Spotify, Tinder et ProtonMail soutiennent Epic Games contre Apple

Nicolas Furno |

Epic Games s’est lancée dans un combat épique hier contre Apple et contre Google. Le créateur de Fortnite a utilisé l’immense popularité du jeu pour déposer plainte contre chaque entreprise sur leurs pratiques jugées anti-concurrentielles en matière d’App Store, notamment sur l’obligation d’utiliser les achats in-app intégrés. Tout a commencé d’ailleurs quand l’entreprise a proposé des achats intégrés en direct.

Extrait de la parodie de la publicité « 1984 » diffusée hier par Epic Games.

Rares sont les éditeurs d’apps qui peuvent se permettre une guerre ouverte et surtout la seule réponse qu’Apple et Google pouvaient offrir, à savoir le retrait de Fortnite de la boutique. Mais cela ne veut pas dire qu’Epic Games est seule dans ce combat. Au moins trois autres entreprises ont annoncé leur soutien au géant du jeu vidéo : Spotify, le groupe Match qui édite notamment Tinder et ProtonMail ont tous publié un communiqué de presse hier contre Apple (et aussi Google, même si l’entreprise n’est pas mentionnée).

Le soutien de Spotify ne surprendra personne, le numéro un mondial du streaming de musique a été parmi les premiers à critiquer Apple et ses pratiques jugées déloyales. La firme a porté plainte contre le propriétaire de l’App Store auprès de la Commission européenne à l’automne 2019 et c’est l’un des acteurs les plus importants dans ce combat. Son communiqué est dans la lignée de sa position jusque-là :

Nous applaudissons la décision d’Epic Games de s’opposer à Apple et de souligner davantage les pratiques injustes d’Apple qui ont désavantagé les concurrents et dépouillé les consommateurs pendant bien trop longtemps. Les enjeux pour les consommateurs et les créateurs d’apps, grosses et petites, ne pourraient être plus élevés et s’assurer que la plateforme iOS est gérée de manière compétitive et juste est une tâche urgente qui aura de larges conséquences.

Les communiqués des deux autres entreprises vont exactement dans le même sens, avec un soutien d’Epic Games et le souhait de voir les règles des App Store changer. D’autres acteurs rejoindront peut-être prochainement cette « coalition » contre Apple et Google.


avatar fousfous | 

@FloMo

Personnellement j'ai vraiment jamais d'apps qui sont signés, et j'ai l'impression que même des gros éditeurs ne s'embêtent pas avec ça (en plus de ne rien avoir à faire des spécificités de macOS).

avatar oboulot | 

@FloMo

En quoi cela n’est pas top au niveau UX ?

avatar Brice21 | 

@fousfous

"Sachant que les devs ne signent jamais leurs app sur macOS je sais pas si ça va vraiment fonctionner..."

Sachant rien du tout. J’ai des centaines d’app (je suis abonné à Setapp, Adobe Creative Cloud et Microsoft 365, et je suis utilisateurs de Mac depuis 1984) et elles sont toutes signées. Les apps non signées sont devenues rarissimes.

avatar vincentn | 

@FloMo

Je pense aussi. Apple pousse et défend fort logiquement et au maximum son système actuel et ses avantages mais proposera probablement d’ici quelques années la notarisation sur iOS/iPadOS. Le temps que les procédures juridiques se passent et qu’Apple soit techniquement prête.

Souvenons-nous des apps Apple non supprimables ou par défaut. Il y a encore quelques années, c’était impossible et un niet ferme de la part d’Apple. Depuis, et encore plus avec iOS 14…

avatar Salapeche | 

"Souvenons-nous des apps Apple non supprimables ou par défaut. Il y a encore quelques années, c’était impossible et un niet ferme de la part d’Apple. Depuis, et encore plus avec iOS 14…"

Sans les enquêtes et les annonces de démantèlement par des élus politiques, apple n'aurait rien changer à sa façon de faire qu'elle sait plus que borderline et punissable si la justice met son nez dedans. C'est uniquement pour ça qu'apple change des trucs petit à petit.

avatar vincentn | 

@Salapeche

C’est justement ce que je dis. Apple prolonge au max les procédures judiciaires lorsqu’il en est de son intérêt. Et lorsque, en interne, elle est prête pour proposer une solution technique ou autre, toujours au maximum dans son intérêt, qui répond à tout ou en grande partie aux griefs que les états, consommateurs ou des concurrents ont contre elle, et bien elle la propose.
Classique et logique aussi. La majorité des boîtes font ça, celles bien « gérées » en tous cas.

avatar pat3 | 

@FloMo

"À mon avis, Apple a déjà un système de notarisation dans les tuyaux.

Sur macOS 11 version Apple Silicon, ce sera a priori le passage obligé si on ne veut pas passer par l’App Store.

De là à ce que ce soit prêt pour iOS, c’est une autre histoire."

Entièrement d’accord avec les trois assertions de ce post… mais plus le délai s’allonge, plus il y aura de chances qu’Apple ait trouvé la solution pour iOS avant d’y être obligée par la les commissions US et EU.

avatar pat3 | 

@pocketjpaul

"Apple est en plein dilemme : soit elle s’ouvre maintenant en maîtrisant la communication et les règles soit elle court le risque (le risque hein, pas la certitude) d’une ouverture par la force légale (et donc des règles établies par les régulateurs)."

Elle risque de toute façon une ouverture par la force légale, puisque les procédures sont entamées. A mon humble avis, Apple va faire le gros dos, trouver quelques arrangements locaux, et attendre les résultats des procédures de la Commission Européenne et du Sénat US pour changer de braquet.
Les choses sont déjà en route avec les apps iOS et macOS. Ça va finir par une notarisation généralisée des apps sur macOS et iOS, où Apple fera subtilement en sorte de valoriser son système de paiement et son système de sécurité: la cour de récré sera un peu plus grande et à peine un peu moins fermée - et la majeures parties des devs pondront des apps bancales multiplateformes, tout en se plaignant des contraintes d’Apple pour développer sur ses plateformes.
Ce que j’espère, c’est que ça ouvrira un peu la porte aux apps libres sur iOS.

On aura toujours quelques bons devs pour tirer partie des outils proposés par Apple et faire de bonnes apps pour les usagers, et des suceurs de données pour créer des appeaux à utilisateurs en gueulant leur bienveillance envers leurs consommateurs chéris.

avatar Brice21 | 

@pat3

"Elle risque de toute façon une ouverture par la force légale"

Pourquoi Apple et pas Nintendo, PlayStation et Xbox ?

Je crois au contraire que tout cela va se terminer en entérinant le droit d’Apple sur sa plateforme comme ceux de PlayStation, Nintendo ou Microsoft sur le PSN, le Nintendo Switch Store ou le Xbox Store.

Il y aura juste de petit arrangements à la marge, comme l’obligation de communiquer les règles avant, les meme à tous et d’expliquer en détail pourquoi on bloque la publication d’une app.

Concernant les tarifs, le droits du commerce protège déjà la liberté a chaque store de déterminer son modèle commercial.

D’ailleurs tous les stores sont alignés sauf Epic : https://www.ign.com/articles/2019/10/07/report-steams-30-cut-is-actually-the-industry-standard

avatar cedzic | 

Ils oublient grâce à qui ils gagnent de l’argent... s’ils veulent être indépendants, ils n’ont qu’à développer leur hardware pour faire fonctionner leur bouzin !

avatar sachouba | 

@cedzic

Tu as tout à fait raison !
Et s'ils ne sont toujours pas contents, ils n'ont qu'à développeur leur propre réseau de télécommunications, leur propre réseau électrique, et même leur réseau de distribution d'eau pour les joueurs qui veulent faire une pause pipi pendant une partie de Fortnite.

avatar JCKrow | 

@cedzic

Pas d’accord. Si je développe une app pour Windows ou Mac, en quoi il serait légitime qu’on me ponctionne 30% de mon chiffre d’affaire? Et ne venez pas me parler du coût de l’app store pour Apple, tout au plus quelques millions d’euros sur les milliards engrangés.

On peut aussi retourner la chose : que serait un iPhone sans l’app Spotify ? Des millions d’acheteurs d’iPhone en moins pour Apple!

avatar cedzic | 

@JCKrow

Vous croyez qu’est les grandes surfaces ne se privent pas pour acheter les produits de nos agriculteurs au tarif le plus bas, voir à perte pour eux... c’est un peu pareil. Je ne dis pas que c’est bien mais le système en place pour permettre d’être visible partout est dangereux. C’est un peu extrême comme exemple car certains sont dépendants des centrales d’achats pour survivre. Il faudrait privilégier les circuits cours. Chez Apple cela permet tout de même à de petits développeurs d’être visible et de ne pas supporter certains frais (hébergement etc... j’y connais rien) ils prélèvent 30% pour cela, a chacun de fixer son prix en fonction (le dev a cette liberté heureusement vs la grande surface qui impose son prix d’achat). Bref ce n’est pas idéal et encore une fois ceux qui gagnent le plus qui ne sont pas content ....

avatar Salapeche | 

Tu racontes beaucoup trop de connerie faudrait penser à la fermer au lieu de polluer pour rien.

"Bref ce n’est pas idéal et encore une fois ceux qui gagnent le plus qui ne sont pas content ...."

Ceux qui ont le + de poids, nuance. Si un gamin de 6ans te dis que la déco de ta barraque est à chier, tu vas l'écouter ou juste l'ignorer quand ce n'est pas l'insulter et lui cracher à la gueule qu'il n'est rien et n'a pas son mot à dire ?

avatar rafoudol | 

Rien n’est simple dans cette histoire.
Peut-être que le taux de 30% est devenu trop gros, mais dire que l’accès à l’iPhone serait gratuit n’est peut-être pas logique non plus. Il faut bien développer la plateforme.

avatar victoireviclaux | 

@rafoudol

Apparemment les 30% de commissions sont plutôt correctes pour les services proposés, mais c'est pas le cas de tous les éditeurs. Et puis c'est qu'une partie du "problème"

avatar fte | 

@rafoudol

"mais dire que l’accès à l’iPhone serait gratuit n’est peut-être pas logique non plus"

Pourquoi ? Les iPhone n’appartiennent pas à Apple.

avatar Krysten2001 | 

@fte

iOS oui 🙄🙄🙄

avatar fte | 

@Krysten2001

"iOS oui 🙄🙄🙄"

Il tourne sur mon matériel que je prête à Apple. S’ils veulent monétiser mon appareil, je veux une commission.

avatar Krysten2001 | 

@fte

Mais iOS ne vous appartient pas. Ça coûte de l’argent,... donc 30% est correct

avatar fte | 

@Krysten2001

"Mais iOS ne vous appartient pas. Ça coûte de l’argent,... donc 30% est correct"

Je n’ai pas dit le contraire. Je m’en balance des 30%, ce n’est pas ni n’a jamais été le point de ma contestation.

avatar Salapeche | 

"Mais iOS ne vous appartient pas. Ça coûte de l’argent,... donc 30% est correct"

Le téléphone lui appartient, à apple de payer un abonnement pour avoir le droit d'y faire tourner ios et ses applications en plus des pubs pour ses applications qu'elle impose au POSSESSEUR de l'iphone sans lui verser le moindre centime.

avatar chris74b | 

Quand tu prends un peu de recul, nous sommes quand même de sacré pigeon ...

Nous sommes tous spectacteurs de puissances industriels qui sont entrain de se déclarer la guerre pour savoir qui aura la meilleure part de NOTRE argent !!!

L'objectif de cette guerre n'est pas de faire baisser les prix, mais d'en avoir le plus possible dans sa poches.

Et nous comme des attardés mentales, on sort les popcorns !!! Vous vous rendez compte que nous n'avons même plus conscience de cette réalité ?!

avatar Nesus | 

@chris74b

Non mais personne ne vous oblige à donner votre argent. C’est complètement absurde comme raisonnement.
Epic peut se battre tant qu’ils veulent pour avoir mon argent, je ne leur donne pas.
Vous êtes encore maître de là où vous dépensez votre argent et c’est d’autant plus important parce que c’est valider ou non ce genre de comportement. Acheter c’est un acte politique et c’est soutenir des valeurs et des mécanismes d’actions.

avatar chris74b | 

@Nesus

Est ce que j'ai dit qu'on devqit donner notre argent par obligation ?! NON
Alors votre interpretation de mes propos est complétement absurbe

avatar Nesus | 

@chris74b

Donc il n’y a pas de pigeons, ce n’est pas notre argent, et la réalité est bien maîtrisée par tous.

Quand c’est un choix conscient de payer, personne n’est pigeon. Il choisi de donner son argent. Dans ce cas, il faut éviter d’avoir un avis sur la façon dont chacun utilise son argent. C’est pas parce qu’il dépense son argent à un endroit où vous ne le feriez pas, qu’il faut les traiter de pigeon.

Pareil, ce n’est pas notre argent, uniquement celui de ceux qui veulent payer. Nous ne parlons pas d’impôt ici.

Tout le monde sait qu’on parle dès paiements fait dans les achats in-app donc tout le monde est dans la réalité.
Là où effectivement ça déconne, c’est ceux qui pensent epic va réduire sa marge (ce qu’ils ont fait pour amorcer leur guerre sur l’app iOS), sauf que le V-Buck c’est partout 9,99€. Et je les vois mal baisser sur l’ensemble des plateformes, donc dès que l’effet d’annonce sera passer le prix reviendra à son beau fixe.
Mais je vois pas en quoi, vous pouvez dire qu’ils sont en dehors de la réalité, ils savent ce qu’ils paient.

avatar AppleDomoAdepte | 

@chris74b

Personne ne t’oblige à consommer

En choisissant Apple, tu fais volontairement un choix et, pour ma part, le prix du matériel et des services a fait partie des critères.
Pour moi, ce prix vaut pour l’écosystème, la sécurité et confidentialité.

Dans cette histoire, Apple n’est pas le méchant.

avatar Salapeche | 

Syndrome de stockholm...

avatar Bigdidou | 

@Salapeche

« Syndrome de stockholm... »

Allez, zou, un peu de psychiatrie de forum, ça faisait longtemps.
Ça faisait longtemps qu’on n’avait pas eu droit à cette connerie.

avatar irishboy | 

@chris74b

Pigeon de quoi ? Ils viennent puiser directement dans ton porte monnaie ou c’est toi qui fait le choix de payer pour des services / applications ?

Libre à toi de passer ton chemin et de ne rien leur donner.

avatar GilbertoA | 

@chris74b

+1 👍

avatar iVador | 

Espérons qu’Apple se fasse defoncer par la Justice.

avatar victoireviclaux | 

@iVador

Calme toi.

avatar iVador | 

@victoireviclaux

Non. Le combat contre les monopoles ne fait que démarrer

avatar Krysten2001 | 

@iVador

Défoncer de rien du tout. Epic était dans l’illégalité

avatar fte | 

@Krysten2001

"Epic était dans l’illégalité"

Ni Apple ni Epic ne sont dans l’illégalité, sans qu’une décision de justice le précise sans équivoque.

avatar Krysten2001 | 

@fte

Epic a transgressé les règles dans l’app store donc ils sont dans une sorte d’illégalité.

avatar fte | 

@Krysten2001

"une sorte d’illégalité."

L🤡L. Une sorte.

Apple a transgressé mes règles. Ils sont aussi dans une sorte d’illégalité.

Heureusement que les pays se sont dotés de systèmes législatifs et judiciaires pour qu’il n’y ait qu’une seule sorte d’illégalité officielle. Pfiou on l’a échappé belle.

avatar Cactaceae | 

@fte

"Apple a transgressé mes règles. Ils sont aussi dans une sorte d’illégalité."

PTDR
Apple n’a JAMAIS accepté VOS règles fantasmés.
Par contre VOUS…

avatar fte | 

@Cactaceae

"PTDR
Apple n’a JAMAIS accepté VOS règles fantasmés.
Par contre VOUS…"

Non plus. Balle au centre.

avatar Cactaceae | 

@fte

Ahhhh je croyais que vous prétendiez avoir été dévelopeur iOS mais que le mariage c’était mal terminé. Donc vous aviez dû accepter les règles. Mais je me trompe sûrement. 😊
Et si ce n’est plus celles de Apple, c’est celles de Google ou celles de Whatever, vous avez accepté des règles car vous n’avez pas le choix.

avatar fte | 

@Cactaceae

"Ahhhh je croyais que vous prétendiez avoir été dévelopeur iOS mais que le mariage c’était mal terminé. Donc vous aviez dû accepter les règles. Mais je me trompe sûrement. 😊"

En effet, beaucoup de trompage.

Je ne prétendais pas.

Je n’ai pas accepté de règles.

Mon entreprise l’a fait, une fois, il y a très longtemps, aux premiers jours de l’iPhone. Les modifications de règles du store n’ont jamais fait l’objet d’un nouveau contrat donc légalement mon entreprise ne les a pas acceptées.

avatar Cactaceae | 

@fte

"Non plus. Balle au centre."

Donc vous n’avez plus de produits Apple.

avatar fte | 

@Cactaceae

"Donc vous n’avez plus de produits Apple."

Si.

Mais clicker sur un bouton pour cacher les CGU n’a aucune valeur légale dans mon pays et ne constitue pas une acceptation. Et personne ne sait qui a cliqué sur les boutons. C’est peut-être le chat.

avatar Cactaceae | 

@fte

"C’est peut-être le chat."

Je vous assure monsieur l’agent, c’est pas moi, c’est chat.

On ne se méfie jamais assez des chats.

avatar Arpee | 

La question est : les gens achètent-ils un iphone POUR utiliser Spotify, Tinder ou Protonmail ? Ou bien, utilisent-ils ces apps PARCE QUE c’est dispo sur leur iPhone ?
Dans le second cas, si Apple retire les apps de son store, elles ont tout à perdre.

avatar oboulot | 

@Arpee

Apple ne les retirera pas, car il y aurait trop à perdre notamment via les achats in App de tinder et Spotify. Pour ProtonMail cependant la question reste posée

avatar pat3 | 

@Arpee

"La question est : les gens achètent-ils un iphone POUR utiliser Spotify, Tinder ou Protonmail ? Ou bien, utilisent-ils ces apps PARCE QUE c’est dispo sur leur iPhone ?
Dans le second cas, si Apple retire les apps de son store, elles ont tout à perdre."

Bonne question. Je doute qu’il y ait un changement majeur de paradigme pour nous, les utilisateurs. Je doute aussi que la redéfinition des règles porte préjudice à moyen et à long terme à Apple et Google. Par contre, je me demande où en sera Epic dans un an, voire dans 6 mois. C’est comme si Rovio en si temps s’était révolté contre le modèle d’Apple. Epic dépend d’un seul produit, et a besoin des plateformes pour faire de l’argent avec.

avatar fte | 

@pat3

"Bonne question."

Les jeux ne sont pas vraiment un critère de choix de téléphone ou tablette en ce qui me concerne.

Par contre je sais que j’achèterai une PS5, pour Horizon Zero Dawn 2. Ces exclusivités m’ennuient, les consoles et leurs stores m’ennuient, mais c’est une autre question.

Les apps qui me sont essentielles sont disponibles sur iOS et Android. Ce n’est donc pas un critère de choix. En fait, j’ai choisi des apps parce que disponibles sur iOS, Android et Windows. macOS n’est plus ni essentiel ni même important. J’ai abandonné des apps parce que pas dispo sur Windows. Je regrette les apps OmniGroup. Moving on.

Mais si dans mes apps essentielles certaines devaient ne plus être disponibles sur iOS... ça deviendrait un critère. Soit pour changer d’app, mais il y en a certaines que je refuse d’abandonner... soit pour changer de système. Et ce serait sans hésitation.

Je ne généraliserai pas mon cas cependant. Je serais curieux de savoir ce que ferait la majorité des gens si une de leurs apps importantes disparaissait de leur plateforme.

avatar Salapeche | 

"Je ne généraliserai pas mon cas cependant. Je serais curieux de savoir ce que ferait la majorité des gens si une de leurs apps importantes disparaissait de leur plateforme."

Ca dépend de la tranche d'âge, s'ils sont jeunes ils chercheront un truc qui fait vaguement la même chose, s'ils dépassent la 30aine, ils changeront de plateforme pour celle où l'application est encore dispo. :)

Pages

CONNEXION UTILISATEUR