Vivo Apex 2019, le smartphone qui fait la guerre aux boutons

Florian Innocente |

L'Apex 2019 de Vivo, ce smartphone sans trous, ni connecteurs (ou presque) existe bel et bien. Le fabricant a laissé quelques journalistes le manipuler. Il était prévu au départ qu'il soit montré lors du MWC de Barcelone (lire Vivo Apex 2019 : ni trous, ni boutons et un capteur d'empreintes plein écran).

Ce téléphone, de l'aveu même de Vivo, est un concept, il n'y a pas de commercialisation prévue en l'état. Il est en revanche bien plus concret que le Meizu Zero, annoncé au même moment, et qui partageait ce parti-pris de lisser au maximum le châssis (lire Le Meizu Zero sans trou n’existe pas réellement).

Quand bien même cet Apex n'a pas d'existence commerciale, il montre ce vers quoi veulent probablement aller tous les designers de smartphone, lorsqu'ils ne rêvent pas d'écrans pliables : des designs sans aucune aspérité… voire, pourrait-on dire, sans aucun relief dans les deux sens du terme.

L'Apex 2019 a comme seul connecteur une broche au dos, pour le transfert de données et la recharge. Les boutons latéraux ne sont pas identifiés visuellement, à part celui de mise en marche. Ils sont de type capacitif, ils gèrent la pression et le volume.

Un ajustement du volume qui n'est pas forcément commode à faire à l'aveugle puisqu'on n'a aucun retour physique sur la position de ces zones interactives. Ce n'est qu'une fois l'écran allumé que la position de ces boutons est indiquée à l'écran par un trio d'icônes.

À droite les trois icônes qui indiquent l'emplacement des boutons capacitifs sur la tranche

Le lecteur d'empreintes est placé sous l'écran et n'a pas d'emplacement localisé, on peut alors déverrouiller en appuyant à peu près n'importe où sur la dalle. Le haut-parleur est également placé sous l'écran, quant à la caméra frontale… il n'y en pas. Même les vis semblent absentes, comme si ce téléphone ne devait jamais être ouvert.

Ce Vivo rappelle en cela l'un des premiers iPod, celui de 2003, où Apple avait tenté des boutons de commande capacitifs (qui se sont avéré imprécis au possible) alignés au dessus de la roue tactile, avant de vite revenir à une roue cliquable.

Tags
avatar lou1987 | 

Il aurait été possible de faire un système de charge dans le style de l’appleWatch, ainsi il aurait évité cet affreux connecteur métallique au dos 😆

avatar malcolmZ07 | 

Son fait un mouvement pour utiliser le fingerprint , limite comme ci ses doigts étaient trop court.
Et je comprend pas pourquoi il va aussi haut pour le déverrouiller si toute la zone est active.

avatar sad me | 

Le design est quelconque
J’adhère au concept (puriste que je suis)
J’ai hâte de voir la même chose chez Apple

avatar Biking Dutch Man | 

Il est possible de faire une encoche tactile sans faire de boutons mécaniques, ce serait le meilleur compromis je pense. Solide, étanche et utilisable en aveugle

avatar celebration | 

L’iPod avec les touches au dessus de la roue. Mon premier produit Apple. Quel objet, quelle claque !

avatar pat3 | 

Je trouve ce concept assez inintéressant (zéro bouton), mais les astuces trouvées pour le mettre en œuvre deviennent intéressantes.
Le connecteur magnétique a l’arrière, c’est le retour du Macsafe sur téléphone (nom commercial tout trouvé : phonesafe). L’idée me plaît, même si le connecteur est moche (je ne goûte absolument cette lubie à la mode qu’est la recharge par induction).
Par contre, aucune protection possible du phone si toutes les surfaces sont tactiles…

En tout cas je trouve autrement plus intéressant les preuves de concept des fabricants que les élucubrations gratuites des graphistes.

CONNEXION UTILISATEUR