StopCovid : 6,5 millions d'euros pour une app à l’inutilité sanitaire « manifeste »

Mickaël Bazoge |

Le rapport de la mission d'information sur l'impact, la gestion et les conséquences de la COVID-19 n'est pas tendre avec les autorités sanitaires chargées de mener la lutte contre la pandémie en France. Les enseignements du document de 200 pages, fruit de six mois de travaux et de 130 heures d'auditions, ont été présentés ce mercredi par Eric Ciotti, député Les Républicains et rapporteur de la mission1.

La mission a relevé beaucoup de points noirs dans la gestion de l'épidémie : des stocks stratégiques de masques trop bas au début de l'année, du retard dans la prise de décision (un confinement qui intervient 24 jours après celui de l'Italie), la défaillance de la mise à disposition des tests,… « De manière générale, tout au long des premières semaines de la crise sanitaire, les Français ont assisté à une succession précipitée de décisions prises au pied du mur, alors qu’elles étaient indispensables », soulève le rapport.

Le rapport complet est lisible à cette adresse. Pour ce qui nous intéresse plus directement, la mission revient sur l'application StopCovid (devenue TousAntiCovid), qui n'a pas rempli le rôle de soutien au dispositif de traçage : « il n’a pu compter sur les bénéfices escomptés de l’application StopCovid dont l’inutilité sanitaire aura été manifeste ».

Le rapport fait d'ailleurs un joli croc-en-jambe à Cédric O, le secrétaire d'État chargé du numérique qui, au mois de mai, annonçait que le développement de l'application ne coûte que « quelques milliers d'euros par mois » (en juin, Cédric O évoquait « quelques centaines de milliers d'euros »).

La mission a fait les comptes et en réalité, le coût total estimé de StopCovid sur ses cinq mois d'existence (de juin à octobre, ensuite c'est TousAntiCovid qui a pris la main) revient à 6,5 millions d'euros. Certes, l'app a été développée gracieusement par un consortium public/privé, mais il y a quand même des coûts d'exploitation, de licences, de support, d'hébergement, la campagne de communication…

TousAntiCovid constitue « une amélioration très sensible en termes d’ergonomie et de fonctionnalités qui se traduit par des téléchargements en nombre bien supérieur » : 10 millions de téléchargements pour 13 106 notifications. Le rapport, assassin, observe tout de même que l'homologue allemand, Corona-Warn app, a atteint 22 millions de téléchargements à la même date :

Si l’utilisation qui est faite en Asie des outils numériques reste difficilement transposable dans notre pays, l’adhésion de la population allemande à l’application Corona-Warn-App montre qu’une stratégie numérique offensive peut être esquissée en Europe tout en préservant les droits et libertés fondamentaux, incluant le respect de la vie privée et la protection des données personnelles.

Le volume de téléchargements de TousAntiCovid devrait gonfler grâce à une communication plus agressive du gouvernement ; quant aux notifications, elles devraient elles aussi grimper en raison des changements récents apportés dans les critères de détection d'un contact.


  1. Les membres LREM se sont abstenus de voter le document : Julien Borowczyk, le président de la mission d'information, a estimé qu'il s'agissait d'un rapport « partial et partiel » qui ne reflète « absolument pas » la qualité des auditions et des débats.  ↩︎

Source
JDD
avatar Sindanárië | 

.

avatar Kito2 | 

@oautier

Très juste
Le Bashing est devenu la norme pour tous les journalistes et assimilés
Quand quelque chose est bien et qu’ils le disent c’est du copinage politique.
Quand on critique systématiquement c’est du journalisme haut de gamme ...et même si au final les faits révélés démontrent l’erreur ... qui n’est jamais reconnue ... à quoi bon ?
Le rapport en plus a été réalisé pour être forcément très à charge et pas seulement critique.
Et puis 10M de téléchargement avec une progression nette malgré l’état d’esprit ambiant et très français dans l’opposition systématique et le goût de râler : c’est une performance indéniable.
Bien dommage toutes ces polémiques inutiles alors qu’on ne devrait penser qu’à sauver des vies.

avatar Sharp | 

Voilà un discours rassurant, bienveillant et raisonnable écrit avec soin qui pourtant ne tient pas la route ! La bêtise humaine c’est aussi ignorer les faits.

avatar Kito2 | 

@Sharp

Merci pour les compliments.
Mais ta démarche intellectuelle et ton argumentation sont bien faibles.
Si c’est un processus mental qui te rassure et qui résonne avec les médias partisans et les réseaux sociaux dégénérés ... grand bien te fasse.
Ce n’est pas avec ce type de réaction que la société avancera vers un plus grand respect des personnes et de la santé d’autrui.
iGen est bien mal inspiré sur ce sujet.
Tant pis.

avatar eplus | 

@oautier

Bravo, tu as brillamment résumé la bêtise d’iGen à s’acharner contre cette appli.

avatar BordelInside | 

@oautier

StopCovid (la version initiale) est quand même sortie en catimini, avec très peu de publicité faite autour - je sais qu'il ne faut pas généraliser à partir de son propre cas, mais sans MacG je n'aurais pas su qu'elle existait et quand j'en parlais autour de moi il y avait toujours une majorité de gens à ignorer son existence.

C'est une appli de "traçage" dans un climat global de méfiance envers les institutions et particulièrement envers le gouvernement pour sa gestion (assez calamiteuse) au début de la crise.

Curieusement, quand on a commencé à parler de son remplacement par TousAntiCovid, on s'est aperçu que plusieurs ministres (dont le premier d'entre eux) n'avait même pas installé StopCovid - bonjour le devoir d'exemple et la confiance dans leur propre appli.

J'entends parfaitement l'argument du "le gouvernement ne peut pas être tenu pour responsable des choix individuels de chacun d'installer ou non l'application" - c'est tout à fait recevable - mais même sans volonté particulière de polémiquer, on peut quand même constater que pas grand chose n'a été fait pour orienter le-dit choix dans le sens souhaité et regretter l'argent dépensé dans une application dont on a un peu tout fait pour qu'elle fasse un bide.

La "perte de sens" que tu déplores se nourrit aussi d'une vision particulièrement binaire des choses qui voudrait que tout point de vue différent du tiens soit forcément de la "bêtise humaine".

(Je précise pour éviter toute fausse idée sur mon intervention que j'ai installé StopCovid dès le début - je ne cherche ni la polémique ni la hargne facile des réseaux sociaux, je constate juste un gros n'importe quoi dont la façon dont l'appli a été mise en place)

avatar romainB84 | 
avatar BordelInside | 

@romainB84

Mouais...
Quand on en est au troisième reboot du deuxième remake d'un film déjà pas terrible-terrible à la base, si tu veux les pop-corns...
Bof, quoi.

avatar Sindanárië | 

@BordelInside

A la mayonnaise t’as essayé? Ça varie un peu

avatar Malvik2 | 

Ah la belle époque où cette charmante Sibeth Ndiaye venait nous expliquer que porter un masque c’était technique...que ça pouvait être dangereux...et que non, trois fois non, ça ne servait définitivement à rien...ça me manque tout ça. A la question d’une journaliste si elle enverrait ses écoles avec un masque, elle avait répondu d’un rire narquois l’air faussement indignée : " ah ah ah ! Non je ne crois pas, non !"

Bref la France quoi.

avatar armandgz123 | 

@Malvik2

C’était tellement ridicule...

avatar pilipe | 

@Malvik2

Bon après le masque ne sert toujours à rien.

avatar John McClane | 

@Malvik2

C’est vrai qu’elle était charmante 🙂

avatar lmouillart | 

D'un autre côté force est de constater que bon nombre de gens ne savent pas mettre, porter et retirer un masque. Sans mettre leurs doigts partout, sans le retirer le remettre, le frotter partout ...
Ses propos étaient assez maladroits, mais elle n'avait pas forcément tort non plus sur le fond.

avatar Bruno de Malaisie | 

En Malaisie, il y a une application qui fonctionne bien, mais qui est terrible en terme de vie privée...
Du coup, je fais sans. Je marque mon nom et tel quand je rentre quelque part. Je ne fais pas du tout confiance en ce gouvernement.

https://fatbidin.com/2020/11/24/privacy-issues-with-mysejahtera/

avatar AppleDomoAdepte | 

IGen parlait d’un coût de développement de 20M€ pour l’application allemande et d’un coût de fonctionnement comprise entre 2,5 et 3,5 M€ par mois.

Nous on va simplement retenir le coût et dire c’est cher, l’état gaspille notre argent.

Bashing annoncé

avatar AKZ | 

Et personne n’est choqué par les coûts de cette application ?
Un développement soit disant offert mais derrière tout semble très très cher.

avatar pilipe | 

@AKZ

Quand on voit toutes les dépenses inutiles que le gouvernement a fait ces derniers temps, et ce par milllairds, quelques millions en plus ne change pas grand chose.

avatar Link1993 | 

@AKZ

6 millions, honnêtement, c'est pas chère... C'est vraiment rien pour l'état (mais énorme pour nous hun !)

Donc que l'état ai tenté quelque chose, et que ça ai coûté 6nmillions, bah... je m'en moque perso. Et puis ça fait un générateur d'attestation super pratique ! 😇

avatar byte_order | 

20 millions de tests PCR facturés à 64 euros l'unité à la sécu par les labos avec pourtant 30% de faux négatifs, cela coute nettement plus cher.
Pour mettre en perspective...

avatar DahuLArthropode | 

Rien à redire à l’article, mais une observation sur l’ensemble des articles consacrés ici à ce sujet:

1) Tout le monde devrait vouloir que ça marche, sauf ceux qui croient qu’il n’y a pas de pandémie (et à la condition que les libertés n’en souffrent pas).

2) Ça ne marche pas, en effet, et surtout parce que l’application est rarement installée et parce que, quand elle l’est, les vrais positifs ne s’y déclarent pas.

3) Par principe, ce genre d’application ne vise pas à protéger les utilisateurs individuellement, mais à améliorer de métaux de détection précoce. Elle pourrait être globalement efficace avec une fiabilité réduite et un taux important de « faux positifs » (le terme convient d’ailleurs mal, puisque l’application ne prétend qu’à inciter des gens à se tester).

4) Les risques sur la vie privée : quels que soient les défauts de l’application, je ne crois pas qu’il y ait un seul exemple d’une personne qui ait été inquiétée grâce aux données collectées.

5) De tout cela, il découle qu’on pourrait reprocher dans ces colonnes tout ce que vous voulez à cette application (conception, principes, coût, icône moche, nom ridicule...) et, cependant, inviter à l’installer et à l’utiliser.

C’est comme le préservatif : ça diminue le plaisir, ça n’est pas infaillible, mais ça ne peut pas marcher si on ne le porte pas.

avatar Tatooland | 

@DahuLArthropode

C’est le meilleur commentaire.
Je n’ai rien à ajouter, tout à plussoyer.

avatar marenostrum | 

Il manque de cohérence. Il compare l’app virtuelle à préservatif, truc matériel, comme le masque. L’app est inutile par excellence parce que lui-même le dit personne se déclare dessus.

avatar r e m y | 

@marenostrum

Comment ça personne ne se déclare dessus...
52 805 cas de Covid ont été déclarés sur l'app et l'app a notifié 16 033 contacts potentiels

Ça ne fait pas beaucoup, mais statistiquement c'est mieux que l'Allemagne où des sondages ont permis d'estimer que seulement 3% des utilisateurs de l'app allemande ayant été testés positifs se sont déclarés sur l'app. Les français ayant installé l'app bien que moins nombreux que les allemands, semblent plus respectueux de leurs compatriotes en se déclarant en plus grand nombre quand ils sont testés positifs.

avatar marenostrum | 

J’y crois pas à leur stats. Et puis même si c’est vrai ce chiffre, ça veut dire que les français sont des gens plus responsables que les allemands (qui peut le croire ?) le fait que le gouvernement a été obligé de confiner de nouveau, montre que l’app (le virtuel) ne sert à rien. Donc ça revient au même.

avatar kantandane | 

@DahuLArthropode

Merci :-) plein le dos de ce bashing à répétition !

avatar Gladjessca | 

@DahuLArthropode

👍🏻

avatar fondoeil | 

L’objectivité et la politique ne font pas bon ménage... Cette application a été politisée, dès sa conception, de par ses choix (centralisation, conception Française, non compatibilité avec les autres applications alors que l’Europe est un crédo permanent, etc.). Il n’est plus question de Santé Publique, il est juste question d’idéologie, de posture médiatique et de démagogie.
Il fallait vraiment être un crétin pour imaginer que cette app n’avait quasiment rien coûté et que les gentilles entreprises avaient fait du bénévolat sans espoir d’être remerciées d’une façon ou d’une autre... Il fallait aussi sauver le soldat O pour d’obscures raisons politiques... Et c’est tellement drôle de voir certains sembler reprocher à MacG l’inutilité de l’app en raison de son conseil de ne pas l’utiliser 🤣 Dis MacG, tu peux donner des conseils sur la gestion des déficits publics, le chômage, la sécurité, etc., parce que la France entière t’écoute !

avatar DahuLArthropode | 

@fondoeil

"Dis MacG, tu peux donner des conseils sur la gestion des déficits publics, le chômage, la sécurité, etc., parce que la France entière t’écoute !"

Si MacG ne prenait pas position sur ce sujet, personne ne lui reprocherait ses prises de position.
Mais je suis vigilant: quand MacG s’attaquera au chômage, à la sécurité, etc., (quand il y aura une application TousAntiChômage ou TousAuxAbris, sans doute), si leur opinion porte sur autre chose que l’application, alors il pourra y avoir un débat avec ceux qui ne partagent pas leurs préconisations.

avatar pomme-z | 

Il faut aussi savoir composer avec son peuple et son opinion défiante. Proposer une application utilisant des technologies "offertes" par les GAFAM, aurait été vu comme un cheval de Troie en Europe, et encore davantage contesté, par des gens qui de surcroit ne visitent pas des sites d'actus geek comme MacG et qui adhèrent très vite aux théories toutes faites et simplistes.

Qui plus est, ce type d'application a pu être réalisé dans les pays asiatiques sans aide des géants américains. Nous avions en théorie les moyens de nous passer d'eux.

Ces applis ont été développées en Europe en catastrophe à la va-vite, en prenant exemple sur la Corée du Sud ou Taiwan, qui étaient bien mieux préparés à ce type de crise sanitaire (parce que déjà confrontés au Sans-Cov1, entrainements/simulation nationaux, et qui avaient pu trancher sur un certain nombre de questions de confidentialité.

Nos cultures, nos émotions, nos démographies ne sont pas les même. Le smartphone n'est pas encore la norme ici pour tous, nos éducations, notre patriotisme voir même nôtre respect pour l'autre sont bien différents.
Cette commission a eu le mérite de mettre à jour de nombreux dysfonctionnements, erreurs d'appréciations des évènements disons à partir début janvier 2020.

Mais ces quelques mois de cafouillage ou de gaspillage ne sont rien comparés aux années de j'men foutisme global.

Si Anti-Covid, avait été parfaitement fonctionnelle, il est tout à fait possible que les gens l'auraient de toute façon fuit. Par principe. Par défiance. Par peur, parce que ce genre d'application fou les jetons, parce qu'elle est discriminante, parce que certains auraient eu peur de recevoir 5 notifications de potentielle contamination par semaine, devant à leur tour réaliser 5 test PCR.

Parce qu'avoir le covid, ça voulait dire arrêt de travail de 14 jours et que certains ne pouvaient pas se le permettre, vis à vis d'eux, de leur famille, de leur entreprise, voir même de la sécurité de leur emploi.

avatar max351 | 

@fondoeil

"L’objectivité et la politique ne font pas bon ménage..."

Tu as raison. L'angle de MacG peut être n'importe lequel que les partisans politiques d'un bord ou de l'autre y verront forcément une attaque politique. C'est le problème depuis le début de cette histoire.

"Il fallait vraiment être un crétin pour imaginer que cette app n’avait quasiment rien coûté et que les gentilles entreprises avaient fait du bénévolat sans espoir d’être remerciées d’une façon ou d’une autre..."

C'est vrai qu'on a l'impression que lorsqu'il s'agit de sujets graves, le monde devient intelligent et tout le monde s'entraide comme au pays des bisounours. Merci de rappeler que ce n'est jamais le cas. Dans toutes les situations catastrophiques, il y a un billet à se faire et certains l'ont bien compris.

avatar frankm | 

Encore une administration qui s’est fait enflée par une boite privée.
6M€ ☠2️⃣😆

avatar alan1bangkok | 

@frankm

source ?

avatar TomTomC | 

MacG vous en devenez lourd avec vos articles sur cette application.
Ne vous sentez pas obligé de faire un article pour chaque micro information sur cette app.
D’ailleurs où est l’information qui nécessité une notification ? C’est pour un rapport parlementaire qui évoque l’application rapidement ? (Sans parler du fait qu’il vient d’Eric Ciotti...)

avatar jeromeaudi | 

L’application est très pratique pour générer une attestation rapidement !
C’est ma principale utilisation...

avatar hackj | 

@jeromeaudi

+1

avatar morpheusz63 | 

Merci macge encore une fois vous m'avez fait ma matinée. Et encore une fois ceux qui étaient sceptique sur cette applicationt ne ce sont pas trompé, encore de l'argent dépenser inutilement, au lieu de laisser les commerçant travailler et les informaticiens faire leurs travaille correctement.

avatar ancampolo | 

Allez au hasard un petit marché avec une rétribution offshore ou en cash a cedric o....ils ne se cachent même plus pour claquer notre blé

avatar John McClane | 

Pour ma part j’ai constaté un effet pervers de l’application AntiCovid : un faux sentiment de sécurité. En effet ma mère (75 ans) m’a dit qu’elle a fréquenté hier une personne qui semblait avoir des symptômes du COVID-19, donc pour savoir si elle avait été contaminée, ma mère a regardé son application AntiCovid et a été rassurée de voir que l’application lui disait qu’elle n’avait pas été en contact avec qui que ce soit de malade… Sauf que la personne qu’elle avait fréquentée n’avait pas de portable ! Ma mère ne se rendait pas compte que l’application ne peut fonctionner que si elle établit un lien Bluetooth avec un autre téléphone, et encore faut-il que la personne ait installé l’application, et qu’elle se soit déclarée malade sur celle-ci. Il faut aussi que la personne n’ait pas un iPhone comme elle, car AntiCovid ne fonctionne pas entre deux iPhones, elle fonctionne uniquement entre deux Androids ou entre un iPhone et un Androïd.
Bref, au vu de toutes ces conditions, ma mère m’a demandé : mais elle sert à quoi du coup cette appli ? 😅

Je me demande du coup combien de personnes âgées, peu au courant de la technologie, croient ce que dit l’app quand elle leur dit qu’elles n’ont pas été en contact avec une personne malade (alors que c’est peut-être bien le cas).

avatar Alpy74CH | 

@John McClane

CQFD une appli inutile franchement inutile et inapplicable aussi pour tous les frontaliers !Applis différentes entre pays et aucune logique de gestion du temps dans un pays et l’autre. Donc je persiste : inutile car très mal pensée et conçue.

avatar John McClane | 
avatar Thms | 

Sans aucun jugement, quelqu’un qui s’y connaît pourrait expliquer ce qui coûte si cher dans cette app ?

avatar Tech | 

Un catastrophe cette application. Qui en plus nous coûte une tune.

avatar franfran94800 | 

6,5M d’€ c’est le prix du fonctionnement annuel d’une ville de 100 000 habitants... je dis ça je dis rien hein...🙄
Mais clairement on aurait pu mieux les investir!

avatar r e m y | 

@franfran94800

Pour info également et relativiser ces 6,5 MEur, les 3488 patients Covid actuellement en réanimation coûtent plus de 10 Millions d'Euros par jour (le coût moyen d'une journée en réa est de 3000 Eur)

avatar Flyintosh | 

J’appuie aussi sur les commentaires ci dessous: bcp de blog et de gens « de la tech » interviewés à la radio ont décriés l’application des sa sortie (voire avant), et ont fait glisser le débat vers la sauvegarde des informations. « Quoi? Les serveurs du gouvernement vont stocker nos donnés? » euh... on déclare déjà nos impôts au gouvernement, ils ont déjà tout. Et puis personne ne s’offusque de donner sa vie à Facebook (sur les contacts humain geolocalisés par ex). Rien d’étonnant donc que l’application ne soit pas adopté par les masses. Merci aux journalistes de la tech qui ont empêchés à cet outil de jouer un rôle utile (même si l’outil est perfectionable)

avatar codeX | 

Il a couté combien ce rapport ?

avatar alan1bangkok | 

merci pour ce nouveau bashing. MacG . C'est uniquement pour ce genre d'articles melonnés que je reste connecté et qui me font aimer votre application .( avec les commentaires qui vont bien )
Évidemment pour l'actualité  je consulte d'autres sites
continuez et 👏
Demain notre nouvelle série
"20 ans sur le pot , la vie d'un constipé "
abonnez vous

avatar vince29 | 

Il serait peut-être temps de reconnaître son erreur et de lancer une version décentralisée par défaut mais qui puisse switcher en mode centralisé avec incitation et explication

avatar hugome | 

Merci à Macg d’enfoncer le clou.

La spécificité de l’épidémie Covid-19 c’est que bon nombre de gens sont asymptomatiques et c’est ça qui rend la contagion si forte.
Le repérage des personnes contaminées est donc un sujet critique et vu les coûts de la crise en vies humaines et économiquement, on est en droit de demander des comptes au gouvernement. Surtout à a un gouvernement qui se pose en start-up nation et veut donner des leçons à Amazon.

Le simple fait que la 2ème version ait été téléchargée 5 fois plus que la première montre bien que la première a fortement merdé. Point. Inutile de chercher des excuses ou de rejeter le blâme sur les médias. Il y a eu un gigantesque loupé auquel on ferait bien de réfléchir tous.

Contrairement à beaucoup ici, je ne crois pas que la raison a été technique. La raison principale n’est pas la peur d’une surveillance centralisée, mais tout simplement le fait que les gens n’ont pas vu son utilité.

Pour rappel, une application basée sur les contacts subit l’effet réseau, c.-à-d. que son efficacité est proportionnelle au carré du nombre des utilisateurs.

Dit autrement, si vous n’avez que 10 % des gens qui la téléchargent ( 5 millions de français) vous ne tracez, au mieux, que 1 % des contacts. Bref, ça sert à RIEN.

Il était donc écrit dès le départ que ça se planterait. Et c’est là qu’on peut en vouloir au gouvernement, incapable de faire cette analyse de base.

Aurait-on pu faire mieux ?
D’évidence, en recourant à une version liée à l’OS, on aurait eu un taux d’utilisation bien plus élevé qu’en exhortant les gens à la télécharger.
Accessoirement, ça garantissait une appli qui fonctionnait sur tous les smartphones et ne pompait pas la batterie.

Oui mais voilà, c’était admettre que les GAFA sont pas les purs méchants qu’on dit par ailleurs. Donc arbitrage politique désastreux, faut pas être hypocrite.

La question d’après, c’est OK on aurait pu faire bien mieux, mais est-ce que ça aurait été suffisant ?

Au-delà du fait que c’est quand même pas très exemplaire de jeter l’argent par les fenêtres, et que c’est toujours utile d’avoir une appli officielle qui contient des informations fiables et à jour, et facilite la vie (attestations et autres services), en réalité la réponse n’est pas évidente.

J’ai pas la réponse et je suis pas sûr que quelqu’un l’aie. J’espère que le sujet sera étudié sérieusement.
Et puis c’est aussi en marchant qu’on apprend.
Il aurait été stupide de ne rien faire par défaitisme.

Au moins, maintenant on sait que c’est pas parce que vous faites une appli et dites qu’il faut la télécharger que tout le monde va le faire.

Ce qui est à peu près le niveau zéro du marketing digital 🤷🏻‍♂️

Bref, si ça pouvait mettre un bon coup de pied aux fesses aux décideurs numériques de ce pays, ça sera déjà ça de gagné.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR