Galaxy S22 : le RDNA 2 d'AMD n'est pas d'un très grand secours pour l'Exynos 2200 de Samsung

Mickaël Bazoge |

Le moteur des nouveaux Galaxy S22 n'est pas le même en fonction des marchés. Certaines régions du monde auront ainsi droit à un Snapdragon 8 Gen 1 de Qualcomm (aux États-Unis ou au Japon, par exemple), d'autres à l'Exynos 2200 « maison », comme sur les modèles vendus en Europe. Et comme tous les ans, les benchmarks font rage entre les deux puces choisies par le constructeur. Et malheureusement, cela tourne souvent au désavantage du système-sur-puce de Samsung.

C'est le cas une fois encore avec la gamme de Galaxy S22. Sur le plan du processeur uniquement, les architectures de l'Exynos et du Snapdragon sont très proches : 1 Cortex-X2 haute performance, 3 Cortex-A710 puissants et 4 Cortex-A510 économes. Un des principaux changements concerne le circuit graphique.

Alors que la puce de Qualcomm s'appuie sur un GPU Adreno cadencé à 818 MHz, Samsung a fait le choix d'AMD. L'Exynos 2200 embarque en effet un GPU Xclipse cadencé à 1 300 MHz, basé sur l'architecture RDNA 2 du fondeur, une première pour un smartphone. Samsung nourrit les plus grands espoirs dans ce partenariat, au point d'avoir vanté un smartphone capable d'en remontrer aux appareils mobiles spécialisés dans le gaming.

Samsung fait chauffer sa future puce Exynos pour les joueurs mobiles

Samsung fait chauffer sa future puce Exynos pour les joueurs mobiles

La réputation de RDNA 2 a mis une sacrée pression sur le SoC de Samsung, après tout c'est l'architecture de base des GPU des consoles de salon next-gen ! Malheureusement, les premiers benchs font entendre une toute autre chanson bien désagréable. Le youtubeur Erdi Özüağ a eu l'occasion de mesurer les performances graphiques des deux versions du Galaxy S22, et le résultat n'est pas du tout à l'avantage du choix technologique de Samsung.

Au test 3DMark Wild Life (qui mesure les performances GPU), l'Exynos 2200 atteint le score de 6 684 points, le Snapdragon 8 Gen 1 le dépasse de deux ou trois têtes avec un score de 9 548 points, soit 42 % de mieux. Pire peut-être : l'Exynos 2100 du Galaxy S21 Ultra de l'an dernier affiche 6 256 points, c'est seulement 6 % de moins que son grand frère ! Il faut dire que cette puce avait un processeur graphique Adreno…

Et les résultats sont similaires avec le test 3DMark Wild Life Extreme, avec une avance de 35 % pour le Snapdragon. Autant dire qu'on repassera pour « l'ultime expérience gaming sur smartphone » avec l'Exynos 2200, comme le promettait Samsung mi-janvier…

De son côté, PCMag a réalisé des tests Geekbench 5 pour les processeurs de la puce A15 Bionic, qui équipe l'iPhone 131, et le Snapdragon 8 Gen 1 du Galaxy S22 Ultra (dans certains coins du monde). Les résultats donnent un très net avantage à Apple, avec un score de 1 735 en mono-cœur, 4 647 en multi-cœur et 948 en apprentissage automatique, contre 1 232 / 3 433 et 448 pour le SoC de Qualcomm.

Le Snapdragon 8 Gen 1 de 2022 bénéficie d'un gain de performances de 13 % en mono-cœur et de 9 % en multi-cœur par rapport au Snapdragon 888 de 2021. C'est modeste et en tout état de cause, largement insuffisant pour mordre les mollets de l'A15.

Avec l

Avec l'A15, Apple met encore un vent à ses concurrents

Les relevés de performances obtenus avec l'aide de ces outils de benchmarks ne sont cependant qu'une partie de l'équation. La plupart des applications fonctionnent parfaitement bien, de manière fluide et rapide sur un Galaxy S22, qu'il soit équipé d'une puce Snapdragon ou Exynos.


  1. Il y a une particularité avec le cru 2021 de l'iPhone : l'A15 des iPhone 13 et iPhone mini se contente de 4 cœurs graphiques, contre 5 cœurs pour la puce A15 des iPhone 13 Pro/Pro Max.  ↩︎


avatar bbtom007 | 

Un mobile gaming next gen doit avoir les moyens de ses ambitions. C’est sûrement un très bon smartphone pour 99% des gens (enfin ceux qui sont sur androïd 😅) mais si la ligne de communication était sur la puissance brute bah c’est loupé

avatar Nexon99 | 

@bbtom007

« C’est sûrement un très bon smartphone pour 99% des gens (enfin ceux qui sont sur androïd 😅) mais… »

… pas pour le segment qu’il vise. Il y a des critères à respecter. Et là c’est un gros point négatif.

Ça veux aussi dire que ce téléphone à 3ans de retard en termes de puissance par rapport aux iPhone. Et de manière générale, les OS et les applications étant de plus en plus complet(e) et gourmand(e), il faudra plus de puissance pour rester fluide et performant quelques années après.

Mais sinon oui, à l’achat 0 différence.

avatar Korell | 

@Nexon99

+1

En effet, pour un flagship cela montre qu’ils ne peuvent être leader sur le critère des Soc.

Après pour la question du manque de puissance dans quelques années , le problème revient aussi surtout a Android et à la surcouche constructeur qui peuvent rapidement venir limiter la durée de vie du nouveau Flagship de Samsung.

Par exemple je me souviens d’une époque où la presse critiquait le peu de mémoire vive des iPhones 6S en comparaison des Androids en face… force est de constater que les iPhone 6s et SE tournent beaucoup mieux aujourd’hui que les flagships android de l’époque comme le Samsung S6 avec une fiche technique pourtant « meilleure » sur le papier.

avatar IRONMAN65 | 

Donc faut pas l’acheter

avatar Glop0606 | 

Peut-être que les drivers ne sont pas encore au point?... A l'heure du cloud gaming, je vois moins l'intérêt d'avoir de grosses performances graphiques qui souvent sont signe de chauffe et de moindre autonomie. Enfin bon, faut bien faire vendre...

avatar cecile_aelita | 

@Glop0606

Les performances graphiques dans un smartphone ne servent pas que pour les jeux 😊.

avatar Nad70 | 

Depuis toutes ces années j’avoue que j’ai jamais compris pourquoi mettre des puces différentes en fonction des régions du monde ? Si quelqu’un peut expliquer ici j’en serais reconnaissant

avatar Jeckill13 | 

@Nad70

Il me semble me souvenir, mais pas certain, que c’était une question de licence que Samsung n’avait pas acquises et qui lui interdisait l’utilisation des processeurs Qualcom, ou inversement d’utiliser ses processeurs dans certains pays.

avatar valcapri | 

On ne peut pas comparé les puces graphique Apple aux autres puces du marché. Elles sont complètement différentes et sont optimisées pour l’API Métal. Donc si le benchmark est optimisé pour Metal sous iOS et il faut voir quel API, il utilise sur Android. Et ce sont les premiers benchmark sur les puces RDNA 2 sur mobile Android. Certainement que les drivers et benchmark ne sont pas encore optimisés pour RDNA 2 sur mobile.

Tandis que les puces Snapdragon avec les GPU Adreno sont présent depuis très longtemps sur le marché.

On le voit bien avec les Mac M1, il faut le temps que la partie graphique et Neuronal soit optimisés pour. Et je ne parlerai même pas de ProMotion sur iPhone et MacBook Pro M1 Pro/Max qui n’était pas pris en charge directement même par Safari, ni les applications tierces. Et ne parlons pas de Blender.

Maintenant, ce serait intéressant de voir que donnerai cette puce RDNA 2 avec un Unreal Engine/Unity optimisé pour. Idem pour Métal avec les Mac M1 Pro/Max.

CONNEXION UTILISATEUR