Martin Bouygues : la concurrence veut la peau de Bouygues Telecom

Mickaël Bazoge |

Après le non retentissant du conseil d’administration de Bouygues à l’offre d’achat mise sur la table par Patrick Drahi, Martin Bouygues a, chose rare, pris la parole ce matin au micro de RTL. Le patron de l’opérateur mobile considère qu’« une entreprise n’est pas une marchandise comme une autre », et encore plus Bouygues Telecom où les employés ont consenti « beaucoup de sacrifices » pour maintenir la place de l’entreprise sur le marché des télécoms.

Le résultat, c’est que depuis six mois la société observe une croissance forte du nombre de clients dans le mobile, ainsi que dans le fixe où Bouygues s’est relancé. « Je le reconnais, [ces offres] déstabilisent nos concurrents qui ont de très fortes marges dans le fixe, des marges assez étonnantes », attaque-t-il sans jamais nommer Free. « Je comprends que ça les énerve et qu’ils cherchent à nous faire disparaitre ».


Martin Bouygues : "Tout n'est pas à vendre" par rtl-fr

L’offre de Patrick Drahi a été qualifiée — anonymement — de « pas sérieuse » par le conseil d’administration. « Tout n’est pas une histoire d’argent », répète Martin Bouygues, qui revient sur la régulation du marché des télécoms, « très surveillé », que ce soit en France ou en Europe. Le passage de quatre à trois opérateurs en France aurait poussé les autorités de régulation à exiger des « remèdes » afin d’éviter une trop grande concentration ; « je ne vois pas comment Patrick Drahi pourrait monter un financement sérieux et en même temps pouvoir assumer tous les remèdes ».

Free avait annoncé lundi être entré en négociation avec Numericable-SFR pour récupérer une partie des actifs de Bouygues Telecom. À ce propos, « je suis un peu étonné de voir messieurs Niel et Drahi bras dessus bras dessous dans cette affaire qui est quand même assez étonnante ». Le patron de Bouygues Telecom est revenu brièvement sur l’arrivée de Free sur le marché, qui a bousculé les habitudes un peu trop douillettes des trois opérateurs historiques. « Je ne conteste pas la quatrième licence, je conteste les conditions dans lesquelles elle a eu lieu ».

Quatre opérateurs sur le marché, cela lui paraît « correct si la régulation est équitable ». En creux, on comprend aussi qu’il n’est pas particulièrement emballé par le mouvement pan-européen de consolidation . « Je ne vois pas en quoi la taille permet de baisser les prix », explique-t-il, prenant en exemple le modèle américain : trois opérateurs, des centaines de millions de clients, et des prix « deux à trois fois plus élevés que chez Bouygues ».

Quant aux pressions politiques (Martin Bouygues a rencontré François Hollande hier matin), il assure qu’il n’y en a pas eu. « Ils m’ont laissé assumer le choix que je devais faire, qui n’est d’ailleurs pas le mien mais celui du conseil d’administration ». Il rappelle d’ailleurs que le conseil a décidé à l’unanimité de ne pas vendre l’entreprise à Numericable-SFR. Ces manœuvres ont-elles pour objectif de faire grimper les enchères ? Au vu des déclarations du PDG ainsi que les bruits de couloir qui ont fuité du conseil d’administration de Bouygues, cela parait peu probable, mais un ou deux milliards d’euros en plus peuvent toujours faire pencher la balance.

avatar leber726 | 

Je me demande si il ne veut pas vendre aux italiens.

avatar noooty | 

@leber726 :
Non: aux grecs...

avatar Gladjessca | 

Je pense aux salariés de Bouygues, ils ont eu chaud... Très chaud.

avatar Ricobtz | 

C'est surtout que Bouygues remonte la pente et que SFR la descend.

avatar enzo0511 | 

Il ne veut pas vendre à Altice et ce n'est pas une question d'argent donc 1 ou 2 Mds de plus n'y feront rien

avatar Jean Claude Dusse | 

Yeah ! Je te kieffe ! Je suis trop bien chez toi !

avatar pim | 

Étonnant comme dans cette histoire M. Drahi apparaît comme le grand méchant, et M. Bouygues comme un type ordinaire presque sympathique et un peu rondouillard. Sans doute la photo !

avatar frankm | 

Bah oui la concurrence veut sa peau.
Free : pour compléter les lacunes de son réseau
SFR : idem

avatar lapo | 

Un pote qui a travaillé chez eux me disait il y a quelques mois qu ils ne vendront jamais, qu ils sont là pour 100ans...

avatar leber726 | 

Ah, ben si un pote qui a travaillé chez eux te dit ça, on est rassurés !

avatar ddrmysti | 

Stéve Jobs assurait qu'apple ne travaillait pas sur un projet de smartphone maison, que ce n'était pas leur domaine et qu'il préférait laisser ça à ceux qui avaient de l'expérience et dont c'était la spécialité. Trois semaines plus tard on le retrouvait sur scène à présenter l'iphone...

Quand tu veux vendre une entreprise ou une paire de chaussette, dire qu'elles te sont importantes et que tu ne souhaite pas t'en séparer permet de faire monter l'offre. Dire que t'en a rien à foutre et que tu veux à tout prix t'en débarrasser est le meilleurs moyens de voir l'acheteur négocier le prix à la baisse.

avatar Yanouss | 

@ddrmysti :
Oui mais c'était Steve Jobs ça :)

avatar falemaster | 

Bravo Martin ! Et pour l'occasion fais une vente privée sur le forfait 10Go a 3,99€ toi aussi !

avatar MarcMame | 

Vous devriez actualiser vos photos d'illustration. Le siège de Bouygues télécom que vous nous présentez régulièrement est un bâtiment vide aujourd'hui ! (Bientôt repris par le groupe Accord)

avatar enzo0511 | 

@MarcMame :
C'est marrant parce qu'il n'a jamais été question de ce lieu chez Accor mais bon...

avatar MarcMame | 

@enzo0511 :
C'est pourtant la rumeur du moment....
http://www.leparisien.fr/issy-les-moulineaux-92130/issy-accord-hotel-int...

avatar Ali Baba | 

@MarcMame :
Accor

avatar Orus | 

On dirait bien que Bouygues Telecom à plus d'ambitions que prévu. Il se pourrait qu'un jour la proie devienne le prédateur. Free et son comportement de vautour n'a vraiment pas remonté sa cote de popularité à cette occasion.

avatar DarKOrange | 

"Offre pas sérieuse", c'est marrant mais il,me semble avoir déjà entendu ca l'année dernière lors des négociations pour le rachat de SFR... Quelques milliards plus tard, c'était dans la poche.

avatar pim | 

C'est bien connu, on n'est pas sérieux quand on a dix-huit ans... je veux dire, quand on dépense dix milliards !!!

avatar dumas75 | 

Avec la mauvaise réputation SFR/MISERICABLE c'est bientôt Bouygues qui rachètera :)

avatar aleios | 

@dumas75: C'est exactement ça. Quand Drahi aura siphoné SFR dans 4 ou 5 ans pour rembourser les emprunts faramineux qu'il a réalisé, c'est Bouygues qui remportera le pactole!

avatar enzo0511 | 

@MarcMame :
au siege c'est une autre ville moins chère qui est dans les esprits
Le Parisien est même pas fichu d'orthographier correctement le nom de l'entreprise c'est dire la fiabilité de la rumeur...

avatar MarcMame | 

@enzo0511 :
En général quand on cherche à déménager on visite plusieurs lieux avant de se décider.
Certes le parisien devrait sans doute être plus vigilant sur le travail de leurs stagiaires (en le faisant contrôler par d'autres stagiaires !) mais cette information n'en est pas complètement infondée pour autant...

avatar Cowboy Funcky | 

Le sujet n'est pas de savoir qui va s'acheter une tour...

Le groupe Bouygues est une entité familiale ce qui est à l'opposée de Drahy et ses montages financiers.
JM Messier avait la même attitude.

avatar cgr63400 | 

Il faut être sérieux. Tous ces opérateurs se valent. Ce sont des puissances financières. Il n'y a. Que l'argent qui compte. Il ne faut oublier que bouygues. Sfr, Numericable ont cassées unilatéralement tous les contrats de distribution l'an dernier. Résultat des milliers de fermeture d'entreprise et plus de 100000 emplois supprimés. Il ne faut pas oublier la dernière phrase du reportage macge : avec quelques milliards de plus, il y aura possibilité d'accord ...... C'est dire !!!!!!

avatar Rom 1 | 

C'est pas comme si Martin Bouygues répétait depuis des années, car les rumeurs d'achat datent depuis plus de 10 ans, qu'il ne souhaite pas vendre. Certes ça peut surprendre de voir un patron refuser 10 milliards d'euros, qu'il ne gagnera peut-être pas avant longtemps avec les revenus de Bouygues Telecom, mais c'est ce qui fait la différence entre un industriel et un financier. L'industriel essaye de mener des projets à moyen-long terme même en perdant un peu d'argent car il croit en l'avenir dans son domaine et le financier qui cherche à tout prix à faire de l'argent le plus rapidement.

Drahi va avoir quelques problèmes pour rembourser sa dette, il comptait sur un retour à 3 opérateurs pour faire remonter les prix, ce qui est déjà le cas. Allez voir le tarif de l'ADSL... Avec ça il espérait rembourser sa dette malheureusement pour lui il faudra une autre solution. La variable d'ajustement seront in fine les salariés qui, malgré la promesse de ne pas faire de plan social, voit de nombreux collaborateurs SFR démissionner, dans le meilleur des cas avec un gros chèque, dans le pire via un petit séjour au placard avant craquage.

Free est dans une situation différente mais avait les mêmes objectifs. Avec son dynamitage des prix sur le mobile il espérait mettre à genou un opérateur et en récupérer l'essentiel : le réseau. Là encore ça ne se passe pas comme prévu, d'où la potentielle prochaine offensive. Autre souci, les marges sur le fixe, dignes de l'industrie du luxe et moteur essentiel pour le mobile, commencent à baisser. Les gens se rendent compte que payer 37€ pour avoir le triple play est exagéré. L'offre à 19,90€ a fait du mal en faisant de Bouygues le premier recruteur sur le fixe depuis plusieurs trimestres. Depuis on ne compte plus le nombre de ventes privées sur le fixe/mobile pour attirer désespérément le chaland et en mangeant son chapeau en créant une box Android.

Bref la partie est serrée, le plus en danger n'est pas forcément celui qu'on croit.

avatar Zefram | 

Mr Bouygues est etonné d'une alliance Drahi Niel ?
Poutant il etait lui meme pret a une alliance avec Niel il n'y a pas si longtemps en cas de rachat de SFR par Bouygues. On a la memoire courte ?

avatar apache | 

@Zefram :
Sauf que à l'époque sfr étaient à vendre la c n'est pas le cas

avatar cdp86 | 

Bien joué Martin ! Je garde mon forfait tout illimité Europe à 36€ (pas de 35j par mois, pas de pays choisi au hasard, pas uniquement vers la France, pas d'appli chelou à utiliser, pas de limite mensuelle ou autre -10Go Europe/an-), l'accès aux boutiques inclus et ma box internet (TV téléphone inclus) à 20€ (prix garantie 5 ans).

Le vrai casseur de prix pour les gros usages, c'est Bouygues et personne d'autre !

avatar Nesus | 

J'adore lire dans les commentaires que Bouygues est un bon samaritain...
Mon dieu ce que les gens sont ignorants et ont la mémoire courte.

avatar cgr63400 | 

... Absolument d'accord. Que les gens sont crédule... Volontairement ou non. Tout cela ce n'est que de la posture et/ou de la com ....

avatar harisson | 

Martin Bouygues et BT (le reste du groupe ça peut aller et encore), c'est quand même le degrés 0 de l'industrie.

avatar spece92 | 

X. Niel, le chevalier du low-cost "bras dessus bras dessous" avec P. Drahi le "dégraisseur"; les masques tombent...

avatar Applesoft | 

Il ne faut pas oublier un élément particulier et très important pour le groupe Bouygues (construction + télécoms en gros) : 30% des droits de vote pour Bouygues et son frangin, 30% pour les salariés (dont je dirais 10% pour Bouygues Telecom mais on ne sait pas vraiment). Et ne pas oublier non plus que la famille Decaux possède 10% de Bouygues Telecom en direct.
Les salariés pèsent lourd dans le choix de vendre ou pas. Or, difficile de faire accepter aux salariés de voter oui pour vendre à Drahi : ils savent ce qui se passent chez SFR, que fusionner 2 cultures d'entreprises très différentes, c'est toujours la merde et ils ont pas forcément envie de se retrouver coller à un groupe ultra endetté dont la variable d'ajustement sera nécessairement la masse salariale. Si j'étais employé, je voterais non pour de multiples raisons.

Dans cette histoire, Bouygues ne fait pas réellement ce qu'il veut car autrement il vendrait ! Le prix proposé est très élevé. Il faut juste se rappeler qu'en mars, c'était 7,5 milliards et pas 10 que Drahi proposait ! Et je l'imagine bien revenir avec une proposition à 12... Drahi propose 15x l'EBITDA comme prix de rachat, ce qui est extrêmement élevé.

Bouygues marche sur des oeufs et il ne peut pas vendre sans avoir le feu vert de ses employés qui pourront mettre leur veto. C'est pourquoi si vente un jour, je pense plus plausible la vente à un opérateur étranger avec des reins solides afin de rassurer les employés.

avatar Zunderk | 

Aucun rapport mais je suis choqué, faut que j'en parle.

Voilà le texto que je reçois de la part de SFR

"INFO SFR : Découvrez SFR Sécurité à 1E/mois pendant 2 mois (puis 2E/mois, sans engagement) pour protéger votre smartphone ou tablette contre les menaces sur internet (virus, phishing, vol de données bancaires et autres informations personnelles). A saisir sur http://c.sfr.fr/secu .Stop SMS au 4321"

Non mais je rêve, on est d'accord que c'est du grand n'importe quoi. Donc, en gros, pour caricaturer, si je prends pas cette option, SFR se tartine le fion de mes données personnelles...

avatar Schwarzer Stern | 

Euh ? J'ai pas l'offre en détail mais bon ils te proposent sûrement une sorte d'antivirus / parefeu en plus, si tu la prends pas t'es libre de te protéger (ou pas) autrement (et ce sera sûrement pas gratuit non plus). Non ?

CONNEXION UTILISATEUR