Certifié reconditionné #2 : comment reconditionne-t-on un iPhone ?

Anthony Nelzin-Santos |

Maintenant que les métiers du reconditionnement n’ont plus aucun secret pour vous, vous vous posez probablement une question toute simple : « mais au fait, comment reconditionne-t-on un iPhone ? » Différents reconditionneurs recourent à différentes sources d’approvisionnement en téléphones et composants, utilisent différents logiciels et différents processus, et vendent à différents clients. Mais de manière générale, le reconditionnement peut être décomposé en six grandes étapes.

Contrôle et traçabilité

Après leur réception, les téléphones sont identifiés, généralement par le biais du numéro IMEI. « La traçabilité du produit est une question cruciale », explique Patrick Richard, le directeur commercial et marketing de Recommerce. « Avec le numéro IMEI, nous savons d’où vient le produit, et nous pouvons suivre sa vie dans l’usine », notamment les différents tests effectués.

Muni d’une carte d’identité, qui possède au moins des informations générales (modèle, couleur, capacité), et parfois quelques données techniques (état général de la batterie), le téléphone est alors étudié sous toutes ses coutures. Cette première étape mêle des diagnostics matériels, à commencer par une inspection visuelle attentive, et des diagnostics logiciels, à commencer par une réinstallation complète.

La suite est réservée aux membre du Club iGen.

Déjà abonné ? Se connecter
Abonnez-vous au Club iGen !