Concurrence : le groupe Match attaque Google en justice

Félix Cattafesta |

Le groupe Match porte plainte contre Google pour abus de position dominante. La maison mère de célèbres sites de rencontres comme Tinder et Meetic reproche à Google de forcer l'utilisation de son propre système de facturation sur Android afin de récupérer la controversée commission de 30 %.

Le nerf de la guerre est l'absence de mode de paiement alternatif à ceux de Google. Au mois de mars, on apprenait que la firme de Mountain View expérimentait la mise en place de systèmes de paiement in-app alternatifs avec Spotify. Seule l'entreprise suédoise aurait participé à ce programme en tant que testeur, malgré les demandes de Match. Dans sa plainte, le groupe affirme que cette expérimentation est une mascarade et que Google envisage d'imposer une taxe sur ces moyens de paiement alternatifs.

Match accuse également Google d'avoir trompé les éditeurs sur les règles de paiement du Play Store. « Google a attiré les développeurs d'applications sur sa plateforme en leur garantissant qu'ils pourraient offrir aux utilisateurs le choix du mode de paiement pour les services qu'ils souhaitent », explique la plainte. Le groupe affirme qu'une fois le marché monopolisé, Google a cherché à interdire les services alternatifs de traitement des paiements in-app. Match estime que la taxe de 30 % de Google se répercute sur le consommateur, obligé de payer plus cher pour ses achats tandis que les développeurs doivent rogner leurs marges.

Google s'est défendu en expliquant que cette plainte est une suite de la « campagne intéressée » de Match, qui cherche d'après elle a éviter de payer les frais sur les plateformes mobiles « sur lesquelles ils ont construit leur entreprise ». Le groupe rappelle également qu’il a déjà revu son système de taxes à la baisse pour les abonnements, une ristourne à laquelle les applications de Match sont éligibles.

Les applications de Match Group sont éligibles à un taux de 15% sur le Google Play pour les abonnements numériques, ce qui est le taux le plus bas parmi les principales plateformes d'applications. Et même s'ils ne veulent pas se conformer aux règles de Google Play, l'ouverture d'Android leur offre toujours de multiples façons de distribuer leurs applications aux utilisateurs d'Android.

Le groupe Match fait partie de la coalition d'éditeurs Coalition for App Fairness (CAF), un rassemblement d'entreprises opposées à certaines pratiques anticoncurrentielles. Ce n'est pas la première fois que le groupe s’attaque aux commissions des tenanciers des boutiques d'apps : en 2020, Match se plaignait déjà publiquement de la politique de 30 % prélevés par Apple sur les achats In-App.


avatar Captain Bumper | 

L'hypocrisie de ces boites bien contentes de prélever un abonnement à leurs clients (en profitant souvent d'eux), d'accéder à des plateformes d'applications reconnues et avec un volume de clients potentiels phénoménal et qui refuse de payer pour ce service... Dans ce cas, ils peuvent aussi offrir leur abonnement, parce que perso, je ne vois pas ce qui justifierait que la mise en relation app/clients soit traitée différemment de la mise en relation amoureuse (dont manifestement Match possède une belle position dominante sur le marché)... En gros faites ce que je dis, pas ce que je fais.

avatar iftwst | 

@Captain Bumper

Exactement….

EPIC plus honnête qu’Apple ?
Match plus vertueux que Google ?

Non bien sûr…Juste jaloux et qui essaient de jouer les pauvres victimes. Bouuuuuhhhh

« Maitreeesssssseee !! Apple et Google y font rien que de m’embêter !! »

Allez Cécile vient faire la police parmi les Ce2 de la tech car les chamailleries sont fatigantes 😅

avatar Lestat1886 | 

Ils n’ont qu’à lancer leur propre Store!! Après tout, c’est possible sur Android…

avatar H2Apps | 

Je n’ose imaginer la marge brute de ces applications…

avatar Arnaud33 | 

Pourquoi ces apps ne dépensent leur argent et leur moyens pour forcer les gens à s’abonner sur internet plutôt qu’en achat in app? Ça leur permet de gagner les 30% et en plus il n’y a pas la facilité de couper l’abonnement … ils ont tout à gagner à enlever de l’app la possibilité de payer in app

avatar Furious Angel | 

@Arnaud33

Tout à gagner… sauf la simplicité d’utilisation. Et compliquer le tunnel d’achat c’est perdre énormément de clients. Ils ne sont pas idiots, ils savent que passer par ces achats in-app reste plus rentable que le reste. Mais ils aimeraient augmenter la rentabilité

avatar iPop | 

@Furious Angel

Tout à fait, j’ai moi même arrêté Netflix quand ceux ci obligeaient de passer par leur site. A l’époque je n’utilisais pas Safari et l’idée de me réinscrire, remplir des formulaires etc… me rebutait, j’ai laissé tombé.

avatar Strix | 

"« Maitreeesssssseee !! Apple et Google y font rien que de m’embêter !! »
Allez Cécile vient faire la police parmi les Ce2 de la tech car les chamailleries sont fatigantes"

🤣

avatar PtitXav | 

Bravo pour la fin : tenancière pour des appli de rencontres (et plus si affinités ?)
🥴

avatar valcapri | 

Donc il n’y aura pas de Match sur Tinder entre Google et le groupe Match 😉

avatar Mrleblanc101 | 

Autant les plaintes contre Apple ne sont pas fondée, autant celle-ci les un peu....
C'est vrai que Google a autorisé les paiement alternatif et qu'elle retire cette permission maintenant que sont monopole est garanti alors qu'Apple n'as jamais permi ce genre de paiement alternatif

avatar iPop | 

@Mrleblanc101

😳 Remplit de fautes !

avatar Jeckill13 | 

@iPop

Un Bescherelle est mort !

avatar iPop | 

@Jeckill13

😂

avatar vince29 | 

Autant les plaintes contre Apple sont fondées, autant celle-là ne l'est pas vraiment.
Comme le rappelle Google :
même s'ils ne veulent pas se conformer aux règles de Google Play, l'ouverture d'Android leur offre toujours de multiples façons de distribuer leurs applications aux utilisateurs d'Android.

Essaye de faire ça avec Apple...

avatar Mrleblanc101 | 

@vince29

Personne n'utilise les Store alternatif. C'est la stratégie du bait and switch

avatar Krysten2001 | 

@vince29

Cela montre bien que les stores alternatifs est une véritable blague…
Quasiment personne n’en veut mais non c’est pour le bien de tous 🤯 (Pas sécurisé, pas aussi rentable, multiplie les canaux de vente et les clients s’en perdraient,…).

avatar Insomnia | 

@Mrleblanc101

🤣 mais bien sur Apple dans son bon droit, ce qu’il faut pas lire 🥲

CONNEXION UTILISATEUR