Apple et RIM : 10 % du marché, 65 % des revenus

Anthony Nelzin-Santos |

Selon les analystes de la Deutsche Bank, Apple et RIM (BlackBerry) représentent à eux deux 10 % des ventes de téléphones portables, mais captent deux tiers du chiffre d'affaires du secteur.

C'est bien évidemment parce que ces deux-là se placent tout au bout de l'échelle de prix, mais aussi parce que le marché se tourne de plus en plus vers les smartphones, qui laissent de moins en moins de place aux « dumbphones » : « ces téléphones de milieu de gamme qui faisaient la pluie et le beau temps chez Samsung et LG […] disparaissent des rayons aux États unis, de plus en plus remplacés par des smartphones plus haut de gamme et subventionnés de manière à atteindre des prix grand public ».

C'est notamment le cas des smartphones sous Android, dont beaucoup sont désormais disponibles sous la barre des 100 $, au point que pour certains, ils pourraient bien devenir le choix par défaut (lire : Android, concurrent des « dumbphones » plutôt que de l'iPhone ?). L'iPhone et les BlackBerry restent un cran au-dessus en termes de tarification.

Nielsen pense que d'ici la fin 2011, la moitié des téléphones vendus aux États-Unis pourraient être des smartphones. Une moitié du marché qui représente la demande en téléphones qui sont de véritables petits ordinateurs, l'autre moitié étant représentée par ceux qui veulent un téléphone basique permettant de téléphoner et d'envoyer des SMS. Ce qui fait dire à la Deutsche Bank qu'il n'y a plus de place pour un milieu de gamme dans la téléphonie, ce créneau des « feature phones » qui avait fait la fortune de Nokia et de son Symbian.

Via GigaOM


avatar rick75 | 
donc soit Nokia (avec son symbian) s'attaque au marché "haut de gamme" et attaque RIM et Apple (ce qui me semble difficile en terme d'image) ou alors, Nokia se retrouve au front contre Androïd et surtout, prochainement... WM7. La gueguerre va être terrible sur la part de marché restante! Heureusement qu'il reste le marché européen pour Nokia
avatar Kevelian | 
@Stalmicmac y va pas leur rester grand chose en Europe quand la vague smartphone va déferler sur le vieux continent
avatar P.Gomes | 
"Apple et RIM : 10 % du marché, 65 % des revenus" Et combien de % des bénéfices?
avatar eipem | 
@ pseudo714 : On s'en fout, c'est pas le sujet
avatar majipoor | 
Toi tu t'en fous mais ça intéresse peut être d'autre gens. Si je m'abaissais à ton niveau je dirais "ta gueule". Cependant je vais me contenter de te demander de respecter sa question. (à laquelle je n'ai malheureusement pas la réponse)
avatar hippolak | 
ça reste quand même pas le sujet. le sujet ici c'est comment commercialement ça fonctionne. Le combien de bénéfice il n'a rien à voir là-dedans et ce n'est pas lié. Et la réponse en gros pour Apple c'est un taux de marge à 40%. Et RIM c'est 45%.
avatar gagool | 
@Stalmicmac : Je pense que Nokia a compris cette dualité qui allait poindre depuis pas mal de temps déjà: les smartphones Symbian pour le marché de masse et Meego pour le haut-de-gamme. Et la bibliothèque Qt (outil de développement multi-plateforme) pour fédérer le tout. C'est la stratégie que le constructeur tente de mettre en place depuis 2008 : - en créant la Symbian Foundation et en publiant le code source de Symbian OS. - en passant le framework Qt en licence libre. - en participant avec Intel à la diffusion de Meego. Cette stratégie pourrait être payante vis à vis d'Androïd qui devra affronter dans le bas de gamme Symbian réputé moins gourmand en configuration matérielle (pas de Machine Virtuelle pour Symbian) donc des smartphones moins chers à fabriquer (c'est quand même le nerf de la guerre) et un OS Meego dédié aux bêtes de courses entres autres. A suivre donc...
avatar quentinmasson57 | 
Exact, y'a beaucoup de post sur les bénéfices même quand c'est pas le sujet : c'est gonflant à la longue.
avatar Luukke | 
@artonprost Ta bien apris ta leçon toi. Tu bosse pour Nokia ou quoi ? Loool
avatar gagool | 
@lyca : Je ne travaille pas pour NOKIA ni APPLE ni GOOGLE. Je suis simplement passionné par les stratégies des entreprises cités ci-dessus (entres autres) et je trouve leurs réussites admirables. Plus que la guerre des OS qui n'a finalement que peu d'intérêt, c'est en fait l'accès au WEB pour tous, y compris aux plus démunis d'entre nous qui m'intrigue et que promet la démocratisation des téléphones intelligents : l'accès à l'information qui permet à chacun (c'est à souhaiter !) d'améliorer ses conditions de vie. Voilà un bel enjeu humain, économique, social et politique. Je trouve cela passionnant, pas toi ?
avatar Benoit78 | 
@Louis XVI : "ça reste quand même pas le sujet. le sujet ici c'est comment commercialement ça fonctionne. Le combien de bénéfice il n'a rien à voir là-dedans et ce n'est pas lié." _____________________________________________ Sauf qu'en fait si. C'est précisément le sujet de l'étude. Ce n'est pas parce-que Anthony Nelzin (auteur de l'article) ne sait visiblement pas lire l'anglais que ça vous dispense d'aller jeter un coup d'oeil à la source lorsque les chiffres avancés vous paraissent absurdes. 10% - 65%, c'est absurde. Il ne s'agit absolument pas de chiffre d'affaire, mais bien de profits. Ici l'iconographie de la répartition des profits de la source de l'article : http://gigaom.files.wordpress.com/2010/08/profitoem.jpg Avec sa description : "Apple and RIM were still sucking up two-thirds of the industry’s profits while selling only 10 percent of the overall handset" Elle est bien titrée "Handset profit by OEM". Le fait que certains comme Samsung ou Sony soient en négatif devrait vous convaincre qu'il ne s'agit pas de parts de marchés (une part de marché négative, c'est joli, mais ce n'est pas possible). En complément, voici le tableau de chiffre pour la construction de la même infographie dans l'article précédent sur la répartition des profits : http://gigaom.files.wordpress.com/2010/02/profits.jpg Et l'infographie que cela donne : http://gigaom.files.wordpress.com/2010/02/mobileprofits21.jpg En résumé, l'étude dit que l'industrie fait 25 milliards de $ de profits. Que là dedans RIM et Apple en engrangent 56% (et pas 65, je présume qu'il y a eu inversion des deux chiffres et que c'est une faute de frappe) Bref, si l'article pouvait être corrigé pour correspondre à la réalité, ça serait cool. Remplacer revenus par bénéfices dans le titre serait déjà un gros plus.
avatar psykopat | 
Nokia très bien positionné pour continuer à être leader : il est déjà 1er sur les dumbphones, manque plus qu'à transformer ses features phones en smartphones, en améliorant l'OS et en dotant ses téléphones de claviers aussi agréable que celui du Nokia E71.

CONNEXION UTILISATEUR