Test de N26, une banque mobile prometteuse

Stéphane Moussie |

Un compte courant sans frais et une MasterCard gratuite entièrement pilotés depuis une application mobile à la pointe, c’est la promesse de N26. Trop beau pour être vrai ? Retour d’expérience après cinq mois d’utilisation.

Le secteur bancaire est agité depuis quelques années par l’arrivée de nouveaux acteurs numériques qui repensent certains dispositifs et en introduisent de nouveaux. Parmi ces start-up de la FinTech, il y a les « néo-banques », qui remplacent notamment le conseiller de chair et d’os par une application mobile. N26, qui s’est relancée en France en début d’année après une première phase sous le nom de Number26, en fait partie.

En se présentant comme une « banque 100 % mobile », N26 vise bien sûr les technophiles, mais elle fait aussi valoir des arguments qui peuvent faire mouche auprès d’un public plus large, à commencer par la gratuité du compte courant (soumise à une condition que l’on verra plus tard) et de la carte MasterCard Standard fournie, alors que les comptes gratuits se font de plus en plus rares et que les frais augmentent de manière générale.

Mais ce n’est pas pour cette raison, en tout cas pas pour elle seule, que j’ai franchi le pas en février et que je me suis inscrit. C’est l’approche d’un voyage à l’étranger — au Japon en l’occurrence —, qui m’a décidé.

Inscription

J’avais le souvenir d’une addition salée de frais bancaires à la fin de mon précédent voyage dans l’archipel. Confirmation de ma conseillère du Crédit Agricole — très sympathique au demeurant : pour chaque paiement, il m’en coûtera 0,32 € + 2,25 % du montant. Quant aux retraits d’espèces, les frais s’élèveront à 3,25 € par retrait + 2,25 % du montant.

La MasterCard Standard transparente fournie par N26.

À côté, N26 est beaucoup plus attractif : pas de frais pour les paiements, et seulement une commission de 1,7 % du montant pour les retraits. C’est donc décidé, j’ouvre un compte chez N26 qui me servira avant tout pour mon voyage.

Mais pourquoi N26 et pas Revolut ou Curve, deux concurrents qui sont eux aussi avantageux à l’étranger ? Simplement parce que N26 est le seul à avoir été officiellement lancé en France, et donc traduit en français. Et puis je veux vérifier s’il est vraiment possible d’ouvrir un compte bancaire avec mon iPhone en 8 minutes seulement, comme la néo-banque l’affirme.

C’est ainsi que muni de mon iPhone, de l’application N26 et de mon passeport (une carte d’identité convient aussi), j’entame l’inscription. Après la validation de mon adresse email, je suis mis en contact en vidéo-conférence avec une opératrice parlant français pour la vérification de mon identité (le fait qu’elle puisse contrôler à distance les deux caméras de l’iPhone et le flash est surprenant). Une fois la vérification faite, mon compte est ouvert et ma carte bleue commandée. Durée totale de l’inscription : une quinzaine de minutes. Ce ne sont pas les « moins de 8 minutes » promises, mais ça reste beaucoup plus rapide (et simple) par rapport aux autres banques.

Image N26

Mon nouveau compte courant est créé, très bien, mais il est vide. Je m’en vais donc le remplir en transférant de l’argent depuis mon compte habituel. Petit problème : je ne peux pas faire de virement vers un compte étranger aussi simplement. Mon IBAN N26 est en effet un IBAN allemand, la banque mobile étant établie outre-Rhin. Après un email à ma conseillère du Crédit Agricole accompagné d’une lettre manuscrite et d’une copie de pièce d’identité, cet IBAN est enregistré et je peux réaliser des virements comme je l’entends.

Quelques jours plus tard, je reçois la carte MasterCard qui est compatible avec les paiements sans contact et transparente — ça fait son petit effet auprès des commerçants. Pas de code PIN imposé, c’est moi qui le définis dans l’application, tout comme le seuil des plafonds de paiement et possibilités de payer en ligne et à l’étranger.

Premier essai

Moins de deux semaines après arrive ce qui ne m’était jamais arrivé jusque-là, je perds mon portefeuille qui contient ma carte N26 et ma carte Crédit Agricole — sans doute un acte manqué pour tester le nouveau service plus vite que prévu…

Du côté du Crédit Agricole, j’appelle le service client qui m’indique que même si je retrouve ma carte, celle-ci ne sera plus utilisable à la suite de ma demande d’opposition. Du côté de N26, je « verrouille » simplement la carte depuis l’application, sans en demander une nouvelle car j’ai l’espoir de retrouver mon portefeuille. La chance tourne de mon côté, le lendemain je retrouve mon portefeuille : je déverrouille la carte N26 en touchant un bouton dans l’app… et j’attends la nouvelle carte Crédit Agricole avec son nouveau code PIN non modifiable.

La MasterCard N26 devient donc mon unique carte à disposition pendant plusieurs jours. Une visite à IKEA est la première occasion de la tester… et c’est un échec. « Faux code », m’indique le terminal de paiement. Je suis pourtant sûr d’avoir tapé le bon code que j’avais choisi moi-même. En consultant plus tard la documentation, j’apprends qu’il faut d’abord synchroniser le code PIN stocké en ligne sur le réseau MasterCard avec celui inscrit sur la puce de la carte. L’opération n’est pas compliquée, il suffit de retirer de l’argent au distributeur pour effectuer la synchronisation, mais j’aurais aimé être prévenu lors de sélection du code PIN.

Le retrait de liquide est donc ma première opération réussie avec N26. À peine les billets en main, je reçois une notification sur mon Apple Watch et mon iPhone m’informant de la transaction, et les données de l’application sont instantanément mises à jour.

Il y a deux choses à savoir sur les opérations. N26 est gratuit, à condition de réaliser neuf paiements tous les trois mois (on peut faire neuf paiements en un jour ou espacer les transactions, on est libre sur ce plan). Si on ne respecte pas cette condition, des frais de 8,70 € (2,90 € par mois) sont appliqués. Il faut donc utiliser un minimum sa carte N26 pour éviter ces frais. Par ailleurs, les retraits en euros sont gratuits dans la limite de cinq par mois. Au-delà, il faut payer 2 € par retrait.

N26 Black, une offre payante à 5,90 €/mois

Depuis la fin de l’année dernière, N26 propose une formule payante à 5,90 €/mois qui ajoute des services et enlève des contraintes. On dispose d’une MasterCard World Elite, d’une couverture lors des déplacements à l’étranger, d’une assurance pour son téléphone (s’il a été acheté avec N26 Black), d’une extension de garantie pour ses achats, d’une exemption des commissions lors des retraits en devises étrangères et d’une exonération des neuf paiements tous les trois mois.

Cliquer pour agrandir

À l’étranger

Quelques semaines plus tard, vient enfin le moment d’utiliser N26 au Japon — c’est quand même la raison principale pour laquelle j’ai ouvert un compte.

Comme attendu, la MasterCard Standard de N26 est acceptée pour les paiements partout où les MasterCard sont prises en charge. Par contre, certains distributeurs, y compris ceux estampillés « internationaux », refusent la carte, mais c’est pareil avec ma MasterCard Crédit Agricole. Les machines qui marchent à coup sûr sont celles de la Japan Post, très nombreuses.

Ce qui m’a particulièrement attiré, à savoir les paiements à l’étranger sans frais, est respecté. La conversion en euros se fait au vrai taux de change et sans commission. De quoi économiser plusieurs dizaines d’euros, voire plus.

Le prélèvement avec le point bleu est une pré-autorisation. Les remboursements encadrés en vert sont ceux des pré-autorisations précédentes. On note aussi les frais lors des retraits (les clients N26 Black n'en ont pas).

L’instantanéité du service est très appréciable pour suivre au plus près mon compte… sauf que cela se complique quand viennent se mêler les pré-autorisations, utilisées par une partie des commerçants pour vérifier la solvabilité des clients. Contrairement à la plupart des banques, N26 affiche ces pré-autorisations (elles sont distinguées par un petit point bleu), ce qui multiplie les mouvements sur le compte.

Pour prendre un cas concret, après des courses au konbini, j’ai une pré-autorisation immédiate de 35,06 €, puis une poignée de jours plus tard je vois apparaître le vrai règlement de 33,88 € (le montant peut varier légèrement quand la transaction est effectuée dans une devise étrangère), et une nouvelle poignée de jours plus tard, le montant de la pré-autorisation apparaît comme restitué. Pas facile à suivre quand plusieurs pré-autorisations sont en cours comme c’est le cas lors de mon voyage.

Un service en devenir

Outre des tarifs extrêmement compétitifs, N26 propose une application iPhone dont feraient bien de s’inspirer toutes les banques. Après s’être authentifié avec Touch ID, on a accès à l’historique des transactions (pas la peine de saisir un second code pour rafraîchir les données, comme le demande l’app du Crédit Agricole), à des graphiques présentant les dépenses par catégorie, aux réglages de la carte (pas la peine de télécharger une seconde app)… en fait à l’intégralité du service.

L’application est non seulement claire, mais elle prend en charge la plupart des spécificités d’iOS que les autres banques ignorent : 3D Touch, widget, compagnon Apple Watch et même application iMessage. Cette dernière permet de demander très simplement de l’argent à ses amis via Messages. L’application N26 comprend aussi une fonction baptisée MoneyBeam qui permet d’envoyer des sous en un éclair aux autres utilisateurs du service. Seul bémol, l’absence d’une application iPad. La web app peut dépanner sur tablette, mais elle ne peut pas être utilisée en mode portrait et on attend toujours l’arrivée des statistiques dessus.

Bref, le bilan global est très positif. N26 est un service économique et moderne qui ringardise ma banque habituelle. Pour autant, est-ce que je vais fermer mon compte au Crédit Agricole ? Non, en tout cas pas à court terme, et ce pour plusieurs raisons.

D’abord, l’IBAN allemand de N26 n’est pas accepté par tout le monde. Bouygues Telecom, par exemple, refuse les IBAN étrangers. N26 souligne que ce refus est une violation du droit européen et invite les utilisateurs concernés à se manifester. D'ici à ce que la situation s'améliore, un compte français reste nécessaire pour certains prélèvements. Au passage, ce compte à l’étranger, il faut le déclarer aux impôts.

Ensuite, N26 n’est pas aussi complet que peuvent l’être les banques traditionnelles. Il n’y a pas encore d’épargne, notamment, même si ça s’approche.

Enfin, il y a la question de la confiance — on parle quand même de confier son argent. Je veux voir comment évolue N26 sur la durée. Un avertissement sans conséquence a eu lieu fin 2016 quand un chercheur a soulevé plusieurs problèmes de sécurité : aucune opération frauduleuse n’a été constatée et le service a corrigé le tir. Il faudra également surveiller sa santé économique sur un marché qui s’annonce très concurrentiel — Orange Bank va arriver dans les prochains mois, Altice a des ambitions similaires, et des banques traditionnelles préparent leur réponse.

En attendant, N26 est une très bonne banque secondaire que j'utilise pour les paiements du quotidien et quand je suis à l'étranger. Si je n’avais pas franchi le pas au début de l’année dans la perspective d’un voyage, je pense que la récente annonce de la prise en charge prochaine d’Apple Pay (enfin !) aurait fini par faire pencher la balance en sa faveur.

Revolut, un concurrent plus axé sur l’international

N26 est loin d’être le seul service de paiement à exploiter à fond le mobile et réduire les frais. Il ne s’agit pas de véritables banques, mais on peut citer Lydia, Anytime et Curve qui ont chacun leurs spécificités. À la rédaction, Revolut a ses adeptes.

Le service se distingue notamment par la possibilité de détenir de l’argent dans différentes devises afin de tirer parti des fluctuations des taux de change. Par rapport à N26, Revolut offre aussi plus d’options pour créditer son portefeuille, la possibilité de créer des cartes virtuelles et n’impose pas d’utilisation minimum. En revanche, le service n’est pas traduit en français et rien de concret n’a été annoncé concernant la prise en charge d’Apple Pay.

Tags
avatar Gilles2811 | 

Cette banque est géniale, si un jour ils acceptent les chèques et permettent un droit de découvert je quitte le CA

avatar Giloup92 | 

@Gilles2811
Les banques traditionnelles souhaitent limiter les chèques. Je ne vois pas une banque mobile distribuer des chéquiers, avec toute la logistique que ça suppose.

avatar Gilles2811 | 

@Giloup92

C’est pas ce que je souhaite, mais pouvoir envoyer les chèques à N26

avatar Wolf | 

@Gilles2811 plus personne n’utilise les chèques, à part en France, forcément

avatar Pomanks | 

@Wolf

Forcément.. ???

avatar Rom 1 | 

Merci pour ce témoignage.

Dommage pour ces pré-autorisations qui ont l'air effectivement bien perturbantes et compliquent la compréhension de la situation réelle de ses comptes. L'IBAN allemand me perturbe également tant le nombre d'entreprises françaises ne respectant pas le droit européen est important.

Dommage aussi qu'une version Visa de la CB ne soit pas proposée.

avatar Abd Salam | 

@Rom 1

Les entreprises ont bien conscience qu'avec un IBAN étranger cela complique énormément les procédures en cas de litige !

avatar ssssteffff | 

@Rom 1

Les pré autorisations sont notamment utilisées dans les pompes à essence (et les hôtels). Je trouve ça au contraire très intéressant d'avoir cette information, il y a quelques années des amis ont eu des problèmes à cause de ça.
Quand on va à une pompe à essence automatique, on nous indique un montant maximal (souvent 130€ il me semble). Une pré autorisation à hauteur de ce montant est réalisée, ce qui bloque de facto ce montant sur le compte et sur la carte.
En faisant plusieurs pleins de faible montant (pour un scooter par exemple) en quelques jours, ils se sont vite retrouvés en découvert virtuel ou avec la CB bloquée.

L'info est importante tant que le montant exact n'est pas prélevé (ou l'autorisation arrivée à expiration). Après ça, elle devient moins utile et pourrait par contre être affichée de manière à moins polluer le relevé de compte.

avatar Antwan | 

Il faut noter que les authorisations et settlements sont groupés dans la meme transaction dans les details (transactions associées). Il est aussi possible de demander de se faire rembourser de facon anticipée (c'est a dire d'annuler l'autorisation).

avatar appleadict | 

l'iban allemand bloque sur sequencity par exemple, mais pas sur izneo, ni sur l'applestore, ...

avatar fredseg | 

+1 pour Revolut qui aurait coûté encore moins cher au Japon :-) Autre chose à savoir quelle utilisation des fonds fait la banque ? À t'elle des filiales dans les paradis fiscaux ? Ce sont des questions d'éthique importantes. Mais j'imagine que ce n'est en tout état de cause pas pire que le Crédit Agricole qui fait partie des mauvais élèves sur ces sujets.

avatar hirtrey | 

@fredseg

Revolut moins cher pour un voyage au Japon. Je ne vois pas comment puisque avec N26, cela coûte 0€

avatar fredseg | 

@hirtrey

Non avec N26 vous avez des frais par ex 1,7 % pour les retraits DAB en devise. C'est gratuit jusqu'à l'équivalent de 200 €/mois avec Revolut ce qui est suffisant en général sauf si vous êtes adepte du cash (ou des commerces de rue qui n'ont pas de terminal de paiement) ensuite com 2 %. De plus même pour les paiements CB le taux de change est plus avantageux avec Revolut qui garantit le taux interbancaire du moment alors que N26 a un taux maison moins avantageux. Enfin pas de minima pour Revolut vous pouvez l'oublier entre deux voyages alors que N26 vous oblige à un minimum de paiements par mois pour conserver la gratuité.

avatar hirtrey | 

@fredseg

Pour ma part j'ai la black, pas de commission sur le cash. Avant par an j'avais des frais sur les retraits supérieur à 72€/an donc gagnant. Après il faut calculer au cas par cas.
Le taux de change de N26 est le taux du jour/heure ou tu fais ta transaction, j'ai vérifier pour les premiers paiements que j'ai fait.

Idem pour son utilisation, mais en réalité c'est un faux problème. Tu utilises ta carte 1 fois par mois pour payer tes courses, un McDo, ..., et c'est bon. C'est une CB et nous avons pris l'habitude de tous payer en CB.

avatar fredseg | 

@fredseg

"Le taux de change est plus avantageux avec Revolut qui garantit le taux interbancaire du moment alors que N26 a un taux maison"

Je corrige après quelques recherches : Revolut utilise le taux interbancaire et N26 le taux MasterCard sans majoration. En pratique la différence est minime et peut être à l'avantage de l'un ou l'autre de manière aléatoire. Donc ce n'est pas un critère de choix, au temps pour moi.

avatar appleadict | 

"À t'elle des filiales dans les paradis fiscaux ?"

tu vérifies ca comment ?

donc tu as vérifié pour toutes les banques dans lesquelles tu as voulu ouvrir un compte ... et quel est le résultat ?

avatar fredseg | 

@appleadict

Pour vérifier les pratiques de quelques banques : http://www.fairfinancefrance.org/fair-finance-france/banques/

avatar manu94 | 

Dommage que L'IBAN est allemand beaucoup d'entreprise français n'accepte pas pour des virement ou prélèvements

avatar BlueberryPie | 

Très intéressant ce retour d'expérience, merci pour l'article Stéphane ??

avatar Antho60 | 

Et si on veux clôturer le compte ?? Compte sa se passe ???

avatar JustGeek | 

@Antho60
Juste un mail avec un formulaire correctement renseigné en pièce jointe

avatar Pascal R. | 

On peut également citer Sharepay, la carte pour partager vos paiements à plusieurs facilement, sans compte joint :
https://www.sharepay.fr/

avatar tempest | 

Je suis client Revolut depuis un an environ et je dois dire que le système est génial. Depuis hier j’ai même pu ouvrir un compte bancaire chez eux sur lequel on peut recevoir des salaires et autres. C’est un progrès inouï qui "ringardise" les banques traditionnelles, mais gageons que rapidement elles vont revenir dans l’arène avec leurs moyens financiers colossaux (merci nos agios pendant 30 ans…). Mais les new comers ont une carte à jouer (jeu de mot maître Capello…)

avatar emourgues | 

Moi 10 mois d’usage avec 3 voyages hors euro. Et franchement génial, des centaines d’euros de frais en moins. Je commence à m’en servir au quotidien vu la qualité d’usage. Faut juste penser à alimenter le compte car débit immédiat. Avec bientôt Apple Pay elle va certainement remplacé encore plus ma banque.

avatar prommix | 

Ici en allemagne le service existe depuis un bon moment. C'est d'ailleurs une compagnie Allemande.
Nous avons la possibilité de de déposer et de retirer du liquide dans tous les magasins Rewe et Penny Market, qui sont très nombreux. Le dépôt coute 1,5 pour-cent du montant total déposé au cour du mois. C'est instantané. Il faut générer un QR code et le presenter à la caisse du magasin.
Par contre les retraits sont limités à 5 par mois même pour la N26 Black. Apres c'est 2 euros par retrait. Mais ça reste illimité et gratuit à l'international.

avatar naarin | 

En tant que client Crédit Agricole, je confirme que leur application est vraiment pénible !
Super article, merci ;)

avatar JLG01 | 

@naarin

J'ai quitté CA car cette banque théoriquement de l'économie sociale est devenu pire que les banques commerciales.

avatar emourgues | 

@naarin

Non aucun minimum

avatar gaetanp | 

Merci pour ce test ! Y a-t-il un montant minimum a virer chaque mois sur son compte N26 ?

avatar Stéphane Moussie | 
@gaetanp : non, tu l'alimentes comme tu veux.
avatar Djeetee | 

Très bon article!
Sait-on si ces startups sont rentables? Ou si le modèle est de se faire racheter à terme par des banques historiques?

Sinon, on oublie trop souvent qu'il est possible de discuter avec son conseiller, notamment pour faire supprimer tous ces frais.
Je suis dans une banque française, je ne paie pas ma CB, pas de frais à l'étranger, et leur app sur iOS est très bonne.

avatar lll | 

Quand je vois que je paye 15€ par trimestre à la Banque Postale... C'est vraiment par habitude que je ne change pas de crémerie. À l'étranger (au Japon), ma CB a été difficile à obtenir (bon courage quand tu es étranger, même correctement payé) mais elle était gratuite.

avatar postman94801 | 

@lll

Pour 5 € par mois, il y a La carte, le chéquier et l'assurance des moyens de paiement ( si c'est ("Alliatys Plus" cela couvre aussi les moyens de paiement des autres banques, La perte des clef et passeport ainsi que l'usurpation d'identité). Finalement pour 5€ par mois ça couvre pas mal de trucs non?

avatar phil3 | 

@Djeetee

C'est quelle banque qui te propose ça ?

avatar expertpack | 

@Djeetee

enfin un avis avec du recul.
oui nos banques y viennent et négocier est chose possible .
allez mettre son fric a l'étranger pour un gain a relativiser , c'est a mon sens surement pas la solution pour que nos banques s'adaptent, ne se délocalisent pas et fasse repartir notre économie et nos emplois.
payer son pain a shanghai ou Tokyo avec son telephone, est ce si indispensable ?
retirer de la monnaie locale et changer des devises a sa banque est il si compliqué ?
pour moi non.

avatar appleadict | 

le gain est la facilité d'utilisation, le service rendu au client, ... le tout pour un cout très faible

la dernière fois que j'ai tenté de négocier, c'était avec la banque postale, et mon conseiller m'a gentiment expliqué que la négociation, c'était que ce n'était pas possible ... j'imagine que ma surface financière ne me donnait pas trop de pouvoir de négociation ... avec n26, curieusement, nul besoin de négocier ... à nos banque de s'adapter ... c'est le nouveau pouvoir de négociation ;)

avatar freewheelinfranklin | 

@Djeetee

Et aussi discuter avec le conseiller (ou la conseillère) ca permet aussi de s'apercevoir qu'il existe une option internationale forfaitaire... et éviter les "centaines d.euros" de frais que je lis dans certains commentaires !

avatar suhy | 

@Djeetee

Bien ! Et c'est quel banque ?...

avatar slybaots | 

Je ne crois pas que c'est une MasterCard World élite. Mais juste une carte black.

avatar False | 

@slybaots

Si, c'est bien une MasterCard world elite.

avatar slybaots | 

@False

Avec le service de conciergerie et cie ? J'avais lu qu'en non

avatar hirtrey | 

@False

Oui c'est un WorldElite mais pas du tout au niveau des Carte en france. Compare les niveau d'assurance et tu verras une grosse différence.

avatar moivince06 | 

suis adepte aussi de revolut et de n26 le seul soucis et pas des moindres: impossible de louer un vehicules chez les gros loueurs traditionnels...

avatar thierry37 | 

@moivince06

Quelqu'un d'autre a eu ce problème ?

Vince, as tu demander à N26 la raison ?

avatar moivince06 | 

@thierry37

n26 et revolut restent flou sur le probleme de caution bancaire quand on leur pose la question et repondent toujours indirectement bref bizarre tout de meme que les loueurs refusent ces cartes....peut etre pas assez de garantie pour eux je ne sais pas...

avatar Wolf | 

@moivince06 Pour les loueurs c’est très simple. Ce n’est pas une carte de crédit, donc c’est assujetti au montant disponible au moment T sans possibilité de récupérer quoi que ce soit plus tard.

avatar fredseg | 

@Wolf

Pour les loueurs, une carte prépayée est normalement acceptée si vous avez au moins 20 à 30 % de réserve en plus de la location qui sont bloqués en pré autorisation pour couvrir le refuel et les km sup. ET que vous souscrivez l'assurance tous risques proposée en option. De plus certains loueurs refusent les établissements bancaires exotiques de peur qu'ils ne disparaissent entre le début et la fin de la location :-) Une carte de débit ou une Amex de préférence premium est plus adapté à la location de voiture.

avatar deltiox | 

La ou les banques dites traditionnelles tiennent leurs clients, c'est surtout pour les crédits et l'encaissement de chèques

Faire sauter ces verrous la feraient un dommage Autrement plus conséquent à mon avis

avatar Olivier S | 

Bravo et merci pour cet excellent article.
Je ne connaissais pas N26 et effectivement cela donne envie d'en prendre un ( pour une banque de 2eme choix je précise ! )

Pages

CONNEXION UTILISATEUR