Apple Pay, un autre dossier très épineux pour Apple en matière de concurrence

Stéphane Moussie |

Cernée de toutes parts sur une gestion de l'App Store jugée anticoncurrentielle, Apple va très bientôt lâcher du lest en réduisant sa commission à 15 % pour les petites entreprises (qui n'oublieront pas d'en faire la demande). Apple va-t-elle également assouplir ses conditions autour d'Apple Pay ? La question se pose sérieusement, car la technologie de paiement est elle aussi dans le viseur de régulateurs.

Au début du mois, l'autorité de la concurrence des Pays-Bas a lancé une enquête concernant l'accès des apps bancaires aux puces NFC des smartphones. Autrement dit, il s'agit d'une enquête sur Apple Pay, la Pomme conditionnant l'utilisation de la NFC de l'iPhone à la signature d'un contrat qui stipule notamment qu'une commission lui revient pour chaque transaction réalisée avec Apple Pay.

Le directeur de la banque centrale australienne a récemment déclaré que la stratégie d'Apple « soulevait des problèmes de concurrence », rapporte le Financial Times. Et puis il y a d'ores et déjà cette enquête lancée en juin dernier par la Commission européenne qui porte sur trois points : les conditions imposées pour l'intégration d'Apple Pay dans les apps et sites web sur iPhone/iPad ; la limitation de l'utilisation de la NFC de l'iPhone pour les paiements mobiles ; et des refus allégués d'accès à Apple Pay.

Jennifer Bailey lors de la table ronde de la Commission européenne du 7 décembre 2020. Image MacGeneration.

C'est dans ce contexte très tendu que Jennifer Bailey a défendu Apple Pay à l'occasion d'une table ronde organisée par Bruxelles le 7 décembre. La responsable de l'activité a joué un numéro d'équilibriste. D'une part, elle a affirmé qu'Apple Pay contribuait à la concurrence du secteur bancaire en faisant cohabiter au sein d'une même app, Wallet, de grandes banques comme de petits établissements.

D'autre part, tout en reconnaissant que le paiement mobile avait le vent en poupe, en particulier durant cette crise sanitaire, elle a tenté de minimiser l'importance d'Apple Pay sur le marché européen. Elle a notamment argué que 70 % des consommateurs européens achètent des smartphones Android incompatibles avec Apple Pay, qu'il est possible d'utiliser d'autres méthodes de paiement que la NFC sur iPhone et que le paiement mobile reste très largement minoritaire.

Est-ce que son argumentaire fera mouche ? Rien n'est moins sûr. À bien y regarder, ce sont des arguments similaires à ceux exposés pour défendre le modèle de l'App Store, à savoir que l'iPhone est minoritaire en part de marché et que les éditeurs peuvent éviter les contraintes de la boutique en passant par le web. Or, ce discours n'a pas dissipé les critiques sur l'App Store et Apple s'est résignée à faire un geste.

C'est en tout cas une partie importante qui est en train de se jouer pour Cupertino, car Apple Pay est une poule aux œufs d'or dans sa forme actuelle. En plus de la commission prélevée sur chaque transaction (de 0,05 % à 0,20 % selon le type de carte et de paiement, d'après nos informations), Apple gagne aussi de l'argent sur chaque carte bancaire enregistrée dans Wallet.

Les recettes d'Apple Pay ne sont pas détaillées, elles sont mises dans le pot commun des services (14,55 milliards de dollars au T4 2020, + 16,3 % sur un an), mais « Apple Pay se porte exceptionnellement bien », a confirmé en octobre Tim Cook, qui compte poursuivre sur cette lancée.


avatar frankm | 

Quelle branlette. Charge aux banques d’arrêter Apple Pay. Ils doivent avoir des amis à placer

avatar bbibas | 

Ça devient n’importe quoi ! Des histoires de gros sous et la haute finance veut sa part !

avatar Liena1 | 

« Apple Pay se porte exceptionnellement bien »
Tu m’etonnes ! C’est quasiment une rente une fois installée !

avatar Seb42 | 

@Liena1

C’est clair !
Je serais curieux de connaître le coût de maintenance et donc la marge que cela représente. Surtout qu’ils ne prennent aucun risque comparé à une banque.
Enfin il ne me semble pas que l’on puisse faire de crédit chez Apple (a part pour leurs produits 😁)

avatar jean_claude_duss | 

@Seb42

Les
Crédits chez Apple c’est pas eux qui les font 😉

avatar lmouillart | 

Quand l’argument du "mais nous ne sommes pas en abus de position dominante, car si vous voulez vous pouvez aller ailleurs" va tomber, ça va faire très très mal dans un peu tous les domaines d'activité d'Apple. D'un autre côté je ne vois pas trop comment ils pourraient en l'état éviter de se faire remonter très fortement les bretelles :
- Grosse amende,
- Ouverture forcée à la concurrence avec mise en avant des solutions concurrentes (à la sanction contre Microsoft),
- Démantèlement.

avatar Malouin | 

@lmouillart

Ahhhhhh ! le démantèlement d’Apple !
Et si on imaginait que c’était justement l’écosystème qui fait qu’Apple est Apple et que cela fonctionne aussi bien (achat de plus de 30 € possible avec une montre notamment et non limité à 30 € avec Paylib).
Arrête de prendre des désirs pour des réalités mon grand...
Ok, je m’assois et commande mon Pop Corn.

avatar lmouillart | 

@Malouin
La question est en fait à inverser.
Safari, Apple Mail, L'App Store d'Apple, Apple Pay, l'AAC, iTunes, ... auraient-ils eu le même succès :
-Si elles étaient proposées par Apple mais en téléchargement (pas en préinstallé).
-Si elles avaient eu des alternatives possibles et aussi bien intégrables.
-Si Apple permettait de faire la même promotion et la même mise en valeur des applications concurrente.

Très vraisemblablement des pistes pour permettre de corriger ces biais seront mises en place.
---
Chez la concurrence (terminaux non Apple), les possibilités des très nombreuses applications de payement peuvent avoir un fonctionnement identique à Apple Pay (Samsung Pay, Google Pay, ...).

---
Je complète en mettant l'avis d'Apple elle même dans son Annual Reports on Form 10-K 2020 : https://s2.q4cdn.com/470004039/files/doc_financials/2020/ar/_10-K-2020-(As-Filed).pdf
"
The outcome of litigation or government investigations is inherently uncertain. If one or more legal matters were resolved against
the Company or an indemnified third party in a reporting period for amounts above management’s expectations, the Company’s
financial condition and operating results for that reporting period could be materially adversely affected. Further, such an
outcome could result in significant compensatory, punitive or trebled monetary damages, disgorgement of revenue or profits,
remedial corporate measures or injunctive relief against the Company, and could require the Company to change its business
practices or limit the Company’s ability to offer certain products and services, all of which could materially adversely affect its
financial condition and operating results.
While the Company maintains insurance coverage for certain types of claims, such insurance coverage may be insufficient to
cover all losses or all types of claims that may arise."

avatar Malouin | 

@lmouillart

Tu refais l’histoire...
et il ne faut pas la refaire « à l’envers » : comme on dit par chez moi, « si ma tante en avait... »

L’écosystème d’Apple EST Apple.
Après on peut choisir le trottoir d’en face ou tout est (à première vue) plus libre.
Mais je me trouve très confortable dans mes choix ou je ne passe pas 2 jours à paramétrer un éclairage qui va déconner le lendemain, ou je peux payer plus de 30 € avec ma montre, ou je peux envoyer un SMS à partir de mon Mac, ou je peux mettre mon casque à mes oreilles en écoutant de la musique de mon iPhone et continuer sur ma montre pour aller faire un jogging...
Désolé, cette « prison » comme tu vas l’appeler, me plait bien.
Et c’est mon choix.

avatar Salapeche | 

J'aime être un pigeon materné comme un môme de 3ans donc les autres doivent suivre le même chemin.

Sympas la dictature des assistés de la société. :)

avatar Malouin | 

@Salapeche

J’adoooore et roucoule à ce genre d’affirmations...
Tu sais que MacGe est un forum de pigeons qui utilisent des devices Apple ?
Que ces pigeons ne peuvent pas être d’accord sur l’architecture du pigeonnier mais restent courtois ?
Et qu’aucun d’entre eux n’insulte son voisin.
Ou ne devrait l’insulter ?

avatar KingAbas | 

Je ne vois pas le rapport. Il est possible de payer au dela de 30€ avec une montre sur Android avec Google pay ou Samsung Pay. Pay lib n'a pas accès a certaines fonctionalités et est donc limité. Donc avoir un système ouvert n'implique pas d'avoir ces limitations.

avatar Malouin | 

@KingAbas

Comme de pouvoir télécharger un correcteur d’orthographe.
L’accès à certaines fonctionnalités font effectivement toute la différence.
Merci !

avatar Fredouille14 | 

autant les 30% sur l’appstore me semblent légitimes
autant la commission applepay et le blocage de la nfc sont honteux, apple n’a rien inventé dans ce domaine et jouit d’une rente, une fois en place avec une banque

avatar armandgz123 | 

@Fredouille14

Bah... c’est pareil...

avatar yoyo14 | 

Pas tout à fait quand même. Pour l'un c'est plutôt un blocage software alors que pour l'autre ça concerne le hardware. En tout cas entendre les banques se plaindre du manque de concurrence... Ça fait 10 ans qu'ils auraient pu faire leur transition vers le numérique... Ils sont eux-mêmes en position de rente.

avatar Jeckill13 | 

@yoyo14

"Ils sont eux-mêmes en position de rente."

C’est rien de le dire ! Non seulement ils utilisent nos sous pour faire leurs spéculations financières et financer leurs opérations, et en plus ils nous prennent des sommes pour de la « gestion de comptes » qui se géraient « gratuitement » avant et qui se gèrent seuls et qui subitement nécessitent d’être gérés !

avatar yoyo14 | 

@Jeckill13

+1

avatar armandgz123 | 

@yoyo14

Oui, mais que le blocage soit software ou hardware, ça revient grosso modo à la même chose !
Surtout que dans les deux cas, c’est un blocage software si j’ai bien compris

avatar yoyo14 | 

@armandgz123

La puce nfc est une puce bien spécifique et bien identifiable. Ce qui rend le côté matériel bien plus prenant. Il y a l’iPhone et de l’autre ton porte monnaie.

avatar byte_order | 

@yoyo14
> Pour l'un c'est plutôt un blocage software alors que pour l'autre ça concerne le hardware.

Non.
Dans les 2 cas le blocage est logiciel.
L'accès à la puce NFC n'est pas bloqué par le matériel, il est bloqué par iOS.
C.a.d. du logiciel.

> Ça fait 10 ans qu'ils auraient pu faire leur transition vers le numérique...

Et devoir inventer des ordinateurs ultra portable pour cela ?
Le support du paiement dématérialisé numérique, les banques appellent ça une carte de crédit sans contact. Pas besoin de batterie, cela coute rien, c'est très solide, pas besoin d'écran de protection, et c'est compatible avec tous les terminaux et tous les comptes des clients, quelque soit leur banque.

La transition vers le numérique, y'a belle lurette que le monde bancaire l'a faite.
Tout l'univers bancaire repose depuis plus de 30 à 40 ans sur des échanges complètement dématérialisés, et pour rappel les banques ont été parmi les premières utilisatrices d'ordinateurs.

> Ils sont eux-mêmes en position de rente.

Mais en concurrence entre eux.

Apple Pay, elle, est en concurrence avec aucune autre solution sur votre iPhone.
Y'a une légère différence d'échelle de la "rente", entre celle que se partage *des* acteurs, multiples, en compétition et celle d'un unique acteur, qui bloque toute compétition pour ne *pas* devoir la partager.

Un secteur d'activité est par définition en position de monopole sur l'activité. Cela ne signifie nullement que chaque acteur de ce secteur le soit pour autant, tout dépend du niveau de concurrence entre acteurs de ce secteur.

Combien d'acteurs sont en compétition pour le paiement sans contact (ou d'ailleurs tout autre usage sans contact) avec *votre* iphone (qui n'est en aucun cas le terminal d'Apple, c'est le votre, c'est le votre que Apple squatte unilatéralement pour profiter d'un péage à chaque transaction entre vous, propriétaire, et un tiers, que ce soit un développeur d'apps ou un terminal de paiement d'un commerçant.

avatar yoyo14 | 

@byte_order

Il me semble que pour Apple le NFC est considère comme une puce À part entière. D’un côté tu as l’iPhone et de l’autre une sorte de carte, porte monnaie. Ils insistent beaucoup sur la matérialité de la puce. Faire entrer des entreprises privées c’est un peu comme une violation de la propriété privée.

Non la banque n’a pas fait de véritable transition numérique. Je suis encore obligé de me rendre en agence pour certaines actions. Je n’ai toujours pas le débit immédiat. J’ai toujours ce truc qu’on appelle à venir.... pourquoi il n’y a pas de paiement direct sur les sites de commerce comme PayPal ? La gestion des dépenses est complètement archaïque comparé à Linxo ou aux néobanques...

Tu me parles de ces 30 ans en arrière. Moi je te parle de ces 10 et 15 dernières années. Sur le passage au numérique avec ce qu’on appelle la monnaie scripturale, je me demande si c’est une initiative des banques ou une contrainte politique avec les traités de libre échange à l’échelle mondiale.

avatar byte_order | 

@yoyo14
> Il me semble que pour Apple le NFC est considère comme une puce À part entière.

Peu importe ce que Apple considère, car cette puce, dès lors que Apple en cède la propriété, elle n'en a plus légalement le droit de s'octroyer arbitrairement l'accès, puisqu'elle ne lui appartient plus.

> Faire entrer des entreprises privées c’est un peu comme une violation de
> la propriété privée.

C'est pourtant exactement ce que fait Apple en installant son service ApplePay via la puce NFC qui appartient à autrui, tout en niant à ce même autrui, pourtant propriétaire, le droit de donner accès à *sa* puce à quelqu'un d'autre que Apple.
Assez ironique que vous parliez de violation de propriété privée tout en oubliant que ApplePay n'est pas chez lui quand il utilise le matos "iphone", qui lui sert de terminal de paiement.

> Non la banque n’a pas fait de véritable transition numérique.
> [...] La gestion des dépenses est complètement archaïque comparé à Linxo
> ou aux néobanques...

Faudrait savoir. Vous dites dans le même paramètre que "la" banque n'a pas tout migrer en numérique et vous évoquez pourtant "des" banques qui sont pourtant totalement sans agence.
Il se trouve que la concurrence existe, justement, et y'a bien *des* banques qui le font mieux, il vous suffit de changer de banque. Pourquoi ne le faite-vous pas ?

> Tu me parles de ces 30 ans en arrière. Moi je te parle de ces 10 et 15 dernières années

Dans ce cas, désolé si votre banque traine des pieds, j'ai pas la même expérience, cela fait bien depuis facilement 10-15 (avant les smartphones en tout cas) que l'accès web de ma banque me permet de faire tout ce que j'ai besoin.

> je me demande si c’est une initiative des banques ou une contrainte politique
> avec les traités de libre échange à l’échelle mondiale.

C'est exactement la même chose : ces contraintes sont de facto une volonté du secteur des services bancaires et financiers.

avatar Hoppy | 

J’achète tout en sans contract petits et gros achats, mon Apple Pay m’a pas de limite.

avatar Slaine | 

Tous des emmerdeurs ces politiciens c'est comme le RGPD hormis m'emerder à chaque visite de site web je n'en vois pas l'intérêt et la avec Apple Pay on a un système qui marche super bien surtout avec l'Apple Watch les gens que ça dérange qu'ils aillent sur Android, Apple ne cache rien on est au courant quand on achète un iPhone que c'est Apple Pay obligatoire.

avatar gequil | 

@Slaine

Tout à fait d’accord 👍🏻

avatar lmouillart | 

Ah mais le RGPD n'y est pour rien. Sur les sites qui ne collectent pas de données, il n'y a pas de bandeau. Le souci effectivement d'avertir et informer le client et qu'il puisse décider.
Par ailleurs je note qu'Apple s'inspire beaucoup de ce type de fonctionnement pour informer les clients sur les applications venant de son app store.

avatar byte_order | 

@Slaine
> les gens que ça dérange qu'ils aillent sur Android, Apple ne cache rien on est au
> courant quand on achète un iPhone que c'est Apple Pay obligatoire.

Avec le même genre de logique, la justice n'a rien à dire à la mafia, les gens qui ne sont pas content des règles "obligatoires" de la mafia n'ont qu'à déménager dans un autre quartier...

Je pense qu'il vous faut revoir votre définition de règle : Apple n'est pas au dessus des règles qu'on appelle la Loi.

Et la Loi, oui, en démocraties, ce sont des politiciens qui la font, pas les entreprises, même multinationales.

Mais peut-être préféreriez-vous que des entreprises forcément "bienveillantes" décident à votre place que le RoundUp c'est vraiment le top et que les OGM sont obligatoires (et donc faut racheter forcément des semences chaque année), ou, tiens, très d'actualité, le vaccin contre tel virus est obligatoire tous les 6 mois.

Encore heureux que les politiciens soient des emmerdeurs !
Il manquerait plus qu'ils laissent tout faire en toute impunité.
Déjà qu'ils sont très lents à la réaction...

Ah, pour rappel, ce sont les politiciens qui font les lois qui protègent les boutiques Apple Store d'être cambriolées en toute impunité, une protection payée non pas par Apple (vu l'évasion fiscale qu'elle pratique) mais l'ensemble des citoyens.
En échange, oui, il semble légitime que leurs intérêts à eux, citoyens, soient protégés, y compris contre ceux des multinations dont la soit disante bienveillance semble n'avoir d'égale que la hauteur du magot accumulé en partie grâce à des abus de position et d'évasion fiscale.

La méritocratie passe par la mise en concurrence frontale.
Si y'a qu'un boxeur autorisé sur le ring, c'est pas le meilleur parce qu'il est debout à la fin, c'est juste le seul qui est debout au début.

avatar Krysten2001 | 

@byte_order

Sauf qu’ici on parle de smartphone, pas d’habitation. Apple est chez elle, c’est son logiciel. On va aussi à carrefour qu’elle est en position dominante dans son magasin ? On va obliger Tesla et autres à tout ouvrir ? Personne ne vous oblige à prendre un iPhone. Quand on prend un iPhone c’est pour tout l’écosystème à côté.

On voit bien que les solutions propriétaires sont beaucoup mieux pour les consommateurs quand on voit Apple Pay et l’écosystème d’Apple, c’est toute l’expérience utilisateur qui fait qu’on achète du apple pour du apple.

avatar debione | 

@Krysten: C'est son logiciel qui fonctionne sur MON matériel... Et Apple n'a pas a intervenir ni en amont ni en aval pour savoir ce que je veux faire de MON matériel... Si Apple par exemple ferait en sorte que l'on ne puisse pas mettre ce que JE veux sur MON matériel alors ils empêchent la libre concurrence...
Si je veux un iPhone en hardware mais mettre webOS dessus, cela ne les regardent pas....

avatar Krysten2001 | 

@debione

Le matériel est à vous mais pas la license. Vous acceptez celui-ci et ce qui en découle. Vous le saviez avant de l’acheter. Vous achetez le matériel pour ce qu’il est. Et quoi, vous allez aussi vous plaindre que LG met son système dans ces télés?

avatar debione | 

@Krysten:
Non, je ne peux pas me plaindre qu'ils mettent leurs systèmes... Qu'ils empêchent par contre la mise d'autres système sur MON matériel, ça oui...
je paye une license d'utilisation iOS, pas une license sur l'utilisation de MON matériel... Qui a été acheté en bonne et due forme et sur lequel Apple n'a strictement aucun droit de regard.

avatar Krysten2001 | 

@debione

Vous pouvez faire ce que vous voulez en faisant un jailbreak mais c’est facile d’acheter du matériel qui ne vous plaira pas vraiment et après dire que ça ne vous convient pas 😉

avatar BordelInside | 

@Krysten2001
"Vous acceptez celui-ci et ce qui en découle"

Nan, mais attends, j'ai acheté un smartphone, j'ai pas signé avec mon sang un pacte sur mon âme, non plus.

J'ai pris un iPhone parce que je préfère iOS à Androïd, mais y avait pas la clause "maintenant que t'as acheté, tu fermes ta gueule et tu acceptes tout" - on a aussi le droit d'avoir un regard critique, de ne pas tout accepter en bloc et de contester la validité de certaines fermetures et impasses du système.

avatar Krysten2001 | 

@BordelInside

Je ne dis pas le contraire mais comme rien n’est parfait, dans la vie on doit bien faire des concessions non ?

avatar debione | 

@Krysten2001:

Comme accepter des stores alternatifs ou n'importe quel moyen de paiement? Votre prose est valable aussi à l'encontre de ce que vous défendez....

avatar Krysten2001 | 

@debione

Je n’ai pas dit que je voulais de stores alternatif,...

avatar byte_order | 

@krysten2001
> Je ne dis pas le contraire mais comme rien n’est parfait, dans la vie on doit
> bien faire des concessions non ?

Tout à fait.
Et Apple devra p'tet elle aussi faire des concessions face aux demandes du régulateur de certains marchés économiques.
Aucune raison que tout le monde se couche devant Apple. Aucune.
Ou toute autre multinationale, d'ailleurs.

Et vous, en tant que consommateur fan d'Apple, vous serez peut être contraint de faire la concession de... *pouvoir* avoir le choix. Sacré concession que de devoir renoncer à ne pas avoir le choix, c'est vrai, une véritable entorse au droit de la mise sous tutelle automatique.

avatar byte_order | 

@Krysten2201
> Sauf qu’ici on parle de smartphone, pas d’habitation. Apple est chez elle, c’est son
> logiciel.

Qui tourne sur *votre* matos.
C'est pas parce que ce sont les plans du constructeur que le constructeur de votre maison à le droit de vous forcer à ne fréquenter que *sa* banque pour autant, ni d'installer un DAB chez vous en vous imposant de n'utiliser que celui là, en vous interdisant d'autoriser une banque d'installer son propre DAB chez vous.

> On va aussi à carrefour qu’elle est en position dominante dans son magasin ?

Carrefour est *propriétaire* du magasin dans lequel elle fait du commerce. Ou du moins elle le loue. Pareil pour votre banque.
ApplePay ne vous paye rien pour faire du commerce bancaire, alors qu'elle le fait en utilisant *votre* appareil à vous, pas à elle.
Et dans le même temps elle vous interdit d'autoriser d'autre que elle de pouvoir faire la même chose avec *votre* appareil.

C'est comme si Carrefour vous interdisait d'amener *votre* vehicule avec lequel vous faites vos courses chez eux dans un autre supermarché concurrent.

> On va obliger Tesla et autres à tout ouvrir ?
> Personne ne vous oblige à prendre un iPhone.
> Quand on prend un iPhone c’est pour tout l’écosystème à côté.

On ne prend pas un iphone pour n'avoir *que* de services d'Apple disponibles dessus à l'exclusion de tout service concurrent, non.

Y'a AppleTV+, donc on doit rester dans l'ecosystème et pas espérer Disney+ ni Netflix ni Prime Video ? Apple Music donc point de Spotify, Deezer dispo ?

Alors pourquoi ApplePay donc point de Paylib ou autre ?!

Par ailleurs, quand on vend sur un marché, c'est toutes les règles de ce marché qui s'applique, pas uniquement celles qui arrangent Apple.

On voit bien que les solutions propriétaires sont beaucoup mieux pour les consommateurs quand on voit Apple Pay et l’écosystème d’Apple, c’est toute l’expérience utilisateur qui fait qu’on achète du apple pour du apple.

avatar Jeckill13 | 

Si Apple doit laisser l’accès à sa puce NFC, les banques peuvent aussi donner l’accès à la puce sans contact de le carte de paiement ? Comme ça je pourrais y ajouter les titres de transport dessus ? Vu qu’ils prennent aussi une commission sur les paiements par cb …

avatar r e m y | 

Il faudrait avoir un encodeur pour enregistrer des infos dans la puce de la carte bancaire. Pas aussi simple qu'avec un smartphone...

avatar Jeckill13 | 

@r e m y

Ça n’est pas un soucis pour ceux qui vendent des titres de transports avec une puce NFC. Ils ont le matériel qu’il faut pour ça. Donc la possibilité technique d’ouvrir l’accès à la puce NFC d’une carte de paiement sans contact n’est insurmontable et le matériel existe déjà.

avatar r e m y | 

@Jeckill13

Ah oui mais en passant par le gestionnaire du réseau de transport, c'est déjà possible! Quand je vais à Londres c'est ma carte bancaire qui me sert de titre de transport.

avatar Silverscreen | 

La prime à la solution qui marche bien en premier, ça s’appelle.
Apple n’a pas mis le couteau sous la gorge des banques quand elles ont fait le choix complètement con de limiter le paiement sans contact à 20 € sur des cartes trop mal sécurisées (un code à 4 chiffres, sérieux ?) et qu’elles ont tenté une entente bien foireuse autour de Paylib, sensée concurrencée ApplePay mais sans jamais décoller : et c’est pas la part de marché d’ApplePay qui en a précipité l’échec...

ApplePay est une rente assurée, oui. Une rente sur laquelle lorgnent les banques et qui s’ajouterait à toutes celles sur lesquelles elles ont construit leur business model...
Comme si les frais bancaires et autres agios avaient un quelconque rapport avec le coût d’exploitation des services proposés ...

avatar byte_order | 

@Silverscreen
> La prime à la solution qui marche bien en premier, ça s’appelle.

Quand vous bloquez les autres solutions, c'est facile d'être la première. Et, donc, également la dernière, vu que c'est la seule.

Si c'était vraiment la meilleure, il suffit d'ouvrir à la concurrence, si c'est vraiment la meilleure, elle le restera, sans pour autant être une entrave à la concurrence.

> Apple n’a pas mis le couteau sous la gorge des banques

En refusant d'ouvrir aux banques (et autres, style RATP) l'accès à la puce NFC de smartphones qui n'appartiennent pourtant plus à Apple, bien sur que si, on est bien face à un couteau sous la gorge : tu veux utiliser la puce NFC des propriétaires d'iPhones, tu utilises Apple Pay et tu me file une commission.
C'est ça ou rien.
Oh, pardon, non, c'est ça ou vous dites à vos clients qu'ils doivent racheter d'autres smartphones d'autres marques.

Si vous appelez pas ça mettre le couteau sous la gorge, je ne sais pas ce qu'il vous faut.

> et c’est pas la part de marché d’ApplePay qui en a précipité l’échec...

Pourtant, c'est l'explication donnée par les banques qui abandonnent PayLib : solution non compatible avec les iphones. Hors la part de marché des iPhones est de facto également la part de marché d'Apple Pay. Et comme c'est également celle des clients les plus aisés, rapport au prix des iphones...

> Comme si les frais bancaires et autres agios avaient un quelconque rapport
> avec le coût d’exploitation des services proposés ...

Comme si la commission d'Apple Pay avait un quelconque rapport avec le coût d'exploitation, alors que Apple n'assure pas les risques vu que ce sont les banques qui doivent le faire à sa place.

avatar Krysten2001 | 

@byte_order

On a bien que sous android, on n’a pas une expérience aussi bien faite et agréable. On a des solutions de partout, incompréhensible pour le consommateur et le payement mobile qui n’a pas décoller d’un poil. Apple n’a pas obliger les banques à mettre Apple Pay dans leur service.

C’est l’explication donnée par les banques pour Paylib ? Pourtant iOS est un marché minoritaire donc ils auraient dû réussir avec Android non ? C’est vraiment dommage et étrange🙄

avatar byte_order | 

@Krysten2001
> On a bien que sous android, on n’a pas une expérience aussi bien faite et agréable.
> On a des solutions de partout, incompréhensible pour le consommateur

Vous avez testé réellement vous même ?

Comme je l'ai déjà dit, mon expérience avec PayLib + lecteur d'empreinte sous l'écran me va très bien, et on en a déjà parler, ça pop automatiquement sur détection d'un terminal de paiement sans contact en affichant le montant, j'ai juste a poser mon doigt.
Quelle différence avec l'expérience ApplePay sur un iPhone doté de TouchID !?

> et le payement mobile qui n’a pas décoller d’un poil.

Ce qui a voir nettement plus avec le parc installé de smartphone android disposant d'une puce NFC et du pouvoir d'achat moyen des propriétaires de smartphones android et du refus de banque d'ouvrir l'accès à des données sensibles à Google qu'a la qualité des solutions de paiements proprement dit.

> Apple n’a pas obliger les banques à mettre Apple Pay dans leur service.

Bien sur que si. En refusant aux propriétaires d'iphones de pouvoir utiliser la puce NFC incluse de manière libre, Apple impose de facto de devoir passer par Apple Pay pour pouvoir payer sans contact. Et de facto cela oblige les banques à accepter Apple Pay sous peine de voir fuir ses clients, qui sont plus captifs de leur marque de smartphone que de banque - justement parce que la captivité de la clientèle par une banque est interdit par les règles du marché unique de l'UE, tout comme pour les opérateurs mobiles et tout plein d'autres acteurs.

> Pourtant iOS est un marché minoritaire

~30% en France. Minoritaire n'est pas un synonyme d'anecdotique. On peut être minoritaire avec 49,9%, hein.

> ils auraient dû réussir avec Android non

Dont le parc installé ne dispose pas à 100% d'une puce NFC. Ca joue aussi.
Et sans oublier que ces 30% ont un pouvoir d'achat notoirement supérieur, et donc les banques sont plus enclin à céder à leurs demandes.

avatar bbibas | 

@byte_order

Dans vos arguments vous dites tous et son contraire relisez-vous...

avatar byte_order | 

@bbibas

Merci d'éclairer un peu ma soit-disante contradiction.

avatar YetOneOtherGit | 

Je me souviens encore de l’accueil fait ici à cette initiative à l’époque: ça ne marchera jamais 🤑

Pages

CONNEXION UTILISATEUR