Coup de rouille pour Bioshock sur iOS

Mickaël Bazoge |

La ville sous-marine de Rapture, utopie démente bâtie par un milliardaire mégalomaniaque désireux de s'affranchir de la morale du monde extérieur, a bien mal tourné. Un événement a transformé en cauchemar ce qui aurait dû apparaître comme un paradis sur Terre, enfin, sous Terre…

Jack, le héros incarné par le joueur, est le seul survivant d'un crash d'avion tout près de la tour d'entrée de Rapture. Ses aventures au sein de la cité vont laisser des traces : non seulement il va découvrir l'effroyable destinée de Rapture et de ses habitants, mais également se rendre compte petit à petit qu'il est peut-être plus impliqué qu'il y paraît…

Cliquer pour agrandir

Sorti en août 2007 sur Xbox 360 et Windows, Bioshock a fait l'effet d'une bombe sur les joueurs de l'époque. Plus encore que l'action à proprement parler, les développeurs de 2K Games ont particulièrement soigné le scénario et l'ambiance du jeu. On ne revient pas indemne de Rapture, mégalopole sous-marine à l'architecture évoquant l'Art Déco et le steampunk où, au milieu des morts-vivants, les petites sœurs et leurs Big Daddy incarnent des personnages plus tragiques qu'ils n'en ont l'air. De fait, au delà de l'aspect purement bourrin, Bioshock questionne aussi le joueur sur ses choix moraux tout au long de son chemin de croix dans Rapture.

Cliquer pour agrandir

Bonne nouvelle : tout cela, l'atmosphère, le questionnement moral, les petites sœurs, l'ambiance poisseuse… On le retrouve dans l'adaptation mobile du chef d'œuvre. Mais il faudra accepter des graphismes indignes même de la version de 2007. Textures sans éclat, finition à la truelle (aliasing), effets délavés (un comble pour un jeu qui se passe sous l'eau)… Si on devine la magnificence de Rapture derrière les décors grossiers du jeu, on est loin du compte et l'immersion en prend un sacré coup.

Rapture sur iOS… Cliquer pour agrandir
Rapture sur OS XCliquer pour agrandir

C'est là la rançon à payer pour pouvoir jouer au jeu complet. Il pèse 1,65 Go sur iOS (où Apple pose la limite à 2 Go pour une app) et 7,6 Go sur OS X. On le comprend bien, mais dans des genres différents, d'autres titres ont su tirer au maximum profit des capacités graphiques des terminaux iOS, d'Infinity Blade à Dark Meadow en passant par Horn. Ces jeux ont en commun de fonctionner avec le moteur Unreal Engine, tout comme Bioshock. 2K Games n'a pas su, pu ou voulu profiter des performances offertes par la technologie d'Epic.

L'autre écueil de Bioshock est commun avec la plupart des jeux de tir à la première personne sur iOS. Les commandes tactiles ne sont pas particulièrement efficaces. Les développeurs ont réalisé un certain effort d'adaptation et d'optimisation pour accommoder les joueurs mobiles, mais cela reste pâle en comparaison d'une « vraie » manette ou d'un combo clavier/souris. Néanmoins, il aurait fallu aller plus loin dans l'optimisation pour iOS. Les boutons restent trop nombreux à l'écran, et il est parfois difficile de passer d'une arme à une autre, ou de recharger la jauge de vie, par exemple.

Les héros sont fatigués — Cliquer pour agrandir

Le temps passé à chercher les boutons se réalise au détriment de l'action à l'écran et empêche le joueur de complètement s'abandonner au jeu. Sans compter que sur le petit écran d'un iPhone, l'interface prend beaucoup de place (et il n'est pas possible de réorganiser l'emplacement des différents boutons).

Fidèle à son modèle économique, 2K Games reprend la formule héritée d'XCOM: Enemy Unknown : Bioshock est donc un jeu cher (13,99 euros) mais « sans compromis », du moins en matière de contenu offert car comme on l'a vu, le moteur graphique a sérieusement souffert du passage du grand au petit écran. De fait, Bioshock ne souffre pas des écueils du jeu mobile gratuit ou peu cher d'aujourd'hui : pas de minuteurs, pas de micro-paiements.

XCOM obéit aux même principes (même s'il a vu son prix baisser depuis), et si l'on pouvait reprocher à ce dernier des graphismes pas vraiment folichons, les stratégies à mettre en œuvre représentaient tout l'intérêt du titre. Pour Bioshock, c'est l'atmosphère qui prime et malheureusement, celle-ci n'a guère été soignée. On était même prêt à accepter de télécharger le jeu par épisode si cela avait permis de contourner la limite des 2 Go maximum de données par application, et d'améliorer les textures et les graphismes.

La marche était haute pour les développeurs de 2K Games. En 2007 sur Xbox, Bioshock était un jeu d'exception. Aujourd'hui en 2014 sur iOS, Bioshock est simplement un bon jeu, qui ressemble parfois à l'ombre du chef d'œuvre qu'il a été sur d'autres plateformes. Une ombre qui reste malgré tout suffisamment large pour attirer les joueurs en quête de sensations fortes…

Note

Les plus :

Atmosphère démente Choix moraux De l'action et de la réflexion

Les moins :

Réalisation graphique peu digne Contrôles tout juste passables
6.5
10

Prix :
13,99 euros

Tags
avatar fousfous | 

Le jeux n'utilise pas le gyroscope?
Parce qu'avec le gyroscope c'est bien mieux qu'avec une souris, et on a une meilleurs immersion.

avatar Jackdu59 | 

Si Apple ne bloquait pas tout et n'importe quoi, le jeu aurait été de meilleure qualité, c'est sur.

avatar Jackdu59 | 

Il n'y a donc qu'un seul coupable ici.

avatar maxoostyle | 

Apple

avatar John McClane | 

@Jackdu59

Oui et non, car l'éditeur n'avait qu'à découper le jeu en plusieurs épisodes, comme les Walking Dead par exemple.

avatar USB09 | 

@Jackdu59

Non, les fond de fenêtre oû on y joue pas aurait pu être des images.
Au lieu de supprimer bêtement le Fog.

En gros le portage sescresumé à supprimer les options vidéos et réduire les textures.
Et comme dit dans l'article l'optimisation tactile n'est même pas assez réfléchi, là ou des tas d'autres jeu le font bien.
Passez outre chemin.

avatar belloir74 | 

Quelqu'un a testé de l'installer quand même sur iPhone 4s, ipad 2 ou mini ? Car souvent des jeux indiquent qu'ils sont non compatibles alors que ça va quand même à peu près... J'ai fait tourner sans trop de problèmes modern combat 4 et real racing 3 sur un 3GS !!!

avatar Mickaël Bazoge | 
Testé sur un iPad mini 1 : injouable. Testé sur un iPad 3 : ça fonctionne, mais sans le son.
avatar belloir74 | 

Ah merde, ça veut dire que le problème c'est la quantité de ram car l'iPad mini et l'iPad 3 ont le même processeur, la carte graphique est plus puissante sur ipad 3 mais sa résolution aussi donc ça compense, mais la ram est x2 sur l'iPad 3... Tant pis pour mon 4s. Merci, j'essayerais un jour peut être si doulci publie leur metode pour faire un downgrade de l'iPhone 4s, car ios 5 et 6 consomment beaucoup moins de ram !

avatar Mickaël Bazoge | 
Ça sent aussi le manque d'optimisation de 2K… Peut-être que le studio fera un effort dans une prochaine màj, parce qu'il se coupe de pas mal de clients potentiels.
avatar bugman | 

"évoquant l'Art Déco et le steampunk"
Encore un dingo du marouflage ?

avatar Pibus | 

Je vous trouve sacrément durs tout de même ! Je ne connais aucun jeu sur tablette qui apporte autant : pour la première fois, j'ai la sensation d'avoir un vrai jeu, qualité console (ou PC). Et si les graphismes ne pouvaient qu'être réduits pour un bon fonctionnement, on retrouve l'ambiance, le game play et la richesse scénaristique !
Bien évidement, l'objectif n'est pas de concurrencer la console ou le PC ! Mais de permettre d'accéder à un bon jeu en mobilité, lorsque votre moitié regarde top chef ou les reines du shopping, ou simplement lorsqu'on a un iPad, mais ni console, ni PC de jeu.
Alors oui, certains autres jeux sont mieux optimisés graphiquement, puisqu'ils sont faits pour mobiles dès leur sortie. Et oui, peut-être que le tactile n'est pas optimal, pour un jeu qui se contrôle normalement au clavier+souris ou à la manette.
Cependant, la jouabilité est excellente avec une manette MFI (Made For iOS, la Stratus pour ma part), et les graphismes sont bien suffisant pour une immersion efficace. Pour un ordre d'idée, l'écart est similaire à celui qu'il y a entre une PS4 et une PS3. Ça n'empêche pas de prendre du plaisir à jouer !

avatar Mickaël Bazoge | 
Oui. Le problème c'est qu'on trouve le même jeu sur OS X ou PC au même prix que sur iPad, voire moins cher lors des soldes Steam par exemple…
avatar Mithrandir | 

Vouloir jouer à un FPS sur tablette tactile ou téléphone.., vous vous attendiez à quoi ?

avatar Samouss | 

En tout cas ce jeu est tout simplement génialissime. Je vous le conseille fortement (en tout cas sur OSX), foncez, vous ne le regretterez pas.

avatar Fabricius | 

Hey les amis, si vous voulez je me fais un Lets Play Bioshock sur iOS filmé sur Youtube.
Ca vous donnera un aperçu plus réel du jeu qui est vraiment une très bonne pioche :-)

Merci à tous,

iFabricius

http://youtu.be/Q9X7C82EWxE

PS: Je tiens à ajouter que les remarque de l'article sont également les mêmes conclusions que je me suis faites, mais bon ça reste quand même sympa, une prise en main pas top top mais bon j'ai vu pire, des graphismes vraiment moins bon que sur la version ordinateur en revanche une ambiance sonore vraiment au top. Bref, à vous la suite :-)

avatar Lestat1886 | 

Merci pour la vidéo!

En effet, les graphismes piquent les yeux :(

avatar Fabricius | 

Un plaisir, effectivement ça pique un peu, avec du recul je me rends compte qu'il y a eu plein de concessions graphiques ! :-(

avatar Fumée | 

"Textures sans éclat, finition à la truelle (aliasing), effets délavés"

Le testeur a cru qu'il testait une version PC ou quoi ? Normal qu'il est dégueulasse, il tourne sur smartphone...

CONNEXION UTILISATEUR