Apple interdit explicitement le minage de monnaies sur l’App Store

Nicolas Furno |

Profitant de la WWDC 2018 qui s’est tenue la semaine dernière, Apple a modifié les règles de validation de l’App Store sur plusieurs points. Il y en a une qui était restée sous le radar jusque-là, mais que plusieurs sites ont noté aujourd'hui : les apps qui « minent » des crypto-monnaies sont strictement et explicitement interdites sur les apps pour iOS, tvOS, macOS et même watchOS, même si l’intérêt devait être un petit peu limité.

Cette app macOS a essayé de proposer toutes ses fonctions gratuites, en l’échange d’un processus de création de crypto-monnaie. Apple avait rapidement supprimé l’app du Mac App Store, et la mise à jour des règles clarifie la situation pour tout le monde.

Le processus qui consiste à créer de la crypto monnaie, qu’il s’agisse de Bitcoin, d’Ethereum ou de n’importe quelle autre variante moins connue, est strictement interdit sur l’appareil. Pour faire simple, indiquons simplement que ce processus se fait en réalisant des calculs complexes et que cela nécessite beaucoup de puissance de calculs, et donc a un impact sur les performances et l’autonomie des appareils concernés.

Une app distribuée sur l’App Store ou le Mac App Store peut servir à contrôler un porte-monnaie de ces monnaies virtuelles. Elle peut aussi contrôler un processus de création de crypto-monnaie, à condition qu’il soit effectué à distance, par exemple sur un serveur. Néanmoins, l’iPhone, l’iPad ou encore le Mac utilisé ne peut pas servir à cette fin, c'est-à-dire que le processeur et la carte graphique ne peuvent pas être exploités par une app distribuée sur les boutiques d’Apple.

Au moins, c’est clair, et Apple bloque ainsi tous ceux qui chercheraient de nouvelles voies de financement pour leurs apps. Pour le moment, un seul exemple s’est fait connaître, sur le Mac App Store : le développeur d’une app de calendrier proposait toutes les fonctions gratuitement, en échange des ressources du Mac qui servaient à miner de la crypto-monnaie. Apple avait rapidement réagi en retirant l’app de sa boutique, et par la suite en rédigeant ces nouvelles règles explicites.


avatar Serdinant | 

Quand on pense que le minage de crypto monnaie utilise les ressources équivalent à quatre centrales nucléaires, ça fait peur. Bravo Apple d’avoir interdit tout ça.

avatar adrien1987 | 

@Serdinant

Chaque crypto a son algorithme et sa complexité, plus ou moins energivores, résumer ça comme tu le fais n'est pas la bonne approche.

Après que les gens (et surtout les banques) soient d'accords ou pas, ce n'est pas le souci, les monnaies virtuelles sont l'avenir. L'euro (plus généralement les monnaies FIAT) est presque mort et ne survie finalement que sur la confiance des gens qui utilise ce bout de papier qui n'a plus aucune valeur ;)

avatar ya2nick | 

@adrien1987

Euh, raisonnement un peu biaisé, une crypto monnaie par principe pour en avoir gratuitement, il faut la miner, si une monnaie bouffe moins de ressource qu’une autre, c’est que les algos ne sont pas optimisés et donc qu’on en mine moins à puissance égale. Si on exploite pas le pleins potentiel de ça machine pour miner, c’est que cette monnaie est moins avantageuse à miner que les autres.

Mais quoi qu’il arrive, le minage, sous entends de laisser tourner sa machine tout le temps, donc elle consomme de l’électricité tout le temps, donc elle pollue tout le temps. CQFD.

Les crypto monnaies sont peut être l’avenir des monnaie (j’ai du mal à croire que j’aurai besoin de crypto-monnaies pour aller m’acheter une baguette le matin) mais dans l’état actuel de la technologie, ça reste un gouffre écologique.

J’ose espérer que les crypto-monnaies dans leur état actuel ne sont qu’une bulle spéculative qui explosera comme tant d’autres bulles.

avatar creatix | 

@ya2nick

C’est effectivement sans fin la montée en puissance mais il y a certaines monnaies il me semble qui sont basé sur le partage de stockage pour gérer de la valeur. Cela consomme sûrement moins d’énergie que dès calcul intensif. Régulièrement les membres doivent publier des preuves de stockage a partir des fichiers stockés ( des parties seulement)

avatar IPICH | 

@ya2nick

Je pense pas que la société utilisera à terme de la monnaie volatile tu sais, les gens ont besoin de toucher l'argent et croire que tout le monde suivra cette monnaie de "geek" c'est une hérésie.

avatar Yacc | 

@IPICH

« les gens ont besoin de toucher l'argent »

Tu es au vaguement au courant de la part des transactions des particuliers en liquide aujourd’hui dans de très nombreux pays ?

avatar IPICH | 

@Yacc

Ce que je voulais dire par là c'est que jami s les gens lambda utiliseront un système de monnaie aussi compliqué

avatar Yacc | 

@IPICH

Ok tu t’es juste très mal expliqué dans ce cas ?

avatar Nesus | 

@adrien1987

Bravo ! Vous avez compris la définition d’une monnaie. Par contre, là où je ne vous suis plus c’est pourquoi la crypto monnaie aurait plus de valeur que le papier ou l’euro ?
Depuis que nous avons abandonné l’étalon or, la monnaie n’a plus qu’une valeur fiduciaire.
Vu que la valeur de base est la croissance et par extension la Bourse (je simplifie volontairement les différentes étapes), il y a effectivement plus de valeur réelle à l’argent. Qui n’est générée que par de la dette.

La crypto monnaie est bien différente, elle n’est que de la spéculation (offre et demande), d’où sont énorme volubilité. Sa masse n’augmente que pour le besoin de maintenir la block chaîne de façon intégrale. Et cela se fait très doucement. Même si la multiplication des différentes monnaies pourrait faire croire que le volume de crypto monnaie fait augmenter le volume d’argent. Ce qui est faux, puisque de facto nous en revenons toujours à l’euro ou le dollar comme valeur pour faire l’échange de l’une à l’autre. Donc quand l’etherum ou le bitcoin augmentent ce n’est qu’une crypto monnaie qui croit et non l’ensemble. Ce qui veut dire qu’elles n’ont pour le moment aucun avenir, sans changer de paradigmes. En tout cas aucun avenir en dehors de complément de moyen de paiement. Comme une monnaie locale étalonnée sur une monnaie nationale ou supra nationale.

Je repose donc ma question, en quoi cette dernière est supérieure ?
Merci d’éviter la décentralisation, le non contrôle des banques sur l’argent ou les états, ça c’est de l’idéalisme, ça ne donne pas de cas concret. Un cas concret, c’est quand un marché et des utilisateurs se lancent dedans.
Au vu du volume d’échange de crypto monnaie, il est très faible. Donc peu de gens croient en elle, donc ça valeur (et le maintien de sa valeur) est faible.

avatar Trebor | 

@Nesus

Excellent commentaire, qui m’éclaire sur un sujet ou je dois avouer être un peu à la traîne. Bravo

avatar Yacc | 

@adrien1987

« est presque mort et ne survie finalement que sur la confiance des gens qui utilise ce bout de papier »

C’est juste le principe même de la monnaie fiduciaire ?

avatar angelbj | 

@Serdinant

C'est juste que sinon ils peuvent pas toucher la commission ?

avatar anton96 | 

C’est dommage , ça aurait peut-être mettre d’avoir des applications gratuites sans pub qui vous espionnent.
A voir quel point ça aura été rentable ou pas et a quel point ça aurait été intrusif ou pas .

avatar heu | 

@anton96

Avoir des apps gratuites en échange de 4 recharges complètes par jour ?

avatar alexis83 | 

Ce que j’ai toujours du mal à comprendre avec les crypto monnaie (et j’en ai lu des articles pour comprendre le truc) c’est à qui profite le calcul ? Car si j’ai bien compris on part d’un livre sans page à laquelle on ajoute des pages après chaques échanges chacun partageant le même livre donc plus il y a de pages plus il y a besoin de calcul c’est bien ça ? Du coup ou est l’intérêt du concept de base de partir du néant et de calculer « à perte » pour créer de la monnaie ?
Naïvement au début je pensais que ce calcul servait à la recherche comme il y a avait au à l’époque sur la PS3 (et je crois qu’un logiciel aide la recherche aussi je n’ai plus le nom).

avatar creatix | 

@alexis83

Les ‘pages’ permettent à chaque création de gagner quelques pièces à celui qui trouve la solution. Le système est fait de telle sorte qu’il n’y ai pas plus de X pages au total ( il y a un nombre prédéfini de pièce à générer au total). Si trop de gens participent il faut augmenter la difficulté pour pas que les pages se génères trop rapidement. Donc ça explique la puissance de calcul, c’est lié au nombre de participant et à la puissance de calcul des participants.

avatar alexis83 | 

@creatix

Donc c’est dommage c’est vraiment du calcul fait dans le vent au final ?

avatar creatix | 

@alexis83

Oui oui c’est vraiment dans le vent, ça permet juste de renforcer le registre (plus dur de le duper car il faut une grosse puissance de calcul et un nombre important de noeuds compromis (+50%)

avatar alexis83 | 

@creatix

D’accord merci pour les infos complémentaires ?

avatar IPICH | 

@creatix

Poulala ça me fait penser à des soirées jeu en famille ou entre amis avec des jeux de société qui ont des règles incompréhensibles et longues.

avatar debione | 

Un petit cul de chouette?

avatar IPICH | 

Donc en gros le dollar à l'époque c'était estimé en valeur selon les lingots d'or et la cryptomonnaie c'est pareil mais les lingots d'or sont remplacés par des énormes calculs qui demandent des ressources informatiques de la part de processeurs j'ai bon?

avatar Yacc | 

@IPICH

« j'ai bon? »

Non?

avatar IPICH | 

@Yacc

Quel intérêt de me répondre juste par un "non"? Si tu n'apporte pas de rectification avec des explications autant ne rien répondre pfff

avatar Yacc | 

@IPICH

C’est déjà une information, non ?

Après tu trouveras en ligne des informations et des explications bien plus complètes que ce que tu trouverais ici.

avatar fte | 

@IPICH

"autant ne rien répondre pfff"

Oui.

CONNEXION UTILISATEUR