Selon Apple, Epic prend les joueurs de Fortnite en otage

Mickaël Bazoge |

Apple a ajouté une petite pique ou deux contre Epic Games dans un nouveau document visant à contre-attaquer l'éditeur de Fortnite qui réclame à la justice californienne la restauration du battle royale dans l'App Store. La première salve avait été cinglante, la seconde ne l'est pas moins (lire : Apple veut récupérer les sous générés par Fortnite avec son système de paiement alternatif).

Le constructeur estime qu'Epic a « allumé un incendie, versé de l'essence dessus, et demande maintenant à la cour une aide d'urgence pour éteindre le feu ». Alors que le plus simple pour l'éditeur serait de soumettre Fortnite avec le système de paiement de l'App Store (et uniquement celui-là), bref, de se plier aux règles, pour retrouver sa place sur les rayons de la boutique. Au lieu de quoi, Epic « prend ses propres clients en otage » afin d'obtenir un avantage commercial. L'éditeur cherche à arracher à Apple la possibilité de créer une boutique iOS alternative, ce qui n'arrivera pas (lire : Epic : Apple donne sa version des faits).

Perfide, Apple observe que la popularité de Fortnite a plongé de 70% entre octobre 2019 et juillet 2020. Epic aurait manigancé toute cette rocambolesque histoire pour « revigorer l'intérêt [des joueurs] pour Fortnite », autrement dit il s'agirait d'un bête coup de pub. Dans son document, la Pomme explique que selon des chiffres fournis par Epic, seulement 10% des joueurs pratiquent le battle royale sur iPhone. Selon Apple, Epic cherche dans cette affaire à s'attirer la sympathie des utilisateurs (il n'y a qu'à voir la campagne #freefortnite sur les réseaux sociaux).

L'audience concernant la demande d'injonction d'Epic est programmée pour la fin du mois.

Tags
avatar YetOneOtherGit | 

@malcolmZ07

C’est un invariant depuis des années chez lui : la provocation haineuse et bête 🙄

avatar bugman | 

@malcolmZ07

« Ce n'est qu'une question de temps qu'il se fasse bannir de nouveau »

Bah, pour si peu ? Il n’agresse personne, il donne juste son avis.

avatar YetOneOtherGit | 

@bugman

"Bah, pour si peu ? Il n’agresse personne, il donne juste son avis."

yep j’avais pas vue l’appel au bannissement 😎

Après de là à appeler ses pollutions nocturnes un avis, disons qu’il vit un retour au stade anal et qu’il est très fier d’exhiber ses déjections publiquement 😎

avatar debione | 

@ YetOneOtherGit:

Que l'on soit d'accord avec ou pas, sur ce cas précis, il chie sur Apple, toi tu fais dans l'attaque ad hominem...
Du coup question bassesse, tu le bas à plat de couture (quelque soit les sottises qu'il sorte, il faudrait que tu apprennes quand même à sortir de cette ornière qui te rend si antipathique, la sempiternelle attaque personnelle)...
Après je dis cela je dis rien, tu es seul juge... (ah ben si, tiens je dis quand même...)

avatar malcolmZ07 | 

c'est "contribution" se limite à des insultes et des attaques gratuite, une nuit bien arrosée, il va encore peter un câble et se faire bannir comme la dernière fois.

avatar bugman | 

@en chanson

C’est un fait, Epic s’est torché avec les règles d’Apple et les clients sont bel et bien sans Fortnite. Aucun mensonge là dedans.

Après, on peut espérer un Apple plus souple, mais il est clair qu’à la place d’Apple, jamais je ne réintégrerai Fortnite sur mon store en l’état. De bonne guerre.

avatar YetOneOtherGit | 

@bugman

"mais il est clair qu’à la place d’Apple, jamais je ne réintégrerai Fortnite sur mon store en l’état"

Ils reviennent aux conditions d’Apple jusqu’à ce que l’affaire soit tranchée et il n’y a plus de souci pour les clients.

Ce qui est intéressant c’est qu’Apple repasse à l’attaque sur la décision provisoire du TRO concernant Unreal.

Si jamais Unreal est impacté ce sera encore plus difficile de ne pas revenir aux conditions d’Apple avec une com ad-hoc : « dans l’intérêt de nos clients et utilisateurs ... »

Wait & See 👅

avatar bugman | 

@YetOneOtherGit

« Ce qui est intéressant c’est qu’Apple repasse à l’attaque sur la décision provisoire du TRO concernant Unreal. »

Je n’ai pas encore lu cet article (en retard !)
Pas certain que ce soit l’idée du siècle par contre.

« Si jamais Unreal est impacté ce sera encore plus difficile de ne pas revenir aux conditions d’Apple avec une com ad-hoc : « dans l’intérêt de nos clients et utilisateurs ... » »
Rien de tel pour faire passer Apple pour le bourreau de service. Puis bon, généralement un juge ce n’est pas une girouette.

Comme tu le dis si bien, wait and see. 😉

avatar YetOneOtherGit | 

@bugman

"Rien de tel pour faire passer Apple pour le bourreau de service. Puis bon, généralement un juge ce n’est pas une girouette."

Attention là encore justice US : le PI n’est pas un appel du TRO.

Le TRO était une procédure d’urgence rapide qui porte sur les mêmes question que le PI qui peut parfaitement remettre en question le jugement du TRO au vu des nouveaux arguments.

Chaque partie à comme base les motivation du jugement du TRO et cherche à les attaquer dans la PI qui repart à zéro (Les décision du TRO ne sont valable dans le temps que jusqu’au jugement de la PI)

- Sur le « self-inflicted wound, les spécialistes semblent considérer que la motivation est solide et difficile à inverser.(Elle repose sur une jurisprudence forte)

- Sur Unreal cela semble bien plus fragile et bien moins motivé par des aspects jurisprudentiels.

certains analystes considèrent même qu’ils se préparent à un appel du PI si jamais Unreal reste épargné au vue du dernier recrutement dans l’équipe juridique qui est un spécialiste des procédures d’appel 😎

Attendons la réponse d’EPIC 😋

avatar bugman | 

@YetOneOtherGit

Je ne vais pas te mentir (tu te doutes), ça me dépasse largement (le mot est faible).

avatar YetOneOtherGit | 

@bugman

En version coute nous avons vécu une première phase qui a en urgence pris des décisions qui ne sont valables que jusqu’au jugement du PI.

Tout est ouvert dans le PI si de nouvelles argumentations font évoluer la donne.

Cela semble difficile sur le bannissement d’EPIC.

Cela semble un peu plus ouvert sur la remise en question de la protection d’Unreal.

En attendant de voir quelles carte va jouer EPIC dans sa réponse, ils peuvent trouver un axe légal qui fasse bouger les choses 😋

C’est pour cela que ça m’intéresse voir me passionne : c’est un jeu de stratégie intellectuellement assez intéressant à observer et à chercher à comprendre, comme une belle partie d’échecs.

Mais évidemment pour y trouver du plaisir il faut d’abord chercher à comprendre les règles du jeu.

Et je serais admiratif si EPIC trouve une approche bouleversant la donne.

Je n’ai pas de camp, j’aime regarder le jeu 😋

avatar YetOneOtherGit | 

@bugman

"Rien de tel pour faire passer Apple pour le bourreau de service"

Ça concerne un microcosme, cette affaire à un impact sans doute négligeable sur l’image d’Apple sur la plus grande part de ses cibles.

avatar byte_order | 

@YetOneOtherGit

Je pense qu'il ne parle pas des utilisateurs mais des développeurs de jeu qui utilisent Unreal, qui seraient directement touchés et assez lourdement (on ne change pas de moteur de jeu comme de chemise !).

Sachant que l'usage de Unreal Engine restera possible sur toutes les autres plateformes, cela peut orienter légèrement quelle image sera plus écornée.

avatar YetOneOtherGit | 

@byte_order

"Je pense qu'il ne parle pas des utilisateurs mais des développeurs de jeu qui utilisent Unreal"

Nous parlions effectivement d’Unreal.

Après il me semblait que notre camarade se plaçait dans un perspective de réaction plus large, mais ce n’est que mon interprétation.

avatar bugman | 

@YetOneOtherGit

Je pensais effectivement aux développeurs. Après, effet boules de neige, le consommateur risque à son tour d’en compatir.

avatar Krocell | 

Bonnet blanc et blanc bonnet

avatar YetOneOtherGit | 

@Krocell

"Bonnet blanc et blanc bonnet"

Qui dans les roles de Georges Pompidou et Alain Poher ? 😝

avatar YetOneOtherGit | 

Dans les fait intéressant l’équipe légal d’Apple a été renforcée par un spécialiste des procédures d’appel et de la remontée jusqu’à à la SCOTUS

https://www.orrick.com/en/People/7/5/2/E-Joshua-Rosenkranz

Florian Mueller et d’autres analystes imaginent qu’Apple se préparait à un appel du PI si jamais Unreal restait épargné.

avatar bugman | 

@YetOneOtherGit

Il a l’air très bon le monsieur.

avatar YetOneOtherGit | 

@bugman

"Il a l’air très bon le monsieur."

J’ose même pas imaginer son tarif de billable hours 🤑

Même exprimé en nombre de roulette de mac pro à l’heure 😄

avatar Inconnu-Soldat | 

C'est tout simplement fascinant de voir ce qui est retiré du document juridique d'Apple dans cet article. Si l'information est intéressante (savoir qu'Apple décrète qu'Epic prend ses clients en otage) le nombre d'autres informations pertinentes qui est passé sous silence est tout simplement ahurissant.
On apprend des faits qui donnent une idée assez modifiée de ce combat. Par exemple Apple a fait la promotion d'Epic par deux fois dans ses keynote, a envoyé à 500 millions de cibles la promotion d'Epic, et de nombreuses fois a promu cette société et ses produits. Epic a fait 140 (140 !) révisions de son jeu. On apprend que 80 % des applications sont gratuites et qu'il a bien fallu toutes les révisées, vérifier leur contenu auxquelles il faut ajouter toutes celles qui ont été refusées. On imagine la masse de travail que cela représente. On apprend qu'Epic est très très loin d'être la seule société à avoir été exclue. Il y en a eu plusieurs milliers pour refus de suivre la guilde line. Plusieurs milliers. On apprend que non seulement les outils de développement sont gratuits mais qu'il y a 150.000 API (150.000 !) développées par Apple et mises gratuitement au service des développeur dont 400 pour Epic qui bénéficie donc de ces développements gratuits et qui ensuite refuse de payer. On apprend aussi que ces API, tous les développements des OS, des systèmes nécessaires au fonctionnement de l'éco-système d'Apple et donc de AppStore font l'objet de dépôt de brevets et que non seulement déposer un brevet coûte par les frais de dépôt mais également par le travail de mise en forme et ensuite par le paiement de frais de suite auprès des instances de dépôt. Ceci veut dire aussi que les développeurs bénéficient de licence gratuite d'utilisation (et les clients aussi) de tous ces brevets. Et là on voit bien que les 30 % ne sont aucunement une taxe honteuse.

avatar Inconnu-Soldat | 

A ceci il faut ajouter qu'Apple considère que le jeu est lié au support pour ne faire qu'un élément dans la notion de monopole et comme, l'a révélé la justice ( ce n'est donc pas Apple), ce jeu est accessible de façon identique et transparente sur de très nombreuses plateformes. Le jeu sur iPhone est donc en concurrence avec le jeu sur Android, sur PC, sur box etc. Dans ce marché (car la notion de monopole ne s'adresse qu'à un marché), donc ce marché de jeu + support est un marché concurrentiel, hautement concurrentiel dans lequel Apple n'a absolument aucun monopole est loin des 30 %.
Tous ces éléments sont ignorés dans cet article qui se focalise sur un point anecdotique mais très polémique et qui tire le chaland.

avatar debione | 

Ne passez pas sous silence le fait qu'Apple a également profité d'Epic pour refourguer du matos...
Quand aux API gratuite, non seulement il faut un compte développeur pas gratuit, mais ensuite il faut payer sa dime de 30% si vous en fait commerce...
Dans la réalité, c'est gratuit pour personne, une telle diatribe pour en arriver là...

avatar Inconnu-Soldat | 

Deux faux arguments.
Apple vend ses appareils avant qu'Epic n'y vende ses produits et les acheteurs d'iPhone ne l'achètent certainement pas pour pouvoir jouer aux jeux de l'éditeur. Argument hallucinant de au choix bêtise, mauvaise foi. Surtout c'est que l'on découvre que les jeux d'Epic sont devenus populaires sur iOS grâce aux coups de pouce d'Apple et pour le moins Apple aura accélérer leur croissance et sans doute permis plus de joueurs.
Si les API sont gratuites (il ne faut payer que 99 $ par an pour être éditeur à comparer aux centaines de millions de $ gagnés par EPIC avec iOS). Et lorsque les apps sont gratuites, rien ne revient à Apple. Les 30 % servent à payer la diffusion et non les API qui, elles, servent à faire tourner les jeux. Si elles étaient payantes, en regard de la législation il ne pourrait y avoir des app gratuites qui ne les paieraient pas et les app payantes qui payeraient quelque chose. Si elles étaient payantes il y aurait une variation de prix selon le nombre utilisé, or les 30 % sont constants quel que soit le nombre d'API utilisées
Deux arguments, deux nuls et non advenus. Quant à diatribe, vous devriez vérifier le sens du mot dans un dictionnaire.

avatar GilbertoA | 

Apple et prise en otage dans la même phrase : désolé je ne vois pas de quoi vous parlez🤨

avatar Brice21 | 

“Dans son document, la Pomme explique que selon des chiffres fournis par Epic, seulement 10% des joueurs pratiquent le battle royale sur iPhone.”

@YetOneOtherGit Tu es toujours ‘dubitatif’ sur la question ou tu penses qu’Epic et Apple connaissent moins bien leur chiffres que toi ?

Je te rappelle ta promesse de rédiger une ode à ma gloire...

avatar YetOneOtherGit | 

@Brice21

"Je te rappelle ta promesse de rédiger une ode à ma gloire..."

Aucun souci sur cela 😉

Mais vas vois le doc, pour le moment ce n’est pas encore ce qui permet de trancher sur la part historique du mobile dans les revenues de Fornite 😎

avatar YetOneOtherGit | 

@Brice21

"Apple connaissent moins bien leur chiffres que toi ?"

Ni moins bien ni mieux.

Apple n’a accès qu’à un des paramètres de l’équation: le volume d’activité de Fornite sur iOS. (Et je ne suis pas certain qu’ils puissent légalement les rendre public d’eux même, même dans le cadre de la procédure)

Ils n’ont pas accès au CA globale de Fornite, ni à celui réalisé sur Android.

Tous les chiffres fournis actuellement sur la procédure sont issus d’études estimant ces chiffres de cabinets d’analyse et de prospective.

Donc désolé mais la question n’est pas tranchée 😎

Quand la véritable procédure débutera il y a des chances que la juge demande des éléments chiffrés pour mesurer le préjudice financier.

Et qui sait EPIC les donnera peut-être dans sa réponse à Apple qui va arriver.

avatar Brice21 | 

@YetOneOtherGit

"Tous les chiffres fournis actuellement sur la procédure sont issus d’études estimant ces chiffres de cabinets d’analyse et de prospective."

Heu non, relis mieux : Apple cite sa source des chiffres : Epic!

Resteras-tu dubitatif sur les chiffres de source Epic?
Connais-tu mieux qu’Epic leur propres chiffres? Jusqu’où @YetOneOtherGit poussera-t-il sa mauvaise foi? Le suspense est insoutenable! Rendez-vous dans un inévitable message suivant pour d’autres tortillages inénarrables.

avatar YetOneOtherGit | 

@Brice21

Si tu veux un éclairage sur ces chiffres et leurs sources:

http://www.fosspatents.com/2020/09/apple-suspects-epic-games-seeks-to.html

Strictement rien qui puisse être considérer comme des chiffres sérieux et indiscutables de la répartition des revenus par plateforme et de son évolution 😎

avatar Brice21 | 

@YetOneOtherGit

"Strictement rien qui puisse être considérer comme des chiffres sérieux et indiscutables"

Déjà lu sa logorrhée. Apple cite des chiffres de sources Epic : 10% dans sa réponse. On est moins de tes 2/3. Mais attendons la suite pour plus de précision. On va rigoler.

J’espère que ton Apologie de ma personne fera au moins autant de signes que tu as perdu à ergoter ;)

avatar YetOneOtherGit | 

@Brice21

"Apple cite des chiffres de sources Epic "

Où ça ? Tu peux me donner la citation qui m’aurait échappée ?

Quant au jugement de valeur sur le travail de Florian Mueller je ne le partage pas, il fait un excellent travail d’analyse qui est très loin d’être un logorrhée 😳

avatar YetOneOtherGit | 

@Brice21

"10% dans sa réponse. On est moins de tes 2/3."

Déformation malhonnête : 2/3 des revenus sur les plateformes mobiles, c’est là le chiffre de Nielsen que je reportais et qui fait débat.

je commence vraiment avoir de gros doute sur ton honnêteté 🤨

avatar matrixfr | 

Je comprends même pas tout ce bordel autour de cette histoire. Les règles ne sont pas nouvelles, epic les avaient acceptée et ils en ont tiré sûrement un bon paquet mais encore pas assez alors maintenant ils veulent changer les règles ... que des histoires de pognons et rien d’autre ... ils ont juste à rentrer dans le rang ou allez voir ailleurs !

Pages

CONNEXION UTILISATEUR