, et cela empêche de toute façon certaines applications d'apparaitre. Ce qui serait inquiétant, c'est que ce système complètement fermé dépasse le cadre du seul iPhone (et iPod / iPad), et soit la vision de l'informatique du futur de Jobs et d'Apple. En tous cas, je suis entièrement d'accord avec Nitot, le modèle imposé par Apple est préoccupant pour nous autres consommateurs.
avatar Mr Deckard | 
"Ce qui serait inquiétant, c'est que ce système complètement fermé dépasse le cadre du seul iPhone (et iPod / iPad), et soit la vision de l'informatique du futur de Jobs et d'Apple." Parce-que tu crois que mister jobs à autre chose dans la tête
avatar branlouk | 
Ben non ! Pour "nous autres consommateurs" on n'achète pas Apple et comme ça on n'est pas inquiet ! T'as pas pris tes pilules ce soir divoliiiii ????
avatar nemrod | 
@ enzo1984; Oui, je le crains.
avatar denisbook | 
je pense que effectivement, le modèle iphone va être amené à toute l'informatique grand public, progressivement (l'ipad est l'étape suivante de l'iphone) et que les consommateurs vont suivre en masse et que les gens qui réagissent sur les forums (vous, moi) seront simplement mis de coté. pourquoi je dis cela ? parce que je rencontre chaque jour des gens qui se fichent totalement de ces questions, qui se fichent bien de pourquoi le pc fait BIP et plein de popups de pubs, virus, scam, et spams. Ils veulent "juste" leur jeu favori, leur résultats de travail, leurs rapports d'études, leurs amis et familles et leur web favori avec leur émission préférée. C'est déjà énorme par rapport à ce que j'ai connu dans les années 80. La tranquillité d'esprit, c'est ce qu'apporte un magasin contrôlé et certifié. Demandez vous si vous voudriez vraiment que votre wii, ps3 et xbox soient une anarchie ouverte sur le web où vous fouillerez pour trouver le dernier Mario ou Halo à la cool, entre scams, arnaques, failles de sécurité et piratage. Ce n'est pas le cas et les gens achètent et utilisent tranquillement. - Steam de Valve, ce n'est après tout qu'un itunes APP store du JEUX sur PC et maintenant MAC. les éditeurs passent par steam (diktat de Valve, ho my god!) et les gens passent que par steam et ça résout une tonne de problèmes quotidiens (sauvegarde, drm, backup du jeux et installation sur X machines quand on va chez mère-grand en été ) et maintenant la reprise de sauvegarde. Face à cela, les questionnements théoriques sur l'ouverture, le marché, et la "culture" sont caduques, parce que c'est STEAM qui apporte une véritable liberté aux joueurs (leur jeu partout) Et c'est similaire à ce qui se passe avec l'app store de l'iphone. - Microsoft finira par promouvoir un tel mécanisme sur windows 8/9/10/..22. Issu directement de xbox live - Il faut, pour se poser la bonne question, se demander si cela résout les problèmes quotidiens des gens. si oui, alors vous savez que le produit/paradigme va avoir un succés fou.
avatar pinaudnico | 
Liberté?? Steam c'est surtout la liberté de se faire mettre à sec!!! J'ai acheté par bêtise des jeux sur Steam... Je les ai payé le même prix qu'en boite... Et... je ne peux pas les revendre.... Ce système de daube, c'est juste l'assurance de s'en mettre plein les fouilles pour les éditeurs... pas d'intermédiaires, et pourtant les mêmes tarifs, et ils font ce dont ils rêvent depuis toujours : tuer le marché de l'occasion!
avatar Mayorkam | 
Bonjour le bal des faux-culs. d'un côté je crache sur l'Appstore, mais de l'autre je fais tout pour y rentrer (Opéra) . Et puis le côté totalement ouvert, non merci et bonjour le bordel à venir (déjà que c'est pas jojo avec du contrôle); autant je trouve que certains abus d'Apple sont condamnables concernant la validation ou le refus des applis (dernièrement avec les applis dites chaudes par exemple) autant le contrôle à minima sur la qualité du code ou le respect de certains trucs évidents (pas de haine raciale etc...) me semblent en adéquation avec un store qui n'est pas le WEB, le gars de Mozilla a tendance à oublier ce léger détail: le WEB est à tous et est donc effectivement ouvert (et on y trouve de tout y compris le pire de l'humanité) alors que le store d'Apple appartient à Apple et que donc celui-ci est AUSSI redevable auprès de ses clients. Apple a aussi beaucoup sévit ces derniers temps sur plaintes directes de ces fameux utilisateurs que le patron de Mozilla semble avoir oublié au passage, s'inventant des utilisateurs seulement épris de liberté au détriment de tout le reste. On a vu les dégâts de l'ultra libéralisme en économie et j'avoue que les théories libertariennes de certains dés lors qu'il s'agit de l'informatique (au nom de quoi, le WEB est-il à ce point en dehors de toute loi ?) me fait un peu gerber. Apple a raison de garder le contrôle; ce qui ne va pas ce sont certains critères retenus pour cela. Mais la liberté du Web on en voit aussi les travers bien noirs tous les jours, alors cette morale de polichinelle, je n'en veux pas.
avatar denisbook | 
cependant, à mon sens, plus le principe du "magasin" (ou du dépot d'applications comme dans le monde Linux) va s'imposer et devenir une "évidence", plus de marges de manoeuvre seront offertes. Ainsi, à terme , la concurrence au moteur html de l'appareil pourra être proposé, sans que cela soit vécu comme une complexité abracadabrante pour l'utilisateur. Mais mon point est le suivant: on a beau dire "hiiiiiiii", je vois que les gens sont ravis de cette "nouvelle" informatique, que ça se vend, et bien, que l'industrie en a bien envie parce que ça marche, et que je n'ai toujours pas vu d'apocalypse culturelle. Et concernant les 5000 apps détruites sur l'iphone, Apple restaure les livres sexy, les apps artistiques avec du nu (genre dessins coquins etc), et autre jeu. Tout comme les apps gadgets qui sont autre chose qu'un .mp3 sont toujours acceptées. Ce n'est pas une guerre de moralité menée par Apple. C'est une bataille commerciale comme pratique sony, nintendo et microsoft sur leurs plateformes respectives. et les alternatives existent, en masse. Ce n'est PAS le marché du système d'exploitation pc. (et encore, il est maintenant possible de débattre que windows n'est plus l'obstacle indestructible). Le consommateur, vous, le citoyen, re-vous, est en mesure actuellement d'influencer le futur de l'industrie, l'offre est redevenue pléthorique. - je ne suis pas inquiet, combien même je m'énerve à la marge sur des choix radicaux de Apple.
avatar denisbook | 
et ho my god ! l'ingénieur, le ptit génie de 12 ans et le passionné idéaliste aura toujours l'Ordinateur Ouvert. Tout comme le pc dos compaq beige a PAS tué "l'autre informatique". Le fer à souder a jamais été retiré du marché.
avatar Mayorkam | 
@Divoli:"Ce qui serait inquiétant, c'est que ce système complètement fermé dépasse le cadre du seul iPhone (et iPod / iPad), et soit la vision de l'informatique du futur de Jobs et d'Apple." Tu vois un système fermé où moi je vois ça: - Quand je cherche une appli de jeux, j'ai des applis de jeux qui me sont proposées, dingues non, et au milieu de cette recherche je ne suis pas spammé par des sites de culs. Le WEB, c'est le foutoir dont j'ai du mal à comprendre le luxe même en étant épris de liberté ici. - Quand j'achète une appli je le fais en toute confiance et je n'ai pas à me soucier avant tout de savoir si elle ne recelle pas un cheval de troie ou n'importe qu'elle autre saloperie. - Quand ça ne va pas, j'ai quelqu'un auprès de qui me plaindre. Le WEB et ses arnaques en série, c'est pas la joie (on dirait que là d'un seul coup tu as oublié les forums qui donnent pourtant de bons et nombreux retours sur cet état de fait assez catastrophique sur la toile). En clair, mis à part un pseudo romantisme de la liberté de la toile dont j'ai beaucoup de mal à voir l'intérêt en dehors des dissidents chinois et des réseaux d'informations non officielles, je ne vois pour ma part AUCUN intérêt réel au fait que pour les applis je doive aller librement sur la toile pour trouver ce que je veux. Franchement, cela m'emmerde. Le SEUL problème que je vois avec l'appstore, ce sont ceux des critères retenus, mais l'idée même d'un store centralisé et l'idée même d'un contrôle à minima (en clair, pas de trucs illégaux, pas de logiciels espions ou virus, pas de logiciels buggés jusqu'à l'os, pas de logiciels de divertissement dans la catégorie business par exemple) me semble très très très bonne. La liberté totale qui est aussi celle, il ne faudrait pas l'oublier, de se faire défoncer la gueule par certains ou de voir le gars rentrer chez toi quand tu ne l'y a pas invité, c'est tout de même la thèse la plus débile que j'ai jamais vue soutenir au niveau politique tellement c'est la justification du chaos à son paroxysme. Quand je fais seulement mes courses d'applis, j'aimerais bien que ce genre de pollution idéologique ne vienne pas perturber MA liberté de n'être pas emmerdé par autre chose que les produits qu'on peut me proposer lorsque c'est seulement cela que je recherche. Et malheureusement sur le web, c'est le chaos pur de ce côté là, entre les sites spams, les sites d'arnaques, les trucs dont tu ne sais pas si ça marche réellement et j'en passe. Le oueb c'est une formidable chose pour échapper au quadrillage d'état, mais ce n'est pas une formidable chose quand on veut seulement trouver certaines choses bien spécifiques sans être emmerdé par autre chose. Quand je vois avec google la prise en otage du Web par les pubeux et les commerciaux, je préfère 1 million de fois plus un store centralisé et clair où je SAIS pour quelle raison je m'y trouve et où je n'ai pas l'impression de participer à un immense blind test à chaque seconde.
avatar pinaudnico | 
cte pipeau mode shenmue, comme d'hab. Si pour toi la vrai liberté c'est de payer pour voir qu'un soft est une daube... alors oui, t'es super libre sur l'AppStore. Mais t'es bien le seul. Cela dit en tant que suce boule n°1 officiel d'Apple, ex aequo avec LVM, je révise ma position... vous êtes deux.
avatar Mr Deckard | 
On aura l'air malin dans quelques années, quand Le model iPhone/ipad sera porté sur Le reste de la gamme mac. Plus de lightroom, office, openoffice, Mozilla, tunderbrid, suite cs4, et bien d'autre.
avatar Helmer | 
Ce que je ne comprend pas, c'est que le réveil à lieu bien tard. Le modèle commercial de l'iPhone est pourri (pour le consommateur) depuis le premier jour bien avant l'AppStore qui n'a fait qu'enfoncer le clou de la politique commerciale d'Apple. Après le droit du consommateur, c'est d'acheter ou pas et si on ne veut pas de la prison dorée, il faut acheter autre chose. Rien n'empêche les éditeurs de contacter les autres fabricants de téléphones.
avatar P.Gomes | 
C'est impossible qu'il y ait la même chose sur MAC ou PC. Peut être que l'ipad devrait être un peu plus ouvert que l'iphone surtout si on le considère comme un ordinateur.
avatar gueurki | 
Il n'est pas demandé à ce que l'appstore soit complètement ouvert, juste que le consommateur ait le choix du navigateur, or ceux qui sont présents ne sont que des variantes de safari utilisant le webkit.
avatar Paul78 | 
Apple a créé l'iPhone. Apple a proposé un business modèle pour la distribution des applications pour iPhone, iTouch, iPad… ILS FONT CE QU'ILS VEULENT !!! C'est à vous, consommateur, de ne pas acheter, si vous n'est pas d'accord. C'est à vous, développeur, de ne pas développer pour cette plateforme. Je ne vois absolument pas où est le problème ! Personne ne s'est plaint qu'il n'était pas possible d'installer Safari sur sa Nintendo DS !!! c'est un comble ! c'est inadmissible !
avatar Ellipse | 
A l'heure des débats sur HADOPI, l'ACTA, LOPPSI, la neutralité du net, ou l'on voit au grand jour les dérives effrayantes non pas de la Chine mais de notre propre gouvernement (le pays des Droits de l'Homme, hein), je trouve vraiment aberrant que certains, pourtant consommateur, client et utilisateur puisse prendre position pour la politique fermée d'Apple qui contrôle tout, qui plus est avec des arguments digne de Frédéric Lefebvre (n'est ce pas shenmue). Ah qu'elle est loin la fameuse pub 1984...
avatar gueurki | 
daffyb La Nintendo DS est une console de jeux, pas un smartphone.
avatar Paul78 | 
et alors ? elle peut aller sur interne que je sache ? pourquoi n'aurais-je pas la [i]liberté[/i] d'installer [i]librement[/i] safari ?!
avatar gilzecat | 
En attendant ils contrôlent notre carte bleu mais il n'y a pas de problème avec. Au même titre que paypal d'ailleurs. Ils ne contrôle pas tout, ils limitent les dérives c'est tout. A aucun moment apple a interdit un navigateur web (ou alors je comprends pas ce qu'est cab) C'est juste une pub que veut se faire opéra pour pas de nouveau avoir des chiffres assez ridicule sur l'utilisation (et j'utilise opéra parfois). Open office pourrait très bien figurer sur le store. Il suffirait qu'il soit proposé et qu'il attende sa validation. Quand on voit le pourcentage minable de ce qui est refusé et des raisons plus que valables du refus, je vois mal comment on peut dire que ce n'est pas un bon système. Et puis apple contrôle tellement tout que le jailbreak est possible et l'installation illicite des applis crackées aussi. Bref continuez à crier au loup si ça vous rassure. L'appstore et le système d'apple valent mille fois mieux que ce que l'on trouve ailleurs. C'est tranquillité, sérénité et sûreté. Au moins quand tu donnes ton adresse mail, tu vois pas un spam qui arrive derrière ou un pub venant de site machin. Au moins avec apple tu sais pourquoi tu signes. Il y a pas de surprise. Et quoi qu'on en dise il y a une oreille attentive aux désirs des clients (quand les désirs sont réalistes).
avatar Switcher | 
@oomu "parce que c'est STEAM qui apporte une véritable liberté aux joueurs (leur jeu partout)" NAON ( pour te paraphraser ^^) Steam, appStore et consorts n'apportent pas de liberté. Ils en enlèvent. Ce qu'ils apportent, c'est du confort.
avatar lolo57 | 
"don't feed the troll" mais @daffyb : Nintendo n'interdit pas dans les clauses d'achats (enfin j'en doute fortement) d'utiliser safari comme navigateur, Apple n'a qu'à faire une cartouche. Tu es donc libre, faut arrêter de dire des c***ries. @Nesus : c'est irréaliste comme désir pour un client de vouloir d'autres Store que L'App Store et ce de façon légal, histoire de permettre pour les consommateurs une concurrence et donc toujours plus de services, cassage de prix, et pour les développeurs une distribution libre sur d'autres Store, remboursement supérieur à 50$ en cas de refus, sécurité et sûreté de ne pas voir son application disparaitre sans raison donnée préalablement... Le système de dépôt des plateformes GNU/Linux ont les mêmes avantages que le Store d'Apple pour les possibles virus/cheval de troyes/pubs... pourtant, c'est un système libre. Donc les comparaisons internet sont caducs. Après comme déjà dit, si on achète un produit Apple, c'est pour accepter les contraintes liées, mais faut arrêter de croire qu'elles sont faites pour les consommateurs. C'est une entreprise, Apple! pas une association d'œuvre de charité, faudrait se réveiller!
avatar solea | 
Il faut également arrêter de croire que le commerce se fait au détriment du consommateur. Que ce soit chez Apple, ou pour de nombreuses autres entreprises d’ailleurs. Et pour reprendre ton exemple sur Nintendo… chaque « logiciel » doit être d’abord vérifié par Nintendo. Tu connais pas le [url=http://fr.wikipedia.org/wiki/Nintendo_Seal_of_Quality]Seal of Quality[/url] ? 20 ans d’existence.
avatar nemrod | 
@ Daffyb; Imagine que du jour au lendemain, sur ton Mac et sur Mac OS X, tu sois obligé de passer par les store d'Apple; - tu ne peux plus installer ni Firefox, ni Opera, ni un quelconque navigateur, mais uniquement faire les màj de Safari (et éventuellement installer quelques navigateurs alibi sans grand intérêt), - tu ne peux plus installer ni Thunderbird, ni Entourage, mais uniquement faire les màj de Mail.app, - tu ne peux plus installer ni MS Office, ni OOo, ni une quelconque suite, mais uniquement iWork. - tu ne peux plus installer de lecteurs alternatifs comme VLC et autres, mais uniquement passer par Quicktime, - tu ne peux plus installer Lightroom, mais uniquement Aperture, - tu ne peux plus consulter tel document ou tel ouvrage, parce qu'Apple a décidé de ne pas les proposer à cause de considérations surtout commerciales. On peut multiplier les exemples ainsi, où Apple déciderait à la place du consommateur à quoi il peut accéder, non pas seulement en se basant sur des critères "moraux", mais surtout sur des critères commerciaux (ne soyons pas naïf). J'apprécie grandement Mac OS X et tout l'environnement logiciel, que j'ai librement choisi sans qu'Apple ne vienne y mettre son grain de sel. Si ce n'était plus possible, mon Mac irait directement à la poubelle. Ce n'est pas à Apple de décider à ma place quels outils je dois utiliser, le tout pour optimiser son business. Et je ne vois pas le rapport avec la Nintendo DS, c'est une console de jeux, donc avec une utilisation bien ciblée, il faut arrêter la mauvaise foi en avançant des exemples à la noix. Perso, ce modèle commercial, je n'en veux pas. Je peux à la limite le tolérer sur des smartphones ou des appareils multimédia, mais pas s'il se généralise à l'informatique dans son ensemble. Qu'Apple propose ses propres stores, si certains utilisateurs ne veulent ne se fier qu'à ses magasins en ligne, passe encore. Mais il faudrait donner aux utilisateurs la possibilité de faire appel à des stores alternatifs, sans avoir à passer par des bricolages de type jailbreak qu'Apple désapprouve en bloquant à chaque màj et qui en plus font perdre la garantie (l'utilisateur ne devrait pas à avoir à passer par là). Chacun doit rester libre et responsable de ses choix, et non pas s'en remettre totalement à une société commerciale. Se rendre entièrement dépendant d'un constructeur est véritablement malsain. Il est clair que si c'est la direction voulue par Apple, avec la mort de l'informatique telle qu'on la connait sur Mac, qui risque de disparaitre au profit d'un écosystème complètement fermé et contrôlé de A à Z par Apple (essentiellement pour des raisons commerciales, vu le fric fou que cela lui rapporte), je ne donnerais plus un centime à cette multinationale. Je prendrais mes distances avec Apple comme je l'ai fait plus ou moins avec Microsoft il y a plus d'une décennie, tant pis.
avatar -oldmac- | 
@Divoli: J'aime beaucoup ton scénario 1984 d'OSX ;) Mais si cela se passe comme ca, et j'en doute car le Mac de Bureau n'est pas un téléphone, on pourras toujours rejoindre "la résistance", mais d'ici là ... en attendant, monsieur McCathieNevile se trompe un peu, en Russie l'iPhone est aussi un carton, même sans Opéra.Quand à ce que peut penser l'EFF, je m'en "tamponne le coquillage",mais d'une force ...
avatar nemrod | 
@ Wolf; Le marché iPod/iPhone/iTMS/appstore constitue plus de la moitié du CA et des bénéfices d'Apple, et ça va crescendo. Marché qui sera bientôt renforcé par l'iPad et par l'ibookstore. Quand tu ajoutes le fait que durant la dernière keynote, Jobs ait déclaré en présentant son iPad, que "c'est mieux qu'un MacBook", il n'est pas bien difficile d'envisager la suite. C'est clair que les Mac ne vont pas disparaitre du jour au lendemain, mais c'est inquiétant à terme.
avatar Paul78 | 
@divoli Le jour où le Mac devient ce que tu décris avec un blocage à outrance, je me tournerai vers Linux et puis c'est tout. J'ai le choix et je ne serais pas obligé de suivre la nouvelle stratégie d'Apple. Je serai triste de quitter le navire, mais ça sera comme ça.
avatar lolo57 | 
@Yohmi : Je ne savais pas pour le Seal of Quality, j'avoue ne jamais y avoir prêté attention, je m'en excuse. Je ne dis pas que tout est noir non plus mais les conditions d'utilisation de l'iPhone va bien trop dans le sens de l'entreprise à mon avis que du consommateur. Un bon produit ne doit pas signifier un comportement aussi strict, en tout c'est pour cette raison que je n'achèterai jamais d'iPhone.
avatar i-han | 
Ça pour le contrôle notre CB, Apple est passé maitre en la matière mais n'est ce pas la la finalité à plus grande échelle (ferme de serveurs a venir) de la World Company prélever son obole sur tout le hard hors de prix et a renouveler de plus en plus souvent, idem pour le soft maison, pour le soft alternatif les développeurs devront payer pour développer sur les plateformes Apple, après quoi Apple prélèvera un taxe sur chaque produits finis vendus, idem pour la production musicale, la production littéraire, quand aux FAI ou opérateurs de télécom même refrain chaque iphone placé par un opérateur celui ci reversera tous les mois un intéressement à Apple. Le neuneu en chef du blog parlait des dégâts de l'ultra libéralisme, Apple en est un bel exemple, enfin pour le moment car si les moutons bêlent de bonheur à se faire tondre, des voix commencent à s'élever. Et puis la révolte viendra comme d'habitude des USA ou le client va de plus en plus s'interroger si les usines Apple font travailler des ouvriers et employés du cru ou si ce sont des enfants esclaves qui fabriquent avec leurs petites mains les belles boites très chères au superbe design pour quelques grains de riz, mais dont le contenu est identique aux boites de chez DELL dont une partie est fabriquée en local et en Europe quelques une aussi en Chine. Quand à l'hypocrisie du CEO qui prétend ne pas toucher de salaire, en passant sous silence les actions attribuées par un conseil d'administration aux anges vu qu'ils s'enrichissent un max. Jobs veut prendre sa revanche sur toute l'industrie informatique car il n'a jamais digéré qu'on ne l'ai pas porté aux nues lors de la sortie du macintosh. Après le bruissement de ruche des Apple store qu'en sera t'il dans deux ou trois ans ? Innover en permanence n'est pas a la portée de tout le monde et des opportunités comme le PARC de Xerox ou un logiciel de présentation comme "Concurrence" ne sont pas légion.

CONNEXION UTILISATEUR