Podcasts : Spotify va lancer ses propres abonnements payants, mais sans commission

Mickaël Bazoge |

Il ne fallait pas cligner des yeux durant l'événement « Spring Loaded », au risque de louper complètement l'annonce des Abonnements Apple Podcast : Tim Cook y a consacré à peine plus d'une minute ! Et pourtant, c'est un changement qui s'annonce fondamental dans l'économie de ce secteur qui a bénéficié d'une paix royale pendant des années.

Apple pouvait difficilement se contenter de continuer à regarder passer les trains. En attendant que Facebook lance sa propre plateforme, Spotify a pris l'ascendant avec des investissements massifs, une stratégie onéreuse mais qui peut rapporter gros : les podcasts distribués par le service de streaming vont lui permettre de dépasser le répertoire d'Apple en nombre d'auditeurs cette année.

L'annonce du système d'abonnement d'Apple n'est pas tombée dans l'oreille d'un sourd. Le Wall Street Journal rapporte que Spotify prépare également (évidemment) sa propre offre d'abonnement payant à des podcasts qui pourrait être officialisée dès la semaine prochaine. Grosse différence avec Abonnements Apple Podcast : Spotify ne prélèverait aucune commission, contrairement à la Pomme qui siphonnera 30% sur chaque abonnement (15% la deuxième année).

Les utilisateurs de l'application iOS de Spotify qui voudront s'abonner à un podcast payant seront redirigés vers un site web pour effectuer la transaction, ce qui semble totalement contraire aux sacro-saintes règles de l'App Store. On verra si ce sera l'occasion d'une nouvelle passe d'armes entre Spotify et Apple.

Quoi qu'il en soit, cette absence de commission pourrait séduire bien des créateurs, qui pourraient être tentés de distribuer leurs podcasts sur plusieurs plateformes afin d'attirer le maximum d'auditeurs. Le Figaro a listé les premiers studios français qui ont d'ores et déjà fait part de leur intérêt pour l'offre Abonnements Apple Podcast : Louie Media proposera des émissions tournées vers l'apprentissage pour 3,99 € par mois, Binge Audio des contenus sans publicité pour 2,99 € par mois.


avatar Furious Angel | 

Mouais. Un truc sans business model c’est pas tres fiable pour un créateur, ça peut s’arreter du jour au lendemain.

avatar fousfous | 

En même temps ils peuvent bien se le permettre: ils ne payent pas les artistes...

avatar YetOneOtherGit | 

Tiens Spotify trouve une nouvelle façon de cramer le cash des investisseurs 🤑🙃😂

avatar cosmoboy34 | 

@YetOneOtherGit

Ça donne pas envie de le rester 😳

avatar YetOneOtherGit | 

@cosmoboy34

"Ça donne pas envie de le rester 😳"

T’inquiètes, ils ne disparaîtront pas, en pure player c’est douteux mais acheté par un grand groupe ça devrait tenir 😉

avatar cosmoboy34 | 

@YetOneOtherGit

Et il leur reste quoi comme levier ? Il vont bientôt atteindre une masse critique leur nombre d’utilisateur va commencer à se stabiliser, niveaux tarifs ils sont bloqués avec les concurrents, ils payent déjà moins de droits aux artistes que les autres, il se mettent à vendre du matériel « gratuit » et maintenant ils annoncent des services qui leur ont coûté des millions mais leur rapporteront rien.

Le principe même du business c’est d’investir pour créer de la valeur ajoutée. Elle est où la ?

Dans 10 ans quand les pertes auront doublées et les rentrées pas augmentées qui voudra les racheter ? Ils vont péricliter et disparaître s’ils continuent comme ça.

Alors oui tant que les investisseurs sont là ça tiendra mais ça tiendra pas éternellement avec une épée au dessus de la tête

avatar YetOneOtherGit | 

@cosmoboy34

"Et il leur reste quoi comme levier ?"

Une acquisition par un acteur de l’industrie qui les sortirait de l’impasse du pure-player du streaming 🤑

avatar AhRiMaN | 

Je verrai bien Microsoft les racheter perso.

avatar cosmoboy34 | 

@YetOneOtherGit

Ça c’est pas un levier c’est un constat d’échec de leur stratégie. mais qui pourra s’offrir Spotify ? Personne en l’état actuel des choses.

Leur valeur devra être très dévaluée ça veut aussi dire reprendre les dettes colossales qui explosent d’année en année.
J’ai du mal à voir leur avenir

avatar YetOneOtherGit | 

@cosmoboy34

"mais qui pourra s’offrir Spotify ?"

A sa valorisation actuelle ? Pas grand monde mais une valorisation ce n’est pas gravé dans le marbre loin s’en faut 🤑

avatar cosmoboy34 | 

@YetOneOtherGit

Non c’est certain mais ce n’est pas tant la valorisation que le montant des dettes et surtout le coût annuel. Ça coûterait très cher à qui voudrait l’acheter l’entreprise étant loin d’être rentable c’est pas une très bonne vitrine

avatar YetOneOtherGit | 

@cosmoboy34

Attendons de voir, mais je vois très mal l’entreprise disparaître. 👀

avatar cosmoboy34 | 

Bon bah la rentabilité de Spotify c’est pas pour demain 😂 ça se comprend sur le côté marketing mais le côté business 🤷🏼‍♂️

avatar AhRiMaN | 

Bah sauf si je me trompe , ils ont un peu un fonctionnement à la Amazon , cramer du blé à gogo jusqu’à atteindre une masse énorme d’utilisateurs et ensuite ils augmentent les tarifs.
Ce coup des podcasts gratuits c’est juste pour attirer les utilisateurs afin qu’ils se convertissent au premium non?

avatar raoolito | 

@AhRiMaN

non parce que amazon n’etait pas deficitaire, juste pas beneficiaire, c une sacrée difference

avatar AhRiMaN | 

https://www.lemonde.fr/economie/article/2015/01/30/amazon-en-deficit-mais-chouchou-des-marches_4566776_3234.html

241 Millions de dollars de déficit en 2014 , et c'est q'une année prise au hasard.
Ils ont investit massivement pendant des années a perte , avant de gagner quelque chose , et je pense que Spotify suit cette logique.

avatar Calamos | 

@AhRiMaN

https://fr.statista.com/statistiques/571439/amazon-resultat-net-trimestriel-en-2009/

Il y a eu des années à perte (avant 2009), mais ensuite c’était proche de l’équilibre (selon les années). Puis ça a explosé (masse critique, diversification, ..).

Je ne pense pas que Spotify soit à ce niveau...

avatar yoyo14 | 

@Calamos

Je trouve la stratégie de spotify plutôt juste. Ils doivent certainement ce dire q’ils n’auront pas la puissance marketing d’Apple pour attirer les producteurs et de son côté Apple peut difficilement baisser sa commission.

Pour le moment, le grand perdant c’est YouTube. Ils ont voulu absolument bloquer la lecture en fond de tache sur mobile. Autrement, de nombreux podcasts auraient vu le jour avec cette fonctionnalité.

avatar Mageekmomo | 

Et comment ça se passerait pour des contenus dont on dispose déjà comme MacG ou Le Monde Diplo ?

avatar Sindanárië | 

@Mageekmomo

Oulah tu peux être sûr que ça va devenir payant ! Surtout pour MacG 😈😬

avatar ClownWorld 🤡 | 

Le marché des podcasts en France n’a aucun rapport avec celui des États Unis: en France c’est surtout du service public, alors qu’aux states c’est des mecs privés indépendants: rien à voir.

avatar ys320 | 

@ClownWorld 🤡

Est-ce que tu ne vas chercher que les podcasts de Radio France ? Il y a plein de podcast d’autres radios, des podcasts indépendants. La seule solution actuellement pour eux c’est de faire des podcasts de marque ou d’être sponsorisé. Là c’est une nouvelle alternative.

avatar xandros | 

@ys320

+1

avatar Tibimac | 

J'espère vraiment que Spotify vas la jouer à la Epic en contournant la règle et se faire virer du store !
Parce-que Spotify hors des stores ils ne doivent plus être grand chose !
Inutile de rappeler que Spotify est aussi sur desktop ou intégré à des enceintes, surtout que depuis ces dernières on risque pas d'acheter quoi que ce soit.

Désolé mais le jour où Spotify fera les choses bien et avec respect j'aurais plus de considération à leur égard.

avatar CorbeilleNews | 

@Tibimac

Sur certains aspects je pense pareil... d’Apple 🙂

avatar byte_order | 

@Tibimac
> J'espère vraiment que Spotify vas la jouer à la Epic en contournant la règle et se faire
> virer du store !

Je l'espère aussi, mais pas pour la même raison que vous.
En plein procès Epic vs Apple, Spotify, qui propose un service d'abonnement payant à des podcasts tout comme Apple mais, à la différence d'Apple, sans commission, se fait virer de iOS parce que Apple veut *sa* commission, bonjour le merveilleux exemple de distorsion de la concurrence et d'abus de monopole sur la distribution des apps iOS pour tordre la concurrence de services de tiers, ici de contenus dématérialisés.

avatar Krysten2001 | 

@byte_order

Apple va payer une commission à elle-même ? Qui utilise la plateforme de qui ?

avatar byte_order | 

@Krysten2001
> Apple va payer une commission à elle-même ?

En ponctionnant 30% des abonnements aux Podcasts de Spotify, elle se payerait en effet une commission à elle même, vu qu'elle ne fournit aucun service en échange. La plateforme matérielle ne lui appartient plus, la copie de iOS qui est dessus non plus, l'accès Internet est payé par le propriétaire de l'appareil, et le contenu produit ne l'est pas par elle, ni distribué par ses serveurs.

> Qui utilise la plateforme de qui ?

Spotify utilise sa plateforme de streaming pour distribuer du contenu sur tout plein de plateformes différentes. Sans le monopole de l'AppStore, soit d'autres moyens de distributions d'apps existeraient et l'app iOS *cliente* de Spotify serait distribué ainsi à coup sûr, tandis que le contenu de Spotify, lui, reste accessible sous iOS au pire depuis un navigateur web. Moins confortable pour l'écoute en tâche de fond, mais cela reste possible.

Apple utilise l'iphone qu'elle à vendu pour faire plateforme de distribution d'apps sur cette iphone. Sans l'iPhone du propriétaire, l'AppStore d'Apple ne vend rien, ne prend une commission sur rien. C'est pas moins confortable, c'est juste impossible. L'AppStore, de facto, squatte des centaines de millions de plateformes qui n'appartiennent pas à Apple pour faire du commerce dessus et, dans les faits, surtout une douane. Une douane installée dans un territoire qui ne lui appartient pas et qui contrôle les 2 côtés de la frontière...

"Qui utilise la plateforme de qui" est effectivement une très bonne question, il est bien dommage que vous ne sachiez pas y répondre autrement que par le dossier marketing de votre marque préférée.

Les terminaux iOS sont de facto de locations.

avatar Krysten2001 | 

@byte_order

On en revient toujours au même avec vous. Spotify utilise les services de l’app store donc commission. Si elle n’est pas d’accord, elle n’a qu’à voir ailleurs ou faire une web app.

avatar xandros | 

Je ne comprends pas : pour avoir accès à Spotify comme Apple Podcast (sans pub...) il faut payer, or pour le moment Apple Podcast est gratuit donc ceux qui payent Spotify devront en plus payer pour avoir accès à certains podcasts ?

avatar Oliviou | 

Vu de France, c’est incompréhensible cette masse d’investissements sur les podcasts. Ici c’est juste des trucs qu’on écoute parce que c’est gratuit, mais dont on pourrait très bien se passer.

avatar dvsn | 

Encore des abonnements, toujours des abonnements, plus d’abonnements 😒😒😒 merde à la fin avec leurs abonnements à tout de champs, ras le cul.

avatar r e m y | 

Je doute qu'Apple les laisse proposer des liens externes pour payer sans passer par l'appStore.
On risque donc d'arriver à une situation où sur les podcasts payants proposés par Spotify, Spotify ne touchera rien, mais Apple empochera 15%... 🥴

avatar byte_order | 

@r e m y

En plein procès Epic vs Apple et enquêtes d'abus de position de l'AppStore, cela serait un brillant exemple de la réalité de la distorsion de concurrence : pour pouvoir proposer un service de podcast payant mais *sans* commission, Apple veut *sa* commission par dessus quand même ou c'est l'expulsion du parc des terminaux iOS, alors même que Apple propose un service similaire et donc en concurrence.

CONNEXION UTILISATEUR