Spotify déploie plus largement les podcasts sur abonnement et accélère sur les livres audio

Stéphane Moussie |

Spotify continue d'élargir son champ d'action sur le marché du contenu audio et par conséquent de concurrencer Apple. Après les États-Unis, la plateforme suédoise rend disponibles les podcasts sur abonnement dans une vingtaine de pays (Royaume-Uni, Pays-Bas, Espagne, Italie, Singapour, Australie…). Cette nouvelle fonctionnalité arrivera en France le 22 novembre.

Comme sur Apple Podcasts, il s'agit de s'abonner à des podcasts pour profiter d'épisodes payants ou d'autres avantages, comme des programmes en avant-première ou sans publicité. Les abonnés Spotify Premium intéressés devront souscrire individuellement ces abonnements, il n'y a pas de formule tout compris.

Quatre offres françaises sont d'ores et déjà annoncées : Paradiso (2,99 €/mois) et Unique Heritage Media (1,99 €/mois) viseront les enfants, Nouvelles Écoutes proposera ses podcasts habituels sans pub, et Binge Audio sortira un nouveau podcast payant début 2022.

Spotify entend tirer son épingle du jeu grâce à des conditions commerciales plus avantageuses pour les créateurs que celles d'Apple. Le service ne prélèvera pas de commission jusqu'en 2023 puis celle-ci ne sera que de 5 %, quand Apple prélève 30 % la première année puis 15 %. Spotify se montre aussi plus ouvert en permettant d'embarquer des podcasts payants dans une autre app que la sienne et en accueillant sur sa plateforme des podcasts payants commercialisés par d'autres.

En parallèle, le service a annoncé le processus d'acquisition de Findaway, un spécialiste des livres audio. Findaway dispose d'outils permettant de créer des livres audio et surtout d'une des principales plateformes pour commercialiser ceux-ci. L'entreprise collabore avec Apple, Google et Audible (Amazon) comme grossiste.


Source
Tags
avatar macosZ | 

ils paieront mieux mcfly et carlito pour raconter des conneries que les artistes qu'ils streament. magique

avatar AhRiMaN | 

Si les artistes streames ne sont pas satisfaits de ce qu’ils touchent c’est plutôt parce que leurs labels se gavent sur leur dos plutôt que Spotify non? Ou alors j’ai pas bien compris comment marche la rémunération dans le streaming, ce qui est possible aussi.

avatar pechtoc | 

@AhRiMaN

C'est ça, l'éditeur se gave et l'artiste gagne encore moins qu'avec la vente de CD.

avatar idhem59 | 

@AhRiMaN

Le système de rémunération avantage surtout les gros, et c'est ça le problème.

Prenons par exemple YouTube. La rémunération se fait (grossièrement hein, on schématise pour l'exemple) en fonction du nombre de vues. Donc un YouTuber qui a un nombre de vue plutôt stable et constant au fil des mois aura une rémunération plus ou moins stable en fonction du temps. Sa rémunération ne dépend que de sa performance. Si d'autres YouTubers entrent dans le jeux, ou si d'autres grossissent par exemple, ça n'a aucune influence sur la rémunération individuelle.

Sur les plateformes de streaming musical, la rémunération ne se fait pas au nombre d'écoute, mais sur un pourcentage ramené à l'affluence globale sur la plateforme. En clair, ta rémunération ne dépend pas de tes performances, mais de tes performances comparées aux performances globales de tous les artistes de la plateforme.
On dit parce exemple que ce mois si, on a telle somme a reverser aux ayants droits, on classe tous les artistes par pourcentage d'écoute, et on les rémunère en fonction de ça.
Si par exemple un artiste génère à lui tout seul 5% des écoutes globales de la plateforme sur une période donnée, il empoche 5% de la rémunération globale sur la plateforme.

En clair, les très gros artistes, qui génèrent une part significative des écoutes touchent gros, pendant que les milliers/millions de tout petits ramassent les miettes qu'il reste une fois que les gros ont pris l'énorme part du gâteau.
Et même si tes performances augmentent, tes revenus peuvent quand même baisser si la performance globale augmente plus que la tienne. Quand il y a de très grosses sorties chez de très gros artistes par exemple.

avatar AhRiMaN | 

@idhem59

Merci c’est très clair comme explication 👍🏻

avatar pechtoc | 

@idhem59

J'ai du mal à comprendre pourquoi ça change vis-à-vis de YouTube. La rémunération se fait au nombre d'écoute, pourquoi en faisant plus d'écoutes la rémunération baisserait ? Même si proportionnellement ta part d'écoute globale de l'éditeur diminue, la rémunération reste indexée sur le nombre d'écoutes. Elle est certe très mal rémunérée mais reste indexée sur le nombre d'écoutes non ? Ou alors ils ont créé une usine à gaz pour flouer les artistes qui voudraient contester leur rémunération.

avatar idhem59 | 

@pechtoc

Je vais prendre des chiffres complètement imaginaires pour résumer la différence.

YouTube :

Je fais 1 million de vues par mois, et je gagne disons 1000€.
Peut importe que la plateforme génère au total 10 millions ou 100 milliards de vues au global ce mois ci, j'aurais mes 1000€ environ pour mon million de vues mensuel.
YouTube n'a pas un budget fixe à partager. Plus il y a de vues, plus ça leur rapporte d'argent par la pub. La redistribution ne change pas.
Logique, puisque chaque vue indépendamment rapporte de l'argent à YouTube.

Spotify (même principe pour les autres grosses plateformes de streaming musical) :

Spotify dédie 300 millions d'euros ce mois ci pour les ayants droits.
Ce mois ci, la plateforme a généré 1 milliard d'écoutes.
Je fais 1 million d'écoutes, soit 0.1% des écoutes globales.
Je touche donc 300 000€ (0.1% de 300 millions).

Le mois suivant, le nombre d'abonné n'a pas changé, et le budget pour les ayants droits est toujours de 300 millions d'euros.
Je fais toujours mon million d'écoute mensuel.
Mais cette fois ci, les utilisateurs sont visiblement plus actifs et le nombre d'écoute passe à 10 milliards.
Mon million d'écoute représente donc cette fois ci 0.01% des écoutes globales.
Je touche donc cette fois ci seulement 30 000€ au lieu de 300 000€, alors que ma performance est identique.
Imaginons que j'ai fait 2 millions d'écoutes ce mois ci, donc deux fois plus que le mois derniers. Ça ne fait toujours que 0.02% des 10 milliards, donc 60 000€. Loin des 300 000€ du mois dernier alors que ma performance est doublée.

Chaque écoute ne peut pas rapporter un montant fixe, puisque les abonnés payent un montant fixe pour un usage illimité et qui peut donc complètement varier d'un mois à l'autre.

avatar abalem | 

@idhem59

Une explication claire. Et sans condescendance, ca fait du bien par ici 😎😉

avatar David Finder | 

@idhem59

Merci beaucoup pour ces explications très claires 😉

avatar pechtoc | 

@idhem59

Très clair comme examples, merci 👍🏻

avatar fc78 | 

Et Spotify Hi-FI, quelqu'un a des nouvelles depuis l'annonce de février ? Retard ou abandon compte-tenu des mises à jours des nombreux appareils/fabricants intégrant Connect ?

avatar olivierm | 

@fc78

pareil je serais bien intéressé de savoir si ça va arriver un jour !

avatar hervemac | 

Et après Spotify ne comprend pas pourquoi elle arrive pas à faire du bénéfice…

avatar Oliviou | 

Spotify joue une belle carte en attirant les podcasteurs avec beaucoup moins de frais qu’Apple ET avec une plus large base d’auditeurs.
(Ça rappelle les débuts d’Amazon, qui a travaillé des années à perte).
En revanche, pour moi le mystère reste complet sur le public qui va accepter de payer pour du podcast. Je veux dire il y a toujours les fans qui soutiennent les créateurs via tipee ou patreon, mais ils sont une poignée, et ils ne le font pas sur tous les podcasts qu’ils écoutent. Ça ne me semble pas viable à grande échelle de faire payer les podcasts individuellement…

avatar Morgan 1er | 

Disons que c'est une option en plus, ça peut être intéressant pour certains du coté des producteurs/créateurs d'avoir une autre possibilité de gagner leur vie.

Après, ça n'est valable que pour ceux qui produisent du contenu régulier car personne ne s'abonnera mensuellement pour un podcast qui sort un projet fini d'un coup, ou une saison d'un coup, ou même une saison dont la sortie est étendue sur juste 3 mois. Il faudrait aussi une option au projet j'imagine, genre 5€ ou 10€ pour avoir tous les épisodes d'un podcast.
Je suis personnellement dans ce cas-là : je travaille sur un podcast de fiction qui va sortir sous forme de saisons. Donc on va sortir tous les épisodes d'une saison d'un coup mais la prochaine arrivera l'année suivante: dur de faire payer un abonnement dans ce cas-là, alors que faire payer pour la saison en elle-même, ou le projet en entier, comme quand on paye un "abonnement à vie" sur les apps, là ça me semble plus envisageable.

Quant aux clients, qui va payer? Grande question. Pas sûr que grand monde ait la réponse pour l'instant. Surtout qu'avec des prix pareils, entre 2€ et 5€ par mois on va dire, il faut un paquet d'abonnés pour rentrer dans ses frais.
Encore une fois, je prends mon exemple actuel : on en a pour 2000€ par épisode en moyenne pour 6 épisodes de 20 minutes chacun environ. Alors oui on se fait plaisir sur la production car on veut une certaine qualité au final, mais ça reste un coût. Même à 2€ par mois et en les étalant sur 6 mois, ça fait quand même 1000 abonnés à trouver. Dis comme ça, ça n'a pas l'air de grand chose, mais je peux vous garantir que pour un média pareil, c'est compliqué.

On verra ce que l'avenir nous réserve. Les plateformes ont toutes les cartes en main, à elles de proposer des solutions viables pour les créateurs. Sinon, seuls ceux qui font de petits trucs dans leur coin (et c'est déjà très bien) ou ceux qui sont adossés à des radios (comme un bon 80% de la production française actuelle) survivra.

avatar abalem | 

@Morgan 1er

On peut savoir ce que ce sera ton podcast ? ;)

avatar Morgan 1er | 

En rapide, c'est une anthologie de science-fiction autour d'un thème qui est le voyage dans le temps, comme Black Mirror dans l'approche donc.
Chaque épisode met en scène 2 personnages, différents à chaque épisode donc, qui vont vivre une situation particulière dans leur quotidien. Et on suit toute la scène en direct avec eux, sans coupure ni ellipse.

C'est produit chez Orson Productions (je vous invite à découvrir leurs précédents projets d'ailleurs dont un des miens qui s'appelle "le labo" : https://orsonproductions.com ) et ça sortira sur toutes les plates-formes de podcasts vers début 2022 si tout va bien (on a enregistré les 4 premiers qui sont en post-production là et on prépare les 5 et 6 qui sont déjà écrits).

avatar abalem | 

@Morgan 1er

Coooool ! Merci ☺️
Je suis assez sûr que je suis pas le seul ici que ce projet intéresse ;)

avatar abalem | 

@Morgan 1er

Par contre le site est pas « IPhone friendly », y’a rien qui marche :((

avatar Morgan 1er | 

J'espère que ça plaira à plein de monde oui, je mettrai un message sur les forums ici pour faire la promo quand ça sortira :p

Pour le site, c'est étrange, tout fonctionne parfaitement bien chez moi, je viens de vérifier. Je suis sur un iPhone 7 sous iOS 14. Je ne sais pas quoi te dire…

avatar abalem | 

@Morgan 1er

Je vais retenter, ça doit être de mon côté..
ben oui, fais ta promo ici en tout cas, c’est cool !

avatar heero | 

.

avatar cherbourg | 

J’ai l’impression qu’en général Spotify est préféré à Deezer.
Pourtant, Deezer (qui de + est français) affiche 73 millions de titres à son catalogue contre 60 millions pour Spotify (source : Echosdunet sept 2021).
Mystère.

CONNEXION UTILISATEUR