Les petits pas de Salto : 200 000 abonnés pour le service de SVOD français

Mickaël Bazoge |

En plus des chaînes de la TNT, le service de streaming Salto a le mérite de proposer une programmation alternative aux géants majoritairement américains du secteur. Mais la plateforme de SVOD de TF1, M6 et France Télévisions, lancée le 20 octobre dernier, a encore du chemin à faire pour s'imposer définitivement dans le paysage. Selon Les Echos, Salto compterait, trois mois après son démarrage, quelque chose comme 200 000 abonnés. En novembre, le service revendiquait officiellement 100 000 clients ; le nombre d'abonnés aurait donc doublé en un mois, ce qui n'est pas si mal.

Mais ces chiffres prennent en compte les abonnés payants et ceux qui profitent du mois d'essai (il faut aussi savoir que les 14 000 salariés des trois groupes à l'origine de la plateforme peuvent bénéficier de six mois gratuits). Début décembre, Salto n'aurait compté que 60 000 abonnés payants qui versent une obole de 6,99 € par mois. Une source assure que le service serait « au-dessus de ses objectifs »… des objectifs que l'entreprise n'a pas voulu préciser. Il est donc difficile d'évaluer la réussite de Salto.

En novembre, Salto avait indiqué que les contenus les plus consommés étaient pour moitié des productions françaises, ce qui est en phase avec le catalogue de la plateforme. Son succès passera par un accord avec les fournisseurs internet pour une intégration dans leurs box. Pour le moment, c'est le calme plat mais des discussions sont en cours.

Tags
avatar minounet | 

Il en faut pour tout les goûts

avatar omorgensztern | 

Salto est-il accessible depuis l’étranger ?

avatar karl59 | 

@omorgensztern

Normalement oui du moins en Europe.

avatar gwen | 

@karl59

L’Europe n’est pas l’étranger justement

avatar doudee | 

@gwen

?

avatar armandgz123 | 

@gwen

Bah si

avatar gwen | 

@armandgz123

Bah non.

avatar hirtrey | 

@gwen

L'union européenne est une union et non un état, donc tous les pays européen sont bien des pays étranger pour la France.

avatar omorgensztern | 

@karl59

ça peut être intéressant. 3 confinements et j’ai fait le tour de Netflix...

avatar cypr-42 | 

Avis aux utilisateurs, je suis preneur de vos retours, à la fois sur la forme (l’app, notamment celle pour Apple TV) et sur le fond (le contenu) !

avatar JustGeek | 

@cypr-42

Alors sur la forme, l'app Apple TV est pas formidable pour l'instant. Elle respecte pas vraiment les canons d'iOS. Pas le player de base par exemple, donc se déplacer de dix en dix secondes avec la télécommande, ça ne marche pas. Pas d'audio en Airplay non plus, si c'est quelque chose que vous utilisez. Mais ça ne peut que s'améliorer.

avatar Totoche31 | 

@JustGeek

Il y a bien la VO, accessible comme partout, avec un swip down pendant la lecture

avatar JustGeek | 

@Totoche31

Au temps pour moi. Ça devait juste être sur un programme et j’ai généralisé un peu vite alors. J’édite mon premier com du coup pour éviter les incompréhensions

avatar BananaYatta | 

@JustGeek

Et pas d’intégration à l’app Apple TV

avatar cypr-42 | 

@JustGeek

D’accord merci, à voir si celle-ci s’améliore au fil des mises à jour...

avatar Civodul56 | 

@cypr-42

Je n’ai pas d’Apple TV et malheureusement pour le moment les développeurs de SALTO ne ce sont pas intéressés à TV OS pour une app dédiée.
Toutefois je peux en profiter via ChromCast. Le service vaut largement son prix. L’appli doit encore s’améliorer mais déjà en qq mois ils ont fait de bonnes evol.
Coté contenu on a profité pour regarder qq exclusivités (Il étaient 10 ) et revoir ou compléter des séries de notre Asolzscence (J’ai binge watcher Malcolm 😅)
Aussi de bonnes séries récentes (Handmaid ...).

Perso j’aime assez. Une alternative intéressante à NETFLIX qui se contente parfois trop de réinventer des films dont on leur refuse les droits

avatar BleuRooster | 

@cypr-42

Pour le direct, c’est vraiment pas ergonomique pour changer de chaîne!(C’est pas comme canal ou Molotov).

Tu ne peut pas passé les pubs pause/reprise du direct

Le contenu svod c’est vraiment nul(pour moi)

avatar mizempli | 

Vraiment étonné du grand nombre d’utilisateur.

avatar celebration | 

Surpris de la qualité du catalogue.

avatar fredsoo | 

Kodi et Catch up tv font le job... je paye comme la majorité des ménages la redevance audiovisuelle. Je vais pas payer 6€/mois pour regarder la tv....
l’avantage avec Kodi je peux voir mes chaînes locales.

avatar fabm | 

@fredsoo

Il faut arrêter avec cette histoire de redevance. Elle ne finance pas que france•tv, elle paye aussi l’INA, Radio France, France 24, Arte, et permet aux lives de france•tv de ne pas être noyées par la pub. En gros, c’est grâce à la redevance qu’on peut encore ne pas être complètement abruti par l’audiovisuel français.

Salto c’est aussi TF1 et M6 (qui ne bénéficient pas de la redevance). Et aussi des programmes pour lesquels france•tv n’avait pas forcément les droits de diffusion en SVOD. Donc soit on paye la redevance plus cher, soit on paye son abonnement à salto...

avatar AKZ | 

Arte c’est le pied !
Avec leur application sur l’Apple TV ou via le web, en plus des émissions de qualité ils dégottent de super séries anglaises et même australiennes.
Ca fait une mini plateforme gratuite avec des saisons complètes qui permet de passer de très bons week-end confinés.

avatar rua negundo | 

@fabm

Tous les faits que tu cites sont justes.
Cependant, je ne partage pas la conclusion. Salto crée un mélange des genres, en noyant la participation de France TV dans un ensemble privé et payant. Il y a indéniablement des euros de la redevance qui sont utilisés pour financer Salto, même à supposer qu’il ne s’agisse que d’une faible part. Est-il justifié d’imposer à des foyers modestes et non intéressés par Salto de devoir financer ce service payant ? Je ne crois pas.
Je préfère le modèle de BBC, qui prévoit une muraille de Chine entre les activités financées par la redevance et les activités commerciales de la BBC (activités à l’international en particulier) qui doivent se financer sur le marché, sans utilisation des fonds de la redevance

avatar Floyd78 | 

@rua negundo

Faux, il n’y a pa un sous de la redevance pour l’investissement dans SALTO, uniquement des fonds récoltés par la publicité en journée, des ventes de produits dérivés, etc.
france•tv a été très clair sur ce point.
Ils se seraient vraiment fait taper sur les doigts sinon.
La seule chose qu’on peut voir c’est effectivement des programmes déjà existants qui eux ont été créés à l’époque avec des fonds de la redevance.
Attention à ne pas faire de raccourcis.

avatar rua negundo | 

@Floyd78

Je ne me contente pas des communiqués de presse pour m’informer.

France TV assure que pas un seul euro de la redevance ne financera pas Salto.

Il est permis de s’interroger sur cette affirmation péremptoire qui balaie d’un revers de main une question comptable complexe.

Je cite cet article de Numerama :

« ´Salto va prendre 0 euro de redevancé’ a lancé Delphine Ernotte. (...)
Sur le fond toutefois, cette affirmation soulève des questions. Car s’il est bien clair que Salto n’est pas une émanation unique de France Télévisions, la future plateforme de SVOD française sera tout de même financée à un tiers par le groupe audiovisuel, et donc par de l’argent public. Delphine Ernotte a d’ailleurs précisé que les investissements se situent à hauteur « d’à peu près 120 millions d’euros, divisés par trois », soit environ 40 millions d’euros pour TF1, M6 et France Télévisions chacun, étalés sur trois ans.

La redevance télé, dorénavant appelée « avances à l’audiovisuel public », sera redistribuée cette année 2020 à hauteur de 65 % vers France Télévisions (2,85 milliards d’euros), comme l’a relevé Capital. Reste à savoir si cette somme sera séparée des investissements dans Salto. Contacté, France Télévisions explique qu’il s’agit plutôt d’une expression générale de la part de la présidente Delphine Ernotte, qui implique une rentabilité, à terme, de Salto. »

https://www.numerama.com/business/598030-svod-a-la-francaise-salto-va-pr...

Derrière une affirmation hâtive et simpliste de la présidente de France TV se cache une plus grande complexité

avatar Floyd78 | 

@rua negundo

france•tv a d’autres sources de revenus que l’avance d’audiovisuelle.
On peut aussi comprendre rapidement que ces revenus,qui ne sont donc pas de l’argent public, servent au financement de SALTO.

avatar rua negundo | 

@Floyd78

Parmi ces autres revenus il y a notamment la pub. Donc si une partie des recettes publicitaires sont utilisées pour financer Salto, cette somme n’est plus disponible pour les autres activités de France TV, en particulier les programmes en clair. Ce manque à gagner dans le financement des programmes en clair doit être compensé par une diminution du coût de grille, une augmentation de la redevance, de nouvelles recettes ou un mélange de tout cela.

Le financement de Salto par France TV entraîne donc une conséquence financière négative pour les programmes en clair, seul contenu accessible aux contribuables de la redevance non abonnés à Salto

avatar Floyd78 | 

@rua negundo

C’est déjà le cas depuis la perte de la publicité après 20h sous le gouvernement Sarkozy. Diminution des dotations de l’état également. Tout cela a impliqué une restructuration, une baisse des coûts de fabrication avec arrêt de certaines émissions et rallongement de certaines pour parfois le même budget (faire plus avec les mêmes coûts).
Je comprends votre inquiétude mais toutes ces économies étaient déjà en place avant SALTO. Et il me semble que le but de l’investissement de départ servira également à avoir une source de revenus supplémentaires.
Certains programmes sont diffusés en avance sur la plateforme mais aussi diffusés en clair sur les chaînes du groupe france•tv.

avatar rua negundo | 

@Floyd78

Si la grille de France TV a déjà subi des mesures d’économies avant le lancement de Salto, le fait d’affecter une partie des recettes de France TV à Salto ne vient qu’aggraver ces mesures, sans contrepartie pour les non abonnés à Salto.

Je réagirais de la même façon si Radio France lançait par exemple une plateforme payante de podcasts avec des contenus exclusifs.

Ce mélange des genres est troublant et peut entraîner une diminution du consentement à la redevance par les citoyens (cf. référendum en Suisse il y a quelques années qui finalement n’a pas aboutit) et au final un affaiblissement du service public. Que France TV travaille avec le privé pour un service en clair de type Molotov, pourquoi pas, mais un service payant c’est autre chose, très excluant pour les non abonnés

avatar Ventu31 | 

@rua negundo

Je partage complètement votre avis. Quelles que soient les « garanties » données par la direction sur la non utilisation des fonds publics, FranceTV n’a qu’un chiffre d’Affaires et une capacité d’investissement et d’endettement qui en dépendent et qui notamment bénéficient de garanties publiques (l’état payera si france•tv est en défaut).
A titre personnel je refuse de payer la redevance, le replay des chaînes privées et publiques via mon opérateur telecom et en plus Salto.

avatar r e m y | 

@Floyd78

Et en sens inverse, une fois que Salto gagnera de l'argent, n'y aura-t-il pas une partie de ces bénéfices qui serviront à financer au sein de FranceTV, des activités qui devraient l'être uniquement à partir de la redevance télé?

Autre question, pour ceux qui aiment couper les cheveux en 4... parmi les abonnés à Salto, combien ne déclarent aucune télévision (utilisant d'autres types d'écrans...) et donc ne payent pas de redevance télé?

avatar Floyd78 | 

@r e m y

Je n’en sais rien je ne suis pas dans les petits papiers du groupe qui a constitué SALTO et de leurs projets. Je m’exprimais simplement sur un point de vue personnel.
Mais si revenus il y a cela ne changera pas le nombre de publicités sur les autres groupes audiovisuels qui constituent SALTO.

avatar Myk68 | 

@fabm

Oui hé bien on devrais avoir le choix. Perso si mon fournisseur d’acces me proposait de sauter tout les acces aux chaînes france tv je serais entièrement d’accord. Aucun intérêt pour moi. Maintenant certains aiment c’est leurs choix mais certainement pas le miens. Je ne regarde jamais aucunes chaînes france tv ni radio....

avatar stef41 | 

Au moins elle porte bien son nom

avatar LaJague | 

Y’a du gratuit le 1er mois pour avoir autant d’abonnés ?

avatar AlexG | 

@LaJague

C'est marqué dans l'article.

avatar Tatooland | 

Franchement bonne chance à Salto.
Je trouve ça impressionnant que des gens aient eu les couilles de proposer une alternative à Netflix, si ils jouent correctement, il y a vraiment moyen de faire émerger un truc.
Juste un peu triste que ce soit à l’échelle “française”. Je pense qu’un équivalent européen avec les séries sous titrée dans toute les langues européennes aurait vraiment été bien.

avatar Ventu31 | 

@Tatooland

Un Netflix européen regroupant, par exemple, les groupes publics de tv de chaque pays, aurait vraiment de la gueule et peut être une chance de contrer l’impérialisme culturel américain au niveau mondial.

avatar Uriah Heep | 

Salto j’en est fait le tour en 15 jours et j’ai abandonné. C’est le désert des Tartares 😢
Mais pour y accéder c’est mille fois plus facile qu’ Apple TV+ car avec une TV Sony OKED de 2019 on peut télécharger l’app depuis Google Play. Mais j’attends tjrs que Sony me propose l’App Apple TV. Et hors de question d’acheter un boîtier Apple TV pour accéder à un deuxième désert des Tartares.
De toute façon Apple TV+ végètera encore longtemps à ce rythme et les gens se lasseront si le modèle n’évolue pas et ce n’est pas pour demain. Et je crains le pire pour l’automobile.
Tim Cook a certainement fait avancer Apple mais il n’a pas l’étoffe des héros qui lui aurait permis de transformer encore Apple en achetant Netflix ou Tesla. C’est un bon soldat pour les actionnaires mais il n’a pas de génie. Finalement c’est mieux ainsi.

avatar omorgensztern | 

j’ai essaye de m’abonner depuis l’Autriche et ce n’est pas possible. Dommage. Un service seulement dispo en France, je vois mal comment ils vont pérenniser ce truc

avatar Adodane | 

@omorgensztern

Peut être parce que c’est un service français ?

avatar YetOneOtherGit | 

Où comment faire en moins bien ce que fait Molotov 🤯

avatar r e m y | 

@YetOneOtherGit

Vous n'avez pas dû regarder beaucoup ce que propose Salto. Ce n'est pas uniquement du replay! Il y a beaucoup de séries inédites qui n'ont jamais été diffusées en France (et ne le seront sans doute jamais en dehors de Salto) et ne sont donc pas accessibles via Molotov.
J'y ai découvert des séries vraiment sympa. Par contre, je me demande s'ils arriveront à se renouveler et si je n'aurai pas fait le tour au bout des 3 mois d'essai qu'ils m'ont proposé (comme j'avais fait le tour d'AppleTV+ dès le 1er mois d'essai... )

avatar YetOneOtherGit | 

@r e m y

"Vous n'avez pas dû regarder beaucoup ce que propose Salto. "

Désolé mon propos était mal formulé. Je regrette l’émergence de ce nouveau service plutôt qu’un accord avec Molotov qui offrait une base des plus intéressantes et auquel on aurait pu adjoindre un pan SVOD qui lui manquait.

avatar r e m y | 

@YetOneOtherGit

Je comprends mieux comme ça...
des négociations avec Molotov ont eu lieu mais n'ont pas abouties si je me rappelle bien.

avatar YetOneOtherGit | 

@r e m y

C’est cela 😉

avatar BleuRooster | 

@YetOneOtherGit

Oui sauf la qualité d’image du direct, la stabilité de l’application, les replay 😅

avatar YetOneOtherGit | 

@BleuRooster

"Oui sauf la qualité d’image du direct, la stabilité de l’application, les replay 😅"

Tu as des soucis de qualité avec Molotov ?

Comme toujours ne pas se faire une religion d’une expérience personnelle, cela vaut pour toi comme évidemment pour moi.

Après il ne me semble pas avoir vu que Molotov avait un mauvais NPS

avatar fredsoo | 

@YetOneOtherGit

C’est clair qu’en terme d’interface et d’utilisation Molotov, j’y suis abonné payant depuis le début, est vraiment trois tons au dessus. Au lieu de mettre des bâtons dans les roues à Molotov ils auraient du s’allier avec ou l’acheter.

avatar mateodu13 | 

Cela doit être plus que pour Apple TV+

Pages

CONNEXION UTILISATEUR