Shazam permet à Apple Music de multiplier les mix de DJ

Mickaël Bazoge |

La technologie de reconnaissance des morceaux de Shazam se met au service des mix de DJ dans Apple Music. Shazam, propriété d'Apple depuis 2018, est la clé qui permet aux abonnés du service de streaming de profiter de ces mix, et aux ayants droit d'être rémunérés de l'utilisation de bouts de leurs chansons dans ces mix. Apple travaille avec l'industrie du disque pour mettre sur pied un système permettant de partager les royalties entre les DJ, les maisons de disques et les artistes dont les œuvres apparaissent dans les mix.

Actuellement, ce problème de droits est une des principales difficultés pour les DJ de vivre de leur art sur les plateformes ; YouTube et Twitch ont l'habitude de signaler automatiquement les emprunts musicaux, ce qui a pour conséquence de bloquer les vidéos à moins que le créateur ne prouve qu'il a les droits qui vont bien.

Dans le cas des mix, la question est extrêmement complexe puisque le DJ peut utiliser des tout petits morceaux de chansons, parfois bidouillés. Apple Music propose depuis quelques temps bon nombre de mix de DJ, mais n'a révélé qu'aujourd'hui les coulisses qui permettent à ces compositions de trouver une place sur le service tout en respectant le droit d'auteur.

En revanche, il n'est toujours pas question d'autoriser le téléversement des mix réalisés par les utilisateurs, à l'inverse de ce que propose Soundcloud. Néanmoins, cette intégration collée-serrée de Shazam dans Apple Music devrait permettre au service d'héberger encore plus de mix au plus grand profit des amateurs et des DJ.


Source
avatar Lemmings | 

Heu... Non l'exemple de Daft Punk est pas du tout bon !

Un DJ n'est pas forcément un producteur, et réciproquement. Un mix de DJ c'est un enchainement de morceaux déjà composés qu'on assemble via différente techniques (beatmatching, fadding, scratching...).

Un producteur lui va créer des morceaux, que cela soit à partir de samples ou de sons originaux (synthés, VST...).

Là on parle bien du premier cas, des mix qui durent généralement 1 à 3h, qui diffusent plusieurs morceaux dans ce laps de temps (généralement une dizaine par heure, parfois plus ou moins selon les styles). Dans ce cadre, on a déjà largement à faire de bien faire l'enchainement, passer le bon morceau au bon moment, alors triturer les samples on n'a pas le temps 😅

En tout cas pour le moment, il est quasi impossible de gagner de l'argent sur des mix, en effet les droits des différents morceaux ne nous appartenant pas, on ne peux pas monétiser un mix. Et je vois pas bien comment cela pourrait changer... Mais bon. Si Apple a une solution, why not!

ps : je suis DJ hein... ceci explique cela maybe. Pour les curieux (shameless autopromo) : https://soundcloud.com/bruceheller

avatar MGA | 

@Lemmings

En tout cas merci pour le lien j’y ai trouvé mon bonheur

avatar Lemmings | 

@MGA : Avec plaisir !

avatar Mickaël Bazoge | 
Arf, je voulais faire mon gros malin et voilà. Merci pour les précisions !
avatar Lemmings | 

@Mickaël Bazoge : pas de soucis :) Cela n'enlève en rien au côté intéressant de ceux qui produisent ces sons et triturent les samples. C'est même assez fascinant !

avatar Tao | 

Comme l’explique mon VDD, l’exemple de Daft Punk n’a pas de rapport avec ce pourquoi Shazam va être utilisé

avatar Lemmings | 

@Tao : VDD ?

avatar MGA | 

@Lemmings

Ce qui n’exclut pas que les producteurs puissent être DJ ou l’inverse. Mais si Daft Punk a réalisé de bon mix, l’exemple proposé n’est en effet pas réellement en rapport avec le sujet. Il y a peu de chance que Shazam soit assez performant pour analyser les samples (quoiqu’avec Daft Punk c’était parfois assez grossier)

avatar Lemmings | 

@MGA : oui il existe d'excellents producteurs et DJs, l'un n'empêche pas l'autre, mais ce sont vraiment deux pratiques différentes.

avatar Koala30 | 

Quand t'es dj il faut être maintenant obligatoirement producteur d'une pour te démarquer car il y'a trop de monde sur ce marché (n'importe quel fake se prétendre dj) et de 2 si tu veux arriver à être Booké il faut que tu fasses de la musique qui touche du monde hors France. ( je suis dj producteur je peux t'en parler) après quand tu vois combien rapporte la plupart des morceaux....c'est pas avec ça que l'on gagne énormément c'est plus les dates qui rapportent.

avatar Lemmings | 

@Koala30 : Tellement vrai ! Sans même parler de cette nouvelle mode d'être avant tout un influenceur instagram pour avoir des booking... :/

avatar Koala30 | 

Perso j'ai préféré stopper de mixer en France j'ai plus envie veut devenu impossible, par contre carton pour les sons a l'étranger et podcast, malheureusement faut faire de la merde skyrock si tu veux exister en France.

avatar Saussau083 | 

@Lemmings

Voisin Du Dessus, terme utilisé sur certains forums pour citer un compère :)

avatar Lu Canneberges | 

« il n'est toujours pas question d'autoriser le téléversement des mix réalisés par les utilisateurs, à l'inverse de ce que propose Soundcloud »

=> mais n’est-il pas faisable pour les DJ amateurs que de se créer un compte artiste sur la plateforme ? Il me semble qu’il y a des tas de tous petits artistes pas vraiment pro qui diffusent dessus non ?

avatar Koala30 | 

Je pense qu'il faut être labelé ou avoir déjà sorti des choses pour être dessus, d'ailleurs ou zst la page d'enregistrement je vais essayer ?

CONNEXION UTILISATEUR