Les grandes ambitions de Patrick Drahi aux États-Unis

Mickaël Bazoge |

Après la fin de non recevoir de Bouygues Telecom qui s’est refusé à Altice, Patrick Drahi se tourne désormais vers les États-Unis. Le nouveau mogul des médias et des télécoms s’est déjà offert Suddenlink, le septième câblo-opérateur américain, pour la bagatelle de 9,1 milliards de dollars (lire : Altice : après SFR, l’aventure américaine de Patrick Drahi). L’appétit du patron d’Altice, maison-mère de Numericable-SFR, est beaucoup plus grand.

Le Wall Street Journal, pour un long portrait, a pu s’entretenir avec le « little known French billionnaire » (« le milliardaire Français peu connu ») qui a en toute simplicité dévoilé son plan de match pour importer le modèle européen aux États-Unis. Patrick Drahi a l’intention de procéder à un remake US de Numericable, achetant des « petits » câblos et opérateurs afin de les réunir sous un même toit. In fine, cette stratégie permettra de créer un acteur incontournable du marché, dont la taille permettra de lancer des offres quadruple-play, pratiquement inexistantes à l’heure actuelle aux États-Unis.

Pour le moment, Drahi semble vouloir s’intéresser à deux acteurs de taille moyenne : Cox Communications et Cablevision. En façade, ces deux opérateurs ne montrent aucun intérêt particulier dans des propositions de rachat mais qui sait, le patron d’Altice a les coudées franches avec les banques, qui lui prêtent sans barguigner les milliards d’euros dont il a besoin pour financer ses acquisitions à grande échelle.

Patrick Drahi a souhaité acheter Time Warner Cable, un des poids lourds du secteur. Robert Marcus, le CEO du câblo-opérateur, a reçu son homologue de Numericable-SFR fin mai ; Drahi lui a alors fait savoir qu’il avait le groupe dans le collimateur… Quelques jours plus tard, TWC annonçait son mariage avec Charter, laissant Altice sur le bas-côté. Il n’y a cependant là rien qui effraie Drahi : « Je possèderai cette entreprise », aurait-il assuré à Marcus. En attendant, il compte multiplier les emplettes : « Nous allons acheter un second [câblo], un troisième et un jour nous pourrons dire "Bonjour M. Comcast !" ou " Bonjour, M. Charter !" ».


avatar jojo5757 | 

Il est malade ce mec, il va planter sfr/misericable et même si je ne les aime pas, je pense aux pauvres employés qui vont en voir de toutes les couleurs et de serrer la ceinture... avant d'être jetés pour raison d'économie ! Grrrr !

avatar Ginger bread | 

Ça poureait bien mieux fontionner au US en effet, quand on voit le coût des offres là bas.
Mettre un prix Français serait une immense victoire

avatar Mathias10 | 

@Ginger bread :
Il est plus question de transposer le contenu des offres à la Française c'est à dire quadruplay que le prix.

Drahi est flippant, il prend des risques considérables. C'est un business man qui détient 58% d'altice qui elle même détient 60% du groupe numericable-SFR. Il met donc en jeu une grosse partie de son patrimoine personnel.
Ou il est fou, ou il est un génie, seul le temps nous le dira.

avatar enzo0511 | 

En fait personne ne veut de lui nulle part

avatar philipponna | 

Sfr c'est déjà dead

avatar arnaudducouret | 

Ce mec est vraiment détestable.

avatar iPoivre | 

On peut organiser un référendum pour le sortir de la zone euro ce gars là ? Sa dette est bien plus élevée que son PIB...

avatar bompi | 

Il est très ambitieux donc prend pas mal de risques. Il me paraît quand même un peu trop téméraire et, effectivement, il risque de mettre en danger son château de cartes.

Dans un autre genre, il me fait penser à Jean-Marie Messier, qui, à force de volonté, a réussi à endetter inconsidérément sa société. Mais, pour lui, tout semble aller bien...

avatar dguillet | 

Il devrait prendre Jean-Marie Messier comme conseillé. Il est en train de faire ce que JMM avait tenté il y a quelques années avec Vivendi.

On sait tous comment ça a fini.

avatar FollowThisCar | 

Prétendre reprendre Time Warner, excusez du peu, ce n'est plus du business, çà relève de la psychiatrie. Et çà devient inquiétant.

Les Américains ne vont jamais laisser un petit aventurier s'emparer de ce joyau, encore moins avec des capitaux empruntés et des plans sur la comète hasardeux.

J'ajoute que lorsque Rupert Murdoch a racheté le New York Times, il a fallut qu'il montre patte blanche et laisse sa nationalité australienne pour devenir américain. Le petit Drahi qui déjà n'est pas un citoyen fiscal exemplaire dans son pays ne sera certainement pas accueilli bras ouverts aux US.

avatar NoxDiurna | 

D'une façon ou d'une autre, il va marquer l'histoire. Soit comme un type qui a provoqué une dépression financière française, un peu à ce qui s'est passé en Asie en 1998, ou comme un génie opportuniste qui a le mieux réussi grâce à la politique de taux 0 de la BCE.

avatar enzo0511 | 

@NoxDiurna :
Sauf qu'une entreprise ne peut pas emprunter au taux interbancaire nul de la BCE
Surtout quand une entreprise veut lever des milliards

avatar Hideyasu | 

@enzo0511 :
Indirectement, si le taux de refinancement de la BCE est de 0, celui des banques sera proche de 0. Mais celui de la BCE est de mémoire à 0.15, la actuellement une entreprise peut emprunter à 3% voir moins avec un bon bilan.

avatar Hideyasu | 

@Hideyasu :
Mais vu les milliards en jeu il doit avoir à 1% et encore ^^

avatar Cowboy Funcky | 

C'est un con prétentieux....

Ou alors c'est digne de la méthode Coué :
Je dis ce que je fais et je fais ce que je dis...

avatar sylver | 

Patrick Drahi, l'homme devenu milliardaire en dépensant des milliiards…

avatar gui | 

"Patrick Drahi, l'homme devenu milliardaire en dépensant des milliiards…
" ... qu'il ne possède pas. Financer avec de la dette... et en économisant après sur l'humain. Beurk.

avatar royalclik | 

Qu'est ce qui a comme gens calés en économie d'entreprise ici ! Mais pourquoi diable Drahi ne vous ecoute pas ?..

avatar blablablapple | 

@royalclik :
J'allais dire la même chose.

Drahi fou? Mais oui bien sur ^^

Des milliards qu'il n'a pas... Que les banques n'ont pas non plus rappelons tout même le principe des banques.

Ce qui faut pas lire en commentaire...

Ceux qui écrivent au fin fond de leur canapé ferait mieux de réapprendre comment le sytème fonctionne et comment notre société fonctionne.

Drahi ne réfléchis pas tout seul à sa stratégie, il a une très bonne équipe d'avocats, de consultants, de stratèges, d'auditeurs, des gens dont vous ne soupçonnez même pas l'existence ni même le métier.

C'est pareil pour Samsung, Google, Apple ou Free.

Entre le moment ou ça paraît sur la toile, il s'en est passé des choses.

Respectez la réussite des uns et calquez ou pas votre stratégie de vie dessus.

Vous verrez le monde différemment.

avatar jojo5757 | 

@blablablapple :
Bien sur tu as raison... Jusqu'au jour où un gros scandale ou un effondrement quelconque montrera que Drahi a fait du grand n'importe quoi comme le fameux Jean Marie Messier. Et la toi le premier l'enterrera pour sa gestion catastrophique qui a fait couler la ou les boîtes. C'est bien, continue à croire, croire, croire...

avatar blablablapple | 

@jojo5757 :
Je crois en rien.

Je subis depuis que je suis né dans ce monde capitaliste.

La vie est merdique pour quasi tout le monde, mais faut savoir ne pas plaindre les gens qui réussissent ou qui se cassent la gueule.

Ça finit par faire l'adage du français râleur.

avatar SelPoivre | 

J'ai failli écraser une larme devant autant d'humilité.... :)

avatar spece92 | 

Le WSJ se goure: c'est pas un français c'est un franco-israélien CQFD

avatar enzo0511 | 

@spece92 :
Donc en gros un israélien avec un passeport français

avatar bitonio | 

Quadruple play c'est pas le truc has been par essence ?

- use ligne fixe qui sert à rien
- des centaines de chaines non premium sans intérêt
- des heures mobiles mais pas mal d'américains refuseront de prendre un mini opérateur avec peu de couverture (c'est verizon ou att ou alors vous êtes aventureux).

Il reste internet où la tuyauterie cœur de réseau est plutôt bonne aux US alors qu'en France on pratique le traffic engineering à l'insu de la qualité des services hors du pack triple play.

avatar Ben_75 | 

@Mickaël: "barguigner" est un Québécisme (et même un anglicisme pour le coup), et n'est donc pas du français en tant que tel! Je précise que je vis au Québec depuis plus de 10 ans et que j'adore le Québec (donc pas taper hein) mais je trouve (avis totalement subjectif et donc personnel) ce mot horrible, tout comme "céduler", "checker" etc qui sont simplement des francisations de mots anglais...

avatar Mickaël Bazoge | 
Heu… Barguigner est tiré du vieux latin et n'est pas ce qu'on peut appeler un anglicisme. http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/barguigner/8027 Mais sinon, les céduler et checker sont assez horribles, je suis bien d'accord.
avatar Ben_75 | 

Mmmm, ok pour l'anglicisme, my bad (en bon Français ;)), mais c'est par contre un Québécisme, même le dictionnaire d'iOS le dit quand tu le sélectionnes et que tu demandes la définition... Tu conviendras qu'en France on utilise pas (en tout cas à ma connaissance) ce mot ;)

avatar esteban94220 | 

Si si, on utilise bien baraguiner en français courant :)

avatar Ben_75 | 

@esteban94220 :
Ahaha :p

CONNEXION UTILISATEUR