Special event : Apple veut remettre les pendules à l'heure

Mickaël Bazoge |

Smartphones et « technologies mettables » : il était temps pour Apple de rappeler à l'ensemble du secteur que l'entreprise fondée par Steve Jobs conservait toujours la maîtrise du calendrier de l'industrie technologique. À son rythme certes, mais comme l'a démontré la célèbre fable, rien ne sert de courir…

En filigrane, ce keynote était aussi (et peut-être, surtout) l'occasion de montrer que Tim Cook, pratiquement trois ans après la disparition de Steve Jobs, pouvait impulser une vision nouvelle au sein de l'entreprise. Le CEO n'a pas attendu cette conférence pour imposer sa marque : Cook a bâti petit à petit une Apple à son image, plus « humaine » comme en témoigne l'implication sociale et environnementale de la société, mais aussi plus pragmatique. La présence au catalogue de deux iPhone aux différentes tailles d'écran en témoigne.

L'iPhone en fait plus

La mèche avait été soufflée depuis quelques semaines, sinon moins : Apple a bien présenté deux smartphones, qui représentent, d'après le mot de Tim Cook, « la plus grande avancée dans l'histoire de l'iPhone ». Sans surprise donc, le premier iPhone 6 comporte un écran de 4,7 pouces, pour une définition de 1334 x 750. Cela représente une résolution de 326 pixels par pouce, à l'égal donc des iPhone 5/5c/5s et iPad mini Retina. Avec l'iPhone 6 Plus, Apple voit beaucoup plus grand, avec un écran de 5,5 pouces… La définition de ce modèle était l'inconnue de cette nouvelle génération : en s'affichant à 1 920 x 1 080, soit du 1080p, l'iPhone 6 Plus dément la plupart des rumeurs et des estimations — y compris les plus sérieuses, comme celle de John Gruber qui avait misé sur du 2 208 x 1 242 (461 ppp). Apple n'a donné aucune nouvelle concernant un revêtement en saphir de synthèse, pour aucun des nouveaux modèles. Il a simplement été question d'une dalle de verre plus résistante (est-ce le fameux composite souvent évoqué par la rumeur ? Il faudra sans doute attendre les premiers tests).

Il faudra patienter quelques heures (ou jours) supplémentaires pour voir si l'hypothèse du nouveau facteur de forme @3x (le « Super Retina » de Gruber) est bien de la partie ou pas. Il est en tout cas étonnant de voir Apple embrasser ainsi un standard (que l'on connait aussi sous le nom Full HD), et on verra quelles seront les implications concrètes pour les développeurs, même si Phil Schiller s'est fait rassurant : toutes les applications, y compris celles non optimisées, sont censées s'afficher parfaitement sans flou ni pixellisation trop importante. Comme prévu, l'écran de l'iPhone 6 Plus affichera, en mode paysage, des applications comportant plus d'informations, et pour cause : le smartphone ne reprend pas l'affichage horizontal de l'iPhone, mais celui de l'iPad. De quoi caser beaucoup plus d'informations, ce qui parait bienvenu pour un si grand écran.

Si l'on retrouve bien l'objectif de l'appareil photo qui déborde de la coque, Apple ne le prend pas en compte pour mesurer l'épaisseur des deux modèles. Il faut donc compter sur 6,9 mm pour l'iPhone 6, et de 7,1 mm avec l'iPhone 6 Plus — à comparer avec les 7,6 mm de l'iPhone 5s. Comme nous vous l'avions déjà révélé, il faudra sans doute ajouter 0,77 mm avec le capteur photo.

Pour le reste, ces terminaux partagent bon nombre de points communs. Au cœur des deux appareils, bat un processeur A8 64 bits de « seconde génération », secondé par un co-processeur M8 (qui intègre un baromètre pour mesurer le nombre de pas dans un escalier, par exemple). L'A8, qui se veut 50 fois plus rapide que le processeur de l'iPhone de 2007, est gravé en 20 nm et compte rien moins que deux milliards de transistors. Le SoC (system on chip) est surtout 20% plus rapide que son prédécesseur, tandis que son compagnon graphique se veut 50% plus performant. Les jeux, notamment ceux qui tirent partie de l'API Metal, prendront une toute autre ampleur avec un tel moteur.

Du côté du capteur photo, on ne pourra cacher une petite déception : certes, les 8 mégapixels que l'on connaît bien offrent des images d'excellente qualité (encore renforcée par les innovations d'Apple pour l'iPhone 6), mais on aurait pu espérer un ou deux mégapixels supplémentaires. Néanmoins, les nouveautés apportées sur l'optique des smartphones permettront de prendre des photos toujours très belles, notamment l'ouverture plus grande (f/2.2) et la technologie Focus Pixels, qui va autoriser un autofocus plus véloce. La stabilisation optique, qui tire profit du gyromètre et du couple de processeurs A8/M8, est uniquement disponible sur l'iPhone 6 Plus. On verra comment se comportent les vidéos (qui pourront être enregistrées en 1080p à 30 ou 60 FPS) sans le « bougé » typique de l'utilisateur, qui devrait être compensé.

Le flash True Tone, inauguré avec l'iPhone 5s, est évidemment de la partie et comme les nombreuses maquettes l'avaient décrit, il est désormais rond. Apple ne pouvait pas non plus rester insensible à la mode des égoportraits : le nouveau capteur photo FaceTime HD en façade offre lui aussi une ouverture f/2.2, qui capte 81% plus de lumière. Le mode ralenti permettra quant à lui de capter des séquences pouvant aller jusqu'à 240 images par secondes, deux fois plus qu'auparavant.

Apple revoit également les capacités réseaux de ses iPhone, en intégrant ce qui ressemble fort au modem LTE-A MDM9625 de Qualcomm. Celui-ci autorise une vitesse de 150 Mbps (contre 100 Mbps sur les iPhone 5c/5s). Il s'agit évidemment d'un débit théorique. Quoi qu'il en soit, la puce réseau supporte 20 bandes de fréquence et plus de 2 000 opérateurs LTE. On est sans doute là en face de l'iPhone unique, mais attendons les détails techniques avant d'imaginer acheter un modèle aux États-Unis (comprendre : moins cher) ou ailleurs.

Un point a particulièrement intéressé les ingénieurs d'Apple : la qualité des appels audio, qui il est vrai pouvait être améliorée. L'iPhone 6 comprend ainsi le support des appels VoLTE : la voix peut être transportée en 4G LTE, alors qu'elle ne l'est actuellement qu'en 2G ou 3G. Cette technologie, qui se limite pour le moment à une poignée d'opérateurs (et aucun en France n'a été mentionné), est appelée à rencontrer un certain succès (lire : VoLTE : mieux et plus rapide que Skype ou la 3G). En guise de cerise sur le gâteau, l'iPhone 6 inaugure une nouvelle technologie baptisée Wi-Fi Calling. L'idée est simple : il s'agit de transporter la voix en Wi-Fi (l'iPhone 6 est compatible 802.11ac) plutôt que sur le réseau téléphonique, qui peut être saturé ou de mauvaise qualité. Une fonction qui trouvera son utilité au bureau ou chez soi, par exemple… Là encore, il faudra que les opérateurs s'en emparent, ce qui n'est le cas que de T-Mobile aux États-Unis et EE en Grande-Bretagne.

Il reste maintenant à aborder le point qui fâche : les tarifs. Qu'on se rassure, Apple n'a pas soudainement augmenté (pas trop…) les prix de l'iPhone 6 en même temps que leurs tailles d'écran. Il est beaucoup plus intéressant de noter en revanche que la version 32 Go laisse sa place à une 64 Go, tandis qu'une nouvelle déclinaison 128 Go fait son apparition. Ainsi, l'iPhone 6 (4,7 pouces) est proposé à 709€ (16 Go), 819 € (64 Go) et 919 € (128 Go). L'iPhone 6 Plus (5,5 pouces) est lui commercialisé à partir de 809 € (16 Go), puis 919 € (64 Go) et 1 019 € (128 Go). Le 6 Plus navigue dans les mêmes eaux tarifaires que le MacBook Air…

Apple conserve au catalogue un iPhone 5s (609 € les 16 Go et 659 € les 32 Go), ainsi que l'iPhone 5c (mais uniquement en 8 Go à 409 €). Les pré-commandes débutent le 12 septembre, le lancement est comme prévu programmé pour le 19 septembre, y compris en France. D'ici la fin de l'année, 115 pays disposeront de leurs iPhone 6.

Apple paie son service de paiement

L'idée d'Apple Pay est de remplacer le porte-feuille traditionnel, celui qui déborde généralement de cartes bancaires, de coupons de réduction et autres cartes de magasins en toute genre… sans oublier la menue monnaie et les billets. Si la concurrence a tenté de bâtir d'abord un modèle économique avant d'assurer une bonne expérience utilisateur, Apple cherche évidemment à faire l'inverse.

Apple Pay est la solution de la Pomme pour couper court aux nombreuses procédures de paiement traditionnelles, tout en assurant la sécurité des échanges. Cela passe par le support de la NFC, que l'on retrouve donc dans les iPhone 6 (et l'Apple Watch). Ceux qui trouvaient que Passbook apportait des réponses à des questions que personne n'avait jamais posées, vont pouvoir ranger leurs sarcasmes : en plus de la gestion habituelle des coupons et cartes de réduction, l'application se veut désormais le « hub » centralisé où l'on range ses cartes de crédit (les numéros, tout du moins). Il suffit d'ailleurs de « photographier » une carte bancaire pour l'ajouter à son portefeuille virtuel.

Le règlement est aussi simple que d'approcher son iPhone (ou son Apple Watch) de la borne de paiement, puis de s'identifier avec Touch ID, qui fournit ici l'élément sécurisant indispensable pour tranquilliser non seulement les consommateurs, mais également les commerçants. Plusieurs de ces derniers ont d'ailleurs signé avec Apple pour accepter Apple Pay : Subway, McDonald's, Macy's, Bloomingdales, Wallgreens, Duane Reade, Whole Food Market, Staples… Des enseignes américaines pour la plupart méconnues par chez nous, mais très populaires aux États-Unis. Les Apple Store et les Disney Store sont également de la partie.

Apple joue ici sur du velours. Les États-Unis sont très en retard sur l'Europe en matière de paiement par cartes à puce à code PIN (la plupart des commerces utilisent encore la bande magnétique, source de bon nombre de problèmes de sécurité). En « sautant » l'étape de la carte à puce pour proposer d'embrasser un modèle dématérialisé, Apple espère que ses clients suivront la démarche. Le constructeur a en tout cas tout à y gagner : il possède une des bases de données les plus convoitées au monde, celle des 800 millions de consommateurs d'iTunes et de l'App Store qui pour la plupart, ont renseigné leurs informations bancaires. De plus, le business d'Apple ne tournant pas autour de la collecte de données personnelles, la Pomme a toute légitimité pour proposer un tel système (pas d'idée derrière la tête, suivez mon regard). Une API sera disponible pour les développeurs.

Apple vise évidemment les États-Unis dans un premier temps, avec un lancement programmé pour octobre. Le reste du monde… est à venir.

One More Thing

Tim Cook a repris la fameuse petite phrase de Steve Jobs à son compte pour présenter un tout nouveau produit dans une nouvelle catégorie. Un nouveau chapitre dans l'histoire d'Apple, rien de moins ! L'Apple Watch, puisque c'est d'elle qu'il s'agit, est donc une montre plutôt épaisse à l'écran… carré. Dommage pour tous ceux qui souhaitaient ardemment qu'Apple s'engage sur le même terrain que Motorola ou LG (avec la G Watch R).

L'Apple Watch sera proposée « début 2015 » en trois variantes : Apple Watch tout court, avec un boîtier composé d'un acier inoxydable et d'un écran en saphir, l'Apple Watch Sport avec un châssis en aluminium anodisé et un verre Ion-X, et l'Apple Watch Edition, conçue dans de l'or 18 carats et protégé par une couche de saphir de synthèse. Gageons que ce dernier modèle « premium » ne sera pas donné ! Apple a annoncé un tarif débutant à 349$. Chacun des modèles proposés sera décliné en deux tailles d'écran pour accommoder les poignets de madame et monsieur. Plusieurs types de bracelets — dotés d'un système d'attache au boîtier original… mais propriétaire — sont aussi proposés.

Question design, on sait que les goûts et les couleurs ne se discutent pas, mais s'il ne fait aucun doute que les finitions et les choix des matériaux seront dignes de la qualité Apple (y compris pour le modèle le moins cher, qui reste somme toute abordable), on ne peut s'empêcher de trouver le format carré et en définitive plutôt épais de la montre assez peu en phase avec les attentes.

Au-delà des éventuels compromis techniques qu'Apple a dû faire au niveau du design, c'est surtout l'intégration logicielle et le travail minutieux au niveau de l'interface qu'il convient ici de saluer. L'écran est tactile et réagit à la pression du doigt, mais la montre comprend aussi un autre moyen d'interaction : une « couronne numérique » qui emprunte un peu à feu la molette de l'iPod. Avec elle, on peut zoomer dans une carte et faire défiler un écran de haut en bas, on peut aussi « cliquer » dessus tel le bouton d'accueil de l'iPhone. Un second bouton permet d'afficher la liste de ses contacts favoris, afin de leur envoyer un message texte, un appel, ou un dessin. Fallait-il nécessairement prévoir un bouton à usage unique pour cette fonction ?

L'interface de l'Apple Watch s'incarne parfaitement dans un écran d'accueil affichant la galaxie des apps disponibles. On y navigue avec le doigt, puis c'est la couronne qui prend le relais. Pour le reste, le design rappelle immanquablement —et une fois de plus — le travail de WebOS même si les canons esthétiques d'iOS 7 sont évidemment en avant. De fait et pour schématiser, on se trouve là en présence d'une véritable nouvelle plateforme mobile, et pas l'iOS de l'iPhone en petit format.

Alors qu'une montre est un objet éminemment personnel, Apple a beaucoup insisté sur les fonctions de partage. Il est ainsi possible de partager un dessin (grossier) réalisé à même l'écran, avec un correspondant muni d'une Apple Watch, bien évidemment ! On pourra même partager… son pouls, ce qui est une idée particulièrement poétique. Les applications sont évidemment prévues, y compris de tierce partie : un kit de développement, WatchKit, sera fourni un peu plus tard.

Au dos de la montre, se trouvent quatre capteurs destinés à la mesure de l'activité physique. Cardiofréquencemètre et accéléromètre sont présents, dont les données sont complétées avec les infos GPS et Wi-Fi de l'iPhone. Tout cela fonctionne en lien avec l'app Santé d'iOS 8, tandis qu'une app spécifique à l'Apple Watch est également intégrée. On reste évidemment assez loin de la problématique « santé » qui voulait que l'Apple Watch embarque aussi un capteur de mesure du taux de sucre dans le sang pour les diabétiques. Mais la technologie n'est pas encore prête.

La batterie, un point très sensible, n'a pas fait l'objet d'une communication spécifique… mais à lire entre les lignes, il faudra sans doute la recharger toutes les nuits (de ce qu'on a pu en voir, il n'existe pas de système d'analyse de la qualité du sommeil). Cette recharge en passera par un dock aimanté qui se connecte au dos de la montre. Techniquement parlant, Apple a été plutôt avare de détails, si c'est que le constructeur a mis au point un nouveau processeur baptisé S1.

L'Apple Watch est compatible avec l'iPhone 5, 5c, 5s, 6 et 6 Plus — cela représente 200 millions d'utilisateurs qui pourront donc porter le terminal autour du poignet dès sa sortie, programmée « début 2015 ».

Pour finir, et parce qu'on n'est jamais aussi bien servi que par soi-même, saluons la fiabilité de nos sources qui, des dimensions et du design à la date de sortie des iPhone, ne nous ont pas fait défaut. Il est désormais temps de s'intéresser aux futurs iPad et aux Mac, avec la sortie d'OS X Yosemite… et pourquoi pas le fameux MacBook Air 12 pouces. En attendant, jetez-vous sur nos dépêches et préparez du café : la soirée va être longue.


avatar phantoom | 

@SIMOMAX1512

Ton commentaire serait pas si pathétique si samsung ne proposait pas déjà toutes ses montres en plusieurs couleurs (boitier et/ou bracelet) :

http://www.samsung.com/fr/consumer/mobile-phones/wearables/wearables/SM-V7000ZKAXEF

http://www.samsung.com/fr/consumer/mobile-phones/wearables/wearables/SM-R3810ZKAXEF

http://www.samsung.com/fr/consumer/mobile-phones/wearables/wearables/SM-R3500ZKAXEF

Oui je sais, ça calme.

avatar yoyo3d | 

Hum l action d Apple n a pas l air d apprécier ces nouveautés.

avatar Ephaistos78 | 

Un peu déçu de la montre, je ne saurais vraiment pas dire exactement pourquoi. Une impression d'inachevé. Elle paraît épaisse, lourde, loin des lignes épurées et fines de l'iPhone. Reste à connaître l'autonomie mais bon, comme on dit, "faut voir portée"...
Pour l'iPhone 6 , je suis partant pour changer mon iphone 5. Mais si j'étais certain de prendre le "petit" modèle avant la keynote, me voilà a hésiter avec le grand ( pour 100 balles de plus). En tous cas, Ce sera 64 Go pour moi ( comme beaucoup je pense).
Déception également face au système de paiement qui sera réservé au US pour le moment. Dommage ....
Points positifs : taille d'écran, résolution , wifi ac, 4G LTE.
Quant à l'appareil photo, 8 Mpixels , ça paraît juste en 2014 même si les images sont très bonnes . A voir.....

avatar DrJonesTHX | 

J'ai pas entendu, elle est étanche à combien de cms???

avatar Goundy | 

Je sais pas quoi dire de ce keynote. Y a du positif et du négatif...! Je sais pas quoi faire...!

Moi qui à quitté Apple après mon 4S au profit du HTC One M7 (que j'adore) je voulais revenir si un jour Apple nous dégainait un 4,7". Aujourd'hui choses faite mais...
Mais mon dieu c'est quoi ce gros châssis pour un 4,7" ?? Est ce qu'il sera utilisable avec une seule main? Est ce que l'option utilisation en une main du 5,5" existe sur ce 4,7"? Pourquoi ne pas mettre un écran Full HD comme sur le M7 qui est aussi 4,7" ?? Puis supprimer le 32 Go du catalogue est l'arnaque du siècle !

Dans le gabarit de ce nouveau i6 chez Android les mecs ils casent des 5" et avec une batterie encore meilleure. Sur ce coup d'optimisation d'espaces Apple à vraiment déconné avec ses bordures haut et bas énormes ! Certes dans l'ensemble il est beau mais ils auraient pu réduire/optimiser ces bordures qui auraient beaucoup apporté à l'esthétique.

Je tenais absolument à revenir car chez Android il manque le waouuw pour la qualité. Je voulais revenir pour le super SAV d'Apple qu'on trouve nulle part ailleurs. Mais là je suis perdu dans une belle mer..de. Je sais pas quoi faire...!

Une chose est sure le 5,5" vas faire un carton auprès des amateurs de grand écrans. Là le Note de chez samsung à des soucis à ce faire...

avatar p@t72 | 

" Est ce qu'il sera utilisable avec une seule main?"
ouiiii... si tu es E.T ^^

avatar joneskind | 

@Goundy

Je sais pas trop pour le Note qui a quand même pour lui la technologie Wacom. Même si ça concerne certainement peu de monde (un peu comme le Real Time Audio d'iOS) c'est quand même un gros avantage en sa faveur. Après y a l'écosystème et la qualité de finition. Dans la video on voit bien que le joint n'est pas qu'un simple plastique mais qu'il réagit très fortement à l'orientation de la lumière.

Pour ce qui est de la taille de l'appareil, il faut que tu ailles sur le site d'Apple pour te faire une idée de ses dimensions et les comparer avec ton HTC One M7. Ensuite il faut l'avoir en main. Je pense que l'écran poli et le chassis arrondi devraient offrir une expérience agréable, malgré la grande taille.

Pour ce qui est de la disparition du 32 Go, je trouve aussi que c'est totalement abusé de la part d'Apple. C'était vraiment la capacité idéale pour un téléphone. 16Go c'est trop juste et 64 c'est beaucoup trop. J'en utilise 20 sur mon iPhone 5 et je n'ai pas de plus gros besoin vu que j'ai un abonnement iTunes Match pour ma musique. Bref ce positionnement sur la capacité est vraiment super mesquin.

avatar malcolmZ07 | 

@goundy

je ne sais pas si tu as comparé les caractéristiques , mais le M7 est aussi imposant qu'un téléphone 5,2" soit le lg G2. L'iphone 6 est moins haut , moins large , plus léger (20g) que le galaxy S5 et donc fatalement que le M7 ou M8 d'htc

avatar philoo34 | 

@en ballade

"Doctomac tu essaies de te convaincre ? La moto 360 est pas sa forme une prouesse techno en plus elle est esthétiquement très réussie. Iwatch est aussi moche que les montres Sony"

Et toi tu essaies de te convaincre de quoi toi ?
La moto 360 ? Regarde bien les photos aux poignets , ça fait mastoc et Matuvu .
Celle d'Apple et nettement moins tape à l'œil écran éteint.

avatar philoo34 | 

@RickDeckard

"La montre est horrible.
Quand on voit la Withings Activité à coté, qui est vraiment méga classe, avec son inspiration bauhaus type Stowa Antea ou Nomos Tengente...
Là, on se retrouve avec une vulgaire montre connectée à la Android... et encore, la Moto a vraiment de la gueule à coté."

J'adore tous ces jugements subjectifs sur la beauté de la montre .
Et après ce sont les même qui vont traites de fanboy les Apple users en disant qu'ils ne s'attache qu'au look ! C'est à mourir de rire :-))

Bizarre que tu ne parles pas du plus important , les fonctionnalités , et le potentiel .
Ha ben c'est sur que dans ce cas , ta moto , ou autre montre androïd est carrément à la rue .

avatar p@t72 | 

en parlant de rue...
tu n'y es pas encore à faire la queue à l'applestore du coin^^

avatar joneskind | 

@Istrydhil

"La Withings a clairement du potentiel"

Quel potentiel ?

Sans écran pas d'apps. Sans apps pas d'évolutivité. Sans évolutivité pas de potentiel.

Elle est ce qu'elle est et n'offrira jamais rien d'autre que ce qu'elle offre aujourd'hui. Une montre et des capteurs.

avatar RickDeckard | 

Mais pourquoi vouloir à tout prix un écran ? T'as déjà un écran sur l'iPhone.

C'est justement le point faible de cette mode des montres connectées: Ca ne sert à rien car c'est redondant avec l'iPhone.

Ce que tu peux faire avec ta montre, tu peux le faire avec ton iPhone, sur un écran bien plus confortable à utiliser et sans te faire chier à recharger ce truc useless tous les soirs (en plus de l'iPhone).

Withings s'est posé les bonnes questions en terme d'UX, pas Apple, qui sur ce coup là à fait du Samsung (sortir un truc histoire de faire comme les autres).

avatar joneskind | 

@RickDeckard

Tout le potentiel évolutif de cette montre réside dans les apps et donc dans l'écran.

Le but de la manoeuvre c'est soit de pouvoir laisser ton téléphone au vestiaire, soit consulter des informations rapidement sans avoir à sortir ton téléphone de ta poche. Au cas où tu l'aurais pas remarqué c'est une montre orientée sport. Comment tu fais avec ta Withings pour savoir combien t'as couru ? Combien t'as brulé de calories ? À quelle altitude t'es monté ? Comment tu fais pour savoir où t'en es en cours d'effort ? Si t'as un iPhone sur toi la Withings ne te sert de toute façon à rien puisque ce dernier dispose de tous les capteurs de ta Withings...

Donc voilà. La Withings c'est un chouette fuelband avec un design de montre rétro (donc pas du tout sport) mais c'est pas une smartwatch. C'est un peu comme les premiers téléphones à intégrer un carnet d'adresses dans un écran cristaux liquides. C'est mieux qu'un téléphone classique, c'est même très bien pour un téléphone qui sert à téléphoner, mais ça s'arrête là.

Donc Ok, l'Apple doit être rechargée tous les jours, en même temps que l'iPhone. On peut d'ailleurs espérer qu'elle ne nécessitera pas plusieurs recharges par jour comme la fameuse Motorola 360 qui plait tant à Fumée. Mais elle offre beaucoup plus de possibilités que la Withings.

Essaye juste d'imaginer le nombre de fois où t'as les mains prises et que tu reçois un appel ou une notification importante, que tu cours après ton téléphone ou que tu ne peux pas le sortir de ta poche parce que tu donnes le bain au bébé ou que tu prépares une pâte sablée pour la tarte Tatin du dimanche, ou que t'es en train de couler ta dernière sculpture ou Dieu sait quoi. Un coup d'oeil rapide sur ta smartwatch et t'as l'information importante que t'attendais. Plus jamais tu n'interromperas une discussion pour sortir maladroitement ton téléphone de ta poche quand il se mettra à sonner - pour constater que c'était Tata Andrea qui voulait des nouvelles de l'arthrite du genou de Tonton Roger. Pas besoin de tout laisser en plan...

Y en a combien des situations comme celles-là où tu préfèrerais ne pas avoir à sortir ton téléphone ?

avatar DrJonesTHX | 

Je n'ai pas entendu, elle est étanche à combien de centimètres ?

avatar Hideyasu | 

Ouai elle est belle mais dans écran sans rien ... Au fond à par la santé elle sert à rien

avatar joneskind | 

@Hideyasu

C'est ce que je me dis à chaque fois que je regarde mes couteaux Miyabi

"Au fond à part couper ils servent à rien."

C'est aussi ce que je me dis en regardant ma pendule

"Au fond à part donner l'heure ça sert à rien."

Et c'est aussi ce que je me dis en regardant mon stylo plume Sheaffer

"Au fond à part écrire ça sert à rien."

avatar DrJonesTHX | 

J'ai pas compris, elle est étanche à combien de centimètres déjà ???

avatar Bruno de Malaisie | 

@DrJonesTHX :
Bon running gag.
Mais si tu arrêtais maintenant?

avatar Yanik | 

Une confirmation : Ive a perdu son don.
IOS 7 nous l'avait fait pressentir, les iPhones 6 et la Watch le confirme : adieu le design élégant et la beauté.
J'adore l'expression "à slip kangourou" trouvé par certain pour qualifier l'iPhone 6. C'est tellement vrai. Quelles mochetés ces bandes blanches. Et quel dommage d'abandonner le format 4 pouces. Trois formats cela aurait permis de contenter tout le monde (oui, je sais il y a toujours les 5c et les 5s pour un an encore).
L'Apple Watch n'est pas très jolie ; grosse elle a des rondeurs vulgaires. Et comme disait un ami plus haut, finalement à quoi ça sert ?
Reste à s'attaquer à l'ergonomie pour continuer à prendre une mauvaise pente. Sur ce plan, avec le nouvel iMovie, les premières pierres sont posées.

avatar amiga500 | 

Elle est vraiment trop épaisse et le design est pas foufou, voir cheap. La Suisse ne va pas trembler d'un pouce :)

Et l'iphone 6 slip kangourou, sans moi :/

avatar philoo34 | 

@Fumée

"T'as raison. Comparons ce qui est comparable, à savoir la Moto 360 qui enterre littéralement l'Apple Watch niveau design. Ronde (la seule du marche à ma connaissance), classe, sobre, style premium et look d'une "vrai" montre."

Sauf que c'est pas juste une montre ... Dommage .
Ensuite faudrait se poser la question : pourquoi une montre ça a commencé à être rond ?
Ha oui , sûrement parce que le cadran à des aiguille qui tournent ..... EN ROND et que la,logique aidant la montre à été faire ronde .
Ensuite pour se démarquer, les fabricants en ont fait des carrées .
Donc c'est quoi une.vraie montre ? Qui ne fait que montre ? Ok , donc on passe .
Ce n'est pas une montre , tout comme un smartphone n'est pas un téléphone .

Non parce que dire en même temps que le smartphone doit être grand pour mieux y voir , etc, en sacrifiant le côté discret d'un téléphone de poche puis qu'une montre connectée avec écran doit être ronde avec dedans un écran carré et perdre de l'espace juste pour que ça ressemble à une vraie montre , ben ... C'est pas très logique .

avatar elamapi | 

Apple a sorti deux smartphones excellents.

Performants, solide, .... comme la concurrence l'a fait avant eux.

Apple a sorti une montre, certainement aussi performante et utile que celle présenté a l'IFA.

Bref, Apple viens de passer de moteur à suiveur ... Se contentant de faire "comme les autres" (taille/nfc/etc ...).

Ca n'a rien de génant en soit, si ce n'était la manie des dirigeant d'Apple, et de ses fidèles, a dénigrer les utilisateurs de ces engins avant.

5.5" : Aucun interet, zont l'air trop c.ns avec leur pelle a tartes
nfc : Pas utile, ça n'a jamais servit a rien, ça ne servira jamais

Et puis Apple c'étaient des produits réèls, pas des promesses: Leur montre, elle est ou, elle à quoi de plus, c'est quoi son autonomie.

Parce que pour moi, c'est clairement un piège. J'ai la montre, je ne peux plus changer de smartphone. Pire, j'ai un smartphone pour le travail, je ne pourrais pas utiliser la montrer ...

Le seul point positif sont les prix, qui reste élevé, mais pas plus que d'habitude.

Bref, méga deception

avatar Ipader | 

@elamapi :
tout à fait d'accord avec toi, mais ça reste mon point de vu, je trouve l'iphone 6 comme l'apple watch fades, ça ne donne pas envi de casser la tirelire.

La moto 360 avait un côté WoW quand on l'a vu la 1er fois, alors que là c'est vraiment un truc banale.
Elle résiste à l'eau mais pas étanche, c'est ballot pour une montre sportive.
N'est pas compatible avec les ipad cellular, c'est vraiment stupide, ça aurait eu un vrai intérêt pour ceux qui se déplacent avec leur ipad dans leur sacoche pour éviter de le sortir.

Iphone6 au prix d'un macbook il faut osé quant même, et il ne fait pas grand chose de plus qu'un iphone 5.

Pour moi, il ne reste plus que l'ipad de valable chez Apple.

avatar pacou | 

SJ est peut être parti, mais son esprit est la.
Il s'agit d'un keynote aussi fondateur que celui qui a fait naître l'iPhone.
Pour l'iPhone, on avait déjà des "smart"phone, et le iPhone a fait enlevé les guillemets.

Ici, non seulement on refait un iPhone technologiquement intéressant et parfaitement intégré dans un nouveau contexte (cf juste en dessous),
Non seulement on réinvente intelligemment le paiement sans contact, en le sécurisant, en plus, et la je dit vivement que cela arrive en France, car c'est bien mieux que le paiement sans contact des cb actuelles,
Mais en plus on fait une vrai smart watch, et non une montre connecté qui n'est ni une montre, ni un téléphone, ni rien du tout. C'est un véritable petit gadget ordinateur avec lequel on peut potentiellement faire des opérations de base, rapidement, naturellement.

Donc non on ne peut pas dire "Apple c'est fini".

Par contre, c'est du prix Apple, et la ça coince en ce qui me concerne. Mais ce n'est que moi, et cela ne peut pas être un jugement de valeur quand on se rappelle a quel prix les iPhones se sont arrachés.

avatar phantoom | 

@pacou

"Mais en plus on fait une vrai smart watch, et non une montre connecté qui n'est ni une montre, ni un téléphone, ni rien du tout. C'est un véritable petit gadget ordinateur avec lequel on peut potentiellement faire des opérations de base, rapidement, naturellement."

Je voix pas en quoi. Tu peux développer ce que cette montre est capable de faire et pas une android wear? Et surtout en quoi tourner une molette est plus ergonomique qu'une interface basé sur des swipes gauche/droite/haut/bas?

avatar iRobot 5S | 

@pacou :
Me payent sécurise innovant bla-bla-bla, existe depuis 2 ans chez Google.

avatar iRobot 5S | 

@iRobot 5S :
*le payement

avatar jazz678 | 

@elamapi

Mauvaise foi quand tu nous tiens...Quelle promesse? Ce n'était pas assez réel pour toi hier? La Watch a quoi de plus? T'as pas suivi le keynote ?
Le piège ? Personne ne t'oblige à acheter

avatar Ipader | 

Mr Ive a dû être inspiré je pense:
watches.infoniac.com/carre-h-watch-hermes.html

avatar PowerGlove | 

On a tous une vision déffirérente des annonces. On est tous des vieux con qui trouvions que c'était mieux avant, mais comme d'autre ici les annonces du premier special event me laisse de marbre, voir indifférent.

A l'époque de Steeve Jobs, soit on adorant, soit on détestait, mais on ressentant quelque chose.
J'admet que j'ai détester l'ipod au début, Qu j'ai été ébloui par l'iphone, que j'ai encore plus aimé l'ipad.

Je n'étais pas toujours d'accord mais je vibrais...
La l'iwatch, c'est convenu, et pire c'est le produit que tout le monde voulais qu'apple fasse...
Il est évident que la seul raison qui ferait qu'un produit comme celui la marche c'est que l'autonomie soit là....
Jobs a toujours dit qu'il ne fallait pas sortir un produit si tout n'était pas réuni pour que ce soit la meilleur experience pour l'utilisateur... Je ne vois pas comment une montre que l'on doit enlevé tout les jours pour la recharger puisse être une bonne expérience...
Pour moi c'est un produit dans une logique google ou samsung, pas Apple... Quel est la différence avec les autres montres connectés actuelles ?...

avatar debione | 

@Joneskind:

Dans l'argumentaire de mauvaise fois tu es assez bon sur ce coup. Ah ouais si jamais tu donne le biberon à ton enfant et que le téléphone sonne ta montre te sera d'une utilité? Parce que tu ne retourne pas ton bras quand tu regardes l'heure? Donc tu retournes ton enfant pour voir que c'est tâta qui appelle? La même quand tu te ballades dans la rue qt que ton tel sonne, tu es obligé de poser le sac que tu portes si tu veux utiliser ta montre car cette montre ne peut s'utiliser qu'avec deux mains...

Quel super pas en avant, après avoir tant vanté la facilité d'utilisation de ses devices à une main (chose que sj exigeait), Apple nous sort trois nouveau périphérique dont la seule différence d'avec les anciens c'est qu'ils ne peuvent pas s'utiliser à une main, mais pour se rassurer TC est capable de faire reparler les mort en disant que l'esprit de SJ y est... Sauf que la principale priorité de SJ était l'ergonomie,chose que 'ont plus du tout ni les iphone et encore moins la montre... ça va être aussi super en voiture, ou au lieu de regarder son phone sur le son socle, on lâchera le volant de la main gauche, pire on devra aussi lâcher la main droite pour mettre fin à la notification... C'est clair c'est un super pas dans le sens de l'ergonomie... Vivement qu'Apple nous sorte des devices ou pour le faire fonctionner on devra utiliser le bout de son nez et de ses orteils, vu que tu vas venir nous donner une leçon d'ergonomie, que plus on utilise de partie de son corps pour faire fonctionner un devise, mieux c'est.

Bref pour le coup on comprend mieux que tous les horlogers suisses ont envoyé promené Apple en rigolant (parce que dans le genre montre connectée parmi tant d'autres, avec un design très limite elle se pose là)... Il y a un monde entre une montre, et ce bracelet lourdeau, dont le design est très proche des Casio des années 80, bardées de fonction qui devait enterrer l'horlogerie traditionnelle...

Je suis allez boire un café ce matin au bistrot du coin (je vis dans une ville qui ne vit quasi que pour l'horlogerie) et j'ai discuté avec un frabricant d'étampe et de cadran... Il m'a juste dit: "Tu t'attendais à autre chose? Tu t'attendais à ce qu'Apple offre une montre avec un mouvement? C'est aussi improbable que swatch qui sortirait une smartmontre avec un système d'exploitation complet"
Bref, les horlogers Suisses n'étaient pas très inquiet avant (ils savaient de quoi il retournait, vu qu'Apple a essayer de s'associer avec les principales marques, mais que celles-ci lui ont ri au nez (d'ou d'ailleurs selon lui l'amertume de Ive dans ses propos envers les horlogers suisses), qui n'auraient pas voulu bosser avec car beaucoup trop cheap dans le design, et sans aucune valeur ajoutée d'un point de vue horlogerie... En tout cas ils sont de super humeur les horlogers traditionnels ce matin, car ils ont quand même eu peur je pense qu'Apple propose un véritable produit capable de les concurrencer... Mais tant que ce ne sera que de l'électronique pure et dure, les montres mécaniques ne risquent pas grand chose (car outre le fait que quelqu'un qui met 60€ dans une montre ne mettra jamais 400€, celui qui met 3000.- non plus, sans compter le fait qu'elle n'est pas autonome, qu'elle t'oblige à d'autres devices non choisi).

Ce bracelet connecté (car le mot watch est à mon sens usurpé) trouvera peut-être son public, mais une chose est sure, ce ne sera pas au détriment de l'horlogerie traditionnelle... Avoir le même rectangle que des millions d'autres, c'est kikoolol dans le monde des geeks avec des smartphones, dans le monde des montres et des bijoux (et qu'on ne vienne pas me dire que ce n'est pas considéré comme un bijou par Apple, sinon ils n'auraient jamais embaucher les gens qu'ils ont embauché), c'est juste rédhibitoire, c'est ne pas avoir compris le début de ce qu'est un bijou et de sa représentation.

avatar joneskind | 

@debione

"Ah ouais si jamais tu donne le biberon à ton enfant et que le téléphone sonne ta montre te sera d'une utilité? Parce que tu ne retourne pas ton bras quand tu regardes l'heure? Donc tu retournes ton enfant pour voir que c'est tâta qui appelle?"

Euh désolé mais mon poignet est assez souple pour que je le tourne sans avoir à lâcher ma prise...

"La même quand tu te ballades dans la rue qt que ton tel sonne, tu es obligé de poser le sac que tu portes si tu veux utiliser ta montre car cette montre ne peut s'utiliser qu'avec deux mains..."

Quand je rentre des courses à pied avec des sacs dans chaque main et que mon téléphone sonne je pose mes sacs, sors mon téléphone de ma poche, regarde qui appelle et éventuellement répond. Si j'ai mon casque sur les oreilles comme souvent je lève ma main droite avec mes sacs et je réponds sans savoir qui m'appelle. Avec l'Apple Watch je n'aurai qu'à lever le bras gauche pour savoir qui appelle et éventuellement répondre sans jamais avoir à poser mes sacs.

"Apple nous sort trois nouveau périphérique dont la seule différence d'avec les anciens c'est qu'ils ne peuvent pas s'utiliser à une main"

Il me semble qu'Apple a prévu un mécanisme pour pouvoir, au besoin, utiliser l'iPhone 6 à une seule main. Mais il n'est pas question de l'iPhone 6 ici.

"ça va être aussi super en voiture, ou au lieu de regarder son phone sur le son socle, on lâchera le volant de la main gauche, pire on devra aussi lâcher la main droite pour mettre fin à la notification... C'est clair c'est un super pas dans le sens de l'ergonomie..."

N'importe quoi. Tes deux mains sur le volant, avec ta montre tu sauras qui t'appelle. Au pire tu lâches le volant de la main droite pour répondre via la montre, au mieux t'as un contrôle sous ton volant pour répondre à l'appel. Dans tous les cas t'as pas besoin de chercher des yeux ton téléphone.

"Bref pour le coup on comprend mieux que tous les horlogers suisses ont envoyé promené Apple en rigolant (parce que dans le genre montre connectée parmi tant d'autres, avec un design très limite elle se pose là)... Il y a un monde entre une montre, et ce bracelet lourdeau, dont le design est très proche des Casio des années 80, bardées de fonction qui devait enterrer l'horlogerie traditionnelle..."

Les horlogers suisse ne font pas de smartwatch. Comme Ballmer ne faisait pas de téléphones. Il est encore un peu top pour se faire une idée de l'impact de l'Apple Watch sur l'horlogerie Suisse. Et pour ce qui est des bracelets lourdeaux, les horlogers suisse sont très loin d'être en reste. Parce que des montres king size bien bling bling ils savent aussi en faire...

"Je suis allez boire un café ce matin au bistrot du coin (je vis dans une ville qui ne vit quasi que pour l'horlogerie) et j'ai discuté avec un frabricant d'étampe et de cadran... Il m'a juste dit: "Tu t'attendais à autre chose? Tu t'attendais à ce qu'Apple offre une montre avec un mouvement? C'est aussi improbable que swatch qui sortirait une smartmontre avec un système d'exploitation complet"
Bref, les horlogers Suisses n'étaient pas très inquiet avant (ils savaient de quoi il retournait, vu qu'Apple a essayer de s'associer avec les principales marques, mais que celles-ci lui ont ri au nez (d'ou d'ailleurs selon lui l'amertume de Ive dans ses propos envers les horlogers suisses), qui n'auraient pas voulu bosser avec car beaucoup trop cheap dans le design, et sans aucune valeur ajoutée d'un point de vue horlogerie... En tout cas ils sont de super humeur les horlogers traditionnels ce matin, car ils ont quand même eu peur je pense qu'Apple propose un véritable produit capable de les concurrencer... Mais tant que ce ne sera que de l'électronique pure et dure, les montres mécaniques ne risquent pas grand chose (car outre le fait que quelqu'un qui met 60€ dans une montre ne mettra jamais 400€, celui qui met 3000.- non plus, sans compter le fait qu'elle n'est pas autonome, qu'elle t'oblige à d'autres devices non choisi)."

Tu prêches pour une paroisse d'un autre temps. Les maréchaux ferrants ne se sont pas non plus inquiétés quand ils ont vu Ford sortir sa première voiture de masse, et je suis sûr qu'ils ont bien du rigoler aussi en se disant "tu t'attendais à quoi ? à un cheval plus rapide ?". Ça s'appelle l'évolution.
Mais je te concède que la phrase qu'on attribue à Jony Ive était particulièrement déplacée et vindicative, sans raison. C'est dommage et ça entache clairement l'image d'Apple. Aller au front comme ça était totalement inutile et péremptoire.

"Ce bracelet connecté (car le mot watch est à mon sens usurpé) trouvera peut-être son public, mais une chose est sure, ce ne sera pas au détriment de l'horlogerie traditionnelle..."

Il est beaucoup trop top pour le dire.

"Avoir le même rectangle que des millions d'autres, c'est kikoolol dans le monde des geeks avec des smartphones, dans le monde des montres et des bijoux (et qu'on ne vienne pas me dire que ce n'est pas considéré comme un bijou par Apple, sinon ils n'auraient jamais embaucher les gens qu'ils ont embauché), c'est juste rédhibitoire, c'est ne pas avoir compris le début de ce qu'est un bijou et de sa représentation."

La gamme d'Apple est encore un peu maigre, mais c'est normal vu que c'est leur premier modèle. Je ne pense pas qu'on pourra en dire autant d'ici quelques années. Le fait que la perspective ouverte par ses montres (qu'elles soient Apple ou autre) dépasse de très loin celles de l'horlogerie traditionnelle qui suivra bon an mal an le même chemin que toutes les disciplines traditionnelles qui ont été dépassées à un moment ou un autre par les fonctions d'une technologie supérieure. Avec les smartwatch, l'horlogerie traditionnelle est en sursis. Rien ne dit que la chute sera aussi brutale que celles de Nokia ou Blackberry, mais elle arrivera.

avatar RickDeckard | 

"Il est encore un peu top pour se faire une idée de l'impact de l'Apple Watch sur l'horlogerie Suisse. "

"Le fait que la perspective ouverte par ses montres (qu'elles soient Apple ou autre) dépasse de très loin celles de l'horlogerie traditionnelle qui suivra bon an mal an le même chemin que toutes les disciplines traditionnelles qui ont été dépassées à un moment ou un autre par les fonctions d'une technologie supérieure. Avec les smartwatch, l'horlogerie traditionnelle est en sursis."

T'es juste magique. Quelle méconnaissance du secteur.

T'es au courant que le segment premium est exclusivement mécanique ?

Une Casio à quartz est un milliard de fois plus précise qu'une Patek à 120.000€, certification COSC ou pas. Comme quoi, la techno...

L'attrait des (vraies) montres réside justement dans l'histoire, la mécanique, dans l'aura et l'esprit d'une marque ou d'un modèle. Malgré la crise du quartz des années 80, qui tuait l'horlogerie mécanique sur le papier, l'horlogerie suisse a su résister.

Apple cible surtout le marché des montres quartz ultra grand public, Festina/Lotus/Diesel/Guess plutôt qu'IWC, Seiko ou Omega (ou même Casio, très apprécié des passionnés de montre, quoi qu'on en dise).

En tout cas, sur les forums spé, c'est la grande rigolade.

avatar elamapi | 

@jazz678

Je ne suis pas de mauvaise fois, je suis déçu.

J'étais un fan Apple, j'avais iPAd, iPhone, iMac, MacBook pro et j'en suis revenu.

Je me souviens des keynotes ou je me disais "WOUAHOU, trop génial ce truc, il me le faut, même si aprés coup, l'utilité du bidule n'était pas forcement avéré".

La, le "WAHOU", il est pas venu .. Les iphones qu'ils ont présenté ? ok .. ils sont bien, et aprés ? La montre, la c'est la douche froide : non seulement "JE" la trouve moche, en plus elle est obligatoirement lié a un iPhone 5+ et enfin, le seul point notable, l'autonomie, n'a même pas été évoqué.

Apple avait l'habitude d'arriver avec LE produit, LA fonctionnalité "indispensable" que les autres s'empressait d'adapter à leur sauce.

La, c'est Apple qui le fait.

Interconnexion des applications ... serieux, s'il y a bien un truc qui le fait bien sur android, c'est ça.
NFC ... c'est pas comme si ça existait depuis des lustre. Le soucis à toujours été le commerçant, et le fait qu'il doivent payer un abonnement pour le terminal. Apple va offrir un terminal a tous nos petit commerçant ?
Un grand ecran ? A quoi ça sert, je croyant que 3.5" c'était suffisant pour tous le monde (c'est pas les fan apple qui se sont moqué de Billou et sa phrase celebre sur la quantité de ram necessaire pour tous le monde ?)

Et il y a le prix, alors ok. le note 4, par exemple, va sortir au même prix que l'i6+. Seulement aprés 6 mois il sera moins cher, et aprés 9 mois encore moins. L'i6+ sera tjs au même prix ... Comme d'Hab.

Il est la le soucis, Apple fait comme d'Hab depuis l'iPad.

avatar elamapi | 

@debione

100% d'accord avec toi. S'il y a bien un truc que n'a plus Apple, c'est l'esprit Jobs.
Apple fait dans le consensuel maintenant, chose que Jobs n'a JAMAIS fait

avatar 8enoit | 

Il faut oser le dire: point de vue design - je ne parle pas de la finition, cette montre est décevante.

L'écran rond aurait été bcp plus beau, surtout pour un poignet féminin mais pas que.
La couronne, il fallait évidemment la centrer et placer le bouton Contacts ailleurs. grosse faute de goût.

Tout manque très clairement de finesse, d'élégance.

avatar 8enoit | 

Pas assez de nouveautés dans cet iPhone 6. À part l'écran plus grand, tout le reste des nouveautés est interne. Mais qui va mettre 700€ pour juste un écran plus grand? Cela ne suscite pas d'envie exceptionnelle. L'effet waouw manque pour qu'on veuille casser sa tirelire.
À part peut-être pour les possesseurs d'un 4 ou d'un 4S.

L'iPhone 6 se vendra mais s'il bat des records ce sera grâce à la Chine. Pas grâce à son attirance.

Pour l'avenir il faudra actionner la pompe à améliorations matérielles :
Batterie
Recharge sans fil
Design plus pur (sans lignes au dos)
Résistance à l'eau
Etc…

avatar jefrey | 

So on peut demander aux suisses et autres aficionados de l'horlogerie, tradi, bijoux, mécaniques, condescendant, prétentieux, ma montre a 10000 roros… d'arrêter de poser des commentaires sur l'apple watch, ça serait sympa. Je ne les supporte plus… Merci.

avatar debione | 

Ben arrête de lire alors, car contrairement à ce que tu dis je parle aussi des montres à 50€...

Qu'y-a-til dans le propos qui te gêne? C'est bien Apple qui après avoir été envoyé balader par les marque horlogères Suisses au travers de Ive c'est fendu d'un commentaire comme quoi l'horlogerie Suisse avait un avenir sombre, tellement la "montre" d'Apple était vachement mieux... Sauf que le tonton

avatar rikki finefleur | 

J'avais lu concernant l'iwatch, Apple ne fera jamais cela (une telle horreur) et pourtant Apple l'a fait.

De toute façon depuis 2 ou 3 ans il n'y a plus grand chose à attendre d'Apple , entre des prix hallucinants et désormais un mode suiveur, la chose est faite.
La concurrence avec des modèles bien plus abordables est là. Car avoir un grand écran n'est plus une nouveauté depuis longtemps.

Bientôt Apple va découvrir le waterproof et le stylet, d'ici quelques années tout de même.
Ils viennent juste de copier pour l'iphone 6, le design samsung, plat comme une limande avec des coins arrondis mode savonnette. Bref....

J'ai trouvé un bon article sur le site de l'express
http://lexpansion.lexpress.fr/high-tech/iphone-6-et-iphone-6-plus-les-forces-et-les-faiblesses-vues-par-des-experts_1574507.html

avatar malcolmZ07 | 

@rikki finefleur

C'est pas comme ci tu n'étais pas un hater notoire ... Que tu déverses ta bille sur chaque article, donc bon, je pense que ça fait longtemps que les produits Apple ne sont plus pour toi.

avatar joneskind | 

@rikki finefleur

"J'avais lu concernant l'iwatch, Apple ne fera jamais cela (une telle horreur) et pourtant Apple l'a fait."

Sachant qu'elle l'avait déjà plus ou moins fait avec l'iPod Nano, ça me parait un peu débile.

"De toute façon depuis 2 ou 3 ans il n'y a plus grand chose à attendre d'Apple , entre des prix hallucinants et désormais un mode suiveur, la chose est faite."

S'il suffit de proposer un écran plus grand pour passer pour un suiveur... Le plus drôle c'est que si Apple avait conservé son écran 4" t'aurais probablement expliqué qu'Apple était largué avec ses petits écrans... Mais bon, ça fait longtemps qu'on a cerné ton orientation d'esprit.

"La concurrence avec des modèles bien plus abordables est là. Car avoir un grand écran n'est plus une nouveauté depuis longtemps.

Abordable et Apple dans le même paragraphe ? Ça faisait longtemps qu'on ne m'avait pas sorti l'argument stérile du prix. Pour ce qui est de la nouveauté... parlant de la taille d'un écran, faut vraiment n'avoir aucun argument. Quand Apple sortira son MBA 12" tu nous sortiras la même ? Apple fait comme le voisin trucmuche avec son écran 12" ? T'as pas l'impression que c'est un peu léger ?

"Ils viennent juste de copier pour l'iphone 6, le design samsung, plat comme une limande avec des coins arrondis mode savonnette. Bref...."

T'as déjà oublié l'iPhone Edge et l'iPhone 3G/3GS ? T'as la mémoire courte ?

avatar rikki finefleur | 

joneskind

"T'as déjà oublié l'iPhone Edge et l'iPhone 3G/3GS ? T'as la mémoire courte ?"

Non pas la mémoire courte.
Mais depuis apple a changé, et vraiment changé.

Après s’être moqué, c'est le moins que l"on puisse dire (pelle a tarte et cie) aujourd’hui apple est en mode copieur ou suiveur. Et cela change tout. Apple reprend même l'aspect savonnette des samsung.

Je te parie que dans quelques années un stylet va apparaitre, comme celui d'un concurrent.

On était ici quelques uns a défendre les grands écrans, et ce depuis longtemps.
Bien évidement , on a été mis au crochet et à la pendaison par quelques hurluberlus de la marque. On connait la suite.. et on en rie même pas ! Car c'est bien triste en réalité.

avatar Laurent S from Nancy | 

C'est la tout le problème actuel d'Apple (du moins pour l'iphone6) ils ont totalement perdus leur capacité d'innovation, et se contentent de suivre pour "rattraper la concurrence". Ils se sont trop reposés sur leurs lauriers....

Cependant si l'iphone ne m'attire pas plus que ça, j'ai quand même très envie d'essayer cette fameuse pomme-montre.

avatar Hasgarn | 

iPhone : on savait tout avant, et puis toujours pas de raw. Joli, mais joli...
Apple Watch : ok, et donc... Apple fait du bling bling.
Avant, et c'était mieux avant, avoir du Apple, c'était bling bling. Maintenant, Apple en fabrique -_-'

Bref, ça me laisse froid dans le meilleur des cas. RDV en octobre pour le Special Event Mac. Là, y'aura peut être du mieux.

avatar Heka (non vérifié) | 

je dois avouer que le nouveau design qui se rapproche des premiers iphone est tres agreable, je regrette seulement que ce foutu téléphone soit devenu aussi cher à la limite de l'innabordable ...

le truc cool de cet event etait clairement l'iphne 6, car je pense pas que l'iwatch ne va pas innover un marché encore assez flou.

Je pense que le positionnement produit d'apple pour l'iwatch risque de rencontrer les memes problemes que l'iTV

avatar Heka (non vérifié) | 

je dois avouer que le nouveau design qui se rapproche des premiers iphone est tres agreable, je regrette seulement que ce foutu téléphone soit devenu aussi cher à la limite de l'innabordable ...

le truc cool de cet event etait clairement l'iphne 6, car je pense pas que l'iwatch ne va pas innover un marché encore assez flou.

Je pense que le positionnement produit d'apple pour l'iwatch risque de rencontrer les memes problemes que l'iTV

Pages

CONNEXION UTILISATEUR