États-Unis : la hausse du streaming compense la chute de l’album

Anthony Nelzin-Santos |

L’album continue sa longue chute aux États-Unis : selon Nielsen, les ventes ont baissé de 11,2 % pour s’établir à 257 millions d’unités en 2014. Pour la première fois cependant, le streaming est en mesure de compenser ce déclin.

Image (cc) Luca Vanzella.

L’an passé en effet, 164 milliards de morceaux ont été diffusés par Spotify, YouTube et les autres services de diffusion « active ». Une progression de 57,5 milliards de morceaux, dont les revenus sont équivalents à ceux générés par la vente de 56,1 millions d’albums (selon le principe du track equivalent album, voir Musique : le streaming qui rit, le téléchargement qui pleure).

Or les ventes d’albums n’ont baissé « que » de 47,9 millions de track equivalent album : le streaming fait mieux que compenser. Et il ferait encore mieux si Nielsen observait les services de diffusion « passive » comme Pandora ou iTunes Radio, qui ont eux-mêmes connu une forte croissance en 2014.

On comprend dès lors l’importance de l’acquisition de Beats Music : Apple s’est offert une place sur le marché le plus dynamique, alors même que l’iTunes Store accuse le coup. Les ventes d’albums en téléchargement ont en effet baissé de 9 % malgré le succès de 1989, alors que les ventes de pistes ont baissé de 12 % malgré le phénomène Happy.

De manière plus anecdotique, on relèvera que les ventes de vinyles ont augmenté de 51,8 %… mais ils représentent moins de 4 % des ventes. Le SNEP devrait livrer les chiffres du marché français dans quelques jours, l’occasion comme toujours de les comparer aux données américaines.

avatar Nesus | 

Fini les petits groupes. Seules les majors continueront de faire la loi.

avatar Boud | 

Il dit qu'il voit pas le rapport.

avatar enlex | 

pourquoi fini les petits groupes ???? des gens des artistes devrais je dire on sur grimper par eux memes … grâce a YouTube ou d'autres support de streaming … Là ou justement par la voie classique la major ne voulait pas d'eux …

Quand les ventes ne sont pas au RDV on crie au piratage que le P2P est passé par là mais tous les artistes ne s en plaignent pas et font leur beurre en vendant de la musique de qualité ou en remplissant des salles de concert et des salles de cinéma …

avatar Pommeduverger | 

Mais finalement iTune radio c'est un succès ou un échec ?

avatar gwen | 

C'est vrais. Cette année je n'ai acheté que deux CD. Et mon premier reflex a été de les encoder sur iTunes. En plus, ces CD sont pour le premier un achat direct a un concert d'un groupe local. Donc plus un soutien que autre chose puisque leur album en CD coûte 30% plus cher que sa version iTunes. Et le second c'est une version collector avec bonus papier. Donc impossible à avoir dématerialisés.

Sinon, sur iTunes j'ai du acheter au moins une bonne dizaine d'album dont la moitié de vielleries.

Je n'écoute pas la radio en streaming. J'ai déjà éclaté mon quota iTunes Match. Pas besoin d'avoir de la musique que je n'ai pas choisis. Mais je comprend que pour les moins riches ce soit une bonne opportunité.

avatar Taz73 | 

Je suis un peu dans le même cas (notamment CD acheté direct aux concerts), mais j'ai aussi un abo Deezer (via Orange).
Au début, je n'étais pas trop pour le streaming, mais ça m'a permis de faire plein de découvertes sympa (soit via suggestions du service, soit via recherches perso).
Mais je crois que ce qui me plait le plus, c'est que finalement, ça réparti mieux les revenus aux artistes : y'a pas que les plus populaires qui raflent tout (donc eux se plaignent, normal, mais qu'en pensent les "petits" ?)

avatar SwyZe | 

Bonjour, pourriez-vous m'éclairer : http://forums.macg.co/peripheriques-et-accessoires/choisir-entre-airport...
Merci.

SwyZe

avatar undien | 

Test

avatar Algaris | 

Avec la taxe sacem la plus haute d'Europe ils doivent se frotter Les mains chez nous...

avatar ZANTAR2054 | 

L'avenir c'est 100% streaming!
Apple a vraiment du retard...

avatar JLG01 | 

"Apple a vraiment du retard"
Non puisqu'il a Beats Music, judicieusement.

"L'avenir c'est 100% streaming!"
Oui et non
Il n'y a pas partout le réseau nécessaire avec la qualité attendue.

avatar enlex | 

Tout a fait ZANTAR 100 % d accord avec toi … je viens de m en apercevoir a 42 ans … mais a quoi bon acheter stocker ou télécharger …. le Streaming est là et va se développer encore et encore

avatar Mithrandir | 

@Taz73

Les petite ne récupèrent pas grand chose...

avatar Taz73 | 

Peut-être pas grand chose, mais venant de ma modeste contribution, infiniment plus que si je n'avais JAMAIS découvert et écouté le groupe...
(0,0001€, ça reste infiniment plus grand que 0 :-)
Et en plus, je vais au concert du coup (et là, je pense que c'est plus rentable pour l'artiste)

avatar Spry | 

L'acte d'écouter de la musique sur un support physique n'est plus une habitude, mais plutôt une volonté de se plonger dans un moment particulier.

Quand avant, on avait l'embarras du choix pour écouter un CD, entre les chaînes hi-fi, l'autoradio, les consoles de jeu, etc... Tout ça a été remplacé par des appareils qui ne jurent que par les MP3 et le streaming / cloud. Donc forcément, on ne consomme plus forcement la musique comme des ensembles différents (un groupe / un album), mais comme un tout (accès à une bibliothèque qui comporte 100.000 titres qu'on écoutera d'une oreille).

Si bien qu'aujourd'hui, on en arrive à se demander à quoi ça sert d'acheter un album pour soi ou à offrir quand on peut "tout" écouter pour beaucoup moins cher.

avatar showbiz787 | 

Combien de temps avant que la fnac ne disparaisse :-0

avatar JLG01 | 

On annonce sa mort tous les ans, mais…
Il reste encore beaucoup de "matériel" à vendre, et pas que des supports physiques de musiquse et de films.
Et comme Amazon, ils envisagent le stream de musiques, films et livres.

avatar enlex | 

La mort de qui qu on annonce ? un appareil photo ça coute mais tu t en sert combien de temps?
un tel ça sert mais tu le changes tous les combiens … Une TV … tout va disparaitre …. certains on voulu se gaver sur le dos des autres ….

Le dématérialisé n est qu'en développement mais c est l avenir rapport prix et qualité …
Acheter des DVD BLURAY CD pour faire du STOCKAGE des disques durs EXTERNES pour faire plaisir a APPLE et ITUNES a quoi bon … on t'offre un MACBOOK PRO une TV ???

avatar showbiz787 | 

J'viens d'annuler mon netflix sinon y'a pas assez de choix je trouve

avatar enlex | 

Pas assez de choix ? ou trop de choix tue le choix … plus tu as de choix et plus tu mets de temps a trouver ce que tu vas regarder le soir ou dans la journée ….

avatar sekhmet | 

On a donc d'un côté des consommateurs de musique en vrac, et de l'autre des mélomanes / audiophile qui achètent des vinyles, des pistes JD. Ça correspond bien à ce que j'observe . Les éditions spéciales ultra luxueuse d'un côté comme marché de niche pour les fans. Du mp3 a la tonne pour les autres. Mais finalement ça ressemble un peu a l'usage qu'on avait il y a 20 ans des cassettes audio de compil qu'on faisait à partir de la radio FM.

avatar Rigat0n | 

@sekhmet et @Spry :
C'est ça, bien sûr, y'a les cons d'un côté et puis vous autres les audiophiles de l'autre ! Brillant !

avatar Spry | 

@Rigat0n :
Je ne me souviens pas avoir divisé les gens en deux catégories. Il me semble avoir dit qu'au contraire, on ne consomme plus la musique aujourd'hui comme on le faisait il y a dix ans à peine.
Dans mon propre cas, je suis très content d'utiliser Spotify dans mon quotidien, et très rarement, j'achète un album sous sa forme physique, juste pour avoir l'objet.
Et aujourd'hui, ces albums physiques, beaucoup n'auraient même pas de quoi le ripper vu que les ordinateurs intègrent de moins en moins le moindre lecteur optique.

avatar enlex | 

Dommage pour certains petits indépendants ou autre mais au final le consommateur est content …
42 ans … j ai eu du mal a me mettre au dématérialisé mais mon porte monnaie si retrouve ….

Un CD, un DVD, un Blu Ray, chaque année on évolue le support ne suit pas ou n'est plus compatible … Les prix grimpent … maintenant il y a Deezer, un compte musical a la maison sur des enceintes Sonos et entre Shazam et Tunesin Radio on si retrouve …

Pour les Films ou série, il y a Netfix ou Canal Play …

Les FAI se tirent la bourre, le client est content, on trouve des abonnements pour par cher, MERCI FREE, qui grâce à celui ci le client a vue la naissance d'offre soit disant low cost ….

Pour moins de 20 euros internet voir 10 euros par fois par mois plus un abonnement a Netfix, Canal Play et Deezer

pour moins de 50 euros en prennent le maxi on a la totale … avant on payait 100 Francs le DVD ou CD pour 2 titres de valables maintenant vive le streaming … tout un catalogue pour le prix de …

Un blu ray ou DVD 15 euros et bien non 9,99 * 2 et on a canal play + Netfix avec ça c est pas beyrouth mais c est déjà pas mal …

Meme pour le téléphone, forfait Free à 3,99 pour 20 giga de 4G
Meme tarif avec B&You avec 3 G et bingo durant 1 an forfait 1 euro illimité appel sms sans Data …

FAI opérateur tél et major etc continuaient a vous bouffer … le client en raffole …. trop longtemps qu'on subit vos tarifs abusés

avatar sekhmet | 

@rigaton
J'ai pas n'insulte personne. Je vois pas d'où sort cette recause que les utilisateurs de streaming
Sont des cons,pas de moi.

je vais faire une réponse détaillée :
on peut distingué à mon avis plusieurs âges de la consommation musicale :
- l'âge d'or du vinyl ou l'on achetait des album ou des morceaux à l'unité en 45 tours.
-l'âge d'or du CD ou l'on s'est mis à acheter des albums avec la disparition de l'achat au morceau ou presque.
-l'arrivée d'Itunes qui a été déterminant pour 2 facteurs : revenir à une vente au morceau (plus obligé d'avoir un album si on aime que le tube dudit album), et une alternative simple, légale et de relativement bonne qualité (par rapport aux piratages à l'époque) numérique au CD. conclusion ça a tué le CD.
- maintenant on arrive à un marché plus éclaté entre 2 tendances totalement opposées :
d'un coté le grand retour de la radio, mais version moderne avec les services de streaming, qui finalement me rappellent un peu quand j'étais jeune a faire des compilations sur des cassettes de morceaux pris à la radio
de l'autre les éditions ultra luxueuses et exclusives d'album, à destination des fans et des audiophiles et autres mélomanes. Le retour à un support physique comme le vinyle est pour ce public là. avec la volonté de retrouver un certain cérémonial et une écoute attentive d'un album.

dans le futur on va aller vers ou ? vers un marché à 3 têtes :
- développement et généralisation des services de streamings qui finalement remplacent les radios.
- éditions luxeuses et exclusives de coffrets et d'album en vinyles notamment
- dévelopement important des fichiers hautes résolutions (24 bits et 96 khz et plus) pour les amateurs avec des gros systèmes HIFI.

on va donc à nouveau revenir essentiellement à une vente par album dans 2 formats HD ou vinyles.
ou a une' location' de musique en vrac par radio internet...

Si iTunes veut Continuer à.dominer la solution est donc : service de streaming pas cher + vente de
Fichier HD.

avatar sekhmet | 

Désolé pour les fautes, dur d'écrire avec le bug d'affichage des commentaires.

avatar daxr1der | 

La photo à côté du Top of the Rock

avatar harisson | 

De toute façon, l'industrie musicale est beaucoup trop concentrée.

CONNEXION UTILISATEUR