Apps Android : Google met aussi l'accent sur les abonnements

Stéphane Moussie |

Apple n’est pas la seule à encourager les développeurs à adopter un système d’abonnement pour leurs applications, Google fait de même depuis quelques mois.

Lors de la dernière Google I/O, le propriétaire d’Android a organisé une session pour expliquer comment « faire plus d’argent avec les abonnements sur Google Play ». Comme Apple, Google souligne que les abonnements sont des sources de revenus réguliers, ce qui n’est pas le cas des mises à jour payantes.

Cliquer pour agrandir

Pour inciter les développeurs à passer à ce modèle économique, Google a mis en place plusieurs outils, dont un tableau de bord permettant d’avoir une vue d’ensemble des abonnements.

De nouvelles statistiques ont été ajoutées dernièrement : d’où viennent les nouveaux abonnés, pendant combien de temps sont-ils abonnés, et quand annulent-ils leur souscription. Pour avoir accès à ces informations, les développeurs doivent utiliser le système de paiement de Google, Google Play Billing.

Cliquer pour agrandir

Dans un rapport de mai dernier, la firme de Mountain View indique que les recettes tirées des abonnements sur Google Play ont été multipliées par 10 en trois ans. D’après cette étude menée auprès de 2 000 personnes abonnées à des applications Android aux États-Unis et au Royaume-Uni, c’est l’envie d’avoir plus de contenus qui motive en premier lieu la souscription (26 %). Viennent ensuite la réception d’une offre promotionnelle (23 %), la fin de la période d’essai (17 %) et la volonté de supprimer les pubs (9 %).

Les tarifs jugés acceptables dépendent des catégories des apps. Les utilisateurs américains interrogés disent pouvoir payer autour de 20 $ par mois pour les applications de rencontres, éducation, actualités et de sports, mais pas plus de 15 $ pour celles de santé, productivité, divertissement, enfants et musique.

Si Apple et Google insistent beaucoup sur les abonnements, c'est parce que eux aussi sont gagnants dans l'affaire. Les deux entreprises consentent certes une baisse de leur commission à 15 % au lieu de 30 % (au bout d'un an d'abonnement pour Apple), mais elles s'y retrouvent certainement sur la durée et sur le volume.

avatar Lestat1886 | 

En général, c'est une arnaque. Comme le tout gratuit, c'est un business model qui risque d'imploser si tout le monde s'y met...

A part pour les apps de médias et proposant du contenu, je refuse d'utiliser toute app proposant un abonnement sauf à ne vraiment pas avoir le choix (pour le boulot par exemple ou en absence d'alternatives). Je préfère payer au depart quitte a passer à la caisse de temps en temps pour de grosses mises a jour ou des achats in-app définitifs

avatar r e m y | 

Comment "faire plus d'argent avec les abonnements"
Tout est dit...

et si les développeurs et intermédiaires (Apple, Google) gagnent plus d'argent, c'est bien que les utilisateurs en perdent!

avatar marenostrum | 

ça c'est le commentaire de macG, pas l'officiel. l'abonnement est juste un moyen pour le développeurs ou la boite qui fait l'app, rien d'autre.

la plupart de développeurs touchent une assistance pour s'en sortir.

avatar r e m y | 

@marenostrum

Ce n'est pas un commentaire de MacG, mais la traduction du titrSSD de la session:
Make More Money with Subscriptions on Google Play (Google I/O '17)
Android Developers 2 035 vues

avatar Bigdidou | 

J’ai remarqué cette tendance, comme je ne connaissais pas trop Android avant, je pensais que c’était ancien.
C’est compliqué, le mode des apps sur Android, entre les apps qu’on peut pas payer pour éviter un pub très polluante capable de s’insinuer jusque sur l’écran d’accueil et ces histoires d’abonnement...
Heureusement, j’ai pour le moment vu aucune app indispensable ou sans alternative.

avatar romainB84 | 

La meilleure solution à mes yeux reste la méthode de l'application gratuite avec pub et micro paiement pour supprimer la pub.
Ça permet de facilement se faire connaître et de se diffuser (par la gratuité) et le micro paiement permet de rémunérer le développeur.
Je parle de micro paiement unique pas d'achat in-app et de free to play qui ont détruit le marché du jeu vidéo mobile ?

avatar Lestat1886 | 

@romainB84

Encore faut-il que tout le monde s'acquitte de ce micro paiement et que ca soit rentable à long terme. Vu la mode de l'abonnement, je dirais que ca ne l'ait pas.

Il faudrait au moins que ce soit un paiement un peu plus conséquent pour avoir des fonctionnalités plus évoluées autres que juste supprimer la publicité.

Mais pour trouver des vrais solutions il faudrait vraiment étudier la question

avatar Vaudan | 

Ils sont en train de saborder la branche sur laquelle ils sont. Si les gens quittent ou voient de moins en moins d'intérêt au jailbreak ou au piratage en général, c'est parce qu'en général on se dit qu'on préfère payer que passer son temps à bidouiller hors si qualitativement on finit par se rendre compte que payer 3 euros par mois une application de type "loupe" c'est un peu exagéré, on aura plus tendance à aller voir du côté des applications crackees.

Aaaah l'appât du gain...

avatar marenostrum | 

leur branche sont les développeurs et pas les utilisateurs. ceux là ils les ont dans la poche, de toute manière. ce qui font là c'est pour ne pas voir les développeurs abandonner leurs apps et leur store et devenir peintre de bâtiment. ils veulent garder le plus longtemps possible le système des stores d'apps. et c'est tout. l'environnement (riche, pleins d'apps) est une richesse pour eux.

avatar Lestat1886 | 

@marenostrum

La branche des apple/google/Microsoft... sont les développeurs en effet mais la branche des développeurs est bien les utilisateurs. Tout est lié.

avatar marenostrum | 

les développeurs peuvent utiliser d'autres moyens de vendre leur logiciel que les stores de Apple ou de Google.
c'est ça qui ne veulent pas se reproduire ces deux là. parce ça risque de leur faire mal à la longue. les développeurs peuvent développer des systèmes concurrents, etc, et attirer par la force des choses tout le marché vers un nouvel environnement. à peu prés ce qu'il a produit le P2P qui a forcé tout l'industrie de multimédia de changer les habitudes traditionnelles.
c'est important le développeur.

avatar LaurentR | 

J'aimerai savoir ce qu'il se passera lorsque l'utilisateur ne pourra plus ou ne voudra plus (pour des raisons de performances amoindries si il le fait, par exemple) mettre à jour son appareil vers une nouvelle version du système et qu'une de ses applications vendue sous forme d'abonnement décide de ne tourner que sous cette version ? Il continuera à payer pour une application sans bénéficier des nouveautés ? J'ai eu l'expérience d'une tablette Kobo qui n'acceptait plus de mise à jour du système Androïd deux ans après sa mise en vente. J'ai l'impression, surtout dans le cas d'Apple, que le système d'abonnement est intéressant pour eux aussi parce qu'il oblige à terme l'utilisateur à mettre à jour son matériel plus souvent.

avatar marenostrum | 

"J'aimerai savoir ce qu'il se passera lorsque l'utilisateur ne pourra plus ou ne voudra plus"

rien de plus, que le développeur en chômage ou la boite en faillite. t'attends quoi d'autre toi ?

actuellement la majorité des développeurs ne touchent pas assez pour vivre de leur métier. heureusement que la plupart sont jeunes et peuvent reprendre un autre métier (devenir salarié quelque part), si ça marche plus en tant que créateur d'apps.

avatar LaurentR | 

@marenostrum

""J'aimerai savoir ce qu'il se passera lorsque l'utilisateur ne pourra plus ou ne voudra plus"

rien de plus, que le développeur en chômage ou la boite en faillite. t'attends quoi d'autre toi ?""

Je parlais de mise à jour du système et non pas de celle de l'application. J'ai, par exemple, un Mac Pro qui n'accepte pas plus que El Capitan. Que se passera-t-il si je m'abonne à un logiciel et que sa prochaine version ne tourne que sur Sierra ? Je vais devoir payer un abonnement dans l'unique but de financer un développeur qui de son côté ne m'apportera plus rien ? Je parle ici d'un ordinateur, mais le problème est identique pour les smartphones qui coûtent assez cher pour qu'on ait envie de les garder longtemps.

avatar r e m y | 

@LaurentR

L'abonnement est proposé comme un droit à utiliser l'application. Le fait de bénéficier des mises à jour n'est qu'un plus.
Donc si tu ne mets pas à jour MacOS et ne peut donc pas bénéficier de la version la plus à jour, peu importe.... tu continueras à payer pour conserver le droit d'utiliser la version de l'application fonctionnant sur ta version de MacOS.

avatar marenostrum | 

l'abonnement est justement pour assurer le SUIVI du logiciel. pour que son développeur a de quoi vivre en le développant quotidiennement (ce point est important parce que toute informatique change aussi continuellement).

si le logiciel est important pour toi, c'est dans ton intérêt que ça marche le plus longtemps possible. t'as pas le temps ni l'envie d'apprendre un autre, s'adapter sans arrêt, etc. tu perds de l'argent si t'es un professionnel.
si t'en est pas, l'abonnement n'est pas pour toi. rien t'empêche de laisser tomber le logiciel et par consequent son développeur et reprendre un autre, etc.

CONNEXION UTILISATEUR