Fermer le menu
Nos tests de l'iPhone 6, de  l'iPhone 6 Plus et de l'iPad Air 2 sont en ligne !

validation app store

Toute l'actualité sur validation app store

Les calculatrices de nouveau bienvenues dans le Centre de notifications

30/10/2014 | 18:15

Les widgets « calculatrice » destinés au Centre de notification ont vu passer de très près le boulet. Hier, le développeur de l’app PCalc - The Best Calculator, James Thomson, alertait ses abonnés Twitter qu’Apple allait interdire ces fantaisies… alors que son application fait partie de la sélection de widgets de l’App Store (lire : PCalc : Apple ne veut pas de calculette dans le centre de notifications) ! Ce n’est certes pas la première fois qu’Apple donne le bâton pour se faire battre, mais cette fois la bronca sur les réseaux sociaux et chez les développeurs a fait un bruit tel que la grogne est parvenue aux oreilles de Cupertino.

D’après un porte-parole d’Apple qui s’en est ouvert à TechCrunch, les widgets de type calculettes affichant le résultat d’un calcul resteront autorisés, que ce soit pour PCalc comme pour les autres. D’après ce qu’on en comprend, toute cette affaire repose sur une situation qu’Apple n’avait pas anticipée (et pas non plus la controverse qui s’en est rapidement suivie). Le constructeur a donc rapidement revu sa politique, au plus grand soulagement des développeurs et des utilisateurs, car après tout disposer rapidement d’une calculette dans le Centre de notifications peut s’avérer pratique, plus encore qu’un raccourci vers l’app Calculette dans le Centre de contrôle.

Lire la suite

PCalc : Apple ne veut pas de calculette dans le centre de notifications

29/10/2014 | 18:33

James Thomson n’est pas en colère, il est simplement triste. Ce vieux routier du développement Mac, à qui l’on doit un certain DragThing, a été contacté au sujet de son autre application phare : PCalc - The Best Calculator [3.3.2 - US - 8,99 € - iPhone/iPad - TLA Systems Ltd.].

L’une des grandes nouveautés de cette version sous iOS 8, c’est qu’elle plaçait un widget dans le centre de notifications qui permettait de faire rapidement des petites opérations. Il était d’ailleurs bien mieux foutu que la moyenne. Car celui-ci pouvait se replier pour n’afficher que le résultat quand vous aviez fini votre calcul.

Comme le montre la capture, de nombreux éditeurs s’étaient engagés sur ce créneau. Mais pour Apple, le centre de notifications ne doit pas servir à faire des calculs. Il doit dans le meilleur des cas permettre de saisir une formule, mais le résultat doit apparaitre dans l’application. Apple lui a donné 2 à 3 semaines pour revoir sa copie.

Ironie de l’histoire, son application est mise en avant par Apple dans la section « Widgets pour le Centre de notifications ».

Lire la suite

VLC va revenir sur iOS

23/10/2014 | 10:40

Disparu de l’App Store depuis septembre dernier, VLC va revenir sur iOS. VideoLAN a annoncé la bonne nouvelle sur son compte Twitter. En revanche, on ne sait pas pour quand ce retour est prévu.

On ne connait toujours pas la raison du retrait de l'App Store. Interrogé sur le sujet, l'éditeur nous a expliqué que ce silence, même s'il était singulier, était absolument « nécessaire ». On peut songer à un problème de licence.

En attendant, si vous cherchez un lecteur vidéo, on vous recommande Infuse, qui a récemment été mis à jour avec de nombreuses nouveautés.

App Store : la validation tourne au ralenti avec iOS 8

30/09/2014 | 00:17

iOS 8 donne manifestement du fil à retordre aux équipes en charge de la validation sur l’App Store. Alors qu’Apple semble avoir retiré les statistiques d’applications validées au cours des sept derniers jours, le site Average App Store Review Times en conserve toujours une trace à partir des témoignages des développeurs eux-mêmes. Et si l’on en croit les données rassemblées par le site, il y a de l’attente aux portes de l’App Store, beaucoup d’attente même.

À l’heure actuelle, il faut neuf jours en moyenne pour qu’une application passe entre les mains de la vérification et soit validée, ou rejetée. C’est une augmentation très nette par rapport aux six jours en moyenne qui étaient nécessaires début septembre, et c’est même un record sur l’année, et de loin. Autant dire qu’il faut prendre son mal en patience, même si la tendance semble être à nouveau à la baisse.

Ces statistiques ne sont pas surprenantes, quand on y pense. Si iOS 7 modifiait largement l’interface du système mobile d’Apple, il n’apportait rien de vraiment nouveau aux développeurs, au-delà de changements cosmétiques. Cette année, c’est tout le contraire : entre les claviers alternatifs, les widgets du Centre de notifications et les actions de partage personnalisées, les développeurs ont été invités par Apple à enrichir iOS 8 à tous les niveaux.

Un enrichissement sous contrôle : après une première vague pendant laquelle Apple a accepté n’importe quel widget, le constructeur a manifestement renforcé les contrôles et applique vraiment ses propres règles, comme en témoigne le retrait de Launcher (lire : Les widgets d'iOS 8 ne sont pas des lanceurs d'apps)....

Lire la suite

Apple interdit de stocker des données HealthKit dans iCloud

03/09/2014 | 10:10

La subtilisation et la divulgation de photos privées de célébrités, opérées sans exploiter de faille de sécurité mais en « [ciblant] les identifiants, mots de passe et questions de sécurité » selon Apple, a remis sur le tapis le sujet de la confidentialité des données personnelles. Et si plutôt que (ou outre) ses photos coquines, c'était toutes ses données médicales qui étaient dévoilées au grand jour à cause d'un bête piratage de compte iCloud ?

Apple a justement mis à jour dans la nuit les guidelines de l'App Store concernant HealthKit, son ensemble d'API qui permet aux développeurs d’accéder aux données de santé et d’en ajouter. Une nouvelle règle a fait son apparition (27.3) : « Les apps utilisant le framework HealthKit qui stockent les informations de santé des utilisateurs dans iCloud seront rejetées. »

Apple protège donc ses utilisateurs d'éventuels recels en empêchant tout bonnement que les comptes iCloud détiennent ces données sensibles. Cela ne veut pas dire pour autant que toutes les informations restent sur le terminal, puisque les développeurs sont autorisés à partager des données avec des tierces parties à des fins de recherches médicales, s'ils en informent l'utilisateur et que celui-ci accepte — l'exploitation des données de HealthKit à but publicitaire est interdite.

D'autres changements ont aussi été apportés. Les applications qui utilisent HomeKit doivent servir en premier lieu à un usage domotique. Si un développeur de jeu vidéo intègre une fonction pour éteindre à distance...

Lire la suite

Blue Downloader : le développeur regrette la suppression de son app BitTorrent

13/08/2014 | 22:45

La règle 22.4 du guide des développeurs iOS édicté par Apple est claire : « Les applications qui autorisent le partage de fichiers illégaux seront rejetées ». Tyler Harrison, le développeur de Blue Downloader, a voulu jouer au plus malin avec son logiciel qui permettait de télécharger des torrents depuis une liste finie de sites ne comprenant que des œuvres tombées dans le domaine public. Il ne faut cependant pas chercher trop longtemps pour mettre le doigt sur la possibilité de récupérer films et musique depuis les répertoires les plus interlopes (lire : Blue Downloader téléchargeait des torrents sur l’iPhone). Apple s'est rapidement rendu compte de l'entourloupette et a retiré Blue Downloader de sa boutique.

Harrison avoue à Cult of Mac avoir joué sur les mots et livré une description volontairement très vague des fonctions offertes par son application, afin de pousser Apple à donner son feu vert au logiciel. Une fois l'aval obtenu, le développeur a activé le moyen de rechercher des torrents sur Google, une fonction qui a rapidement attiré les regards des amateurs, mais aussi de l'équipe de l'App Store. Harrison confesse qu'il s'agissait d'un « stratagème facile » pour multiplier les téléchargements de l'application, vendue 2,69 euros avant sa suppression. Le développeur se dit néanmoins déçu de voir que le concept d'origine de son logiciel (télécharger du contenu tombé dans le domaine public) n'ait pas connu plus de succès.

« J'étais nerveux concernant l'utilité de l'application, et les gens n'étaient pas contents de l'...

Lire la suite

Bitcoin : Blockchain de retour dans l’App Store

29/07/2014 | 08:04

Blockchain [2.0.1 – US – Gratuit - Qkos Services Ltd] est à nouveau disponible dans l’App Store, près de sept mois après son retrait, en début d’année (lire : Bitcoin : Apple chasse Blockchain de l'App Store). Cette application est un porte-monnaie virtuel spécialisé dans le stockage de Bitcoin, une monnaie générée grâce à des ordinateurs. Pour une raison restée mystérieuse, Apple a retiré toutes les applications qui utilisaient le Bitcoin de sa boutique, avant de se raviser en juin dernier (lire : Apple plus souple avec le Bitcoin et les monnaies virtuelles).

Quelles que soient les raisons de ces changements de politique, le retour de Blockchain sur l’App Store était attendu. On peut ainsi à nouveau recevoir et envoyer des sommes en Bitcoin avec un iPhone. C’est le premier porte-monnaie virtuel basé sur cette monnaie à faire son retour dans la boutique, on imagine que ce ne sera pas le dernier.

App Store : Apple nettoie les apps de téléchargement de musique

10/06/2014 | 15:53

Apple a l'intention de procéder à un sérieux nettoyage sur l'App Store, sans doute pour améliorer l'expérience d'utilisation de sa boutique d'applications en ligne. Le constructeur pourrait ainsi sévir contre certaines pratiques très (trop ?) en vogue dans les jeux freemium (lire : Apple veut-elle bloquer en partie le freemium ?), et ça n'est pas terminé. MacRumors indique qu'Apple est partie à la chasse aux apps permettant de télécharger de la musique.

Dans les faits, le mouvement de nettoyage a sans doute débuté, mais les résultats ne sont pas encore probants, que ce soit dans l'App Store français ou américain. Les apps qui peuvent récupérer de la musique sur des sites comme Soundcloud ou YouTube restent encore nombreuses et elles apparaissaient toujours dans le haut des classements et dans les recherches. Il est cependant vrai qu'avec les mots clés « music download », Apple affiche en premier iTunes Radio, sur un iPhone du moins.

Certains développeurs, à qui la Pomme a demandé de retirer ce type de fonctions de leurs apps, estiment qu'il s'agit peut-être là d'une manière pour Apple de combattre le piratage. C'est en tout cas un autre signe qu'Apple a bien l'intention de faire un peu de ménage dans les rayons de sa boutique. Avec iOS 8, celle-ci va améliorer ses résultats de recherche grâce à la mise en place d'un nouvel algorithme, une fonction « Explorer » devrait aussi faciliter la découverte de...

Lire la suite

Cachez-moi cet écran Android que je ne saurais voir

02/06/2014 | 16:45

Android a fait son apparition sur l’App Store. Des développeurs sont parvenus à mettre en ligne une capture d’écran Android pour faire la promo de leur app sur la plate-forme de téléchargement d’Apple.

Lorsque l’on fait défiler les écrans de l’application Alaska Airlines, on est quelque peu étonné lorsque l’on tombe sur la dernière capture. La barre d’état est en effet beaucoup plus familière aux utilisateurs du logiciel système de Google que celui d’Apple…

Il est assez étonnant que l’équipe de validation d’Apple ait laissé passer cela. Apple est souvent très pointilleuse en ce qui concerne la promotion des apps. Il n’est pas possible par exemple de promouvoir son app avec un iPhone 5s or.

Mais l’erreur est humaine et on imagine que les développeurs d’Alaska Airlines ont voulu faire une petite blague à l’équipe de validation d’Apple. Manifestement, ils y sont parvenus !

merci Fabien

Apple revient sur sa censure du livre La Femme

27/03/2014 | 10:45

Retiré de l'iBook Store il y a deux semaines, La Femme de Bénédicte Martin est à nouveau autorisé par Apple. La censure avait été exercée en raison de la couverture sur laquelle apparait une femme seins nus.

La compagnie de Cupertino a finalement revu son jugement et accepte de distribuer sur l'iBook Store ce livre des Éditions des Équateurs en l'état. "La société Apple a finalement accepté de diffuser cet ouvrage sur son magasin en ligne Apple Store", a déclaré l’éditeur.

Couverture du livre La Femme, une création surréaliste du maquettiste Stéphane Rozencwajg.

Pour prévenir d'éventuelles nouvelles censures de ce type, l'auteure Bénédicte Martin réclame au Syndicat national de l’édition, au ministère de la Culture et à la Commission européenne d’adopter une position commune sur ce genre d'affaires.

Apple n'a pas de problème avec le sexe dans les livres — il suffit de voir le classement de sa boutique pour voir que le genre est largement représenté et plébiscité —, mais elle en a un sur les livres. Si l’achat est contrôlé, l’affichage des pages de l’iBooks Store ne l’est pas. Une application comme celle des Musée des Beaux-Arts de Lyon avait été recalée pour des raisons similaires : Apple n’avait pas de problème avec les œuvres d’art qu’elle reproduisait, mais elle ne voulait pas voir les formes des Tahitiennes de Gauguin sur les captures d’écran visibles par tous dans la fiche de l'App Store.

"il semble que ce soit la première fois qu’Apple accepte de revenir, après une semaine de polémiques, sur cette censure qui constitue une entrave grave à la liberté d’expression et de création" notent justement les...

Lire la suite

Pages