Abonnements Apple Podcasts : un modèle très proche des abonnements App Store, commission de 30% y compris

Mickaël Bazoge |

Entre deux nouveautés matérielles, Tim Cook a hier pris le temps d'annoncer une petite révolution pour la plateforme de podcasts d'Apple : les Abonnements Apple Podcasts1. le constructeur a joué un rôle central dans la démocratisation de ce média… avant de lâcher l'affaire petit à petit, au grand bénéfice de Spotify notamment.

La rumeur avait beaucoup annoncé un nouveau service sur abonnement qui, à l'instar d'Apple TV+ ou d'Apple Arcade, donnerait accès à un catalogue de podcasts premium. La Pomme a finalement choisi une tout autre route et, s'il est toujours question d'abonnement, le principe est complètement différent. Apple propose aux créateurs de développer leur propre offre de podcasts payants qui sera accessible à partir du mois de mai dans 170 pays, dont la France, la Belgique, la Suisse et le Canada.

En substance, les Abonnements Apple Podcasts prennent le même chemin que les abonnements de l'App Store : le constructeur prélève une commission de 30% sur le prix de l'abonnement durant la première année, puis lorsqu'un auditeur entre dans sa deuxième année d'abonnement, la commission est réduite de moitié (15% donc).

Les créateurs devront également s'acquitter d'une dîme annuelle pour leur participation au programme Apple Podcasters (19,99 €). Là aussi on est très proche du modèle de l'App Store avec le programme Developer facturé 99 € par an. Ces frais et la commission couvrent le système de facturation ainsi que le processus d'examen du contenu — vous pensez bien qu'Apple ne va pas laisser passer n'importe quoi sur sa plateforme, bien que les détails manquent pour le moment.

Les créateurs ont une certaine souplesse pour leur offre sur abonnement, dont ils pourront déterminer librement le montant. Ils peuvent se contenter de mettre en place une barrière payante pour accéder à l'ensemble de leurs podcasts, ou choisir une solution freemium qui mixe les contenus gratuits et les contenus payants. Les abonnés peuvent également profiter des épisodes en avance, des archives, et/ou d'épisodes bonus.

Les podcasts peuvent se décliner en version gratuite financée par la publicité (auquel cas les créateurs conservent 100% des gains publicitaires) et en version sans pub pour les abonnés. Les créateurs peuvent également choisir de basculer des podcasts payants en gratuits.

Apple met l'accent sur le concept de chaînes (channels) que les créateurs peuvent multiplier pour regrouper des podcasts consacrés à un même sujet. Une chaîne peut être gratuite ou soumise à un abonnement. Chaque chaîne aura son propre titre, sa propre description, ses métadonnées et ses visuels.

Le portail Apple Podcast for Creators contient par ailleurs toutes sortes d'outils pour faire la promotion des podcasts et obtenir des analyses d'écoute. Apple oblige, la qualité de ces données sera limitée : on n'aura pas accès aux adresses e-mail des auditeurs, par exemple.

Les podcasts destinés aux abonnés devront être téléversés sur les serveurs d'Apple (au format WAV ou FLAC) qui gèrera l'hébergement et la distribution. Les épisodes seront également protégés par un DRM. Pour les podcasts sans pub, la procédure est identique à un podcast « normal », il faut fournir son propre fichier RSS.

Malgré une commission que beaucoup jugeront élevée, cette offre de podcasts sur abonnement devrait sans trop de peine attirer pas mal de créateurs, la plateforme de podcasts d'Apple étant très répandue et populaire malgré les coups de boutoir de Spotify. Le studio français Louie Media sera un des premiers à se lancer : « Louie Media, l’un des studios leaders en France, est très fier de collaborer avec Apple pour renforcer l’économie du podcast et de lancer une offre payante novatrice », explique Charlotte Pudlowski, co-fondatrice et présidente.


  1. Décidément, le constructeur aime ce genre de noms très démonstratifs qui ne va pas nous faciliter la tâche, imaginez : « J’écoute des podcasts sur abonnement dans l’application Podcasts grâce aux Abonnements Apple Podcasts » 🤔. ↩︎


avatar Adodane | 

Ben voyons ...

avatar Bruno de Malaisie | 

Dommage...
Je vais voir ce que deviennent mes podcasts préférés mais s’ils sont payants, et bien je reviendrai à ma musique pour les trajets....

avatar valcapri | 

Apple n’aurait pas pu l’inclure dans Apple One?

Ou au moins permettre d’emprunter 10 payant normalement ?

Je ne vois pas trop pourquoi payer des abonnements pour des Podcasts, je suis d’accord pour soutenir les créateurs, mais là, cela devient hors de prix. J’envoie bien demandé 9,99 € pour un podcast hebdomadaire et si on en prends 10, on sera à 99 €/mois.

avatar raoolito | 

@valcapri

en fait j’ai mal lu ou on ne connait pas le prix, ca va dependre des createurs et des maisons d’edition d epodcast

avatar Mickaël Bazoge | 
Il n'y a pas de catalogue de podcasts premium, c'est pour ça que pas d'Apple One. C'est « à la pièce ».
avatar BananaYatta | 

@MickaelBazoge

Pour que ça soit dans Apple One, il faudrait qu’Apple lance Podcast+ avec ses propres productions (comme pour Apple TV+). Je les vois tout de même bien se lancer là dedans dans quelques années après avoir permis à d’autre de se lancer là dedans via leur programme. C’est un test en conditions réels pour eux, et ils sauront en profiter pour affûter leurs armes...

avatar Mickaël Bazoge | 

@BananaYatta

Ah oui je les vois tout à fait se lancer dans la constitution d’un catalogue de podcasts exclusifs.

avatar raoolito | 

*

avatar Sgt. Pepper | 

Pas Merci Spotify pour avoir mis le vers dans le fruit 😤

avatar macosZ | 

@Sgt. Pepper

Rien n’obligeait Apple à s’engouffrer dans la brèche

avatar Sgt. Pepper | 

@macosZ

Suffit de lire les articles sur popularité du service Spotify....

Les créateurs n’auraient pas donné leur podcast gratuitement au service Apple quand c’est payant sur Spotify...
Apple était obligé d’offrir le même cadre pour ne pas voir des podcasters quitter le service Apple.☠️

avatar macosZ | 

@Sgt. Pepper

Apple a tous les moyens qu’il faut pour flinguer spotify pour peu qu’ils s’y mettent vraiment plutôt que de faire les feignasses avec un Apple Music et podcast tout moisis, pas ergonomique et pas du tout user friendly

avatar Tykkho | 

@macosZ

Assez d’accord avec ça. Il y a vraiment du boulot à faire ...

avatar macosZ | 

Quelle usine à gaz…. Free, freemium, paid

Pourquoi ne pas l’inclure dans Apple one ?

avatar Baptiste_nv18 | 

@macosZ

Parceque ça n’a rien à voir ?

avatar TrollMan06 | 

@Baptiste_nv18

Et pourquoi cela ne le serait pas ?

avatar Baptiste_nv18 | 

@TrollMan06

😭😭 vous n’avez pas du comprendre mon commentaire

avatar TrollMan06 | 

@Baptiste_nv18

C’est plutôt toi qui n’a pas compris le mien 😂

avatar Baptiste_nv18 | 

@TrollMan06

Autant pour moi je n’avais pas fait attention à votre pseudo 😘 (merci à Macg de permettre de masquer les commentaires, un de plus haha)

avatar gilsplash | 

Apple ne manque pas l’occasion de rendre payant ce qui était gratuit depuis toujours. Le dernier truc gratuit et sans pub qu’il restait en contenu multimédia de divertissement!
Sous couvert de rémunérer le travail des créateurs ! Mon c*** Avec Patreon et autres types de plateforme de contenu payant les créateurs qui souhaitaient monétiser le faisaient déjà! Maintenant tout le monde va s’engouffrer dans la brèche et rendre son contenu payant en trois clics. 🤮

avatar hervemac | 

@gilsplash

La question est, si le taux d’audience va rester fixe ou baisser.

avatar AppleDomoAdepte | 

Dans le principe, ça permet aussi aux éditeurs de contenu d’avoir une rémunération de leur travail.

Le gratuit n’existe pas pour un travail de qualité.

On peut toutefois espérer que le contenu déjà financer par ailleurs restera gratuit.

avatar wataru | 

c’est une superbe initiative pour les créateurs de contenus ! Bravo à Apple !

avatar Furious Angel | 

Tres bonne initiative pour financer les créateurs, ça sera beaucoup plus simple que passer par Patreon ou Tipeee, et beaucoup plus efficace du coup

avatar Lu Canneberges | 

Très bien, mais il reste une grosse interrogation il me semble : est-il possible de lister des personnes pouvait accéder aux podcasts payants si elles soutiennent déjà via Patreon par exemple ? Si le système est souple ça peut être une super opportunité pour les créateurs, mais si il n’y a pas moyen de faire de distinction, ça risque de faire payer deux fois... à voir ce que ça donne !
(Ne serait que pour les podcast d’Apple liés à Apple TV+ : possible dès les rendre accessibles seulement avec abonnement Music ou TV+, et du coup le rendre possible pour les indépendant qui ont déjà Tipee/Patreon ?)

Sinon on dirait que ce n’est qu’une étape et que dans 6 ou 12 mois on aura un « Podcast+ » avec des originaux premium et là si la qualité au rendez-vous ça pourrait être génial !

avatar Lu Canneberges | 

Et @MacG, par rapport au podcast du Club iGen, vous pensez faire quoi ?

avatar Mickaël Bazoge | 

@Lu Canneberges

Je vais pas cacher que personnellement je trouve ça assez intéressant. Après il faut qu’on en parle entre nous. Ce qui est sur c’est qu’on va d’abord et avant tout privilégier les abonnés du Club iGen, mais ça ouvre des possibilités…

avatar bigsteck | 

Sa va devenir un gros bordel. Si on aime certains podcast payant d’apple, de spotify, et autre, il faudra s’abboner a tout. Sans oublier de se désabonner quand sa ne nous plaira plus. Chacun a ces podcast exclusif, tout le monde n’en sortira pas vainqueur.

avatar abalem | 

C’est nouveau, disruptif, je suis curieux de savoir où ça va aller, mais ça peut être bien pour les créateurs en effet.

avatar marenostrum | 

contrôler le marché, de façon que tout passe par eux. devenir incontournable pour les états, comme le sont les banques aujourd'hui. et rentier, c'est le but ultime de tout riche.

avatar StephanMart | 

Donc les podcasts comme on les connaît actuellement ?

C'est terminé ?

avatar passingphantom | 

Je comprends tout à fait l'intérêt pour les créateurs et pour Apple de proposer une telle offre. Par contre, je croyais avoir compris que Podcast+ était compris dans l'abonnement Apple One. En tous les cas, si ça ne l'est pas, hors de question que je paie pour un abonnement supplémentaire. L'offre en podcasts gratuits est déjà si riche qu'on n'a pas le temps de tout écouter. Si les podcasts payants ne semblent guère susciter d'intérêt chez nous, les podcasts ont une telle ampleur outre-atlantique, qu'Apple sait parfaitement qu'elle rencontrera un succès certain. Et quand on voit combien les podcasts US sont farcis de pubs, il y a bien des gens qui sont prêts à payer pour plus de tranquilité.

avatar Lu Canneberges | 

Et une app Android ?

avatar YetOneOtherGit | 

Certains semblent découvrir que le podcast est un marché tendance avec de nombreux investissement sur des startups, des rachats d’entreprises et une forte croissance.

avatar abalem | 

@YetOneOtherGit

Et ?

avatar YetOneOtherGit | 

@abalem

“Et ?”

Et c’est surprenant de réagir à un sujet en ayant si peu conscience des réalités 😎

CONNEXION UTILISATEUR