Ouvrir le menu principal

iGeneration

Recherche

Test du lossless et du Dolby Atmos sur Apple Music

Anthony Nelzin-Santos

Sunday 20 June 2021 à 10:00 • 81

Logiciel

« Une nouvelle ère » : voilà comment Apple présente, en toute modestie, l’arrivée de la spatialisation sonore sur Apple Music. La diffusion lossless n’a pas le droit aux mêmes superlatifs, mais fait couler beaucoup d’encre, elle qui a longtemps été l’apanage des audiophiles. Une question s’impose : entend-on vraiment la différence ?

Image Chris Wong (Unsplash).

Sans perte, mais pas sans reproche

Apple Music diffuse des morceaux compressés en AAC à un débit de 256 kb/s. À l’instar du MP3, c’est un codec destructif (lossy), qui emploie un algorithme psychoacoustique pour supprimer certaines fréquences jugées inaudibles ou dispensables, dans le but d’alléger le poids du fichier sans (trop) dégrader la qualité sonore. Aux codecs destructifs s’opposent les codecs sans perte (lossless), comme le FLAC ou l’ALAC.

Ces codecs utilisent un algorithme de compression, qui permet de réduire la taille des fichiers lors de la distribution, mais de reconstituer fidèlement la source originale lors de la reproduction. Apple utilise maintenant son codec ALAC, disponible sous une licence open source depuis bientôt dix ans, pour proposer une diffusion « sans perte » voire « haute résolution ».

La …

Cet article est réservé aux membres du Club iGen


Rejoignez la plus grande communauté Apple francophone et soutenez le travail d'une rédaction indépendante. Le Club iGen, c'est:

  • des articles de qualité rien que pour vous
  • un podcast exclusif
  • pas de publicité
  • un site dédié !

Rejoignez le Club iGen

Soutenez le travail d'une rédaction indépendante.

Rejoignez la plus grande communauté Apple francophone !

S'abonner