Le Galaxy Note 10+ de Samsung émettait trop d’ondes d’après les mesures de l’ANFR

Nicolas Furno |

L’ANFR a repéré trois smartphones qui émettaient trop d’ondes pour les normes françaises, dont le Galaxy Note 10+ de Samsung, ce qui est assez surprenant pour le constructeur coréen. L’agence nationale des fréquences teste les smartphones qui sortent sur le marché pour vérifier leur DAS, ou débits d’absorption spécifiques, et vérifier qu’ils respectent bien les normes en vigueur. Le cas échéant, elle prévient les constructeurs et vérifie qu’ils se mettent bien en conformité, en général par le simple biais d’une mise à jour.

C’est bien ce qui s’est passé pour les trois modèles pointés du doigt par l’agence : outre le Galaxy Note 10+ du constructeur coréen, le Hisense Infinity H30 et le Gigaset GX290 étaient aussi hors des clous lors de mesures réalisées par l’ANFR. Suite à ces mauvais chiffres, les trois constructeurs ont été contactés et ils ont tous publiés des mises à jour. L’agence a vérifié une fois ces nouvelles versions installées, les trois smartphones respectent bien la norme avec des émissions d’onde divisées par plus de deux à chaque fois et l’affaire est ainsi close.

Les mesures de l’ANFR avant et après mises à jour pour les trois smartphones concernés.

Depuis 2020, l’ANFR a ajouté une mesure des ondes au niveau d’un membre, bras ou jambe, avec un maximum accepté de 4 W/kg. Le smartphone de Samsung dépassait cette valeur avec 4,33 W/kg mesurés par l’agence, mais il revient dans les rangs après installation de la mise à jour, avec une valeur de 2,05 W/kg. Les constructeurs vérifient normalement qu’ils respectent les règles avant de commercialiser leurs produits, mais comme ces trois nouveaux exemples le prouvent bien, ce n’est pas toujours le cas.

DAS : exigences renforcées et coopération d

DAS : exigences renforcées et coopération d'Apple attendue

Comme le rappelle NextInpact, le rôle de l’ANFR est de vérifier que les constructeurs respectent bien la norme, de les notifier le cas échéant et de vérifier par de nouvelles mesures qu’ils la respectent bien après une mise à jour. Ce n’est qu’en cas d’absence de réaction que l’agence peut sévir et bloquer la commercialisation d’un appareil, mais cela reste extrêmement rare.

De son côté, Apple affiche une régularité exemplaire ces dernières années, avec un DAS au niveau de la tête toujours sous la barre du W/kg depuis les iPhone 8, deux fois moins que la valeur maximale autorisée.

iPhone 13 : le DAS fait du surplace

iPhone 13 : le DAS fait du surplace


avatar victoireviclaux | 

Ah c'est pour ça que ça capte mieux ?!
(C'est bon c'est bon je trolle) 😅😇

avatar raoolito | 

@victoireviclaux

hahaha 🤣

avatar R-APPLE-R | 

D’habitude c’est Apple qui est dans le haut du panier généralement.

avatar Chris K | 

@R-APPLE-R

?

avatar huexley | 

En terme d'émission d'onde Apple est souvent "mal" classé.

avatar Chris K | 

@huexley

Ah ! J’ai dû mal comprendre la fin de l’article alors.

avatar r e m y | 

La fin de l'article dit juste que l'iPhone depuis l'iPhone 8 a un DAS "niveau tête" à 0.9 W/kg soit la moitié de la limite autorisée, mais ça ne dit rien du niveau de DAS des concurrents. Ils peuvent être plus bas que celui des iPhones, c'est possible (d'autant que même pour ceux qui sont cités dans l'article, ce n'est pas le DAS niveau tête qui n'était pas conforme).

(Nota: l'article est erroné quand il indique que l'iPhone à un DAS de 0,9 depuis l'iPhone 8 car cet iPhone avait un DAS de 1,4. Ce n'est qu'avec les modèles suivants que le DAS est descendu aux alentours de 0,9)

avatar cecile_aelita | 

@huexley

J’avoue que ton commentaire est un peu contradictoire avec la fin de l’article du coup 🙂

avatar marc_os | 

@ cecile_aelita

Un peu seulement ? 🙃

avatar cecile_aelita | 

@marc_os

C’était pour être diplomate 😋!
Je mets les formes 😊

avatar maxfremk | 

@cecile_aelita

Les iPhone avaient, fut un temps, un DAS plus élevé que les téléphones Samsung mais je suis pas sûr que ce soit encore le cas. C’était vrai quand les Galaxy S étaient en plastique mais maintenant que tous les téléphones sont fabriqués avec les mêmes matériaux je pense pas qu’il y ait tant de différence d’une marque à l’autre.
À vérifier. Il est possible que les iPhone aient encore un DAS plus élevé que la concurrence

avatar cecile_aelita | 

@maxfremk

« De son côté, Apple affiche une régularité exemplaire ces dernières années, avec un DAS au niveau de la tête toujours sous la barre du W/kg depuis les iPhone 8, deux fois moins que la valeur maximale autorisée. »

C’est ce que dit l’article 🙂

avatar maxfremk | 

@cecile_aelita

Oui ça fait des années que les iPhone tournent autour de ~0,9 W/Kg, mais ça ne veut pas dire qu’ils ont les valeurs les plus faibles du marché. Au contraire, il est de notoriété publique qu’ils ont en moyenne un DAS plus élevé. Petite comparaison du DAS tête des iPhone VS Galaxy S de la même année:
2014:
-iPhone 6: 0,972 W/kg
-Galaxy S5: 0.562 W/kg

2015:
-iPhone 6s: 0,87 W/kg
-Galaxy S6: 0.382 W/kg

2016:
-iPhone 7: 1,38 W/kg
-Galaxy S7: 0.406 W/kg

2017:
-iPhone 8: 1,36 W/kg
-Galaxy S8: 0,31 W/kg

avatar r e m y | 

Il n'y a pas nécessairement de contradiction !
Que les iPhones depuis l'iPhone X soient à la moitié de la limite autorisée ne signifie pas nécessairement qu'ils soient les meilleurs du marché. Les concurrents peuvent très bien être encore meilleurs.

avatar scanmb | 

@huexley

Si votre écran est trop petit, vous pouvez faire défiler le texte vers le haut; car vous n’avez pas dû voir et donc, lire la fin de l’article.
Ce n’est qu’une suggestion.
Bonne soirée

avatar r e m y | 

Relisez tranquillement la fin de l'article. Vous verrez que nulle part il est écrit qu'Apple est le meilleur en terme de DAS...juste qu'ils sont, depuis l'iPhone 8 (en réalité depuis l'iPhone X) en dessous de la moitié de la limite autorisée pour le DAS niveau tête (mais ça ne dit pas qu'ils ne restent pas quand même au dessus de la concurrence!)

avatar cecile_aelita | 

@r e m y

J’avoue que je me suis faite influencer par le terme « exemplaire »🙂! Mais en effet tu as raison, ce n’est pas ce que dit l’article🙂. Mes excuses 😊

avatar r e m y | 

Alors je ne sais pas si on enseigne encore l'analyse grammaticale dans l'Éducation Nationale, mais parfois c'est bien utile. 😊
Exemplaire se rapporte à la régularité... on peut être de façon exemplaire régulièrement à la dernière place. 😎

avatar cecile_aelita | 

@r e m y

D’où ma réponse 🙂

avatar r e m y | 

Après mise à jour le DAS des téléphones est divisé par plus de deux...
J'imagine que ce n'est pas neutre à l'usage! Quel est l'impact sur les performances des téléphones concernés, la qualité de réception, leur capacité à "accrocher" le réseau... ce serait bien d'en parler.

avatar bidibout | 

J'ai toujours trouvé surprenant le DAS annoncé par Samsung face à la concurrence.

avatar oomu | 

@bidibout

pourquoi ?

avatar bidibout | 

@oomu

Parce qu'ils ont toujours été très bas, et je me suis toujours demandé si c'était pas pipoté (surtout face aux chiffres qu'Apple annonçait à l'époque).

avatar r e m y | 

C'est plutôt lié à leur coque en plastique. L'iPhone 3GS avec sa coque plastique est également l'iPhone ayant eu le DAS le plus bas.

avatar bidibout | 

@r e m y

Possible en effet.

avatar marc_os | 

« émettait » ?

avatar r e m y | 

C'est l'imparfait qui t'étonne?
Pourtant c'est justifié vu que maintenant il émet plus de 2 fois moins...

avatar Adodane | 

En fait le DAS, c'est juste une question de mise à jour pour faire plaisir à l'ANFR et tout roule 🤔

avatar r e m y | 

C'est un peu le sentiment à la lecture de cet article, pourtant j'ai un peu de mal à imaginer que diviser le DAS par plus de 2, n'ait aucun impact sur le fonctionnement ... mais ca n'a pas l'air de soucier le rédacteur 🤔

CONNEXION UTILISATEUR