Test du lossless et du Dolby Atmos sur Apple Music

Anthony Nelzin-Santos |

« Une nouvelle ère » : voilà comment Apple présente, en toute modestie, l’arrivée de la spatialisation sonore sur Apple Music. La diffusion lossless n’a pas le droit aux mêmes superlatifs, mais fait couler beaucoup d’encre, elle qui a longtemps été l’apanage des audiophiles. Une question s’impose : entend-on vraiment la différence ?


avatar Rogntudju | 

Merci pour cet article factuel qui ne verse pas dans la béat caricatural, et remettra les idées en olace à beaucoup ici.

1/ le lossless nécessite un équipement adéquat pour en saisir les subtilités, absent de la gamme Apple.

2/ le atmos est sympa, mais ce n’est pas de la hifi.

avatar raoolito | 

@Rogntudju

"1/le lossless nécessite un équipement adéquat pour en saisir les subtilités, absent de la gamme Apple."

pas exactement. C’est indéniable pour le high res, c’est moins vrai pour le lossless. Si on considère qu’une paire d’ampli 2.1 (j’ai trouvé des systemes 5.1 sur le bon coin à 60~100€) n’est pas un materiel hors de porté pour la plupart des gens, alors j’ai remarqué des subtilité. En gros, plus les niveaux d’instruments sont elevés (un commentateur parlait de music metal, c’est un tres bon exemple, je pense que le classique ce sera pareil) on repere bien plus de choses interessantes.

"2/ le atmos est sympa, mais ce n’est pas de la hifi."
pareil, 5.1 à 100 balles et vous serez dans un autre monde, simple ampli 2.1 branché sur le mac et vous entendrez des différences claires et nettes (un truc facile ? La marche imperiale (dark vador) en dolby atmos. Ca rempli la pièce, c’est impitoyable !)

avatar psavoyaud | 

Et une chaîne audio montée en Dolby atmos ca donnerait quoi comme ampli, enceinte et receiver AirPlay 2 ? Des idées ?

avatar ludmer67 | 

J’ai écouté Moanin des dizaines de fois avec une version Qobuz en 24 bits sur des casques, des écouteurs (Ear/AirPods) et mon système audio. La version Dolby Atmos donne l’impression que les musiciens sont dans une bulle de verre… La spatialisation est meilleure sans Dolby Atmos, le morceau respire, chaque instrument est à sa place.

À mort le bidouillage ! On n’a pas besoin de Dolby Atmos pour la musique. On nous bourre aujourd’hui de technologies inutiles (3D, 4k, HDR, Dolby Vision, Dolby Atmos, etc.) pour faire oublier que l’œuvre, qu’elle soit musicale ou cinématographique, est faible. Pas touche à Blakey surtout !…

A quoi ça sert la spacialisation quand la musique sort d’un ordinateur et non plus de musiciens ? Dans le jazz, ça peut se comprendre, les morceaux sont captés en direct, mais dans la pop ou le rock, ça pue le fabriqué.

avatar cv21 | 

@ludmer67
"On nous bourre aujourd'hui de technologies inutiles" Si je comprends la remarque, le muticanal audio les fabricants s'empoignent à l'imposer en vain depuis les années 50... Quant à la définition 4K, si personnellement je m'en moque, cela me semble intéressant vu la taille des écrans et la distance. Quant au HDR, je trouve cela encore plus intéressant que la 4K car sur certains supports l'espace de couleur est franchement réduit et la luminance en gros équivalente à la TV noir et blanc ! Il était temps que ça bouge.

avatar Chrislam | 

Qu’Apple Music propose (au même prix) du lossless/hi-res et du Dolby Atmos, est incontestablement un plus. Néanmoins, ces qualités techniques ne seront exploitables qu’avec un matériel plutôt pointu en terme de réponse en fréquence, dynamique, etc… et à partir d’une source qui puisse le relayer (Mac…) via un câble.
Passer ces fichiers losless/hi-res sur du matos nomade (iPhone/iPad,etc…) même avec de bon écouteurs, n’aura objectivement aucun impact en terme de qualité sonore. Les fichiers AAC (et selon moi, meilleurs que du mp3) sont déjà excellents et conviennent parfaitement à ces usages. Par contre, oui, la spatialisation DA apporte un plus audible, mais, comme bien dit dans le test, tout dépendra de la qualité du traitement acoustique qui devra aller bien au delà d’un simple ajout d’effets fun sans rapport avec la musique concernée.

avatar pim | 

Super test, merci beaucoup ! Si avoir des abonnés vous permet de prendre le temps de faire ce genre de recherches ultra-poussées, alors cet article prouve que vous avez eut milles fois raison de lancer un abonnement ! (et moi de le prendre ! Mdr)

👍

avatar anton96 | 

D’ailleurs il va y avoir un remaster 2021 du buena vista social club https://music.apple.com/be/album/buena-vista-social-club-25th-anniversary-edition/1569844173?l=fr

avatar Lu Canneberges | 

« Si vous prétendez écouter de la musique avec un esprit analytique en filant à 130 km/h sur une autoroute, vous devriez probablement rendre votre permis de conduire. » j’adore ^^

avatar raoolito | 

@Lu Canneberges

oui enfin, pourtant on le fait.. mais il faut etre deux :)

avatar cv21 | 

Bravo pour l'esprit de synthèse et la clarté de l'article.

Globalement, je suis heureux d'entendre un peu moins de mp3 !
Sans rentrer dans les détails des débits, son équivalent, l'aac, me semble plus réussi.

"Avant d’entendre la différence entre un codec lossy et un codec lossless, et a fortiori entre un fichier de « qualité CD » et un fichier hi-res, vous entendrez la différence entre tel ou tel mixage. " Je rejoins cet avis. Il m'arrive d'acheter des versions remasterisées. Les mixages sont souvent plus "présents" et parfois réussis. Je pense à Manset. Je garde les deux versions, chacune ayant son charme. Pour la hi-res, cela ne m'intéresse pas, mais si les fichiers sont disponibles pourquoi s'interdire de les distribuer. Idem, pour une écoute en local, pourquoi s'interdire une version lossless et rester sur le très correct aac à part grappiller un peu d'espace disque.

"Contrairement au lossless, disponible nulle part ou presque". Je trouve la disponibilité des fichiers lossless plutôt bonne !

Même avis :
- "Une fois « repliés » sur deux canaux, les effets de positionnement sont beaucoup moins convaincants, et parfois franchement désagréables. " Pour l'instant, je reste sur cette première impression.
- les description de Gladjesseca

Ce serait peut-être bien un conteneur avec les deux versions des mix ?

avatar Wilthek | 

Bravo et merci pour cet article ! Je pense que nous finissons toutes et tous par comprendre ces nuances au travers de vos explications et de vos articles…
La grande question à 1 000 000 € c’est comment profiter simplement du format lowless dans l’écosystème Apple ?
Sachant qu’à presque 48 ans je ne ferai peut-être même pas la différence 🤷🏻‍♂️

avatar Hugualliaz | 

@Wilthek

Attendre les nouveaux produits et les acheter ;-)

Vous avez 3/4ans devant vous !

avatar Wilthek | 

@Hugualliaz

Oui il y a de grande chance ! Genre upgrade des AirPods Pro, Max etc. Voire un Mac ou IPhone avec un DAC intégré : c’est possible ça ?

avatar Hugualliaz | 

@Wilthek

C’est fort probable !

avatar tonton69 | 

@Wilthek

Simplement ? je dirais, sans certitudes absolues, un DAC avec un casque filaire, le tout relié à un mac en USB… qu’en pensent les plus calés sur le sujet ?
Après, tout est question de budget et d’ambition (sonoriser une pièce ou juste ses oreilles ?)…

avatar Wilthek | 

@tonton69

Oui j’y vais pensé en effet c’est une bonne idée…

avatar Mageekmomo | 

Merci pour ce travail de vulgarisation !

avatar Mageekmomo | 

Merci pour ce travail de vulgarisation !

avatar Furious Angel | 

Sur le Dolby Atmos il y a un truc qui me chagrine : les paroisses. On a le 360 Audio de Sony, que Deezer promeut de la pire des façons, avec l’offre premium et dans une app séparée, histoire que personne ne l’utilise. J’ai peur que ça soit comme les betamax/VHS, blu-ray/HD DVD ou Dolby Vision/ HDR10+.

Par exemple j’adore Dua Lipa et j’étais déçu que ses deux albums ne soient pas en Dolby Atmos, pour tester… puis j’ai vu qu’ils existent en 360 Audio. Et je pense que pour les albums récents, beaucoup sont dans l’un ou l’autre…

avatar mimot15 | 

@romainB84 :
on ne peut, raisonnablement, qu'être d'accord avec ton avis.. le truc "génial, amazing, indispensable etc.. " ne le sera plus dans 6 mois, il sera (très) déprécié et ne vaudra plus que des clopinettes, au mieux un dixième de son prix, lorsque Apple quelque temps après, proposera une reprise pour acquérir le dernier "joujou extraordinaire" ! Tout ça fait vivre une grande quantité de gens : màj soft, bouquins, accessoires, adaptateurs et tutti quanti.. et tant mieux pour eux. J'ai passé mon iphone SE 1* gén en ios 14.6 avec batterie d'origine (5 ans) et il fonctionne sans aucun souci, rapide, plus stable et avec quelques bonnes évolutions. Il répond à mon utilisation mais pas forcément à celle de tout le monde.

avatar mimot15 | 

Une vérité sur laquelle l'article insiste bien d'une manière pragmatique : la qualité audio se génère d'abord et surtout à la source, lors de la production. Après ça reste plus variable en pourcentage et il faut beaucoup débourser pour un petit gain, gain réel souvent difficile à percevoir. De plus selon le type de musique écouté on va encore compliquer l'impression qualitative ressentie. Evidemment l'écoute ça s'éduque aussi.

avatar Dwigt | 

Un truc primordial si on veut faire un mixage surround (et le Dolby Atmos est du surround plus de la verticalité), c'est que l'enregistrement multi-pistes de départ s'y prête.

Pour tout ce qui a été fait jusqu'au milieu des années 60 (et notamment la régie de Rudy Van Gelder), c'est simple, c'était au mieux du quatre pistes, ce qui veut en fait dire trois pistes pour de l'enregistrement en simultané ou en réenregistrement, la quatrième servant pour le mixage des trois autres. Et, quand on avait besoin de rajouter des couches à l'enregistrement, on transférait cette quatrième piste sur une autre bande, on en avait deux autres pour des rajouts (les overdubs) et ainsi de suite. D'où des enregistrements comme Pet Sounds des Beach Boys, qui étaient très complexes, et où il y avait fatalement du souffle et de la distorsion, l'enregistrement de départ ayant été repiqué à plusieurs reprises.

Tous les albums des Beatles ont été faits dans des studios qui fonctionnaient en quatre pistes (le studio d'Abbey Road était très conservateur). En dehors de quelques 45 tours, l'album Abbey Road est le seul à avoir été fait sur du huit pistes, ce qui a permis d'enregistrer chaque instrument principal sur une piste dédiée (là où sur les précédents, la basse et la batterie étaient presque toujours sur la même piste), et c'est pour ça qu'il y a plus de potentiel pour un remix Dolby Atmos. Les Stones ont dû disposer de ces technologies à partir de Beggars Banquet (enregistré à Olympic) et le documentaire de Godard One plus One insiste d'ailleurs sur le fait qu'ils n'ont jamais joué la version studio de "Sympathy for the Devil" ensemble au même moment dans une salle.

Évidemment, tout ça aujourd'hui semble archaïque, les studios numériques permettant un nombre infini de pistes, mais il faut vraiment garder en vue que pratiquement tous les classiques des années 60 et du début des années 70 ont été faits avec un paquet de contraintes techniques et peu de possibilités de retouches. Le rock est d'ailleurs souvent devenu indulgent après ça.

Et, même s'il n'est pas encore disponible en Atmos sur Apple Music, un des meilleurs albums surround existants, c'est Sea Change de Beck. Le mixage multicanal avait été très sophistiqué, et il y a sur certains morceaux des effets assez saisissants avec la voix ou les instruments qui tournent lentement autour de l'auditeur. Je suis assez curieux de savoir comment ça peut rendre en "simulé".

avatar abalem | 

« Ce qui n’empêche pas certains d’entendre la différence sans DAC ni configuration, ce qui dit tout ce qu’il faut savoir sur la question. » Et Bim, prends ça ! 😂

Super article, merci.

Encore une fois, derrière les superlatifs dont Apple nous abreuve ad nauseam, la réalité se révèle comme à son habitude coquette et frustrante. Pour l’heure, le Dolby Atmos me fait plus l’effet d’un gadget qu’autre chose, qui devient horripilant lorsque la musique s’arrête toute seule en effet de temps à autre.

C’est tout neuf, certes, mais quand on dit hey on est trop les meilleurs de l’univers, on tend un peu la bâton aussi. 🙄

avatar unfolding | 

Une question. L'audio spatiale ne fonctionne uniquement qu'avec du lossless ou marche aussi sur le AAC 256k?

avatar jmquidet | 

"Et puis dès les premières années de l’âge adulte, on perd progressivement la faculté d’entendre les fréquences les plus aigües, qui souffrent particulièrement des mauvais encodages…"
C’est tellement vrai qu’on rigole de voir les avis autorisés de personnes qui savent.
Au dessus de 5kHz on n’entend pratiquement plus rien après 45/50 ans, et surtout si on a abusé des décibels durant ses jeunes années…
Faites un audiogramme, vous en resterez coi !

avatar ANGE666 | 

Bonjour,

Petite question liée au récent iPad Pro 2021, lorsque l'on sort du son de celui-ci via un câble USB-C, est-ce un signal numérique, ou y a t'il déjà conversion numérique/analogique à la sortie USB C ?

J'ai un DAC avec entrée digitale notée "high speed Asynchronous 2.0 (32 bits/768khz)" , donc théoriquement le câble Apple de type USB-C vers USB permettrait de conserver le cheminement numérique du signal en sortie d'iPad Pro jusqu'au DAC ?

avatar Mektoub | 

@ANGE666

Ta théorie est exacte

avatar jelodo | 

Merci pour la synthèse. J’ai dans la même pièce 2 fois 2 HomePod. J’ai déjà remarqué une bien meilleure définition sonore sur les morceaux avec ou sans perte. Avec la spatialisation cela produit des effets « amusants » mais je ne suis pas arrivé à distinguer une différence dans la qualité. Attendons que les HomePod reçoivent la mise à jour Lossless.

avatar dotheif | 

Très bon article.

Il y a un truc que je ne comprends pas trop au niveau de la gestion des versions de fichiers…
Comment cela est-il géré ?
Si on télécharge en Lossless et qu’on écoute sur des AirPods, c’est du AAC. Il y a donc 2 versions du titre dans l’iPhone ?

Aussi, pourquoi « Lossless » est-il affiché quand on lit sur des AirPods (alors que ce n’est pas diffusé en Lossless) ?

avatar cyrcle | 

Merci pour cet article et les liens externes qui le complètent.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR