Mythic Quest : 40 iPhone pour un tournage avec des acteurs confinés

Florian Innocente |

Apple diffusera demain un bonus d'une demi-heure de Mythic Quest : Le Festin du Corbeau, tourné alors que les acteurs étaient confinés chez eux. Rob McElhenney, co-créateur, producteur et acteur dans la série a raconté à The Hollywood Reporter comment s'était déroulé ce tournage avec les contraintes de l'isolement de tous les intervenants.

Cet épisode n'était absolument pas prévu puisque la saison 1 s'est achevée et que la suivante est en fin d'écriture. Cependant, avec ses acolytes scénaristes, il est apparu qu'il serait judicieux de traiter ce sujet du confinement dès maintenant, plutôt que de devoir y revenir dans des épisodes diffusés dans plusieurs mois alors que les gens auraient certainement envie de passer à autre chose.

D'où l'idée de cet épisode spécial dont les préparatifs ont commencé il y a seulement 3 semaines pour une diffusion ce 22 mai. L'idée ayant été validée immédiatement chez Apple, Rob McElhenney a demandé s'il pouvait obtenir 40 iPhone pour ses acteurs et 20 paires d'AirPods avant une semaine. Tous furent livrés l'après-midi même.

Il a fallu ensuite sensibiliser les acteurs à certaines questions techniques, habituellement gérées par les techniciens de plateau : comme le son, la lumière, la qualité d'enregistrement, le débit, etc. Les chargés de la décoration ou des costumes donnaient leur indications en visio conférence aux acteurs, pour ajuster ce que l'on verrait à l'écran et dans les arrière-plans.

Pour F. Murray Abraham, 80 ans, qui joue le rôle de C.W. Longbottom, le scénariste du jeu Mythic Quest et qui ne montre que peu d'appétit pour la technique dans la série, la réalité était du même tonneau : il a fallu le guider à distance dans toutes les étapes des préparatifs, ne serait-ce que pour la saisie des mots de passe de son Wi-Fi sur ses appareils.

Rob McElhenney/Ian Grimm. Photo : Patrick McElhenney

Chaque acteur avait 3 téléphones pour assurer la succession des différents enregistrements. Ils étaient placés devant la caméra de leur portable ou celle de leur ordinateur. Quant à la visioconférence, elle s'est effectuée avec Zoom. Sitôt qu'une scène était enregistrée, l'iPhone des acteurs était stérilisé, emballé, placé dans un endroit sûr, récupéré par un coursier, apporté à un monteur confiné chez lui, stérilisé de nouveau et les séquences étaient enfin transférées dans Avid pour le montage.

À un moment du film, il faut s'attendre à voir Rob McElhenney, dans son rôle de Ian Grimm, le patron du studio du jeu Mythic Quest, débouler devant la porte de Poppy (Charlotte Nicdao), sa responsable du développement. Confinement oblige, c'est le mari de cette dernière qui assure tant bien que mal le rôle de Grimm, malgré une différence de stature physique entre les deux hommes. Le grand gaillard, mal à l'aise et raide, était dirigé par McElhenney qui se tenait hors champs, plus loin dans la rue.

Le visuel de la prochaine saison 2

Ce traitement du sujet du confinement ayant été assuré au travers de cet épisode, la saison 2 peut s'en écarter mais il faudra d'une manière ou d'une autre revoir les scripts pour tenir compte de cette crise sanitaire, explique Rob McElhenney :

Nous savons que nous ne pouvons pas simplement revenir en arrière et tourner les épisodes que nous avons écrits. Le monde entier a changé. Lorsque nous nous remettrons en piste — et nous ne savons pas quand ça se fera — il faudra déterminer à quoi devra ressembler cet environnement de bureau. Aucun de nous ne le sait encore. Allons-nous tous porter des masques ? Le personnel médical sur place fera-t-il simplement partie de l'histoire ?

La plupart des choses déjà écrites pourront être exploitées en tant que tel, mais il va être nécessaire de les reconsidérer avec un tout nouveau contexte opérationnel, prévoit McElhenney, ce qui s'annonce comme un vrai défi. D'ici là, Apple songe à faire concourir cet épisode pour les prochains Emmy Awards à l'automne.

Tags
avatar yasuo87 | 

Hâte de regarder ça :)

avatar justlikeheaven | 

Pas du tout accroché sur cette série .. c’est quand même particulier.
Ai été beaucoup plus séduit par Morning Show, Home Before Dark et Dickinson

avatar iPop | 

@justlikeheaven

J’ai aussi été surpris par Morning malgré moi.

avatar etio6 | 

Perso, j’ai adoré cette série :)

avatar Sindanárië | 

@etio6

C’est assez particulier car c’est pas mon style de série... mais j’ai tout regardé d’une traite et j’ai bien aimé 😁

avatar John McClane | 

« les séquences étaient transférées dans Avid pour le montage. »

Quoi ?! Une série Apple qui n’est pas montée avec FCPX ?? 😁

avatar MarcMame | 

@John McClane

"Quoi ?! Une série Apple qui n’est pas montée avec FCPX ?? 😁"

Probablement un pb de compatibilité avec les iPhones... 😁
Et que dire des visioconférences en Zoom...

avatar John McClane | 

@MarcMame

"Et que dire des visioconférences en Zoom..."

Carrément !

avatar Dwigt | 

Justement, il y a un fond de réalisme dans la série plutôt que la logique du placement produit, qui n'aurait d'ailleurs pas grand sens vu que les abonnés à Apple TV+ doivent déjà presque tous être clients Apple.
On peut déjà remarquer qu'aucun développeur n'utilise de Mac au bureau. Ils sont avant tout en Razer, ce qui doit être consistant avec ce qui se passe chez Ubi. Zoom, ça participe à la même logique, surtout que c'est un truc multi-plateforme alors que FaceTime est réservé aux produits Apple. On retrouve en revanche dans la série plein d'iPhones, d'iPads, quelques Apple Watches et des AirPods.

Quant à Avid, ça n'a rien d'étonnant si les monteurs de la série viennent du montage traditionnel. FCP X est plus utilisé par des gens qui n'ont pas ce bagage, avec le besoin de s'en débarrasser pour être efficaces. Ça veut dire au moins qu'Apple ne fout pas la pression à l'équipe de production.

avatar John McClane | 

@Dwigt

Très bon raisonnement, auquel je souscris totalement !

avatar MarcMame | 

@Dwigt

"Quant à Avid, ça n'a rien d'étonnant si les monteurs de la série viennent du montage traditionnel. "

Tu as une petite idée depuis quand on ne fait plus du montage « traditionnel » ?
Je peux t’assurer qu’aujourd’hui tous ceux qui montaient de la pellicule sont tous à la retraite depuis fort longtemps.

Et même si c’était le cas, ils ne choisiraient certainement pas MediaComposer.

Ceux qui avaient un mal fou à passer le cap utilisaient Lightworks dans les années 90, très proche de la méthodologie traditionnelle.

avatar Dwigt | 

À ma connaissance, le premier film monté avec Avid était Full Metal Jacket, sorti en 1987.

Ce que je voulais dire, c'est que la logique du montage traditionnel est toujours celle à l'œuvre sur Premiere ou Avid, et elle était celle de FCP jusqu'à la version 7. Donc qu'on peut raisonnablement migrer de l'un à l'autre sans revoir totalement ses méthodes de travail. Alors que pour FCP X, il y a une grosse différence d'approche, qui a ses adeptes, mais ceux-ci ne viennent généralement pas du montage traditionnel, autrement dit des autres logiciels. Ce sont ceux qui ont découvert le montage avec FCP X.

Ensuite, il faut savoir que l'autre sitcom de Rob McElhenney, It's Always Sunny in Philadelphia, était tournée au départ avec trois francs six sous. Le premier pilote, qui n'a jamais été diffusé, était un truc tourné avec une caméra DV en un week-end, pour quelque chose comme 50 ou 200 dollars de budget (cassettes plus pizza pour nourrir tout le monde). Et la série proprement dite a continué à être tournée avec des caméscopes DV jusqu'à la saison 5.

avatar MarcMame | 

@Dwigt

"Ce que je voulais dire, c'est que la logique du montage traditionnel est toujours celle à l'œuvre sur Premiere ou Avid, et elle était celle de FCP jusqu'à la version 7."

Je crois qu’il y a confusion ici.
Ce qu’on appelle « montage traditionnel » c’est le montage sur pellicule. Pas sur Avid ou autre NLE, aussi vieux soit-il.

avatar madaniso | 

Le génie du capitalisme est qu'il sait s'adapter à n'importe quelle situation pour en tirer du profit ! :)

avatar MKO | 

Deux choses me surprennent : les conf n’ont pas été faite avec face Time ? Et pourquoi ne pas envoyer les films dans le cloud plutôt que d’envoyer des coursiers récupérer les iPhone et les stériliser ... d’ailleurs comment stériliser un iPhone ? Je doute que cela soit possible ... plutôt nettoyage anti virus ou autre non ?

avatar Pharmacos | 

@MKO

Je suis d’accord je pense qu’il y a une erreur d’utilisation ..... stérilisation d’iPhone ..... pas sûr de récupérer quelque chose derrière !

avatar BubuKey | 

@MKO

Je pense que le facteur déterminant est que les acteurs de manière personnelle n’ont pas forcément d’appareils Apple, sans compter le bagage technologique (comme F. Murray Abraham cité dans l’article)

Dans mon taf je fais aussi parfois quelques concessions de ce genre, histoire d’éviter de passer 3h avec une seule personne qui ne comprend pas grand chose et qui se mettra à paniquer à chaque phrase de config (j’ai encore eu le cas cette semaine lol)

CONNEXION UTILISATEUR