L'Exynos 980 de Samsung intègre un modem 5G

Mickaël Bazoge |

Petit à petit, la 5G va faire son chemin dans nos appareils, mais en attendant il y a un peu de boulot. Du côté des opérateurs tout d'abord, qui vont devoir investir dans l'achat de fréquences et dans le déploiement de leurs réseaux ; aussi chez les constructeurs de smartphones et leurs fournisseurs de puces réseau.

Du côté d'Apple, il faudra certainement attendre 2020 pour voir apparaitre les premiers iPhone capables d'accrocher les réseaux 5G. Selon Ming-Chi Kuo, la Pomme travaille de près avec Qualcomm1 et Samsung2 après la défection d'Intel, mais l'acquisition des brevets et des équipes « réseau » du fondeur de Santa Clara va lui permettre de développer son propre modem.

La concurrence n'a pas attendu la Pomme, et plusieurs modèles 5G sous Android sont disponibles, même s'ils sont loin d'être disponibles partout dans le monde (faute de réseaux), et qu'ils présentent des petits soucis à l'utilisation (lire : 5G : chaud devant, techno brûlante !). Mais on n'est qu'aux débuts d'une technologie qui, par ailleurs, vise au-delà des seuls smartphones.

Samsung s'est lancé à corps perdu dans cette bataille, et l'Exynos 980 tout juste annoncé devrait lui faire gagner quelques points. Le système-sur-puce intègre un nouveau GPU Mali G76, muscle sa puce neuronale pour les traitements IA et surtout, elle embarque un modem 5G. Avec toutes ses puces et une gravure en 8 nm, l'Exynos occupe moins de place et il consomme moins.

L'Exynos 980 va s'attacher au réseau des 6 GHz, en mettant de côté les fréquences millimétriques, certes plus rapides mais aussi plus complexes à mettre en œuvre. Samsung explique que cela permettra de rendre la 5G « plus accessible à davantage d'utilisateurs ». Le SoC pourra se retrouver dans plus d'appareils à des prix moins élevés que les smartphones 5G actuels du constructeur.

Le module d'antenne mmWave QTM052 de Qualcomm dans le Galaxy Note10+ 5G.

La puce réseau du nouvel Exynos est également compatible 2G, 3G et 4G, elle peut accrocher le Bluetooth 5 et le Wi-Fi 6 (802.11x). Un mode 4G/5G combiné peut atteindre un débit allant jusqu'à 3,55 Gbps… La production en volume de ce SoC débutera en fin d'année, les premiers appareils équipés sortiront donc début 2020.

Chez Qualcomm, le modem X55 dévoilé en février sait surfer sur tous les types de 5G, mais c'est une puce à part entière, elle ne fait pas partie du SoC. Le fondeur devrait toutefois présenter d'ici la fin de l'année un modem intégré. Huawei, avec le Kirin 990, et MediaTek ont aussi annoncé des SoC avec puce 5G.


  1. Pour les fréquences sous le spectre des 6 GHz, rapides (de 400 à 600 Mbps) avec une bonne portée.  ↩

  2. Pour les ondes millimétriques, encore plus rapides (1 Gbps et au-delà) mais qui ont beaucoup de mal à pénétrer dans les bâtiments.  ↩

avatar toto_tutute | 

C'est le nouveau SOC haut de gamme de Samsung qui va succéder à celui qui équipent les S10 et Note10 et qu'on retrouvera probablement sur les S11 ou cela n'a rien à voir ?

avatar Clément34000 | 

Cool, ça joue la compacité

avatar cecemf | 

Un SOC qui m’est disponible que dans certain pays LOL 😂 car oui Samsung utilise Qualcom SOC aussi.

avatar debione | 

@cecemf
Rien ne vous empêche de commander dans les pays en question votre matériel si vous voulez vraiment tel ou tel smartphone équipe de tel ou tel soc.

avatar bebaile | 

Bonjour iGen, petite erreur dans votre article, l'Exynos 980 ne vas pas "s'attacher au réseau des 6 GHz" mais supporter l'ensemble des bandes de fréquences en dessous des 6 GHz (sub-6GHz selon la terminologie) dont la bande des 3,5 GHz sera la plus utilisée.

avatar Rifilou | 

@bebaile

En doublé-cliquant sur un mot ou un groupe de mots vous pouvez signaler une faute. Ils les voient toujours, contrairement aux commentaires.

avatar broketschnok | 

Bon barbecue 🍖

CONNEXION UTILISATEUR