Apple Music : le FTC s'intéresse de près aux conditions tarifaires d'Apple

Mickaël Bazoge |

En intégrant au chausse-pieds Apple Music dans iTunes et l’application Musique d’iOS, la Pomme bénéficie d’un avantage concurrentiel en termes d’exposition de son service, mais également pour ce qui concerne sa tarification. Certes, Apple n’a pas eu la possibilité de proposer l’abonnement à moins de 9,99 $, respectant de fait le standard non officiel du marché. Mais Apple est exemptée des 30% de commission dont tous les autres services vendant des abonnements depuis leurs applications iOS ont obligation de s’acquitter.

Cela a d’ailleurs provoqué une campagne de mailing il y a quelques jours de la part de Spotify, qui invite ses utilisateurs iOS à se désabonner via l’application pour souscrire le forfait directement depuis son site web — avec à la clé une économie de 3 $. Les marges de Spotify, Deezer et d’autres sont très faibles et ils ne peuvent prendre à leur compte la dîme réclamée par Apple. Deezer, interrogé par Reuters, confirme que « la marge dans la musique est assez petite, et l’App Store diminue cette marge ». Sur la plateforme iOS, tous les services de streaming sont-ils traités à égalité ? C’est le point sur lequel le FTC va s’intéresser.

Le gendarme du commerce US n’a pas lancé d’enquête formelle sur le sujet, mais il a commencé à prendre contact avec des dirigeants du secteur. Une accusation d’infraction aux lois antitrust est toujours possible, dépendant des résultats de cette investigation préliminaire. Les points de contentieux sont de plusieurs ordres : la première concerne l’interdiction faite aux services de promouvoir la possibilité de s’abonner en dehors de l’app iOS ; l’impossibilité de placer des liens dans l’app vers la boutique en ligne du service ; l’impossibilité de promouvoir la présence du service sur d’autres plateformes.

S’il est permis d’avoir un monopole sur un marché, il est illégal pour un monopole d’abuser de sa position envers les concurrents. Ce n’est pas la première fois qu’Apple Music est sous la loupe des régulateurs : en avril, la Commission européenne entamait des travaux pour s’enquérir des conditions dans lesquelles Apple négociait avec les maisons de disques. Puis, le mois suivant, c’était déjà au tour de la FTC de s’intéresser au même sujet.


Tags
avatar Zunderk | 

Si Spotify and co sont pas content qu'ils fassent le propre téléphone avec leur OS...

avatar levincefr | 

[modéré] a l'insulte un peu rapide.

FI.

avatar oomu | 

Mais ces enquêtes ne vont rien donner comme d'habitude parce qu'apple n'est pas en position de monopole de par l'existence de Android par quantité de fabricant, Blackberry, Microsoft et les multiples vendeurs multiplateformes : Spotify etc.

Sans oublier le gigantesque éléphant dans le magasin de porcelaine : Amazon.

-
Le monopole n'est pas interdit

L'abus de monopole, pour faire un abus donc, faut déjà être en monopole.

Cela sera possible quand Apple aura plié Samsung, détruit Android, mis à ses pieds Microsoft, poussé au démantèlement Blackberry, subjugué et bouffé tous les fabricants chinois à la xiaomi. Alors, devant ce champs de désolation, Apple abusera de son Pouvoir Galactique : deezer et autres quobuz se verront étouffés sur iOS.

-
Une telle situation a existé dans les années 90s avec Windows. Sa présence ultra-dominante a permis à Microsoft, illégalement et prouvé en justice, de détruire des concurrents ou sociétés qui éventuellement aurait pu le devenir.

Ou encore plus loin, années 70 comment At&t bloquait tout.

Mais encore une fois, en 2015 et depuis un bon paquet d'années l'industrie n'est pas du tout dans cette configuration. C'en est l'inverse comme jamais.

avatar debione | 

Pas besoi de monopole une position dominante suffit. Et Apple avec iTunes est en position dominante et très largement

avatar Ali Baba | 

@debione :
iTunes oui, mais Apple n'abuse pas de sa position sur iTunes ! Elle abuse de sa position sur iOS, qui n'est pas une position dominante, loin de la.

avatar debione | 

On peut avoir Applemusic sans installer iTunes sur Mac ou Pc?

avatar MacTHEgenius | 

@debione :
Non mais tu n'as pas besoin d'Apple Music pour ouvrir iTunes. Par conséquent, tu peux utiliser iTunes comme tu veux. Apple met à la disposition de ses utilisateurs Apple Music par iTunes, comme n'importe quel service de streaming a un site Web ou une app pour le Mac ou le PC

avatar levincefr | 

@oomu :
Microsoft à l'époque n'était pas plus en position dominante qu'Apple aujourd'hui ! Il y avait déjà linux et mac os. Les suites bureautiques alternatives existaient aussi. Netscape Navigator était là aussi. L'avantage qu'on pouvait prêter à Microsoft à l'époque était d'avoir Internet Explorer intégré à Windows. Mais n'est ce pas le cas d'Apple avec Safari aussi et de Chrome pour les Chromebook ?

C'est juste que les avocats de Microsoft n'ont pas su faire leur boulot correctement.

avatar feefee | 

@levincefr :

"Microsoft à l'époque n'était pas plus en position dominante qu'Apple aujourd'hui ! Il y avait déjà linux et mac os. Les suites bureautiques alternatives existaient aussi."

Hein ???
Tu as vécu cette époque où tu es tombé sur un vieux stock de "PC Magazine" ?
Bien sur que si MS était en position dominante .
MS est un vendeur de LOGICIEL et à ce titre il a été en position dominante et de monopole grâce à des accords (pas très clairs) passés avec les fabricants de PC de l'époque .

Si on compare avec Apple , alors Apple devrait passer des accords avec les sociétés pour qu'elles n'achètent que des Mac, avec petits arrangements entre pseudos amis ...

MS a toujours voulu imposer ses solutions avec les forceps ...
Son OS , son Navigateur , Son HTML.

Google et plus fin , il impose ses solutions, petit à petit , à l'aide du tout gratuit ...

avatar feefee | 

@levincefr :

"Il y avait déjà linux et mac os. Les suites bureautiques alternatives existaient aussi. Netscape Navigator était là aussi. L'avantage qu'on pouvait prêter à Microsoft à l'époque était d'avoir Internet Explorer intégré à Windows"

Ben voyons ... Comment ré interpréter grossièrement l'histoire
Allez je t'aide :
http://www.ai.univ-paris8.fr/~ga/pdf/News/edj.pdf

avatar Hideyasu | 

@levincefr :
Sauf que Microsoft c'était plus de 90% de part de marché donc si abus de position dominante. Les Mac et iOS sont très loin des 90% donc partant de ce principe il n'y a même pas de position dominante.

avatar oomu | 

Je pense toujours que rendre illégale de brider l'installation de logiciel serait largement suffisant.

Mais cela demanderait une loi nouvelle qui bride l'industrie. Pas du tout la mode du jour.

avatar le ratiocineur masqué | 

D'un autre coté le app store est une boutique d'applications. Comme toutes les boutiques du monde, il n'est pas illégal de ne pas vendre au prix de gros/d'entrepôt, et comme toutes les boutiques du monde si tu vas chez le fabricant du produit ca sera moins cher qu'à la boutique d'un tiers.

avatar debione | 

Faux. Chez beaucoup de constructeur il y a un prix conseille que le constructeur tient dans ces propres boutique. Libre au revendeur de faire moins de marge si il le désir

avatar le ratiocineur masqué | 

source : www.definitions-marketing.com/Definition-Prix-public-conseille

"...Le prix public conseillé ou PPC est un prix de revente conseillé par un fabricant à ses distributeurs. Elle permet notamment au fabricant de communiquer sur le prix alors que c’est une donnée qu’il ne contrôle pas en point de vente. Le prix n’est que conseillé bien qu’il y ait eu parfois quelques abus de la part de fabricants souhaitant imposer leur prix conseillé."

Ce qui revient à ce que j'affirme sachant qu'il n'est pas illégal pour un revendeur de ne pas vendre au prix du fabricant.

"...La pratique est de moins en moins utilisée car le PPC qui ne peut être fixé trop bas pour ne pas gêner les petits distributeurs est souvent très éloigné des prix réellement pratiqués. Le prix public constaté est de plus en plus souvent remplacé par le prix moyen constaté."

Et pour définir le prix moyen constaté : www.definitions-marketing.com/Definition-Prix-moyen-constate

Je cite "...Le "prix moyen constaté" est un prix utilisé par un fabricant pour communiquer sur le prix de vente de son produit alors que celui-ci est LIBREMENT fixé par les différents distributeurs."

Donc le distributeur est libre de fixé le prix qu'il juge bon, n'étant pas illégal de ne pas se calquer sur le pix fournit par le créateur du produit.

Par conséquent ton commentaire qui commence par "Faux." est lui même faux.

avatar debione | 

Bordel relis toi au lieu de sortir des définitions qui n'en sont pas... Tu dis: Toutes les boutiques du monde, tous les fabricants, c'est cela qui est faux... Non tout le monde n'est pas le requin Apple mon gars.

avatar le ratiocineur masqué | 

"Tu dis: Toutes les boutiques du monde, tous les fabricants, c'est cela qui est faux..."

Je suis en désaccord avec toi sur ce point. Et donc je maintiens mon analyse et mon avis.

Bonne journée !

avatar Domsware | 

@le ratiocineur masqué :
Cela concerne les USA.

avatar Almamida | 

D'un autre côté, en ponctionnant 30% à ses concurrents, Apple crée une distorsion de concurrence.
Et vu comment la pomme est mal vue en ce moment, maintenir sa position à ce sujet est risqué je trouve.

avatar le ratiocineur masqué | 

Un revendeur est libre d'appliquer la marge qu'il désire. Si je suis une boutique de fruits et légumes et que j'ai envie de faire 300% de marge sur des tomates que j'ai acheté 5 euros c'est libre à moi. Le cultivateur de tomates peut râler que je vends ses tomates trop cher si il veux et rien ne lui empêche de faire la promotion de ses tomates 5euros qui sont les mêmes que les miennes, ca s'appelle la libre concurrence. Et si le cultivateur n'est vraiment pas content de mes prix de vente (qu'il connaissait et a originellement accepte par contrat) ... il est totalement libre de cesser notre relation commerciale et de ne plus me fournir de tomates ! 

avatar poulpe63 | 

Mmm, quand Apple Music sera sur Android/Google Play, Est-ce que Google prendra aussi 30% sur le montant de chaque abonnement ?

EDIT : vu que les concurrent d'Apple Musique payent 30% à Apple - si abonnement via l'appli , peut-être qu'ils n'ont qu'à proposer une ristourne si on s'abonne directement chez eux...

Enfin, Apple pourrait proposer son abonnement à 7€, soit quasiment ça, si on regarde l'abonnement "familiale"...

avatar Pommeduverger | 

@poulpe63 :

Probablement.

avatar Pommeduverger | 

@poulpe63 :

D'ailleurs ta remarque est intéressante ! Pourquoi ne fait on pas le même procès à Google music qui se trouve peu ou prou dans la même situation non ? C'est à dire que Google est avantagé sur sa plateforme et fait payer les 30% aux autres services il me semble ...

Je crois bien que la règle des 30% si est généralisé à toute l'industrie et que Google pratique le même taux, si ce que je dis est faux n'hésitez pas à me rectifier

avatar debione | 

C est surtout le lien iTunes apple music... Et l obligation d'iTunes pour accéder a Apple music. J adore a la base Apple mais la ils commencent a me courir sur le haricot

avatar Ali Baba | 

@debione :
L'obligation d'iTunes pour accéder à Apple Music n'est pas un abus de position dominante. Si Apple Music était en position dominante, là ce le serait. Mais c'est iTunes qui est en position dominante. Pas de pot, c'est pas le bon sens.

Apple pourrait abuser de la position dominante d'iTunes s'il fallait s'abonner à Apple Music pour accéder à iTunes. Ce n'est pas le cas.

avatar Mécréant | 

@Ali Baba:
Le monopole sur un marché, c'est celui de l'App store sur iOS. C'est légal.

L'abus de monopole, lui, ne l'est pas : c'est pourquoi une enquête informelle est lancée.

Rien ne dit qu'elle va déboucher sur une accusation ou une enquête formelle, mais il y a des points à éclaircir, comme les 30% et l'interdiction de lier l'App à un autre store pour les abonnements
(pas de monopole pour les abonnements, dans doute parce que les avocats d'Apple savent bien que c'est la seule manière de faire passer la "taxe Apple" sur l'abonnement)

Cette interdiction de lien ajoutée à la position dominante d'Apple (monopole de l'app store) provoque bien une distorsion de la concurrence (qui se retrouve obligée d'augmenter ses tarifs, de réduire ses marges ou de lancer des campagnes de mail): à mon avis, Apple pourrait être condamnée à laisser ses concurrents lier leurs apps à leurs stores...

avatar apache | 

@Pommeduverger :
Androïde prend 30% a l'achat des applications pas après

avatar Pommeduverger | 

@apache :

Tu es certain que pour les abonnements ils ne pratiquent pas une politique similaire ?

avatar apache | 

@Pommeduverger :
Absolument

avatar apache | 

@Pommeduverger :
À la différence d'ios androïde à plusieurs Store

avatar Maître Folace | 

@Pommeduverger
Sur Android spotify à le droit de mettre un lien pour envoyer son utilisateur sur son site internet s'inscrire ou est libre d'utiliser le moyen de paiement qu'il veut.
Au contraire de chez Apple ou il n'a pas le droit de mettre un lien vers son site ( non mais qui ne trouve pas ça abusé à part les gros fanboys bien gras ? ) ou même de choisir un autre moyen de paiement que le tiroir caisse apple qui prend à coup sur ses 30% ! Pas folle la guêpe !

avatar Domsware | 

@Maître Folace :
Pas le droit de mettre de lien vers son magasin et son système de vente.
Et cela ne concerne pas Spotify mais tous les éditeurs.

avatar Domsware | 

@Maître Folace :
Ce n'est pas du tout le même modèle commercial.
Apple fait payer 30% pour les services qu'elle apporte et notamment les ventes. Ces 30% compensent notamment la promotion que Spotify n'a pas à faire pour ses services.

Dans le cas de Google ces 30% ne sont pas payés par l'éditeur sous forme de 30% numéraires mais sous la forme des données de l'utilisateur de l'application.

avatar apache | 

@Domsware :
Et on parles pas des 100€ pour développer les applications

avatar Domsware | 

@apache :
Les 100 € c'est pour publier des applications sur l'AppStore et non pour les développer.

avatar NestorK | 

@Domsware :
J'aimerais une source des énormes conneries que tu débites.

avatar Domsware | 

@NestorK :
Voyons... Un minimum de réflexion et de bon sens ?

avatar Domsware | 

@NestorK :
Sinon, merci d'argumenter ton commentaire.

avatar arekusandoro | 

Ha les salauds ils veulent voir si Apple respecte la loi...

avatar arekusandoro | 

Moi j'ai Napster avec mon forfait sfr, sinon j'aurais bien testé le truc d'Apple

avatar empereur_kuzco | 

Ça a commencé avec des tweets moqueurs et maintenant, les autres s'inquiètent de plus en plus de perdre leur place...

avatar Chanteloux | 

Apple est une grosse Cie écoeurante qui profite au maximum des lois, de son pognon et de ses avocats pour tondre au maximum les plus petits.

avatar Maître Folace | 

@Chanteloux
Exactement. Mais certains ici arrivent encore à le justifier. C'est beau ce genre de clients !

avatar Chanteloux | 

@Maître Folace :
Merci Maître

CONNEXION UTILISATEUR