Pourquoi Apple ralentit les iPhone aux batteries vieillissantes

Anthony Nelzin-Santos |

Après plusieurs jours de doutes et de controverse, Apple a confirmé ralentir certains modèles d’iPhone aux batteries vieillissantes. « L’année dernière », explique le communiqué de la société, « nous avons ajouté aux iPhone 6, iPhone 6s, et iPhone SE une fonctionnalité lissant les pics brutaux lorsque cela est nécessaire […]. Nous avons étendu cette fonctionnalité à l’iPhone 7 avec iOS 11.2, et prévoyons de le faire avec d’autres produits à l’avenir. » À quoi bon ?

La batterie de l’iPhone 8 Plus. Image iFixit (CC BY-NC-SA).
La batterie de l’iPhone 8 Plus. Image iFixit (CC BY-NC-SA).

Une vieille batterie est une batterie paresseuse

« Les batteries au lithium-ion fournissent plus difficilement leur courant maximal dans des conditions de basse température, de charge faible ou de vieillissement », explique Apple. C’est une question de résistance interne, qui augmente avec la baisse de la température, avec la diminution de la charge, et avec la répétition des cycles de (dé)charge. La mesure de la résistance interne est un bon indicateur du vieillissement d’une batterie, qui devient de moins en moins apte à répondre aux demandes des composants électroniques.

Poussée dans ses derniers retranchements, elle peut même se révéler dangereuse. Les dendrites, de petits pics de lithium métallique qui « poussent » progressivement sur l’anode, peuvent finir par provoquer dégâts et courts-circuits. Ces problèmes sont inhérents à la chimie des batteries au lithium-ion, mais sont exacerbés par les usages des smartphones, qui mettent les batteries à rude épreuve.

Les batteries au lithium-ion supportent assez mal d’être chargées et déchargées entièrement, détestent le froid, et n’aiment pas plus la chaleur excessive. Un cocktail littéralement explosif… or vous chargez votre iPhone tous les soirs, avec un chargeur à induction qui chauffe ou un chargeur ultrarapide qui brûle, l’utilisez sous la neige comme sur le sable, pour jouer à des jeux exploitant toute la puissance des processeurs et des puces graphiques mobiles.

Vous en demandez toujours plus à votre téléphone, mais la chimie des batteries au lithium-ion n’a pas fondamentalement changé depuis 25 ans, même si elle a beaucoup progressé. Pire : au lieu de changer votre appareil avant que la batterie n’atteigne 800 ou 1 000 cycles et que ces problèmes ne soient inévitables, vous avez maintenant tendance à le garder plus longtemps, puis à le revendre ou le refiler à vos proches.

Le logiciel vous protège des batteries et protège les batteries

Voilà pourquoi tous les fabricants multiplient les astuces logicielles pour vous protéger des batteries… et protéger les batteries. L’exemple le plus fameux est sans doute celui de l’indicateur du niveau de batterie : « 100 % » n’indique pas une batterie pleine (mais plutôt une batterie presque pleine, la fin de la recharge demandant une procédure bien particulière et très longue), « 0 % » n’indique pas une batterie vide (mais une batterie presque vide, le contrôleur devant rester alimenté le temps que vous trouviez une prise).

Pire : tous les chiffres entre ces deux bornes ne sont qu’une approximation, basée sur la consommation moyenne rapportée à la capacité théorique de la batterie. Lancez une opération intensive et le niveau va fondre comme neige au soleil, mais se stabiliser voire remonter dans la foulée, parce que le système a surréagi. (Le retrait de l’indicateur horaire de macOS, qui n’a jamais existé sur iOS, n’était pas vain ni injustifié.)

La batterie de l’iPhone 4S. Image Alan Levine (CC BY).
La batterie de l’iPhone 4S. Image Alan Levine (CC BY).

Avec le vieillissement de la batterie, l’estimation sera de moins en moins précise, ce qui explique que des iPhone peuvent s’éteindre subitement à 20 %. Le système croit qu’il reste 20 % de la batterie, mais se trompe car il n’en connaît plus les caractéristiques précises. C’est pour cela que l’on recommande d’étalonner régulièrement la batterie : en observant sa décharge puis sa recharge, le système peut calculer sa véritable capacité.

Ces estimations sont d’autant plus difficiles que les caractéristiques de chaque batterie sont très légèrement différentes à la sortie de l’usine, nettement plus après quelques semaines d’utilisation, une variabilité qu’un algorithme peut prévoir mais pas complètement résoudre. Ajoutez-y la possibilité que les caractéristiques d’un lot de batteries soient extraordinaires, et vous obtenez la situation qui a motivé le programme de remplacement de la batterie de l’iPhone 6s.

Un problème de communication…

L’indicateur de batterie est un mensonge, mais de ces pieux mensonges qui n’a jamais gêné personne. Pourquoi donc le fait qu’Apple ait menti sur le ralentissement des iPhone, certes par omission, pose-t-il aujourd’hui problème ? Sans doute parce qu’elle influe de manière disproportionnée sur l’usage : personne ne s’est jamais plaint que la batterie n’est pas vraiment pleine à 100 %, des milliers de personnes ont ressenti les lenteurs d’iOS 11 qui peuvent s’expliquer partiellement par une réduction agressive des performances des anciens iPhone.

Les problèmes soulevés par Apple sont réels et potentiellement dangereux, sa logique de préservation des anciens appareils est saine et louable, mais sa solution est contestable. Alors même qu’elle fait en sorte d’accompagner le ralentissement des cycles de renouvellement des produits, voire le précède en prolongeant la prise en charge logicielle des anciens modèles, elle est aujourd’hui accusée de vouloir provoquer le remplacement des produits en les ralentissant artificiellement.

Un décalage de perception révélateur d’un problème majeur de communication. Était-il si difficile, « l’année dernière », d’annoncer clairement cette nouvelle politique ? Et aujourd’hui, est-il si difficile d’indiquer clairement l’état de la batterie dans la section idoine des réglages ? Il ne s’agit pas seulement d’indiquer que la batterie doit être remplacée (comme iOS le fait déjà), mais plutôt de prévenir dès qu’elle commence à être dégradée (comme le fait macOS), et que le système doit prendre des mesures palliatives.

Sans forcément pouvoir désactiver le bridage, justifié même s’il est sévère, l’utilisateur serait au moins informé. En l’absence de cette information, il doit aujourd’hui utiliser des applications d’autant moins fiables que l’API permettant de relever le niveau de batterie a disparu avec iOS 10, ou se tourner vers les réseaux sociaux pour tenter de trouver une solution… ou maugréer contre une grande conspiration internationale.

…et de cohérence

En présence de cette information, l’utilisateur connaîtrait l’origine du ralentissement de son iPhone, et pourrait peut-être même la comprendre. Les choses auraient au moins le mérite d’être claires : l’utilisateur pourrait accepter la dégradation des performances au profit de la prolongation de la vie de la batterie, ou débourser quelques dizaines d’euros pour remplacer la batterie afin de prolonger la vie de son appareil tout entier. Malheureusement, ce remplacement n’est pas forcément possible.

La batterie en L de l’iPhone X. Image iFixit (CC BY-NC-SA).
La batterie en L de l’iPhone X. Image iFixit (CC BY-NC-SA).

« La garantie limitée Apple couvre une batterie défectueuse », explique Apple, « mais pas une usure normale. » Seules les batteries ayant perdu plus de 20 % de leur capacité initiale peuvent être remplacées immédiatement, une opération facturée 89 €, les batteries étant considérées comme des pièces d’usure. L’opération est gratuite si vous avez souscrit un contrat AppleCare, ou si la batterie montre des signes de dysfonctionnement plus sévères.

Apple refusera systématiquement de remplacer une batterie « dans le vert », pour reprendre les mots d’un « Genius » que nous avons interrogé à ce sujet, même si vous agitez 89 € sous le nez de votre interlocuteur. « Une batterie nécessite un recyclage délicat », explique cet employé, « et le recyclage d’une batterie en bon état relève du gaspillage. » « Cela pénalise les clients qui souhaiteraient nous voir pour de véritables problèmes », ajoute un autre Genius.

Mais le ralentissement d’un iPhone est bien un « véritable problème » lorsque la fréquence du processeur d’un iPhone 6 passe de 1,4 GHz à 600 MHz parce que la batterie est usée, mais pas suffisamment pour être remplacée sans de longues négociations. Sans appeler au gâchis de temps et de matériaux rares et chers, on peut sans doute réclamer un peu plus de cohérence de la part d’Apple.


avatar McDO | 

@eleodie

Non il a raison. Apprend le français.

avatar fte | 

On approche des fêtes, mon niveau d’ironie et de cynisme est en baisse. Mais j’ai encore un peu de réserve.

Ah mais comment, quoi, je croyais que les arm étaient le summum de l’efficacité énergétique et enterraient les processeurs Intel si incroyablement merdiques que les commerciaux d’Intel devraient se pendre plutôt que de continuer à escroquer tous leurs clients.

Et là, stupeur et consternation, j’apprends que Apple bride ses processeurs pour éviter des pics de consommation à même de provoquer des extinctions brutales !?

Eh beh. Je suis ébaubi. #not

avatar C1rc3@0rc | 

@fte

C'est pas tellement du cynisme que le fait que tu t'emmêles grave les pinceaux et que ce que tu dis est idiot.

Tu voudrais que la technologie du processeur compense le sous dimensionnement de la batterie, l'erreur de conception du produit qui l'utilise et l'usure dissimulée de la batterie...
C'est comme si tu voulais que le moteur d'une voiture ameliore son efficacité energetique au fur et a mesure que le reservoir se vide, et qu'au final on puisse toujours faire 1200 km a 130k/h que le réservoir soit plein a 100% ou a 2%...

Le processeur fonctionne toujours de la meme maniere, consomme toujours si peu, a toujours la meme efficacité énergétique... que la batterie soit neuve ou usée.
Si Apple bride le processeur, ou plutot les fonctions du smartphone, c'est parce que la batterie ne peut plus fournir la puissance initiale sur la durée initiale et qu'Apple ne veut pas remplacer la batterie (pour ne pas peser sur sa marge beneficiare)

avatar simnico971 | 

800 à 1000 cycles ? Vous rigolez MacG, c'est vers les 500 cycles que les batteries commencent à déconner sur les iPhone...
Faut pas confondre les Li-ion avec les Li-po des MacBook...

avatar House M.D. | 

@simnico971

La même technologie est utilisée pour les iPhones, les iPad, les MacBook et les MacBook Pro. Ce qui diffère c’est la densité des cellules, et les conditions d’utilisation. J’utilise (et vous faites sûrement de même) mon iPhone par toutes les températures, et il est allumé en permanence. Ce n’est pas le cas de mon MacBook Pro.

avatar C1rc3@0rc | 

@House M.D.

Oui, qui utilise son iPhone branché au secteur 99% du temps?
L'usage d'une batterie d'iPhone n'est pas le meme que celui d'une batterie de Macbook Air ou Pro...
Mais il n'y a pas que la densité des cellules qui change, ou sa conception, il y a aussi toute l'electronique autour...

Je dirai pas que definir la normalité de la batterie par la puissance delivrable au-dela d'un nombre de cycles est une pure escroquerie ou une arnaque de haut vol, mais Apple vend un appareil non pas en tant que tas de composants independants, ni un appareil qui fournie des fonctions a minima.

Le fait c'est qu'Apple vend un appareil pour une durée d'utilisation qui est precisement definie - helas a posteriori - c'est la declaration unilaterale d'obsolescence. Jusqu'a ce moment l'appareil doit fournir les fonctions qui etaient assurées lors de sa vente!

Si on fait le parallèle avec une voiture, on serait dans une situation ou Apple vendrait une voiture avec un plein d'essence et arrivé a 80% du plein le moteur ne peut plus delivrer assez de puissance pour que la voiture depasse les 30km/h, ne peut plus rouler sur une route qui a des cotes, ne peut plus rouler la nuit parce que les phares ne s’allument plus, et on ne parle pas des fonctions secondaires comme la climatisation, la radio, le GPS,... Et Apple refuse de remplir le reservoir.

Il faut que le cycle de la batterie soit défini par rapport a la capacité de fournir l'energie necessaire au fonctionnement a plein regime de l'appareil pendant une duree établie a la livraison de l'appareil. Et lorsque la batterie ne peut plus assurer ses fonctions dans ce temps, Apple doit changer la batterie.

Faut-il donc que l'utilisateur en passe par un procés ou s'amuse la premiere annee a forcer le nombre de cycles pour obliger Apple a remplacer un element qui est sous dimensionné (pour augmenter la marge) et qui permet d'imposer un mecanisme d'obsolescence programmée?

avatar eleodie | 

@C1rc3@0rc

Si tu prends l’exemple de la voiture.
Cherchons ensemble quelle superbe analogie nous pourrions utiliser...

Je comprend que tu puisse faire l’erreur malhonnête de parler de l’essence, mais elle est plutôt a voir comme le courant électrique qui charge le téléphone.

Regardons sous le capot si il y a pas une pièce, un élément qui peut ressembler à une batterie d’iPhone.. genre.. cherchons ensemble on va sûrement trouver, la nuit porte conseil.

avatar C1rc3@0rc | 

@eleodie

Et non, raté.
Decidemment tu as des problemes de logique et d'argument dans tes commentaires.

Dans le parallele que je prend, Apple ne permet pas de remplir le reservoir, la trappe n'est pas accessible évidemment...
J'aurai bien utilisé la batterie de la bagnole comme analogie, mais helas elle ne sert pas de reservoir d'energie (enfin pas dans le cas dune voiture electrique mais si je parle d'essence c'est que l'exemple porte sur une bagnole a moteur thermique)
Bon apres, tu sais peut etre pas comment fonctionne un voiture a moteur thermique... c'est peut etre pour ça.

avatar tofssy | 

Personnellement je n’ai pas ressenti de ralentissement en passant à ios11 sur mon 6s mais la batterie s’effondre deux fois plus vite qu’avec ios10. Une demi journée d’autonomie,cela devient ridicule.

avatar Kimaero | 

@tofssy

Idem sur mon 6s, je me retrouve avec 20-30% de batterie tous les midis pour une utilisation devenue très légère.
Ça en devient particulièrement handicapant, d’autant que la batterie a été changée il y a quelques mois...

avatar tofssy | 

@Kimaero

Ma batterie aussi a été changé car elle fait parti du programme de remplacement

avatar Trillot | 

C'est variable mais mon 5s qui a maintenant plus de 4 ans fait généralement toute la journée mais quelquefois est quasiment à 0 en fin d'après midi ou dans la soirée. Certaines activités sont voraces vidéo, Apple Music...

Par ailleurs dans cette affaire il est certain qu'Apple a une fois de plus fauté dans sa communication! Cette affaire atteint des proportions incroyables par sa seule faute!

Merci à MacG pour ses articles.

avatar yoyo3d | 

Le véritable problème c est la communication. Une fois de plus Apple impose ses choix sans ressentir le besoin de les expliciter et au final on se retrouve avec une polémique qui aurait largement pu être anticipée. Ce retour de bâton est totalement mérité.

avatar NestorK | 

@yoyo3D

Non, le véritable problème, c'est un manque de transparence et c'est plus embêtant.

Personnellement, mon 6 Plus, toujours très vaillant sous iOS 10, c'est littéralement effondré sous iOS 11 et ça m'a poussé à changer de modèle.

C'est louable de vouloir protéger les batteries, il aurait juste fallu nous expliquer tout ça, fait justement... De la communication.

avatar C1rc3@0rc | 

@ yoyo3d

Non c'est pas un probleme de communication c'est un probleme de conception et de strategie commerciale.
La communication est pour rien dans la culpabilité d'Apple, le fait est qu'Apple a decidé de se mettre en position de delit et de tromper le client et circonstance aggravante a tenté de dissimulé ces delits. On est pas sur un petit probleme de com...

avatar Powerdom | 

Mais pourquoi avoir annoncé dans une précédente mise à jour avoir résolu le problème de clavier ?

avatar webHAL1 | 

Je trouve très intéressant que MacG fournisse plus de détails sur cette affaire, et je remercie toute l'équipe, mais ces explications ne me semblent pas satisfaisantes. En effet, comment se fait-il qu'Apple décide aujourd'hui de sciemment ralentir les iPhones dont la batterie serait "trop usée", alors que des millions d'appareils (du Edge au 6, en gros) ont, pour la très grande majorité, fonctionné sans souci pendant parfois 4-5 ans ?

Vous le dites vous-mêmes : les batteries n'ont pas fondamentalement évolué durant les 25 dernières années. Alors pourquoi cette situation se présente-t-elle aujourd'hui seulement ?

Cordialement,

HAL1

avatar Paquito06 | 

@webHAL1

“Je trouve très intéressant que MacG fournisse plus de détails sur cette affaire, et je remercie toute l'équipe, mais ces explications ne me semblent pas satisfaisantes. En effet, comment se fait-il qu'Apple décide aujourd'hui de sciemment ralentir les iPhones dont la batterie serait "trop usée", alors que des millions d'appareils (du Edge au 6, en gros) ont, pour la très grande majorité, fonctionné sans souci pendant parfois 4-5 ans ?

Vous le dites vous-mêmes : les batteries n'ont pas fondamentalement évolué durant les 25 dernières années. Alors pourquoi cette situation se présente-t-elle aujourd'hui seulement ?

Cordialement,

HAL1”

Je remercie aussi MacG pour cet article qui aurait du paraitre bien avant les 3-4 autres qui a permis de defouloir.

Avec un iPhone Edge, la batterie ne servait qu’a passer des appels et envoyer 3 sms. La batterie aujourd’hui sert a une multitude de choses plus ou moins gourmandes - lire energivores - comme la lecture de video HD, l’enregistrement de videos HD, l’HDR, les jeux lourds, le deverrouillage, le GPS, la 4G, les composants plus veloces, la multiplication des puces/processeurs, l’ecran qui evolue. Suivant l’utilisation de chacun et les environnements differents. Ajoutons les mises a jour successives d’iOS qui perturbent l’historique logiciel/la vie de la batterie. L’iPhone en fait toujours plus mais la batterie n’evolue pas depuis 25 ans. Magique?

Enfin, qui ne nous dit pas qu’Apple a vu une batterie sur iPhone 6 ou 7 lui exploser en laboratoire car apres x cycles comme explique dans l’article l’iPhone en demandait trop? Ainsi pour prevenir tout drame (humain et pour la firme) limiter sciemment les performances. Je me souviens de l’iPhone 4 ou 4S, certains avaient explosé aux US et en France. Anodin?

Le seul bemol dans cette histoire est, comme toujours avec les grandes firmes de notre ere, la transparence. Alors non, il n’y a pas mort d’hommes, ce n’est pas un dieselgate, la majorite des utilisateurs n’y verront que du feu, et on sait juste officiellement de la part d’Apple aujourd’hui ce qu’on siupconnait pour x ou y raisons depuis des annees, la degradation partielle et non ephemere des performances d’un iPhone dans le temps, non pas a cause de simples màj iOS mais a cause d’un procede complexe lié a la batterie, le software et le hardware.

avatar webHAL1 | 

@Paquito06

"L’iPhone en fait toujours plus mais la batterie n’evolue pas depuis 25 ans. "

Je ne suis vraiment pas sûr que ça ait une incidence. À mon avis, ce qui importe c'est le nombre de cycle de recharges, et non pas l'utilisation qui est faite de l'appareil. Le fait qu'on regarde aujourd'hui des vidéos en haute-définition avec un iPhone 7, là où on faisait principalement de la messagerie avec un modèle 3G (et encore, c'est loin de refléter la réalité, ça fait longtemps que le smartphone est un appareil pour jouer, les jeux drainant fortement la batterie) devrait avoir une influence sur le processeur, pas sur l'autonomie.

Cordialement,

HAL1

avatar C1rc3@0rc | 

@webHAL1

Plus la batterie doit fournir une puissance forte dans un temps court, plus elle s'use. D'un autre cote, plus la recharge est rapide plus cela degrade la batterie.
L'autre element c'est la temperature, plus la batterie est exposée a des hautes température plus elle se degrade.

Ce que dit @Paquito06 est juste, meme si c'est mal formulé.
Un iPhone 3GS avait un petit ecran qui consommait peu, un processeur pas trop sollicité, mais surtout il y avait 2 elements marquant par rapport a un iPhone 8:
- son temps d'utilisation effective etait faible, il passait la majeur partie de son temps en veille
- le rapport entre l'espace disponible pour la batterie et la consommation energetique etait bien meilleur qu'aujourd'hui. Clairement, a cause de la finesse absurde on a eu l'episode Note7 et le sous-dimensionnement dramatique des batteries d'iPhone.

Si les processeurs ARM ont multiplié leur puissance tout en ameliorant leurs efficacité energetique et conservant des contraintes d'usage necessaire pour les smartphone (un Snapdragon 830 ou un A10 ça donne 100% de puissance a moins de 45º...), il faut aussi consider qu'il y a des ecrans 4k de 6", 6Gb de RAM, 128 Gb de SSD, 4 type de reseaux a gerer et dans les micro-ondes,... et que si tout ce petit monde a fait des gros progres en terme de consommation, il demeure que la sollicitation de la batterie augmente toujours plus.
Et puis t'as la chute des tarif de la 3G/4G qui implique a la fois des flux de donnees toujours plus lourds a traiter et surtout une activité permanente... en 2017 ton smartphone il tourne en permanence, en 2007, a part la signalisation cellulaire, le reste c'etait la sieste...

Et puis il y a un element a ne pas negliger non plus: Apple n'a pas mis en place cette degradation de la fonction du processeur d'un coup, ça fait longtemps que c'est present (et meme sur les Mac) seulement Apple a du en augmenter l'impact a defaut de fournir des batteries bien dimensionnées...

avatar House M.D. | 

@Paquito06

Je n’aurais pas dit mieux...

avatar occam | 

@webHAL1

Je vous rejoins pour remercier Anthony et la rédaction MacG d'injecter un peu de sobriété, de raison et d'information de fond dans ce débat.

Peut-être eût-til été utile de commencer par là.
Mais si une bagarre de chiffonniers s'est substituée à la discussion raisonnée, la faute en incombe essentiellement à Apple, à sa politique de non-information, puis de désinformation, et finalement d'aveux-salami, tranche par tranche, aussi minces que possible.

Je l'ai déjà dit sur les fils précédents : si les mesures techniques prises par Apple sont défendables et même honorables sur le plan technique, et probablement salutaires, les ingénieurs ont été une fois de plus trahis par le management et le marketing.
La communication et la politique d'information d'Apple est un désastre, de A à Z.

———
Pour ceux qui aimeraient voir de quoi les dendrites ont l'air, voici des références illustrées assez récentes :

http://www.springer.com/cda/content/document/cda_downloaddocument/9783319440538-c2.pdf?SGWID=0-0-45-1590676-p180247679

http://pubs.acs.org/doi/abs/10.1021/acscentsci.6b00260#/doi/full/10.1021/acscentsci.6b00260

https://www.electronicproducts.com/Power_Products/Batteries_and_Fuel_Cells/What_are_dendrites_and_why_do_they_cause_fires_in_lithium_batteries.aspx

Il est amusant de noter que je suis en train de calculer un modèle de croissance dendritique (DLA, Diffusion-Limited Aggregation) sur un MacBook Pro dont la batterie est juste en train d'en mourir...

avatar McDO | 

"si les mesures techniques prises par Apple sont défendables et même honorables sur le plan technique, et probablement salutaires,"

C'est ingénieux du point de vue enculade (faire croire à l'utilisateur que son Phone est devenu trop vieux, donc il faut acheter un nouveau) mais c'est de la pure merde niveau expérience utilisateur.

T'imagine Cook présenté cette daube durant une keynote ?
"Nous avons intégré un système ingénieux au sein de iOS 11: Energy Save. Grâce à Energy Save, lorsque votre batterie est considérée trop usée par le système (moins de 2 ans d'utilisation), iOS bride les performances de votre téléphone. Certes l'utilisation quotidienne de votre iPhone en sera fortement et définitivement impacté, mais en contre parti vous bénéficierez d'une autonomie plus importante".

A chier non ?

avatar occam | 

@McDO

Capacité insuffisante, modularité zéro, "no user serviceable parts" : on a tout discuté depuis des années, et j'ai encaissé pas mal de flak pour avoir maintenu que tout ça était indéfendable, intenable à long terme, et que cela finirait par retomber sur Apple, en plein dans la gueule.

Donc, sur le cadre et la mentalité qui ont conduit à devoir faire face à une crise du genre, je pense que nous sommes d'accord. Ce sont les conséquences d'un design voulu et décidé. Design que j'ai longuement critiqué, et pour ça aussi, j'ai pris pas mal de flak.

Mais si vous avez lu ce dernier article sur le fond technique de l'affaire avec un minimum d'attention, vous devez avoir compris que techniquement, les choses sont plus complexes que ça n'en a l'air.

Et pour une fois, du point de vue technique, je pense que les mesures prises par Apple peuvent se défendre. Je répète : du point de vue technique. Uniquement.
Pas du point de vue de la communication, ni de l'information, ni de la relation avec les clients. Sans préjuger de l'aspect légal, je pense que du point de vue éthique, il y a au moins abus de confiance.

Il faut donc nuancer le jugement :

• Oui, il faut intervenir afin de maintenir une fonctionnalité minimum de l'iPhone en cas de perte abrupte de la capacité de charge. Oui, il faut prévenir les accidents.

• Non, il est intolérable de le faire à l'insu du client.
• Non, il est intolérable de ne pas lui laisser le choix, si cela ne le met pas en danger imminent.
• Non, il est intolérable de dissimuler, de mentir et de manipuler.
• Non, il est intolérable de mettre le client en situation de faiblesse, puis de lui forcer la main pR ce qui équivaut à une extorsion.

« Design is what you do. »
Apple fournit les termes de sa propre condamnation.
Et la corde pour se pendre.

avatar fte | 

@occam

"et j'ai encaissé pas mal de flak"

Nous ne sommes pas des adorateurs, donc nous sommes des haters aigris. ?

avatar occam | 

@fte

"donc nous sommes des haters aigris"

J'ai vécu ça dans d'autres contextes, quand j'étais jeune. Pour avoir pensé et osé dire qu'il valait mieux, le cas échéant, « avoir raison avec Aron plutôt que de se tromper avec Sartre ». Shitstorm avant la lettre...

avatar fte | 

@occam

Beaucoup de gens ont un problème conséquent avec les nuances. C’est beaucoup plus facile de raisonner en binaire.

Qu’importe.

Joyeux Noël ! Si tu fête Noël. Joyeuses vacances sinon. Si tu as des vacances. Bonne année dans tous les cas. Sauf si ton calendrier est chinois ou autre. Bref. Joyeuse semaine prochaine. Sauf si...

avatar occam | 

@fte

Sauf si...
Mais c'est pas demain la veille.
Allez, joyeux solstice, et quel que soit le prétexte pour faire la fête, faisons la fête !
À la prochaine période du calendrier.
(Mon préféré est le calendrier romain pré-julien, qui en -46 comptait 15 mois, dont 3 intercalaires, pour un total de 445 jours. C'est dire la productivité annuelle.)

avatar Gio1378 | 

À l’instar du mode d’économie d’énergie, il aurait fallu un mode préservation de batterie...?
Le communiqué ne passe vraiment pas.

avatar Elmediterraneo | 

Alors iOS 11.2 va ralentir les iPhone 7 ?

avatar Lestat1886 | 

Bon article complet et sensé :)

avatar p@t72 | 

le cheap, c’est chic!

avatar lecureuil | 

Moi ce qui me rend perplexe c’est qu’on sorte maintenant ce genre d’explications alors que pendant 10 versions d’iOS il n’y a jamais eu de souci ou de risque
iOS 11 arrive et ralentit nos iPhone et soudainement c’est pour notre bien ?

avatar PixelCat | 

Excellent article, qui explique et vulgarise mieux la pensée d’Apple que la pomme elle-même...
Et c’est là tout le problème : à trop peu (mal ?) communiquer, Cupertino se prend un retour de bâton à la mesure de sa suffisance, quand bien même ses intentions sont louables.

avatar BlueberryPie | 

@misterbrown
Alors une bonne fois pour toute, ne remplacez jamais vos batteries ailleurs que chez Apple.
Si vous le faites, votre appareil ne sera plus jamais pris en charge par aucun Genius Bar. Question de sécurité.
Mais après faites ce que vous voulez après tout, faudra juste pas venir pleurer ou râler inutilement hein... ??

avatar Pyjamane | 

Ça dépend de quel appareil on parle : un appareil qui n'est plus sous garantie, comme un iPhone 6, on s'en fiche un peu d'engraisser un peu plus . Quand on peut faire le changement soit même pour 25€ avec une batterie vendue par iFixit, et si ça prolonge la vie de l'appareil ne serait-ce que d'un an, c'est tout bénéf.

avatar alfatech | 

Vous allez nous faire 50 articles sur le sujet ?....... Vous êtes autant en manque d'inspiration que ça en cette période de fêtes à la rédaction ?

avatar occam | 

@alfatech

Ça, pour probablement le meilleur article de le presse francophone paru sur le sujet jusqu'ici ?

L'épuisement de fin d'année se fait sentir même chez les lecteurs normalement bien inspirés.

avatar alfatech | 

@occam

"
Ça, pour probablement le meilleur article de le presse francophone paru sur le sujet jusqu'ici ?

L'épuisement de fin d'année se fait sentir même chez les lecteurs normalement bien inspirés."

Alors un peu de vacances fera du bien ;)

avatar occam | 

@alfatech

"Alors un peu de vacances fera du bien ;)"

À nous tous, ?, et je vous en souhaite sincèrement d'excellentes ??, et une bonne année, meilleure que celle qui s'achève. Ça aussi, on en a tous besoin. ?

avatar p@t72 | 

oui étouffons cette affaire viiite!

avatar Apollo11 | 

Je pense que bien des gens préféreraient payer pour une nouvelle batterie tous les 2 ans que de changer d'appareil pour cause de lenteur...

Si changer de batterie permet de retrouver plus de vélocité, tant mieux.

Mais si Apple ne s'occupe pas aussi d'optimiser les nouvelles version d'iOS pour les anciens appareils, on tourne en rond.

Remarquez, c'est déjà un peu mieux que sur Android où les téléphones ne sont supportés que sur 2 ans.

avatar en ballade | 

@Apollo11

3 ans mon androïd je suis passé d une journée et demi à une bonne journée sans recharger. Motorola 3800 mah

avatar 0lf | 

@en ballade
Puisqu’on parle d’experience perso :
Mon 6s de 2 ans, sous iOS11.2, et dont la batterie est éligible à un remplacement, tient encore largement la journée. Et pas de bug de clavier ou de ralentissement non plus.

avatar mika1204 | 

Ce que je ne comprends pas c’est que le problème de lenteur existe depuis longtemps à chaque nouvelle mise à jour majeure d’iOS. A l’époque mon iPhone 4s avait plutôt mal supporté le passage à iOS 7 puis 8. Alors, était-ce un problème de batterie en fin de vie ou bien de mise à jour trop gourmande pour un iPhone vieillissant?
La frontière est mince entre les deux et pour moi ce n’est pas clair.

avatar 0lf | 

@mika1204
Même le problème d’extinction inopinée n’est pas nouveau. Le 5s de ma sœur, et son 4s avant, étaient touchés.

avatar adrienj | 

Il ne fallait surtout pas sous-dimensionner les batteries !

avatar en ballade | 

le problème, c’est l’attitude d’Appl€, qui fait tout pour attirer la suspicion autour d’elle.

avatar NyuReZ | 

Le discours qu’a tenu Apple sur le sujet est quand même douteux pour plusieurs raisons :
1-cela fait des semaines que le problème de performance est clairement pointé du doigt par une grande majorité d’utilisateurs iPhone, et Apple qui n’a rien dit jusqu’à maintenant, sort de son silence quand des tests (qui ne reflète pas l’usage réel bla-bla-bla on est d’accord) montrent ce comportement (je parle pas de problème là)...
2-le nombre de bug depuis l’arrivée de cet OS est visiblement supérieur aux versions précédentes, les ralentissements sont également décrits par un grand nombre d’utilisateurs, et Apple ne dit rien à ce propos... (sauf « on a eu une mauvaise semaine voilà tout... »)
3-les qualités des batteries Apple (en tout cas sur iPhone) n’était à ma connaissance jamais apparu comme un réel problème avant cette histoire de lien qualité batterie/ performance, pourtant cet ajustement logiciel fait par Apple daterait s’il y a plus d’un an, avec iOS 10.2.1 (sur iPhone 6/6s/SE)...

La sortie médiatique d’Apple n’explique pas pourquoi, de manière générale, le système iOS 11 est :
1-globalement ralentit, peut importe le niveau de batterie.
2-et surtout extrêmement énergivore, peut importe l’utilisation faite du téléphone.

Mon cas reflète ce soucis : j’ai un iPhone 6 64Go, acheté au moment de sa sortie (il y a donc un peu plus de 3ans maintenant). Il a très bien fonctionné les deux premières années, au cours desquelles j’ai observé une diminution progressive de son autonomie qui m’a semblé normale. Avec iOS 10.2.1 je n’ai pas noté de ralentissement notable dans mon utilisation quotidienne.
Il y a 3 mois, j’installe iOS 11. Et je note, comme beaucoup d’autres, de vrai ralentissement, notamment clavier très très agaçant. Et je note aussi que la batterie fond comme une plaquette de beurre au soleil. Je me dis qu’au bout de 3 ans, c’est un peu normale. Et comme j’avais quelque soucis aussi avec la prise de recharge lightning, je commande une batterie neuve avec.
Opération terminée et réussis, je m’aperçois que la batterie tient mieux c’est vrai, mais qu’elle fond quand même toujours très vite, surtout pour une batterie neuve. Et les ralentissements eux, n’ont pas changé d’un pouce... (pour info aujourd’hui l’usure de ma batterie est estimé à 8%).

Donc je ne critique pas le choix d’Apple, même s’il devrait être plus clair depuis iOS 10.2.1, par contre il serait grand temps d’avouer qu’iOS 11 est clairement défaillant, tant sur le plan énergétique que technique... et de trouver des solutions au lieu de trouver des pseudo justifications qui détourne du vrai problème.

avatar 0lf | 

@NyuReZ
Je me suis arrêté à :
« cela fait des semaines que le problème de performance est clairement pointé du doigt par une grande majorité d’utilisateurs iPhone »
Grande majorité ???

Pages

CONNEXION UTILISATEUR