Musique : le streaming payant dépasse les ventes de disques en France

Stéphane Moussie |

Le numérique a représenté 62,7 % du marché de la musique en France au premier semestre, dévoile un rapport du Syndicat National de l’Edition Phonographique (SNEP). Une part grandissante (+ 7 points par rapport à la même période en 2017) qui est due à l’essor du streaming, qui compte pour 55,7 % des revenus du numérique (+ 9 points).

Graphiques SNEP

L’année dernière, le streaming dans sa globalité avait déjà dépassé les ventes de disque. Cette année, il n’est plus nécessaire d’inclure le streaming financé par la pub pour y parvenir, les abonnements payants dépassent à eux seuls le marché physique (110 millions d’euros contre 91 millions). Le streaming financé par la pub connaît néanmoins une croissance plus forte sur un an (+ 59 % contre + 19 % pour les abonnements).

Le marché du streaming a été marqué dernièrement par l’introduction en bourse de Spotify et l’arrivée de YouTube Music, qui propose aussi bien un abonnement payant qu’une offre gratuite financée par la pub. Ce sont plus d’un milliard d’écoutes qui sont effectuées chaque semaine au total sur les plateformes de streaming, soit deux fois plus qu’en 2016.

Dans les bacs, le vinyle continue de tirer son épingle du jeu en représentant quasiment un quart des revenus physiques (+ 31 % sur un an). Le SNEP note que les disques grignoteront des parts de marché au streaming au deuxième semestre en raison des sorties populaires de la rentrée et des ventes de Noël.

Le chiffre d’affaires global au premier semestre est en hausse de 3,3 % à 256 millions d’euros. Sur les 20 albums les plus vendus, 19 sont français (un dénommé Ed Sheeran est l’exception). Un top 20 largement dominé par le rap, qui y place 14 albums.

avatar KimoMac | 

Et les artistes ne touchent rien

(sauf les gros poissons qui ont les moyens d’avoir de gros avocats pour négocier évidemment)

avatar oomu | 

mais les artistes n'ont jamais rien touché

Depuis Flaubert, l'artiste est un esclave pour l'amusement du bourgeois.

Qu'on daigne les nourrir pour qu'ils s'amusent à leur passion de troubadour est déjà une grande miséricorde.

(sarcasme, caricature d'une certaine mentalité plus répandue qu'on ne le croit, et rappel du foutage généralisée sur ces questions là. Sur ce, j'y vais, j'ai une commission taxation de stockage en ligne à relire, les sociétés de collecte pour les éditeurs ont besoin de sous)

avatar Iaart | 

On entend plus trop râler les maisons de disque soit disant à l’agonie à cause du piratage...

avatar mightysmurf | 

@Iaart

C’est clair !!!

avatar oomu | 

En attente de la prochaine évolution technique qui va les ruiner, la fin.. ho la fin...les ténèbres m'étreignent, mes yeux se ferment...c'est fini.

avatar lloic38 | 

Il faut suivre de près le projet de loi sur les droits d’auteur, discuté à la Commission Européenne ce mercredi

avatar fousfous | 

Ça n'a rien d'étonnant, le streaming coûtant largement plus chère que l'achat au client.

avatar Biking Dutch Man | 

On confond numérique et support dématérialisé. le CD est un support numérique matériel. La différence est que pour le même prix on a une boîte, une doc, la possibilité de le ripper pour usage personnel en qualité non compressée, d’en faire don à ses enfants et de le prêter à ses voisins. Mais cela ne semble plus avoir d’intérêt à l’époque du tout tout de suite. Dommage! En attendant j’attends ma réédition de Dead or Alive en vinyl violet 180g. Autrement plus jouissif qu’un fichier mp3 :) Et en plus il faut attendre!

avatar Prolepse | 

@Biking Dutch Man

+1 pour la réédition de Dead or Alive en vinyl violet 180g !

avatar pagaupa | 

@Prolepse

Dead or Alive! Une sacrée époque et un chanteur qui aura fait une opération fatale de trop ...

avatar lepoulpebaleine | 

@pagaupa

Putain, en lisant la bio je me rend compte que Wayne Hussey a été un des membres de Dead or Alive ! Avant de rejoindre Sisters of Mercy, puis de fonder, un des meilleurs groupes du style dark/gothique : « The Mission ».
Je suis un GROS fan de Mission. Pour moi, ils sont (dans un style différent) les égaux de U2, pas moins !

avatar rua negundo | 

@Biking Dutch Man

C’est vrai, un CD est numérique, contrairement à un vinyle.

avatar Serdinant | 

@Biking Dutch Man

Oui, pour les fétichiste comme toi qui aiment les objets, c’est mieux sinon pour tous les autres, vivent les MP3

avatar mfams | 

@Serdinant

...grosso modo, les bonnes gens qui pratiquent le « streaming » ont toujours besoin de posséder leur objet préféré, le iPhone. ^^

avatar mfams | 

@Serdinant

...grosso modo, ces bonnes gens qui pratiquent le « streaming » ont toujours besoin de posséder leur objet préféré, le iPhone. ^^

avatar oomu | 

les mp3 se perdent, sauf à avoir une discipline rigoureuse de préservation et sauvegarde/archivage.

-

les objets eux, oui, sont une forme de matérialisme, un doudou d'amour. Avec modération ça se passe très bien et il y a de belles créations à l'occasion.

avatar pagaupa | 

@Biking Dutch Man

Attention! Tu vas te faire traiter de « vieux c.. » 😜 et qui ne comprend rien de surcroît 😂

avatar heu | 

Et les K7 ?

avatar oomu | 

Les K7 c'était naze. Je les ai vécu, c'était horrible. HORRIBLE.

Parlez moi plutôt du LaserDisc, ou bien sur du Bluray.

avatar warmac33 | 

ah les laserdisc !
toute ma jeunesse !
j'ai toujours scream et le cinquième élément en LD, import NTSC !

avatar pagaupa | 

@warmac33

Tu as aussi le boitier qui te permet les sous titres? 😜

avatar oomu | 

ma pièce favorite en LD reste « The Lion King » édition deluxe CAV absolument superbe.

avatar Aladdin | 

Prochaine étape pas de streaming gratuit de musique financé par la publicité
Écrit par Siri

avatar Serdinant | 

Ça existe encore les disques ?

avatar IPICH | 

@Serdinant

🙄

avatar oomu | 

ça existe encore les commentaires sur internet ?

avatar ludoe | 

Attention, certains vinyle n'en n'ont que le nom, la couleur et la forme mais pas le goût ... car issues d'une version numérique ... Juste pour le fun du support vintage ... ;)

avatar lepoulpebaleine | 

@ludoe

Tout à fait exact !

Cela dit, un travail (mixage par exemple) 100 % numérique peut tout à fait être excellent et plus que très largement au niveau d’un traitement analogique.
Il existe des tas de logiciels émulant les machines analogiques d’hier avec une qualité et une précision invraisemblable. Je parle de logiciels pro qui reproduisent quasiment à l’identique le comportement de machine analogique. Y compris leur caractère parfois instable, des bruits incongrus, des synthétiseurs qui se désaccordent, etc.

Et sur le pont essentiel qui sépare CD et vinyles, à savoir la DYNAMIQUE, ce n’est plus du tout un problème si au lieu de travailler en 16 bits (qualité CD) on travaille en 24 bits voire 32 bits. Dans ce cas on retrouve une dynamique énorme.

MAIS évidemment si le travail en studio est fait en 16 bits pour le transformer ensuite en 24 bits ou le graver en vinyle, là on est dans l’arnaque là plus totale. Et malheureusement, ça existe.

avatar pagaupa | 

Malheureusement...

avatar pagaupa | 

Moi c’est le LD de Janet Jackson, qui m’a fait craquer pour mon premier videoprojecteur et premier ampli homecinema ( onkyo)
Et plus particulièrement le clip Runaxay

avatar pagaupa | 

Runaway!! Oups!

CONNEXION UTILISATEUR