Le « crash industriel » de StopCovid qui ne se déclinera pas en objet connecté

Mickaël Bazoge |

StopCovid s'est pris une volée de bois vert assénée par Marie-Pierre de la Gontrie, sénatrice socialiste, qui estime qu'avec le recul, « nous avons manqué de clairvoyance. L’outil n’était évidemment pas prêt. Et, désormais, les chiffres le prouvent », selon les propos rapportés par Public Sénat. Le dernier décompte de la Direction général de la santé (DGS) donne 2,3 millions de téléchargements, 1 514 personnes ayant signalé un diagnostic positif et 93 notifications de contact à risque.

Un aveu d'échec et un crash industriel prévisible et annoncé selon elle, qui explique que lors du moment du vote de l'Assemblée et du Sénat fin mai, « nous sentions bien que l’outil n’était pas prêt, que le cahier des charges n’était pas atteint. Et il y avait aussi une vraie inquiétude sur le traçage et le respect des données personnelles ».

La DGS assure de son côté que StopCovid ne collecte aucune donnée personnelle sur les personnes qui téléchargent l'application. « Cet outil vise à sauver des vies. Il ne faut pas se tromper de combat ». La sénatrice souhaite auditionner Cédric O en septembre, afin qu'il explique « pourquoi ça n'a pas marché » : « Quand est-ce qu’on arrête et, surtout, combien ça coûte à l’État ? Lui évoque plusieurs centaines de milliers d’euros en coût de fonctionnement. Ce n’est pas rien comme montant, et en même temps très flou. Nous avons besoin de transparence sur cet outil qui m’apparaît aujourd’hui comme un caprice technologique ».

Marie-Pierre de la Gontrie s'étonne même de voir que Cédric O a pu rempiler à son poste après le dernier remaniement. Est-ce à dire que StopCovid a la tête sur le billot ? La DGS dément formellement et annonce des « travaux d'adaptation », notamment des outils de suivi de l'évolution de l'épidémie, « que ce ne soit pas seulement un outil d’identification des cas ».

Et en cette période où les cas de contamination repartent à la hausse, une campagne de communication est prévue. La Direction de la santé souhaite que des familles, des classes d'école et des entreprises aient le « réflexe » StopCovid : « cet outil est fonctionnel. Plus il est téléchargé et plus il est utile ». Et pas question de parler d'échec : « C’est un nouvel outil, il est normal qu’il faille du temps et des ajustements avant que la population ne s’en empare ». StopCovid est disponible depuis le 2 juin.

Où est l'objet connecté StopCovid ?

En matière de traçage des contacts en temps de pandémie, on a compris qu'il valait mieux miser sur les « brigades sanitaires » — autrement dit le traçage réalisé par des humains — que sur les solutions numériques, du moins en France. L'application StopCovid ne remplit pas ses objectifs, du moins pas à l'heure actuelle. Quant à cet objet connecté évoqué durant les débats printaniers, qui devait équiper les populations ne possédant pas de smartphone, il est dans les limbes et pourrait tout simplement ne jamais voir le jour.

Les bracelet et badges connectés de suivi des contacts imaginés par la société Estimote.

Sigfox, qui exploite un réseau bas débit longue portée, avait fait part en avril de la possibilité d'un bracelet connecté ou d'un badge en tant qu'alternative aux applications de traçage. L'entreprise a expliqué à BFM Tech qu'elle pourrait fournir un service de connectivité, mais pas le produit en lui-même. Et pour le moment, personne ne s'est signalé : « Le déploiement des badges connectés à grande échelle évoqué il y a quelques temps en effet n’est pour le moment pas d’actualité », indique Sigfox.

Fin mai, Cédric O le secrétaire d'État au Numérique qui a piloté le dossier StopCovid, avait parlé de l'implication de Withings, mais uniquement pour l'intégration du protocole ROBERT (sur lequel s'appuie le fonctionnement de l'application) dans une montre. Le constructeur ne donne pas l'impression de vouloir aller plus loin, par exemple en mettant ses lignes de production à disposition d'un badge ou d'un bracelet de traçage des contacts.

Du côté de la DGS, le discours est sensiblement le même : « aucune décision n'est prise quant à l'adoption de solutions techniques de ce type ». Une source proche du dossier abonde : « On va dire que ce n’est a priori plus une priorité ». Pour le dire franchement, tout cela n'est pas de très bon augure pour cet objet dont les tests auraient dû débuter en juillet ou en août.

Tags
avatar marenostrum | 

c'est pas la faute de l'app en lui-même, mais de l'informatique qui ne peut pas dépister tout seul. en utilisant la méthode classique ils en trouvent des milliers de positifs par jour.

ils ont fait une app, pour montrer qu'ils sont capables d'en faire une app, comme les autres pays, et pour être présent quoi.

avatar byte_order | 

@marenostrum
> En utilisant la méthode classique ils en trouvent des milliers de positifs par jour.

Certes. Mais à quel coût ? Et dans quel délai de réactivité ?
Parce que l'enjeu, il est là. Vu qu'un reconfinement général est exclu et que les prochaines vagues sont déjà là, ces coûts et délais de réactivité vont devenir de plus en plus critique.

Tout ceci démontre surtout l'énorme dépendance des solutions informatiques aux contrôleurs d'accès aux plateformes mobiles, qui contrairement aux plateformes logicielles fixes d'avant, sont nettement plus fermées et sous contrôle exclusif d'un duopole.

Et ce sont eux, désormais, qui décident, à la place de l'utilisateur, à la place du législateur, ce qui est bon ou pas pour l'utilisateur.

Je trouve cela très dangereux.

avatar Ali Ibn Bachir Le Gros | 

@iMotep

La sûreté de la vie privée étant à mon sens la première source de méfiance des français.

Les Français assurent la sécurité de leur vie privée en bourrant leur maisons d'enceintes et de caméras connectées reliées en permanence à des serveurs appartenant à des multinationales situées à l'étranger.

On ne les prendra jamais à installer StopCovid.

avatar Bigdidou | 

@Ali Ibn Bachir Le Gros

« Les Français assurent la sécurité de leur vie privée en bourrant leur maisons d'enceintes et de caméras connectées reliées en permanence à des serveurs appartenant à des multinationales situées à l'étranger. »

Et tu oublie : en étant tracé par Google (je reçois tous les mois un récapitulatif de partout où je suis passé), en activant des relais partout où il passent, sans compter le réseau maintenant très dense de vidéo surveillance dans les grande villes.

Et on aurait besoin de stopcovid pour les tracer..

avatar YetOneOtherGit | 

@Bigdidou

Un des grands paradoxes de l’époque: qu’un état démocratique ose faire le centième de ce que fais FB ou Google pour le bien commun et non pour des profits privés et c’est une levée de boucliers avec une masse incroyable d’inepties colportées.

Defiance vis à vis des états et abandons face aux intérêts privés.

avatar MGA | 

@YetOneOtherGit

L’étendue de la surveillance de la population dans notre « démocratie » est affligeante, le problème est de savoir quand et au nom de quelle noble cause ces informations et ses moyens de surveillance poseront problème et non pas si ils poseront problème.

Aucune entreprise privée n’a encore persécuté ou assassiné des peuples entiers, mais sur le principe je ne comprends pas les utilisateurs d’Alexa, de ok gg ni de Siri d’ailleurs.

Stopcovid est une perte de temps et d’argent depuis le premier jour car une app ne permet pas de combler 4 mois de retard et de mensonges d’état.
La gestion de la crise par le gouvernement et l’Etat a été calamiteuse les premiers mois, avec un système de santé fragilisé et très improductif. C’est pour ça que le bilan en France est mauvais, pas à cause de l’adoption ou non d’une app ou de n’importe quelle mesure.

Il faudra peut être aussi accepter que chaque jour nous pouvons tomber malade ou mourir, c’est normal, il n’y a pas matière à tuer les emplois, la qualité de l’enseignement et l’avenir des plus jeunes pour ça. Des mesures sont nécessaires mais ne doivent pas empêcher le pays de « tourner »

avatar YetOneOtherGit | 

@MGA

C’était une réflexion de portée générale, pas une défense de ce cas particulier.

L’asymétrie de tolérance entre intérêts privés et états légitime.

Juste une constat.

avatar J'en_crois Pas_mes yeux | 

@ YetOneOtherGit
Constat légitime. :-)
Il serait urgent d'aligner la "parano" (légitime?) que le citoyen a vis à vis des États en refusant aux multinationales cette collecte sans limite. L'indulgence du consommateurs est d'une naïveté incroyable. Bien sur j'aurai tendance a avoir plus confiance dans des États au service des citoyens... mais les exemples trop nombreux dans l'histoire contemporaine m'interdit cette naïveté aussi stupide que de croire que l'État démocratique est un acquis immuable.

avatar Dumber@Redmond | 

@Ali Ibn Bachir Le Gros

C'est exactement ça ! 👍🏻👏🏻

avatar alastorne | 

@Sindanárië

Le running gag « pop corn » qui revient à chaque brève, sérieusement, vous commencez à nous les briser ! 🤨 On est pas sur JV.com ici, merci de ranger vos blagues pour les 11-16 ans.

Vous n’êtes pas le seul et j’espère que vos acolytes se reconnaîtrons.
Les meilleures blagues sont les plus courtes.
En vous remerciant. 😒

avatar Ali Ibn Bachir Le Gros | 

@alastorne

Il a 12 ans.

avatar Billytyper2 | 

@alastorne

Moi j’aime bien son running gag, en plus il change de gif presque tout le temps… et il en sort des bons, qui me font bien rigolé et je ne suis jamais allé sur jv.com

avatar Sindanárië | 

@alastorne

"ici, merci de ranger vos blagues pour les 11-16 ans."

T’as de l’argent ?

avatar Krysten2001 | 
avatar Sindanárië | 

@alastorne

"vous commencez à nous les briser ! "

💭(ah... en voilà un qui est plusieurs dans sa tête...)

avatar bubu16 | 

@alastorne

Il vous suffit de masquer ses commentaires, et de garder votre amertume pour vous.

Aux dernières nouvelles, le principe de cette section est de permettre à tout un chacun de s’exprimer librement dans la limite du respect des autres et des règles des commentaires MacG.

Ici, le commentaire qui n’est pas conforme est le vôtre. De plus, vous avez les moyens de traiter votre problème d’objets cassés (sont elles si fragiles ?) par vous même.

Serviteur,

avatar alastorne | 

Quand je dis que les iPhones sont évincés, je veux qui que l’API Apple/Google est écartée, et que par conséquent l’efficacité s’en trouve amoindrie. Si j’ai bien compris, un iPhone ne peut pas entrer en contact avec un autre iPhone de lui même, mais seulement par l’entremise d’un téléphone Android également présent ? 👀
Sans parler de l’impact sur l’autonomie.

avatar marenostrum | 

c'est pas ça. si tu regardes les chiffres il y a eu 2,3 millions de smartphones avec cette app, pour 93 notifications. c'est pas la faute de l'app, mais de l'informatique qui ne sert pas à grand chose pour le moment. ils en faut des appareils mieux équipé en capteurs pour faire tout seul le dépistage.
l'app marche lui, mais il faut que l'utilisateur malade le signale. sinon l'app ne peut pas le savoir. bref tu l'installes ou pas c'est la même chose.

avatar Furious Angel | 

@alastorne

Ne pas utiliser l’API est un choix politique basé sur un postulat sans aucun rapport avec la choucroute (en quoi utiliser une API nuit à la souveraineté d’un état ? Une API est juste une brique adaptée au mur où on veut la placer) mais ça c’est un débat très technique qui échappe à 99% des français, ce n’est pas la source de l’échec populaire de l’application.

avatar byte_order | 

@Furious Angel

> en quoi utiliser une API nuit à la souveraineté d’un état ?

L'utiliser, en rien.
L'imposer comme seule manière d'implémenter un protocole de communication et ce faisant imposer un certain type d'architecture logicielle parce que l'API ne propose pas de séparer implémentation protocolaire et l'architecture logicielle de quasi toute la solution, par contre...

Ce n'est pas à Apple de décider si une architecture décentralisée est ce qu'il faut ou pas pour une solution de santé publique. Apple n'a aucune autorité légitime pour cela. En bloquant toute implémentation alternative du protocole de communication et en imposant l'usage de l'API qui impose une architecture particulière, elle impose *son* choix (pas celui du pays, ni de l'utilisateur, qui n'ont aucune voix au chapitre, à part boycotter la plateforme d'Apple.).

Imaginez vous que pour pouvoir aller déclarer vos arrêts maladie depuis une app iOS, il soit obligatoire de passer forcément par l'API HealthKit, et que toute tentative de le faire autrement soit bloquée par le système.
Cela ne vous choque pas ?

Remplacez arrêts maladie et HealthKit par impôts et In-App-Purchase, tiens, pour rire.

avatar Furious Angel | 

@byte_order

Sauf que la comparaison n’a pas de sens.

Là, le but est d’utiliser les smartphones Android et iOS. Donc il peut être opportun d’utiliser... les outils d’Android et iOS. Ne pas le faire est un risque technique. C’est l’Etat qui veut se reposer sur ces solutions privées, pas l’inverse.

Et en plus, la solution d’Android et iOS protège mieux les données.

avatar pim | 

C’est bien de remettre le problème sur la table.

Si on veut qu’une app de traçage fonctionne, il faut vraiment faire du traçage, un truc efficace, genre 1984 Georges Orwell et sans aucune liberté publique derrière ni droit à l’oubli ou à une vie privée. Et tracer tout le monde, ce n’est pas la peine de demander le moindre consentement, car sinon on va justement louper les super contaminateurs.

Ils pourraient s’inspirer des pratiques de Facebook par exemple, eux ils ne demandent aucun consentement et arrivent à tracer efficacement, même des personnes qui n’ont pas de compte Facebook !

Sinon ça ne fonctionnera jamais, tout simplement. C’est aussi logique que 1+1 font 2.

avatar John McClane | 

@pim

Ils auraient dû activer à distance les puces de toutes les cartes vitales afin de tracer tout le monde... 😬😅

avatar jackWhite92 | 

@John McClane

Tu veux dire celles qui sont cachées dans les masques ?

avatar John McClane | 

@jackWhite92

Oui, celles implantées par les francs-maçons

avatar marenostrum | 

devant chaque gare, en dépistant tous les voyageurs. et c'est plus efficace que n'importe quelle technologie.

avatar badsean | 

Perso, au risque de paraître très naïf, je me méfierais plutôt de boites privées que de l’état pour mes données persos.. Je me sens pas trop en Chine ou Corée du Nord. Pour des questions de santé publique, je vois pas trop le problème d’avoir une appli sur mon téléphone, tant qu’on ne me prouve pas que cette appli est utilisée pour d’autres raisons.. Après sur l’efficacité de cette appli, c’est un autre débat, qui chiffres à l’appui, n’a pas l’air très glorieux il est vrai.

avatar marenostrum | 

sauf que l'app ne te protège en rien, c'est ça le sujet qu'on peut tirer de cet article.
et ça si on utilisait le bon sens on pouvait le capter depuis le debout de cette histoire.

avatar badsean | 

@marenostrum

Sauf que de ce point de vue, je suis pas trop d’accord. L’app n’est pas là pour protéger ( seuls le masque et gestes barrières le peuvent ), l’appli était censé aider au contact tracing lors des contact avec des cas positifs.. Chose qui ne peut être efficace uniquement quand la population utilise massivement l’appli, ce qui n’a pas été le cas ( et à mon sens, pour de mauvaise raison, suite à un faux procès ).
Et je peux vous dire qu’actuellement, le contact tracing des « brigades » de la Sécu ne sont clairement pas exempt de défauts et sont assez critiquées, Stop Covid aurait peut être aidé si cela avait été plus utilisé ( mais ça, on ne le saura jamais^^ ).

avatar GaelW-Mac | 

En même temps, une hystérie hygiénique gérée par des clowns, que fallait-il espérer ?

avatar spezzic | 

Pour que cette app fonctionne il fallait l’imposer sur tout les telephones. C’est stupide de penser que ce genre d’app puisse etre efficace avec uniquement des téléchargements consentis par la bonne volonté du peuple... c’est app c’est comme un masque! Ca fonctionne si tout le monde l’utilse sinon c’est une passoire inefficace !

avatar scanmb | 

@spezzic

Le masque suffit, s’il est bien porté ...

avatar Billytyper2 | 

@spezzic

Prend un masque ffp2 et laisse les autres choisir…😇

avatar PierreBondurant | 

@spezzic

Tous les masques que tu vois dans la rue sont complètement inefficaces. Les rares models qui aient passé les tests en conditions réelles dans des labos spécialisés, tu as plusieurs mois d’attentes pour les commander.
Lave toi les mains à chaque fois que tu rentres chez toi et ne met pas de masques (ça t’évitera de te toucher le visage sans arrêt comme les gens qui portent un masque), c’est infiniment plus efficace.

avatar Silverscreen | 

@PierreBondurant

Les masques grand public laissent passer le gros des micro-goutelettes et le virus en aerosol, aucun doute là-dessus. Mais leur utilité n’est pas de te protéger toi mais d’arrêter tes postillons et protéger ainsi les autres. Je suis sidéré qu’on en soit encore à expliquer ça...

Donc oui les masques sont très utiles.

Pour se protéger soi-même c’est lavage de mains et masques FFP2... mais que les AUTRES portent un masque est un immense plus...

avatar PierreBondurant | 

@Silverscreen

“Protéger les autres” suppose que tous les porteurs de masque sont malades, c’est ça que je trouve sidérant.
C’est pour ça que le port du masque devrait être réservé au milieu hospitalier conformément à la déclaration originale de l’OMS.
Le calcul coût/avantage du masque d’un point de vue sanitaire ne fait aucun sens. Et on ne parle pas du coût environnemental...

avatar Silverscreen | 

@PierreBondurant

Protéger les autres suppose simplement qu’on peut être vecteur du virus et l’ignorer (asymptomatique ou en incubation). Pour avoir dans mon entourage des gens très vulnérables, et d’autres en pleine forme qui ont été complètement terrassés par la forme pourtant la plus bénigne du virus, je ne comprends pas qu’il y aie encore un discours contestant l’utilité du masque.

Jusqu’à éradication de ce virus (immunité collective grâce à la vaccination), il est de la responsabilité de chacun de protéger les autres et d’attendre de leur part le même civisme...

Quand à l’impact écologique : s’équiper d’une demi douzaine de masques lavables en tissu et les alterner le temps de les laver, ce n’est pas très compliqué...

avatar PierreBondurant | 

@Silverscreen

Trouve un article scientifique sur Nature ou Science qui montre l’efficacité d’une telle mesure. Bonne chance
Et compte pas trop sur la vaccination pour éradiquer quoi que ce soit car c’est un virus qui mute beaucoup, comme pas mal d’infections respiratoires.
Donc mieux vaut se laver les mains, faire du sport, manger sainement; ça sera bien plus efficace que de porter un masque en papier ou cousu à la main

avatar ya2nick | 

@PierreBondurant

Se laver les mains ok.

Faire du sport, manger sainement ?! Le rapport avec un virus ?

C’est étonnant j’ai vu pas mal d’articles passer parlant de sportifs de haut niveau touchés par le virus.

Demain quand je vais croiser un flic ou que quelqu’un me rallera dessus parce que je n’ai pas de masque, si je lui répond que je mange sainement, que je fait du sport, je peux lui donner vos sources pour pouvoir me défendre ? Ou je vais passer pour un con ?
Ce que je serai si je tenais un discours pareil.

Je me lave les mains à chaque occasion, je mange le plus sainement possible, et je fait du sport. Mais surtout, j’essaie autant que possible de respecter la distanciation, et surtout, je porte un masque dès que nécessaire.

avatar PierreBondurant | 

@ya2nick

Le rapport d’avec le virus, c’est une fois que tu l’as, comment les choses se passe. Au U.K. (ou je vis), 75% des patients en réanimation était en surpoids (catégorisation basé sur le Body Mass Index)
D’où la publication gouvernementale ci dessous.
Un virus respiratoire, une fois que tu l’as, y a pas grand chose à faire (dans la majorité des cas) à part attendre que ça se passe. Donc ta meilleure protection c’est ton corps et le système immunitaire qu’il contient.

https://www.gov.uk/government/news/new-obesity-strategy-unveiled-as-coun...

avatar ya2nick | 

@PierreBondurant

Les stats sont les mêmes un peu partout, les gens en surpoids, les vieux, les immuno-déficients et les imbéciles sont les plus touchés (j’entends par imbéciles, ceux qui ne portent pas ou mal leurs masques, font la bises à leurs connaissances et ne savent pas à quoi correspond 1m).

Si on l’a chopé, ok, un sportif qui mange sainement va certainement n’avoir que la forme bénigne, ou guérir un peu plus vite qu’un gros malbouffeur agé et j’insiste sur le un peu.

Mais si vous croisez un porteur (sain ou non) qui éternue pas trop loin de vous, disons à moins de 3m de vous ou juste avant vous dans l’ascenseur ou dans le même wagon que vous, vous préférez qu’il fasse du sport et mange sainement et se lave les mains, ou qu’il porte un masque (ffp2, en papier, tissu maison...) ?

Moi je préfère qu’il crève demain ou dans 20 ans de cholestérol, mais qu’il porte un masque.

Je pense que là meilleur protection c’est de faire tout ce qui est nécessaire pour pas l’attraper.

avatar Bigdidou | 

@PierreBondurant

« Trouve un article scientifique sur Nature ou Science qui montre l’efficacité d’une telle mesure. Bonne chance »

Ce n’est le boulot ni de Nature, ni de Science. C’est une cuistrerie d’affirmer ça.

Oui, la littérature médicale fourmille d’articles qui démontrent que le masque limite la transmission du virus.
Tu imagines quoi, que la décision de généraliser le port du masque a été prise sur du vent ?

Je suis un peu effrayé à quel point chez certains l’absence de savoir fait office de preuve de la non existence de quelque chose, et aussi de la paresse pour aller chercher ce savoir largement disponible.

avatar AirForceThree | 

@PierreBondurant
"Et compte pas trop sur la vaccination pour éradiquer quoi que ce soit car c’est un virus qui mute beaucoup, comme pas mal d’infections respiratoires."

Ce n'est que votre avis, que votre interprétation.
On verra le moment venu.

avatar PierreBondurant | 

@AirForceThree

Pour le coup, y a pas mal d’articles qui sont sorti sur le sujet.

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/32321524/

“SARS-CoV-2 is a RNA coronavirus responsible for the pandemic of the Severe Acute Respiratory Syndrome (COVID-19). RNA viruses are characterized by a high mutation rate, up to a million times higher than that of their hosts. Virus mutagenic capability depends upon several factors, including the fidelity of viral enzymes that replicate nucleic acids, as SARS-CoV-2 RNA dependent RNA polymerase (RdRp). Mutation rate drives viral evolution and genome variability, thereby enabling viruses to escape host immunity and to develop drug resistance.”

avatar Bigdidou | 

@Silverscreen

« Protéger les autres suppose »

L’altruisme, même quand il coute aussi peu, est une valeur qui semble avoir disparu.
On voit ça avec la vaccination, aussi.

avatar Arnaud33 | 

Je pense qu’il aurait été intéressant d’avoir une appli européenne plutôt que nationale , si un anglais ou un allemand porteur du covid est proche de d’un utilisateur de stop covid ça ne doit pas fonctionner ...
l’UE a réussi à créer le RGPD donc ils connaissent...
je trouve personnellement que l’Union européenne n’a pas été bonne sur cette pandémie ,

avatar badsean | 

@Arnaud33

Oui ça aurait été nettement plus efficace, mais les soucis aurait été les mêmes ( peur d’être tracé, beaucoup de désinformation, etc.. ).

avatar frankm | 

C’était plus facile de faire cette application plutôt que de taper du poing sur la table, sortir ses baloches, que de dire de façon burné aux français dès le 11 mai, qu’à partir de maintenant c’est masque pour tout le monde en dehors de votre foyer.

avatar iPop | 

"La DGS assure de son côté que StopCovid ne collecte aucune donnée personnelle sur les personnes qui téléchargent l'application."

Et bien s’ils le disent, c’est que ça doit être vrai.
🙄

Pages

CONNEXION UTILISATEUR