Podcasts : Spotify va dépasser Apple en nombre d'auditeurs en 2021

Mickaël Bazoge |

Apple a perdu la main sur le marché américain du podcast. D'après les projections d'eMarketer, l'offre de Spotify va séduire davantage d'auditeurs que celle d'Apple : ils seront 28,2 millions à écouter un podcast au moins une fois par mois chez Spotify, contre 28 millions via l'app Podcasts ou iTunes (Windows). Et quand la courbe va progresser modestement jusqu'en 2023 pour Apple, la croissance va demeurer vigoureuse durant les deux prochaines années pour Spotify.

Pour produire ces chiffres, eMarketer analyse les données de trafic issues des agences de régulation et des firmes de recherche, les tendances historiques et les facteurs socioéconomiques.

En 2018, année de création de ces relevés par eMarketer, Apple captait 34% des auditeurs de podcasts. En 2021, ils ne seront plus que 23,8%. Il faut dire que la Pomme ne s'est que rarement intéressée aux podcasts. Certes, on a vu l'apparition d'une application dédiée, d'abord sur iOS puis sur macOS. Mais en face, Spotify investit lourdement, n'hésitant pas à sortir le carnet de chèques pour s'offrir des exclusivités très populaires comme le podcast de Joe Rogan.

Spotify produit aussi ses propres podcasts, alors que chez Apple c'est encore la portion congrue avec des contenus promotionnels pour Apple TV+ et Apple News+. Le service de streaming cherche également à convertir aux podcasts ceux qui écoutent d'abord de la musique, avec une interface et des listes de lecture qui mixent les deux types de contenus. Chez Apple, ils restent bien séparés.

La rumeur prête toujours à Apple l'intention de lancer une offensive sérieuse avec pourquoi pas un service payant du type Podcasts+. En attendant, Spotify continue de dévorer les parts d'un marché qui attire toujours plus d'auditeurs : 117,8 millions attendus en 2021, +10,1% par rapport à 2020, et pour la première fois ces derniers représenteront la majorité (53,9%) de l'ensemble des auditeurs audio numériques.

Les annonceurs ne s'y trompent pas, ils voient dans les podcasts un moyen de toucher de nouvelles cibles : cette année, ils dépenseront pour 1,28 milliard de dollars de pubs dans les podcasts, soit 41% de plus que l'an dernier. C'est là aussi la première fois que ce montant dépasse le seuil du milliard.


Tags
avatar anton96 | 

Je trouve podcast pas du tout intuitif et en plus , il est de plus en plus bugué , genre il retient pas la position , rien que ça ....

avatar Furious Angel | 

@anton96

J’allais faire le même commentaire. L’app est très bordélique, c’est dur d’arriver à la liste complète des épisodes ou d’avoir une page d’accueil claire

avatar armandgz123 | 

@anton96

Pareil.

avatar matthew3321 | 

@anton96

J’ai repris l’écoute de podcasts via l’app podcasts d’Apple et vraiment trop de choses incohérentes...
par exemple j’écoutais une série de France Culture, podcast passe à l’épisode suivant de la liste ce qui correspondait à celui de la veille déjà lu...

avatar lkaritoo | 

J’ai une question que je me pose depuis longtemps.
Comment les éditeurs de podcast se font rémunéré quand ils ne citent pas de partenaire ou ne font pas de la publicité directement dans les épisodes ?

Merci

avatar Furious Angel | 

@lkaritoo

Certains ont aussi un financement participatif via Tippee ou Patreon. Et certains dépendent de médias qui y voient un nouvel eldorado mais n’ont pas pensé au modèle économique (un peu comme quand la presse a balancé tout son contenu en gratuit et s’est étonnée que faire payer devienne difficile). Certains sont aussi dans une logique de marque (si t’aimes un podcast de Slate, t’es plus enclin à aller sur Slate).

avatar lkaritoo | 

@Furious Angel

Merci pour ta réponse.
Je vois mieux.

Mais ceux qui sont indépendants, on refait le Mac par exemple , rentrent dans leurs frais vraiment ?
J’ai mal à croire qu’ils dégagent une marge en plus.
Pleins d’autres cas comme ça.

avatar raoolito | 

@lkaritoo

Il n’y a pas tant de podcast avec une rentabilité annoncée
On a énormément de hobby

avatar Maxstyle | 

Il serai bien de pouvoir s’abonner aux artistes qu’on vent sur Apple musique pour savoir quand ils sortent une nouveauté, podcast le fait bien en mettant en avant les nouveaux podcasts dispo pour nos abonnements

avatar macosZ | 

@Maxstyle

Ça semble incroyable qu’Apple music ne le fasse pas.

Une fonction de base quand même pour un site de streaming 🤔

avatar Maxstyle | 

@macosZ

A ma connaissance cette option est pas dispo (mais je peux me tromper) mais effectivement je trouve ça aberrant de pas pouvoir le faire.
Le seul truc que tu peux faire c’est quand tu crées ton compte tu peux mettre tes genres et artistes préférés pour les suggestions personnalisées (avant que l’algorithme apprenne tout seul). C’est d’ailleurs très très mal fichu je l’avais fais il y a quelques années pour mon compte j’avais trouvé ça très peu intuitif. Puis je l’ai refait pour le compte de mes parents et ils ont pas changé leur système

avatar Nesus | 

Comment peut-on parler de part de marché quand Apple ne produit rien et offre le service ? Un marché gratuit ? C’est très bizarre comme idée...

avatar armandgz123 | 

@Nesus

C’est comme comparer la part de marché d’iOS versus android non ?

avatar Nesus | 

@armandgz123

Pas tout à fait, puisqu’il y a bien des ventes. Pas d’android lui-même mes des terminaux qui l’utilisent.

avatar Nolowa | 

@Nesus

Il n’y a pas besoin que l’offre soit payante pour faire partie d’un marché. Donc, si c’est pertinent.

On parle aussi de part de marché pour les JT des chaînes TV par exemple.

avatar Nesus | 

@Nolowa

Non, on parle de part d’audience.

avatar raoolito | 

@Nolowa

Nan mais quelle offre? Apple podcast c’est un logiciel gratuit avec tout macos-ios qui lit des flux rss
Si c’est pour parler de part de marché alors je suis sur que les softs indépendants ont aussi quelques belles pépites

avatar Lemmings | 

C'est quand même ironique sachant qu'Apple a inventé le podcast...

avatar Nolowa | 

@Lemmings

lol. Non.

avatar DrStax | 

@Lemmings

Il me semble que c’est les iPod qui ont ouvert les podcast au grand publique (D’où le nom) mais le principe a été mis au point quelques années auparavant par des journalistes et autres.

avatar Oliviou | 

Je trouve ça dingo de pouvoir prédire en mars les courbes jusqu’à la fin de l’année. 🤯

avatar debione | 

@Oliviou

Pas si dingo que cela si on étend cela à la statistique....
Un peu comme les sondages de Macg, tu prends les 500 premiers sondés et tu es capable de dire comment sera les % une fois que 5000 personnes auront répondu... Cela ne bouge quasi plus.

avatar Oliviou | 

@debione

Oui, ça je le comprends. Un echantillon représentatif d’une population donnée = la population dans son ensemble car ce sont des ensembles fixes. Mais là ils anticipent (on va partir du principe qu’ils ont raison) sur des courbes dynamiques. Ils pensent que l’offre d’Apple ne bougera pas, ni celle de Spotify, alors que rien n’est moins sûr. Ou alors ils partent du principe que même si Apple signait dans les prochains mois les plus grands noms en exclu pour leurs podcasts, ça ne changerait rien. Bref, ça m’épate, mais j’y vois aussi un petit excès de confiance, que les prospectivistes sont obligés d’avoir pour justifier leur existence...

avatar nicopulse | 

Plus il y aura de services pour contrer le rouleau compresseur d'Apple, mieux ce sera.

Apple (et les GAFA en général) sont des entreprises qui profitent trop la largement de la valeur créée par les autres, tout en tuant la diversité.

CONNEXION UTILISATEUR