Test de l’iPhone 11 : disponible jusqu’au bout de la nuit

Florian Innocente |

De l’iPhone 11, nouvelle entrée de gamme des modèles 2019/2020, on relèvera avant toute chose qu’il coûte moins cher que le modèle qu’il remplace. Il y a de plus mauvaises entrées en matière.

L’iPhone XR a commencé sa carrière à 855 €, son successeur démarre à 809 €. Et s’il en va avec lui comme avec son devancier, on peut espérer qu’il s’aventure dans la zone des 700 € d’ici la fin de l’année [MàJ le 9/10, c'est arrivé plus tôt que prévu : L'iPhone 11 déjà en promo à 749 € sur Amazon (60 € de réduction)). À l’image du grand huit des promotions constatées ces derniers mois : des XR 64 Go sont fréquemment descendus à 749 € voire 649 €.

À plusieurs reprises durant la première année du XR, des cabinets d’études ont noté les performances commerciales de ce modèle. En baissant le prix avec l’iPhone 11, Apple peut espérer transformer l’essai et profiter au passage, sur certains marchés du moins, des obstacles posés sur la route d’un Huawei devenu un redoutable concurrent.

Cette année, la capacité de base n’a pas changé, avec 64 Go, ni la suivante avec 128 Go (859 €), ni la troisième avec 256 Go pour 979 € (elle a été retiré en revanche de l'offre actuelle pour le XR). Ce 11 reste un pas en retrait de la barre symbolique des 1 000 €, un domaine réservé aux 11 Pro, dont le premier coûte la somme rondelette de 1 159 € pour 64 Go aussi.

64 Go n’est pas une trop faible capacité mais ça se discutera davantage pour une gamme dite « Pro ». C’est ce que j’ai sur mon iPhone XS et, après un an, j’ai encore 17 Go libres. Je ne me prive pas de prendre des photos et des vidéos en 4K (j’ai toutefois un abonnement iCloud de 2 To, en partie aussi pour absorber les contenus et sauvegardes de toute la famille), j’ai plus d’apps installées que je n’en ai l’utilité et j’ai toujours quelques films Netflix et playlists Spotify stockés en local.

Reste qu’avec l’arrivée d’Apple Arcade, de son catalogue qui va grossir tous les mois, de son principe de téléchargement à volonté et de jeux allant de quelques centaines de méga-octets à 1 voire 2 Go, la donne pourrait changer. Pour le prix de 64 Go l’année dernière avec les XR, on peut avoir le double cette année avec le 11, c’est à considérer.

Design

Le XR avait réinstauré le principe d’une palette de couleurs, comme les 5c en 2013, le 11 poursuit dans cette veine. Deux ont sauté ― le bleu que l’on aurait pensé inamovible et le corail (normal, c’était la « couleur de l’année 2018 »). Elles sont remplacées par un mauve et un vert assez pâle. Les noir, blanc, rouge et jaune (devenu plus clair) se sont qualifiés pour ce second tour. Gageons qu’en 2020 les deux nouveaux laisseront leur place pour un nouveau duo de saison.

À l’arrière, la Pomme est centrée ― elle indique au passage la zone de contact idéale pour l’induction ― et le nom iPhone a carrément disparu. Tout en bas subsistent deux logos de certification mais presque invisibles (sur les modèles vendus aux États-Unis, les labels équivalents n’y sont plus)

Ces nouvelles couleurs habillent un châssis qui n’a pas varié d’un iota sur ses dimensions, son poids (194 grammes, on les sent en main et en poche), sa diagonale d’écran (6,1") et ses matériaux (aluminium sur les tranches et verre au dos pour la recharge par induction).

Pendant quelques semaines j’avais troqué mon XS pour un XR. C’est une lapalissade de dire que la tenue est différente. Elle demeure plus praticable que l’imposant format du Max mais on est vite emprunté lorsque l'on veut manipuler d’une main des éléments d’interface situés en bas de l’écran et dans ses coins (a fortiori, si on a épaissi le volume avec un étui). Le format du XR vous avait rebuté ? Celui du 11 n’y changera rien et c’est malheureux parce que la taille de son écran est presque idéale : grande mais sans excès.

Un étui de XR aurait même pu aller sur cet iPhone 11 si Apple n’avait pas complètement revu le bloc optique au dos. Cette légère protubérance offre un toucher mat (inversement, sur les iPhone 11 Pro elle est lisse tandis que le reste de leur dos est mat) et elle contient les deux capteurs photo/vidéo, le flash et le micro. Posé à plat sur une table, sans la béquille d’un étui, l’iPhone 11 brinquebale lorsque vous touchez l’écran.

Deux capteurs photo/vidéo au lieu d’un l’année dernière, l’iPhone 11 n’est pas qu’un rafraîchissement du XR

Changement de noms

Avec les XR et XS, Apple s’était lancée dans une nomenclature inspirée par le milieu automobile… et sans logique évidente lorsqu’on voulait se choisir un nouveau téléphone. Elle s’est avérée un casse-tête pour les vendeurs en Apple Store confrontés à des clients à qui il fallait expliquer en quoi un XS était mieux qu’un XR, quand un XR pouvait avoir un écran bien plus grand que celui d’un XS…

La distribution des diagonales d’écrans entre iPhone 11 (6,1"), 11 Pro (5,8") et 11 Pro Max (6,5") n’a pas changé, mais au moins les rôles sont mieux répartis, ne serait-ce que sur le papier. On pourrait le résumer par : « le 11 est pour tout le monde, les 11 Pro sont pour les autres ». Avec ce suffixe, Apple se conforme à ce qu’elle fait depuis des années pour ses Mac et iPad, ou à ce que fait un Huawei avec ses Mate et Mate Pro.

Pour autant, le 11 n’est pas un 11 Pro au rabais. Ils sont identiques sur des points absolument essentiels : processeur, puce graphique, Wi-Fi 6 dernier cri, capteurs photo grand angle et ultra grand-angle, affichage True Tone (qui adapte la chaleur des couleurs de l’écran à la luminosité ambiante), Face ID, nouveau mode nuit, modes Portrait, Smart HDR, enregistrement vidéo 4K.

La liste n’est pas exhaustive et elle témoigne de l’intérêt de ce modèle « non Pro » dont l’assise est plus que solide. Qu’est-ce qui vous manquera si vous préférez le 11 au 11 Pro ? Avant toute chose le troisième capteur servant de téléobjectif et le zoom 2x optique/10x numérique, là où le 11 se borne à un 5x numérique. Et puis il y a la tolérance à une immersion pendant 30 minutes à 2 mètres de profondeur au lieu de 4 mètres sur les Pro. Enfin, ces derniers ont un écran OLED plutôt que LCD.

OLED ou LCD

Si l’année prochaine tous les nouveaux iPhone sont susceptibles d’utiliser l’OLED, le LCD « Liquid Retina » a vu son bail prolongé. La différence entre l’écran LCD du 11 et l’OLED « Super Retina XDR » du 11 Pro est-elle visible ? Oui, sans effort. Est-elle gênante ? Ça se discute, avec une réponse qui incline vers la négative.

Placez les deux dalles côte à côte, démarrez les deux iPhone (il y a toujours une longue séquence sur fond noir) ; ou bien regardez un film ; ou bien encore basculez dans le mode Sombre d’iOS 13 et ouvrez Messages par exemple. À chaque fois vous verrez immédiatement que les noirs sont noirs sur l’OLED et noir clair sur le 11.

Pour l’illustrer différemment, avec un fond noir, l’encoche TrueDepth en façade est quasi invisible avec l’OLED, alors qu’on repèrera bien plus facilement sa présence sur le 11, ainsi que la bordure noire du châssis autour de l’écran. Dans un film, les contrastes sont plus marqués avec l’OLED, les visages un peu moins roses.

Mais si vous n’avez que l’iPhone 11 en main, sans possibilités de comparaison, il y a de fortes chances pour que vous en soyez satisfaisait et que rien ne vous choque à l’écran. On ne se plaindra pas le jour où tout le monde aura de l’OLED sur iPhone, en attendant il n’y a pas à regretter d’avoir ce LCD.

Et puis les utilisateurs d’un iPhone 11/XR/Plus ont l’avantage d’un écran physiquement plus grand : on peut le tenir un peu plus éloigné. C’est ce que j’appréciais lorsque j’ai utilisé le XR et que je regardais pas mal de films et de séries, ou pour des jeux. C’est aussi un écran où certaines applications s’affichent en deux colonnes lorsqu’on bascule en paysage. Dans Messages, Contacts, Notes, Calendrier, Mail, Réglages, etc vous avez la liste à gauche et le contenu à droite. Dans l’app Météo on a 14 tranches horaires de prévisions au lieu de 6. De cela, l’iPhone 11 Pro en est incapable, à moins d’avoir un Pro Max.

Interfaces paysage sur l’iPhone 11 (disponibles aussi sur le 11 Pro Max)

Face ID

Pour rester sur le terrain de TrueDepth, iOS 13 a accéléré la détection et le déverrouillage de tous les iPhone utilisant Face ID (de l’ordre de 30 %, dixit Apple). C’est supposé fonctionner selon des angles un peu plus larges. Dans les faits, vous aurez toujours besoin parfois de vous pencher vers le téléphone posé devant vous sur la table, ou alors rapprochez-le de vous.

Un ultra grand-angle, pour quoi faire ?

Plutôt que de doter le successeur du XR d’un téléobjectif comme en ont les XS et les 11 Pro, Apple a préféré compléter le grand angle de l’an dernier (12 mpx, ouverture ƒ/1,8, stabilisé) d’un très grand-angle (12 mpx, ƒ/2,4, champ de vision de 120° mais non stabilisé).

Pour le zoom de l’iPhone 11, on reste sur un 5x numérique, quand le 11 Pro a un capteur dédié offrant du 2x optique et du 10x numérique. Une distinction par les capteurs qui sera susceptible orienter l’achat vers un 11 Pro plutôt qu’un 11.

Photo prise avec l’Phone 11, en 1x. Notez les péniches au centre
À gauche ce que vous obtenez avec le maximum du 5x numérique de l’iPhone 11, à droite avec le 10x numérique de l’iPhone XS (un 10x conservé avec les 11 Pro)

Posez-vous la question de savoir si vous aurez plus souvent besoin d’un ultra grand-angle que d’un téléobjectif. À chacun sa réponse, toutefois le parti pris d’Apple est intéressant.

L’ultra grand-angle a deux facettes. D’abord c’est un outil pratique lorsqu’on a des contraintes de place pour prendre une photo : peu de recul pour embrasser l’intégralité d’une pièce ou d’un tableau, ou des bâtiments de grande taille à montrer. Ensuite c’est un outil créatif où les déformations qu’il provoque (lorsqu’on photographie un sujet ou un élément de très près) peuvent servir votre propos et mettre un peu de fantaisie dans une situation a priori banale.

Dans les exemples qui suivent, les lieux étaient exigus : couloirs étroits, cage d’escalier. L’ultra grand-angle permet de se faire une meilleure idée de l’endroit et de mieux restituer les scènes dans leur contexte. On le voit plus particulièrement avec les deux premières séries où le simple grand angle (photos de gauche) vous colle le nez sur les graffitis.

iPhone 11 grand angle et ultra grand-angle
Ça peut arriver avec l’ultra grand-angle : si vos doigts sont trop près du capteur ils risquent d’apparaitre à l’image (tout en bas à droite)
Quasi pas de recul pour photographier ce poster, l’ultra grand-angle sauve la mise

L’ultra grand-angle va induire des déformations géométriques, selon les cas c’est rattrapable rapidement avec les seuls outils de recadrage de Photos dans iOS.

Les outils de modification de photos peuvent aider à redresser une image déformée par l’ultra grand-angle
Ce n’est pas parfait, la poutre en haut est toujours déformée mais c’est nettement mieux pour la photographie encadrée

Un autre cas de figure est celui d’un bâtiment ou d’un lieu que le grand angle ne suffit pas à montrer dans son intégralité, ou lorsqu’on veut le situer dans un contexte géographique plus large. Dans la vue de la terrasse ci-dessous, on apprécie bien mieux le panorama de la ville qu’elle surplombe. Plus loin avec l’exemple du match de basket, on a le terrain dans son entièreté et une partie des premiers rangs des gradins.

Grand angle sur iPhone 11 et ultra grand-angle
Grand angle sur iPhone 11 et ultra grand-angle
L’ultra grand-angle a aussi un intérêt en format portrait

À gauche, ci-dessous, le trompe-l’œil sur l’immeuble est pris avec l’iPhone XS en grand angle, à droite avec l’ultra grand-angle qui permet d’en apprécier les justes proportions. C’est utile mais en l’absence de stabilisation et d’une faible disposition aux scènes faiblement éclairées, on voit vite que l’image manque cruellement de netteté.

Grand angle sur iPhone 11 et ultra grand-angle (qui méritera d’être redressé après-coup)

L’ultra grand-angle pourra être mis à profit dans les autres modes de prise de vue que sont Ralenti, Accéléré, Vidéo ou Pano. On voit avec le panoramique ci-après que l’on récupère du contenu sur la droite et en bas de l’image, toujours dans l’idée d’en donner plus à voir.

Grand angle iPhone 11
Ultra grand-angle

Enfin, il y a l’aspect créatif où l’on peut jouer sur la déformation des sujets pour un côté burlesque et sur l’exagération des formes et des objets pour les projeter vers l’avant.

Le téléobjectif a un vrai intérêt mais il faut reconnaître, après quelques jours d’utilisation de l’ultra grand-angle, qu’il est utile dans pas mal de situations. Avec cette combinaison que l’on expliquait plus haut, mêlant l’utile à l’agréable (ou au débile) on dispose d’une nouvelle lame dans son couteau.

L’ultra grand-angle est commode mais il ne faut pas se reposer dessus aveuglément. Les photos qu’il produit ne sont pas exemptes de défauts, avec des zones de flous ou du bruit. Ce qui passera à l’écran d’un smartphone ou dans Messages, prend un autre relief une fois ouvert sur l’écran d’un ordinateur ou simplement en prenant la peine d’agrandir l’image.

On peut le voir dans la photo ci-dessus avec le sujet tenant la peluche ― certes on était dans un passage peu lumineux et l’ultra grand-angle est privé de la possibilité d’utiliser le mode nuit. Dans les photos ci-dessous ensuite, les zones autour de la partie centrale de l’image perdent en netteté et en détails, et pas qu’un peu.

Observez les coins supérieurs de l’image, notamment à gauche avec la file d’attente
La canette à gauche et surtout la personne à droite (en mouvement) ressortent mal. Mais comme vous vouliez montrer le plateau, ça passera sur Instagram
Observez les baskets du sujet ou les dessins le plus à gauche et les zones à droite vers le radiateur

Encore une fois, il y a fort à parier que l’essentiel du temps, les photos prises sur iPhone sont regardées sur d’autres iPhone et smartphones, et que ces imperfections, parfois prononcées, ne gêneront pas grand monde. Il faut néanmoins garder à l’esprit qu’en dépit des progrès spectaculaires réalisés, on a toujours des smartphones sophistiqués dotés d’un (bon) appareil photo, et non l’inverse. Tout comme on rappellera que de plus en plus de monde se satisfait de cette combinaison et a lâché l’affaire du débat « smartphone versus appareil photo ».

Un Smart HDR moins lourdaud

Lorsque je suis passé d’un iPhone 6s à un XS il y a un an, la qualité des photos avait fait un bond mais le Smart HDR d’Apple s’est plusieurs fois révélé désastreux, au point que j’ai fini par le désactiver (à partir des iPhone 11, Apple a supprimé l'option pour garder la photo originale). Cette déception venait principalement du traitement logiciel qui lissait les visages sans guère de nuances, comme si la personne s’était exagérément maquillée. Et nul besoin d’ouvrir la photo sur un moniteur pour s’en rendre compte.

Apple a amélioré son Smart HDR cette année, la progression est évidente. Le logiciel tente de restituer les ombres sur la peau au lieu de tout niveler. C’est bien mieux mais on peut trouver à y redire et espérer d’autres optimisations.

Le visage à gauche (XS) est assez lissé, alors qu’à droite (iPhone 11) il retrouve des ombres et un ton plus réaliste sur les chairs. C’est lorsqu’on agrandit l’image qu’on reste un peu sur sa faim face à la manière dont ces ombres sur la peau sont restituées.

Smart HDR du XS à gauche, celui de l’iPhone 11 à droite

On a l’impression de traces, comme comme si la peau n’était pas propre. Sur une note plus positive, la maille du gilet a un meilleur piqué et le textile du tee-shirt ressort. Le sac par contre est plus net avec la photo du XS.

XS à gauche, 11 à droite

Regardez un peu partout dans l’image suivante et vous verrez que les éléments sont bien plus détaillés avec l’iPhone 11. La progression est indéniable. Sur l’un des visages, l’iPhone XS donne le sentiment d’avoir utilisé un couteau à peindre. Ça ne fait pas de la seconde photo une belle photo, mais il n’y a plus autant cet effet artificiel. La scène, eu égard au contre-jour qui ne facilite pas la tâche, est plus réaliste.

XS à gauche, 11 à droite

La différence est de nouveau à l’avantage du 11 qui rend une image plus nette, qui restitue mieux les détails de la peau. On n’a plus ce lissage. Restent ces ombres sur les visages assez peu esthétiques lorsqu’on regarde les photos en plus grand.

XS à gauche, 11 à droite

Recadrage automatique

Dans l’album Photos, en marge de certains clichés et vidéos, va apparaître une nouvelle icône représentant un cadre pourvu d’une étoile. Elle n’est guère explicite mais elle signifie qu’il y a un peu plus à voir dans cette photo, ou dans ce film, que n’en montre le visualiseur. Pour cela, la fonction s'appuie sur l'ultra grand-angle pour photographier un peu plus large (mais pas aussi large que le permet cette optique). Cette nouveauté baptisée « Capture hors du cadre » doit être activée dans les réglages iOS, à « Appareil photo ».

La nouvelle icône en haut à droite

Inutile de toucher cette icône, ça ne fera rien (et ça n’aide pas à comprendre sa signification au début), tapez plutôt sur « Modifier » puis sur l’outil de recadrage. Resserrez l’image avec les doigts et vous constaterez que l’iPhone, aidé de ses deux capteurs au dos, a capturé une image ou une vidéo un peu plus grandes. Vous pouvez dézoomer, par exemple pour récupérer un élément mal cadré et coupé.

En dézoomant on voit davantage d’espace dans la pièce photographiée
Le vélo cognait contre les bords du cadre, cette fonction permet de lui redonner de l’espace

Cette icône a une variante, avec l’estampille « AUTO ». Touchez l’icône et un recadrage sera immédiatement proposé, que vous pourrez aller ajuster en plongeant dans les outils de recadrage.

Ici ce sont les pieds du sujet à droite que l’on peut remettre dans l’image au lieu qu’ils soient coupés

Cette fonction se révèle astucieuse et peut sauver une image. Au détail près que c’est iOS qui décide, en fonction de ce que vous photographiez, s’il y a lieu de prendre plus large. Vous n’avez aucun contrôle, vous découvrez l’icône après coup, ou pas. Ces choix ne sont pas toujours compréhensibles mais à d’autres occasions, comme quelques-uns des exemples plus haut ils sont pertinents.

Si au bout de 30 jours vous n’avez pas recadré ces images ou vidéos, le surplus d’informations qu’elles contiennent est automatiquement supprimé. Dans le cas contraire il est préservé indéfiniment.

Un mode qui éclaire la nuit

C’est la grande affaire des iPhone de 2019 et un point commun entre les 11 et 11 Pro : le mode nuit. Tout comme l’ultra grand-angle est un nouvel outil pour les photos, le mode nuit fera que l’iPhone n’a plus de raison de rester au fond d’une poche lorsque le soir arrive, et pas besoin qu’il fasse une nuit d’encre pour qu’il se manifeste.

Les progrès réalisés par Apple en un an sont incontestables. La concurrence technique des Pixel de Google a été à ce titre très salutaire. Il y a deux points à rappeler avant toute chose. Le mode nuit ne marche pas avec l’ultra grand-angle. Ensuite, c’est l’app Photo qui décide seule de vous le proposer ou non, en montrant ou pas son icône. Vous n’avez que le choix de refuser de vous en servir.

L’option « Nuit » est cette icône ronde de Lune striée en haut à gauche, et en bas dans la rangée des modes de prise de vue. Icône blanche : le mode est disponible mais désactivé. Un tap et l’icône s’allume en jaune, elle propose alors un temps d’exposition qu’iOS juge pertinent au vu de la situation à l’instant présent. Bougez l’iPhone, reculez vers une zone un soupçon plus lumineuse et l’icône disparaît ou alors le temps d’exposition change.

L’icône jaune avec le temps d’exposition proposé par iOS et la réglette en bas pour le modifier ou désactiver le mode

Faites glisser la réglette centrale vers la droite pour ne pas utiliser ce mode nuit ou vers la gauche si un temps d’exposition plus important est disponible. En fonction du degré de luminosité et de la stabilité de l’iPhone, cela peut monter jusqu’à 28 secondes (on voit apparaître 30 secondes parfois mais cette valeur ne se fixe pas).

Ce maximum n’est atteignable qu’avec un iPhone posé ou fixé sur trépied. Sans aller jusqu’à ce niveau, cela ouvre la voie à des photos présentant des flous de bougé, ces traînées lumineuses qui suivent des sujets ou objets en déplacement.

Lorsque vous êtes prêt, déclenchez. Pendant la durée annoncée, l’iPhone va prendre plusieurs clichés et le processeur A13 Bionic va cavaler pour recomposer la scène. Pendant ce court laps de temps, il faudra rester immobile. Pour vous y encourager l’interface affiche progressivement la photo, à la manière d’un développement.

iPhone XS
iPhone 11, mode nuit (temps d’exposition de 4 s)
iPhone XS, iPhone 11. La façade comme les clients en terrasse, tout est plus net et débouché
iPhone XS, iPhone 11 (l’éclat lumineux dans la porte n’est pas le flash mais le reflet de l’éclairage public)
iPhone XS, iPhone XS (avec flash), iPhone 11
iPhone XS, iPhone 11
iPhone XS, iPhone 11

Les photos précédentes se passent de commentaires. Avec celles ci-dessous il y a plus de détails sur la droite : le bois ; la canalisation verticale contre le mur près de la fenêtre intérieure ; la petite affiche encadrée ; les abat-jours ; les reflets sur le métal des tabourets…

iPhone XS, iPhone 11

Ici, la photo prise avec le 11 est incontestablement meilleure lorsqu’on regarde les détails de tous les objets, les rayons en bas et la matière plastifiée des sacoches en haut. Malheureusement l’éclairage de la petite lampe à gauche brûle la zone qu’elle éclaire le plus fort. Dans certains cas, avec un éclairage vif, il faudra tester avec et sans mode nuit activé pour limiter ces désagréments.

iPhone XS, iPhone 11

La photo en mode nuit de cette station de tram donne une image plus contrastée, les murs, le sol et l’arrière-plan sont plus détaillés, ça se verra même à l’écran du téléphone.

iPhone XS
iPhone 11, mode nuit avec 1 seconde de temps d’exposition

La pierre des marches est mieux définie, il y a plus de lumière à travers les branches ce qui donne plus de volume au feuillage, il est moins terne, on apprécie davantage les différents couleurs des feuilles. Par contre les lampadaires ouvragés restent noyés dans leur halo lumineux

iPhone XS (HDR), iPhone 11. Le mode nuit n'est pas que pour la nuit, mais aussi pour des situations d'intérieur avec une relative luminosité

Dans ce cas il faisait nuit et un lampadaire apportait de la lumière. Le cliché de l’iPhone 11 révèle beaucoup plus de détails (trop ?). Quant aux trois photos suivantes, elles sont là pour montrer qu’on peut aussi rater ses images en mode nuit. Elles semblent ok de prime abord mais elles ne résistent pas à un léger zoom.

iPhone XS, iPhone 11
iPhone 11
La photo de gauche montre le contexte. Au centre avec l’iPhone XS sans flash et à droite avec l’iPhone 11 et un temps d’exposition de 5 s. Le résultat est sans comparaison possible (et le tee-shirt est réellement bleu et pas gris), mais attention, observez le bas du vêtement ou les cheveux, ils manquent de netteté et de piqué

Ce mode nuit n’est pas la panacée ― Anthony dans son test de l’iPhone 11 Pro a observé des aberrations optiques ― il faudra aussi apprendre à s’en passer. Mais comparé à l’iPhone XS, qui n’a qu’un an, la progression fait qu’il est difficile de bouder son plaisir. Comme l’ultra grand-angle, c’est un outil supplémentaire pour affronter des situations particulières sinon difficiles. Vous ne ferez pas systématiquement de magnifiques photos de nuit mais vous ferez plus souvent des photos la nuit.

L’interface de l’app Appareil photo évolue sur les iPhone 11. On met du temps au départ à reprendre ses marques. Pour basculer entre les deux types d’angles (1x et 0,5x) on tape toujours sur un bouton, mais les options de la vue Photo sont réunies dans une rangée que l’on fait apparaître en faisant remonter la ligne des intitulés Photo, Portrait, Pano, etc (« Carré » est intégré aux options de « Photo »). On peut aussi appuyer sur une icône de chevron tout en haut de l’écran (elle est plus facile d’accès lorsque l’iPhone est tenu à l’horizontale).

Live auto. L’idée n’est pas bête, on peut déléguer à iOS la décision de prendre une Live Photo plutôt qu’une photo, et éviter d’encombrer son album avec ces hybrides de photo + vidéo. Sauf que ça marche mal. Faites un gros plan sur un mur, sur une pelouse ou visez le ciel et l’iPhone prendra quand même une Live Photo. Pourquoi ? Mystère.

Les Modes Portrait sont au complet, soit 6 sur le 11 contre 3 sur le XR. Le 11 ajoute « Éclairage de scène » (sujet détouré sur fond noir), « Éclairage de scène mono » (idem en monochrome) et « Éclairage high-key mono » (sujets détachés sur un fond blanc). Dans ce dernier cas, privilégiez les arrière-plans sur un fond le plus uniforme possible. Pour les amoureux des animaux, le mode Portrait les gère maintenant, de même que les plats pour ceux qui photographient leur assiette avant de prendre leur fourchette.

High Key mono

QuickTake. Lorsque vous laissez appuyé sur le bouton de prise de vue, vous ne prenez plus de photos en rafale. Vous lancez illico l’enregistrement d’une vidéo : c’est la fonction « QuickTake », à l’intitulé revenu d’outre-tombe. Plus besoin de quitter le mode photo si, au moment de prendre un cliché, vous réalisez qu’une vidéo serait plus appropriée. Pour aller tout de même dans l’interface vidéo, tirez le bouton tout à droite vers le cercle affichant un cadenas afin de verrouiller en mode vidéo. L’enregistrement se poursuivra sans que vous n’ayez plus besoin de tenir appuyé. Faites le chemin inverse avec le doigt pour repartir de Vidéo vers Photo. Et pour le mode rafale, tirez le bouton du déclencheur vers la gauche.

Mode rafale (gauche), enregistrement d’une vidéo (centre) et verrouillage en vidéo (droite)

Apple appelle ça une « interface immersive » dans Appareil Photo. Les bandes noires de part et d’autre du viseur (en formats 4:3, 16:9 et 1:1) peuvent devenir transparentes. Pour vous aider à voir un élément qui mériterait d’être dans le cadre, ou qui risque d’y entrer (un animal qui s’approche). C’est iOS qui décide si la scène devant votre appareil photo a besoin de ce viseur, vous ne décidez de rien. Dans les autres cas vous aurez les bandes noires habituelles.

Devant cette grille, iOS a décidé qu’il n’était pas utile d’agrandir votre champ de vision, donc bandes noires

Le Dolby Atmos est géré par les petits haut-parleurs. Lors d’une démo chez Apple (avec un extrait du film Godzilla 2) le passage du son par l’arrière de la tête était perceptible. Après d’autres essais avec des démos de Dolby, on dira qu’on a l’impression que c’est mieux comparé à un XS.

Le Zoom Audio va amplifier le son d’une scène que vous êtes en train de filmer et sur laquelle vous zoomez. Dans cette vidéo, en dézoomant de la bibliothèque où sont placées des enceintes de chaque côté, la stéréo se fait plus présente (on le constatera mieux avec des écouteurs). Puis en zoomant sur le sujet, la musique a tendance à baisser d’intensité (cette autre vidéo l’illustre bien).

Autonomie

7h au pire mais 13h à 14h le plus souvent. Sur les quelques jours où j’ai utilisé cet iPhone 11, ce sont les durées que j’ai obtenues avec une certaine régularité. En gros, la batterie tenait de 6h à 20h (en passant en mode économie d’énergie une fois atteints les 20 % restants). La valeur la plus basse a correspondu à des jours où j’ai fortement utilisé l’appareil photo (1h30 voire 2h30). C’était pour ce test et dans des proportions qui ne sont pas celles d’une journée classique.

Un jour à 13h30 d’autonomie a correspondu à 1h de Netflix, 1h de Spotify, 20 min de prise de photos/vidéo et la même durée en consultation de l’album photos d’iOS, en lecture d’actualité et en navigation dans Safari.

Si on a l’occasion de recharger un peu dans le courant de sa journée, on tiendra jusqu’en toute fin de soirée sans aucun problème. Quant à la recharge complète avec l’adapteur 5 W fourni avec son câble USB-A (adapteur 18 W et câble USB-C avec les 11 Pro), comptez un solide 4h30 pour aller de 0 à 100.

Il n’y aura visiblement pas de fonction de recharge inversée avec ces iPhone, même après une hypothétique mise à jour système. Faut-il s’en plaindre ? L’idée est séduisante mais il est difficile de juger si l’on passe véritablement à côté de quelque chose, elle ne s’est pas encore imposée côté Android (lire aussi, iPhone 11 : la recharge inversée, cette fonction qu’on attendait d’Apple).

Performances

Cela fait déjà quelques années qu’on ne s’inquiète plus de savoir si le tout nouvel iPhone (ou iPad) est véloce. Comme l’iPhone XS l’an dernier ou l’iPhone 8 l’année précédente, cet iPhone est rapide, on ne saurait dire mieux.

Dans les mesures Geekbench les résultats en mono-cœur, multi-cœur et compute (puce graphique) sont tous en progression face au XS mais les écarts cette année sont plus francs avec celui-ci que ce qu’ils étaient entre le XS et le X. En main, l’iPhone 11 chauffe avec quelques titres pris sur Apple Arcade mais pas sensiblement plus que sur l’iPhone XS.

Il en va avec l’iPhone comme avec l’iPad, les performances ne sont pas une source de questionnement, ces appareils peuvent voir venir pour quelques années et mises à jour système (iOS 13 par exemple est proposé jusqu’aux iPhone 6s sortis en 2015). On croise rarement un utilisateur se plaindre de la vitesse de son iPhone, bien moins qu’un utilisateur de Mac ou de PC…

À la limite c’est plus l’absence de tel composant ou de telle génération d’un autre élément matériel qui frustrera l’utilisateur, dès lors qu’il les prive d’une fonction (lire Comment marche le partage audio avec iOS 13). C’est le cas cette année avec la nouvelle puce U1, inaugurée par les iPhone 11 et utilisée pour améliorer AirDrop, avant d’autres choses qui n’ont pas encore été dévoilées (lire U1 : Apple pose les bases d’un « radar personnel »).

Conclusion

Évacuons d’emblée la question de savoir si ça vaut le coup de passer d’un XR ou d’un XS ― vieux d’à peine un an ― à un iPhone 11 ou 11 Pro. Si ça vous taraude, c’est que vous en avez la capacité financière. Ne tournez pas autour du pot, faites-vous plaisir.

Pour les propriétaires d’iPhone bien plus anciens, ce modèle a beaucoup pour lui et il se défend très bien face à l’iPhone 11 Pro. Il n’a pas de téléobjectif, mais en avez-vous souvent besoin ? Si c’est un oui clair et net, si ce mode de prise de vue vous dépanne régulièrement, foncez vers le Pro. Votre trousse à objectifs n’en sera que plus complète, vous ne serez que rarement pris au dépourvu.

L’ultra grand-angle a ses limites, il a un côté ludique qu’on ne sollicitera peut-être pas si souvent une fois passé le temps de la découverte, mais il sait se rendre très utile. Je l’ai beaucoup employé ces derniers jours et le fait est qu’à plusieurs reprises, son utilisation coulait de source, il était commode de l’avoir sous la main.

Surtout, l’iPhone 11 partage avec les 11 Pro ce mode nuit qui comble une lacune importante des précédents modèles. À capacité de stockage identique et pour 809 € vous êtes sur un pied d’égalité avec un modèle Pro démarrant à 1 159 €. Cette nouvelle compétence nocturne se double de progrès avec le Smart HDR que l’on aurait apprécié dès les XS.

Certaines photos faites avec l’un ou l’autre des ces nouveaux modes resteront bonnes à jeter ou juste bonnes pour le cadre étroit d’une vue Instagram. Il ne faut pas se leurrer, malgré les flonflons des keynotes, Apple ne fait pas de miracles. Cependant l’iPhone va se rendre utile à de plus nombreuses occasions. Et c’est sans compter avec le mode photo "Deep Fusion", promis avant la fin de l’année avec une mise à jour d’iOS 13, qui pourrait apporter encore du mieux. Quant à la vidéo, que ce soit au dos ou en façade, vous filmerez jusqu’en 4K et 60 i/s, avec en bonus le mode ralenti pour des selfies slofies.

Au delà de la photo, l’autonomie de cet iPhone 11 est bonne, l’écran est grand et de très bonne tenue, les performances sont en hausse et identiques à celles des Pro (et on a un plus large choix de couleurs). On objectera qu’il n’y a pas de puce 5G, mais il n’y a pas encore de réseau 5G, on ne sait pas à quelle sauce seront mangés les premiers clients de ces forfaits ni les zones de couverture, on a le temps de voir venir.

À ce stade, la question doit être : est-ce que l’iPhone que j’ai me suffit toujours ? Si la réponse est négative, alors l’iPhone 11 mérite toute votre attention.

Note test iPhone 11

Vous avez aimé cet article ? Produire du contenu original demande du temps, des compétences, et des connaissances.
Soutenez notre équipe de journalistes, rejoignez le Club iGen depuis notre nouvelle boutique.

Tags
avatar Gueven | 

Je me suis toujours demandé quel est l’impact de l’amoled sur l’affichage en plein soleil ?
L’Apple watch est très lisible en plein soleil.
Que donne l’iPhone pro en plein soleil ?

avatar Clément34000 | 

@Gueven

Étant donné que j’ai le Xs, je peux te donner une idée. L’écran est magnifique en restant super lisible en plein soleil. Alors pour 11Pro, c’est encore mieux vu les 800nits (luminosité pour faire simple) bien supérieurs à la série Xs. Et je pourrai même te dire que l’écran du 11Pro a la capacité de grimper jusqu’à 1200nits... ce qui est énorme. Cette pointe est possible suite à la présence du mode HDR

avatar Gueven | 

@Clément34000

Merci pour l’information. Donc, on parle souvent de la qualité du noir, mais le plus important avec un smartphone c’est la lisibilité en plein soleil (si on veut être pratique).

avatar Clément34000 | 

@Gueven

Et bien, quelque part, quand les noirs sont plus noirs que noirs (lol), les blancs ressortent toujours plus et pour peu que la luminosité (pour ne parler que d’elle) soit réellement très élevée, le résultat est assuré. Ce qui est le cas pour les Oled iPhone d’Apple.

avatar Gueven | 

@Clément34000

Oui tout à fait, avec la luminosité améliorée.
Mais c’est pas forcément évident pour tout le monde.
En tout cas, c’est quand même une bonne raison de passer à l’Amoled.

avatar Silvermax | 

C’est un excellent iPhone à ce prix..
Mais j’ai un iPhone 8, cela vaut vraiment le coup ou il faut mieux attendre un an de plus ?

avatar Charlesl15 | 

@Silvermax

Franchement ça donne envie mais tu peux largement refaire 1 an avec ton iPhone 8. J’ai le 7 et j’attend encore l’an prochain pour prendre les nouveaux iPhone 12 pro (selon le nom). Après si t’as les moyens et que tu veux te faire plaisir vas y ahah. Ou sinon tu économise et l’an prochain tu prends un pro 😉

avatar Silvermax | 

@Charlesl15

Certes ^^
Mais j’aurais voulu revendre mon iPhone (sur iOccasion bien sûr ^^)
Et l’année prochaine il se vendra quoi 250€ ?
Donc je ne sais pas... Face ID me donne envie

avatar Sgt. Pepper | 

@Silvermax

Fonce. A quoi bon toujours attendre le Messi?

C’est le bon model, aboutissement du cycle des 3 ans.
Le suivant aura peut-être des pbs de “jeunesse” (5g,design ,.,).

Comme tu dis, à trop attendre, impossible de revendre son ancien iPhone

avatar Silvermax | 

@Sgt. Pepper

C’est juste les évolutions de l’année prochaine.. nouvelle encoche nouvel écran (nouveaux appareils photos???) ça justifie un attente mais d’un an ? ☹️

avatar NEWIPHONE76 | 

@Silvermax

Je te conseille de patienter

avatar Sgt. Pepper | 

@Silvermax

Je comprends . Mais ainsi tu vas de nouveau te poser la question l’an prochain.

Le plus important est déjà se savoir is tu peux garder ton 8 un an de plus.

avatar Silvermax | 

@Sgt. Pepper

C’est le dilemme de chaque année ^^

avatar Titeuf208 | 

Idem :) D’habitude j'achète toujours mes iPhone l'année N+1, histoire de laisser les prix se tasser un peu et voir passer les éventuels bugs ou problèmes de série. Du coup j'avais acheté mon iPhone 8 un peu après la sortie du XS. Mais cette année j'ai quand même bien envie de craquer pour l'iPhone 11...

avatar romainB84 | 

@Silvermax

Génial! Tu bosses chez Apple visiblement tu as l’air d’avoir des infos sur le prochain iPhone 😁
Tu peux nous dire les nouveautés d iOS 14!?
Ça peut être intéressant 😁

avatar Osei Tutu | 

@Sgt. Pepper
« Fonce. A quoi bon toujours attendre le Messi? »
Lionel? Le Barça l’attend également

avatar Charlesl15 | 

@Silvermax

Après oui c’est sur qu’il va vachement décoter après! Donc c’est un choix à prendre. Si t’as les moyens fais toi plaisir tu regretteras pas, et si tu peux pars sur un pro 😉

(Et Face ID est top mon père a le X tu seras pas déçu)

avatar Clément34000 | 

@Silvermax

Vend le à un particulier, tu pourras le vendre plein pot

avatar ForzaDesmo | 

@Silvermax
C’est un excellent iPhone à ce prix..
Mais j’ai un iPhone 8, cela vaut vraiment le coup ou il faut mieux attendre un an de plus ?

Faudrait savoir à quoi ton smartphone te sert.
En même temps, il y en a qui savent te répondre sans la moindre précision de ton utilisation. 🙄

avatar Silvermax | 

@ForzaDesmo

A tout maintenant...
Je prends des photos lors de mes voyages, je joue, je prends des notes, réseaux sociaux, même parfois du Word ect.. il est avec moi partout
Mais ce que j’ai envie là tout de suite c’est de batterie car j’ai toujours besoin de ma batterie externe sinon je ne finis pas ma journée

avatar ForzaDesmo | 

@Silvermax
A tout maintenant...
... Mais ce que j’ai envie là tout de suite c’est de batterie car j’ai toujours besoin de ma batterie externe sinon je ne finis pas ma journée.

Alors effectivement cela ne sert à rien de renouveler ton matériel pour ton utilisation.
Tu m'aurais dis je l'utilise comme matériel multimédia photo et vidéo en complément de mon DSLR alors je t'aurais dit oui. C'est là où je vois que MacG a très bien cerné ce nouvel iPhone avec des articles aux petits oignons.

avatar BadTogether | 

@Silvermax

Perso j’attends encore... je garde mon 8 même après avoir vu le 11 & pro en apple store

avatar Clément34000 | 

@Silvermax

Si tu l’as acheté à sa sorti, la batterie va attaquer sa troisième année. 2 ans c’est rien mais peut-être qu’à la fin de la troisième année, elle va commencer à se fatiguer. À calculer pour la revente. Vend le à un particulier par contre, tu as toujours plus de marge.

avatar PierreBondurant | 

@Silvermax

J’ai un 8+ aussi et vu les rumeurs autour du 12, j’attends un an de plus sans hésitation.

avatar Tony-Lausanne | 

Super content de mon iPhone 11 Pro...rien que la batterie...y as nette différence, chargée à 90% hier soir (pas la nuit) et a 19h ce soir j’avais encore 40% 😱😱😱

Jamais eu ça (a part avec la batterie coque)

avatar PierreBondurant | 

@Tony-Lausanne

L’autonomie risque d’être le principal critère de différenciation car d’après l’auteur l’autonomie du 11 est en ligne avec le XR alors que le 11 Pro gagne 4 ou 5 heures.
En tout cas, pour ceux pour qui L’écran n’est pas si différent et qui n’utilisent que rarement la lentille téléobjectif (ou qui zooment avec les pieds!)

avatar Dimemas | 

pourquoi les photos ultra grand angle sont aussi dégueulasses et tassées sur mon iMac ???

avatar Sgt. Pepper | 

Je me demande si le prix 2019 n’intègre pas en fait deja une partie des “rabais” fait sur le X🅁 aux vendeurs tiers.

Du coup on devrait avoir des baisses de prix moins important cette année?

avatar Florian Innocente | 
Je me demande aussi. Est-ce qu'ils vont tous faire des promos fréquentes sur le XR par exemple mais sans trop toucher au 11 ? Parce que si tu baisses pas mal le 11, le XR n'est quand même pas loin.
avatar Tony-Lausanne | 

Si jamais j’ai un iPhone 7 Plus, gold, 256gb a vendre...avec tous les accessoires d’origine et la boîte incluse. A l’état de neuf. il as moins d’un an, pas trop utilisé. (État de la batterie: 96%)

Aussi un iPhone X, black, 256gb, totalement neuf (sera remplacé par l’assurance le jour de la remise) avec tous les accessoires d’origine et boîte également

avatar Charlesl15 | 

@Tony-Lausanne

Combien tu vendrais le X? Pour info?

avatar Tony-Lausanne | 

@Charlesl15

800

avatar ForzaDesmo | 

Pour ma part c'est le côté APN + algorythmes logiciel + HDcam de poche qui m'intéresse. Alors merci MacG pour cet article.
Y aura un prochain sur la vidéo du Pro ?

avatar brunnno | 

Moi, ce qui m’étonne c’est que c’est moins cher de passer du 11 pro au 11 pro Max, que de passer à une capacité de stockage supérieure en restant dans la même gamme... 🧐

avatar weagt | 

J'ai pris un 11 pour remplacer un 7.
J'ai eu un peu de mal les premiers jours avec le changement de taille et de poids mais maintenant j'en suis très content...

avatar daxr1der | 

Petite question comme ca, la coque officiel transparente Apple est bien ? elle raye pas l’iphone ?

avatar Anthony Nelzin-Santos | 
@daxr1der : on reparlera des coques, mais elle est se raye facilement et attire les traces de doigts et la saleté, elle est faite dans un plastique absolument pas agréable. Il y a mieux pour moins cher.
avatar ric_anto | 

@Anthony

Et les coques en silicone officielles, vous recommandez, ou on peut aussi trouver mieux (et moins cher) ailleurs ?

avatar Anthony Nelzin-Santos | 
@ric_anto : elles sont de bonne qualité et j'apprécie particulier le toucher « doux », mais elles laissent une tranche exposée. C'est plus une affaire de gout, pour le coup.
avatar ric_anto | 

@Anthony

Bien noté, merci !

avatar sebastien79 | 

@daxr1der

Perso je l’ai renvoyée... Le plastique est dur (il faut forcer pas mal pour la mettre) et c’est une vrai savonnette. j’apprécie généralement les coques officielles mais pas cette fois...

avatar Domiino9 | 

Photos ultra grand angle inutilisables...faut être objectif...c'est pas bon.
Autonomie un peu juste...oui c'est mieux comparé aux iPhones de 2018 mais trop juste comparé a la concurrence ( surtout a ce prix). Écran même pas full HD pour profiter des contenus médias (en 2019!!!). Pas de Split écran pour lire vidéo youtube et travailler sur autre chose...pas de recharge rapide dans la boite.,..a ce prix c'est juste du foutage de gueule...arrêtez de de dire que c'est un bon qualité prix sérieux !! Pas recevable.

avatar UraniumB | 

@Domiino9

On est au courant de « toutes » ces choses « manquantes » (pour certains). Mais les utilisateurs lambdas en ont-ils vraiment quelque chose à faire que leur écran soit du Liquid Retina et pas de l’Oled ? Qu’il n’y ai pas la recharge inversée ? Pas d’USB-C ? Pas ton « Split view » qui sert à rien sur un écran de cette taille ? Non. Alors si c’est pour se plaindre des choses qu’Apple n’a pas intégrés alors qu’Android l’a fait, arrête de râler et rejoins des forums Android, que sais-je, vu que tu trouveras ton bonheur. C’est comme si j’allais dire dans des forums Android que le fait de ne pas avoir des mises à jours régulières, ni une bonne optimisation et ni même pas un assistant vocal en français, est honteux. Ça me servirait à quoi ? À rien. Point. Bonne soirée.

avatar comboss | 

@UraniumB

Garçon ventilateur triggered detected

avatar UraniumB | 

@comboss

Non. Je suis juste quelqu’un qui voudrait que ces commentaires inutiles cesses. Je n’ai rien contre la liberté d’expression, mais là faut avouer que c’est inutile.

avatar Osei Tutu | 

@UraniumB
« C’est comme si j’allais dire dans des forums Android que le fait de ne pas avoir des mises à jours régulières, ni une bonne optimisation et ni même pas un assistant vocal en français, est honteux »
1- vous pouvez le faire sur un forum Android. Internet permet la liberté d’expression
2- Android reçoit malheureusement des mises à jour régulières, mensuelles, annuelles et même de façon soutenue pour les applications pour être utilisables sur plusieurs versions
3- pour l’optimisation, c’est tellement subjectif que je ne peux trop y répondre
4- ok Google est bien en français. Même si je ne l’utilise pas
En résumé, arrêtons de nous prendre la tête pour des marques. Si je suis actionnaire Google ou Apple, là je serais très très virulent contre ceux qui critiquent mon beurre. Par contre, dès que j’aurai les moyens, je prendrais des actions dans les deux entreprises. Elles ne sont pas prêtes de perdre de l’argent vu les passions qu’elles déchaînent

avatar Domiino9 | 

@ UraniumB

A la fameuse optimisation légendaire des iphones,les mises à jour fréquentes....!
Pour être vraiment objectif je te souhaite d'essayer des terminaux Android pour te faire une idée. J'utilise quotidiennement les deux univers depuis plusieurs années. Il y a 4 ans mon jugement était different. Maintenant je peux t'assurer que je suis plus rapide et productif sur Android. Mais pour cà il faut connaitre Android et être ouvert d'esprit ;)

Pour le split view. Je m'en sers tous les jours. pour des copy/paste entre documents / les mails/ visualiser une video en prenant des notes.... C'est sur que tu ne pourrait pas le faire sur un XS ou 11 pro l'ecran est trop petit. Sur un note + c'est le top.

avatar IPICH | 

@UraniumB

Faut se détendre hein😜😘

avatar macfredx | 

@Domiino9

Tu m'expliqueras à quoi sert du full HD sur un écran de téléphone 🙄

avatar Domiino9 | 

@macfredx

Outre l'aspect technique et les avantages visuels (en plus c'est du lcd sur le 11) je dirais à baisser le prix d'un iphone sous la barre des 1000€ et à proposer un tel à 800€ avec des bords si grossiers.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR