La quatrième bêta d'iOS 13.5 modifie le comportement de l'API Exposure Notification 🆕

Mickaël Bazoge |

iOS 13.5 est désormais proposée dans une quatrième bêta (build 17F5065a), une semaine pile après la précédente qui apportait rien moins que la fameuse API Exposure Notification développée par Apple et Google. Et aussi un changement de numéro de version puisqu'on parlait auparavant d'iOS 13.4.5. On attendra un peu avant de savoir ce que cache cette bêta 4, bien sûr on vous tient au jus. Puisqu'on en est là, profitons-en aussi pour récupérer la quatrième bêta de tvOS 13.4.5 et de watchOS 6.2.5.

Mise à jour — Apple a revu le panneau de réglages pour les notifications COVID-19, que l'on trouve dans les réglages Confidentialité > Santé. L'option est maintenant désactivée par défaut (ce n'était pas le cas sur la bêta 3, ce qui allait à l'encontre du volontariat) et surtout, il faut désormais habiter dans un pays où les autorités de santé utilisent l'API d'Apple et de Google. Ce n'est pas le cas au Canada, par exemple :

Rappelons qu'Apple limite le nombre d'apps utilisant l'API Exposure Notification à un par pays.

Dans les pays « compatibles », il faut installer au préalable une application autorisée avant de pouvoir activer le traçage des contacts. Il est aussi possible de supprimer l'historique des contacts. Par ailleurs, l'API va également s'adapter à l'iPad (lire : Traçage des contacts : Apple et Google donnent des exemples d'interface avec leur API commune).


Tags
avatar Troll971 | 

La version publique devrait sortir d’ici 1-2 semaines alors 😋

avatar victoireviclaux | 

On attends la version finale avec impatience 😇

avatar mapiolca | 

Ce qui serait marrant c’est qu’un développeur indépendant sorte une application qui utilise cette API et la rende disponible en France, et que tout le monde la télécharge, abandonnant au passage l’app de l’etat... mais je crois pas que ce soit possible...

avatar pilipe | 

@mapiolca

Comme indiqué il faut une app d’un état. N’importe quel développeur n’y aura pas accès. De plus, je ne comprend pas votre haine contre le gouvernement français qui souhaite protéger nos données. Vous vendriez votre âme au diable juste pour une app ?

avatar Pierredu21 | 

@pilipe

Le diable étant qui ici ?

avatar Nesus | 

@Pierredu21

Si vous avez lu la doc d’Apple pour comprendre le fonctionnement, vous savez que le diable c’est notre état qui veut faire tout l’inverse pour pouvoir bien nous pister et bien nous identifier sans avoir rien à nous demander. C’est pas juste une bête application pour notre santé qu’ils sont en train de faire, c’est leur rêve absolu de pouvoir enfin nous pister quand nous sommes hors de chez nous (oui, parce que pour tout ce qui est domicile, il y a longtemps que toute notre activité internet est enregistrée et disséquée, pour soit disant éviter les terroristes).

avatar Pierredu21 | 

@Nesus

Ah mais j’ai lu la doc moi effectivement et je sais bien ça ! C’est pour ça que je lui posais la question 😉

avatar rimshot | 

@Nesus

Macron s’en branle que tu ailles sauter ta maîtresse... n’est pas peur comme ça... tu confond gps et Bluetooth... bref les conspirations ont de beaux jour quand on voit le terreau fertile sur lequel elles peuvent s’appuyer.

avatar mapiolca | 

@pilipe

Perso je n’ai rien contre l’app de l’état, mais j’ai du mal à saisir pourquoi ils ralent... On leur donne une API toute faite pour créer une app qui apparement respecte au mieux la vie privée et la sécurité des données et ils n’en veulent pas, on nous tanne à l’année avec l’unité Européenne, et chacun fait son truc de son côté.
Du coup oui, leur bêtise peut donner envie de les voir se vautrer en beauté, mais c’est à nos dépends comme d’habitude.

avatar LeoCristal | 

@pilipe

Je m’en tamponne de savoir que Brandon de chez  sache que j’ai croisé Martine à la boulangerie qui avait le COVID-19 . Que ce soit Brandon (ou Bernard du gouv français). Ça ne change rien au fond. Si je veux cette application je l’installe ! Si je ne veux pas je ne le fais pas. Point

Mais quitte à installer l’application autant qu’elle soit le plus efficace possible

Et au passage dans le cas où j’accepte d’installer l’application. Ils n’auront pas plus d’info gps, puisque c’est que via Bluetooth. Alors qu’est ce qu’on s’en tamponne que untel ou untel à nos donnés Bluetooth de croisement ! Y’a pas de données réellement personnel contrairement aux kékés râleurs sur facebook... qui sont sur facebook (lol).

avatar J'en_crois Pas_mes yeux | 

@ pilipe "gouvernement français qui souhaite protéger nos données"
Protéger... je n'aurais pas dit ça. Oui ils souhaitent nos données et beaucoup plus que l'appli d'Apple_Google qui ne lui suffisent pas pour ces objectifs.

avatar artik | 

@pilipe

Protégez nos donnés en les stockant sur un serveur. Je fais plus confiance à Apple

avatar BananaYatta | 

@pilipe

Pas de haine de l’Etat mais il faut comprendre une chose :

Solution Apple/Google : données sur ton téléphone seulement (décentralisé)
Solution État : données sur un serveur (centralisé)

C’est justement parce que je ne veux pas donner ces données que je ne veux pas de la solution de l’Etat !

avatar byte_order | 

@BananaYatta
> Solution Apple/Google : données sur ton téléphone seulement (décentralisé)

C'est faux. Il faudra également un serveur, consulté régulièrement, sur laquelle il y aura la liste mise à jour des pseudonymes des gens testés positifs.
Liste qui se retrouvera donc sur tous les smartphones également.

Dans les 2 cas, des pseudonymes concernant des gens se retrouvent ailleurs qu'uniquement sur le smartphone.

Si votre décision d'utiliser l'app ou pas repose sur votre compréhension d'où seront les données, faite au moins l'effort de *vraiment* vous renseignez sur le sujet. En croissant les sources, hein, parce qu'on voit pas mal de parti pris, en particulier quand le sujet est abordé sur des sites pro Apple ou Google.

Si votre décision repose toutefois sur l'approximation, changez rien.

avatar BananaYatta | 

@byte_order

Merci pour votre éclairage ! Et le ton à la fois pédagogique (cool) et hautain (moins cool). La prochaine fois que vous commenterez, veillez à ne pas porter de jugement sur les personnes auxquelles vous répondez ;). Sauf si bien sûr le but est de prendre plaisir à faire la moral aux gens plutôt qu’à les renseigner, dans ce cas ne changez rien.

avatar Navareus | 

« L'option est maintenant désactivée par défaut (ce n'était pas le cas sur la bêta 3, ce qui allait à l'encontre du volontariat) et surtout, il faut désormais habiter dans un pays où les autorités de santé utilisent l'API d'Apple et de Google. Ce n'est pas le cas au Canada, par exemple. »

C’est pas tellement le cas de la France non plus, apparemment...

avatar doume | 

Sait on si l’API est aussi développée pour iwatch ? On peut imaginer que certains n’ait pas leur téléphone en poche mais seulement une iwatch cellulaire ?

avatar raoolito | 

@doume

ca fait quand meme pas beaucoup de monde... MEME si, à partir du moment ou c'est implémenté dans l'ipad, iwatch semble la suivante, on peut aussi parler de macOs ? (quoique, ca aurait moins de sens vu qu'on est pas forcement à coté)
et pi TvOS tiens :D

avatar bidibout | 

La bêta 3 est dispo en version publique.

avatar raoolito | 

"Il est aussi possible de supprimer l'historique des contacts."

alors, protection des données privées, ok, mais dans le cas de cette app, si j'ai bien suivi, ca supprime totalement l'interet non ? On parle bien des id contacts que notre phone aurait croisé? Si on les supprime, à quoi cela servait de l'installer ?

CONNEXION UTILISATEUR