AppGratis promet une webapp en HTML5

Christophe Laporte |

Dans son dernier billet paru sur le blog d’AppGratis, Simon Dawlat règle ses comptes. Tout d’abord, avec TechCrunch qui avait accusé notamment la société française d’avoir eu recours à des bots pour gonfler le nombre de téléchargements de certaines apps. Ces accusations venaient d’une personne isolée, explique Dawlat. AppGratis a dégainé son service juridique et a obtenu une lettre d’excuse de la part du rédacteur de TechCrunch.

Ensuite, le cofondateur d’AppGratis raconte son épopée. À savoir comment à partir d’une newsletter quotidienne il a fondé une société qui a réalisé l’année dernière près de 10 millions de dollars de chiffres d’affaires et qui emploie plusieurs dizaines de personnes.

Autre site dans la cible d’AppGratis : Business Insider qui a récemment publié un document interne montrant le véritable modèle d’AppGratis (lire : AppGratis pris la main dans le sac). Ce document listait le nombre de téléchargements à prévoir pour entrer dans le top 5/10 de l’App Store en fonction du pays et le coût par téléchargement que facture AppGratis.

Sur ce point comme sur la manipulation des classements, l’explication fournie par AppGratis est beaucoup plus confuse. Pour Dawlat, AppGratis ne transforme pas en loterie le classement de l’App Store. La réalité pour lui, c’est qu’avec ou sans classement, la communauté AppGratis génère des millions de téléchargements des applications qu’elle met en avant. Et d’ajouter qu’il n’a jamais basé son business modèle sur l’exposition liée au classement, car il a toujours pensé que tôt ou tard, Apple allait changer les règles du jeu.

En conclusion, Simon Dawlat assure qu’AppGratis va continuer d’exister. Tout va bien pour la société française, qui possède toujours une base de 12 millions d’utilisateurs, qui chaque jour reçoit un bon plan via sa newsletter ou son app… Il semble qu’AppGratis ait fait le deuil de l’App Store et promet pour les jours à venir "une super WebApp" en HTML5.

En coulisses, le cas AppGratis continue à beaucoup faire réagir. Certains professionnels nous ont expliqué qu’Apple a sans doute voulu faire d’AppGratis un exemple. La société française a dû entrer dans les radars d’Apple quand elle s’est lancée à l’assaut du marché américain, qui est suivi de bien plus près par la firme de Cupertino que les autres…

Toute la question est de savoir si Apple va vraiment faire le ménage. Il y a quelques mois, elle avait chassé AppShopper de l’App Store (lire : AppShopper victime de la clause 2.25) sans autres conséquences sur les apps similaires.

Si certains se félicitent de voir Apple faire le ménage, beaucoup l’encouragent à aller jusqu’au bout. Il y a des apps beaucoup moins recommandables qu’AppGratis dans le domaine. D’autre part, la firme de Cupertino a sans doute tout ce qu’il faut en interne pour rendre son classement moins sensible à ce genre de manipulations.


avatar Kratos58 | 
L'autre point de la nouvelle stratégie de la société est d'avoir adapté leur newsletter pour la lecture sur mobile. Pour le fond de l'article paru sur son blog, je ne suis pas très convaincu par ses arguments.
avatar Roberto Alagnagna | 
Mais pourquoi persistez vous a nous vendre app gratis qui se fait de l'argent pour mettre en avant des Applis qui ne servent a rien ?? Ils vous payent combien ?
avatar Nathansatva | 
@wxcvbn22 : Je trouve MacG assez neutre dans son relai de l'information personnellement... Cette attaque me semble assez injustifiée
avatar PachaColbert | 
L'application porte bien son nom : App gratis. Si c'est pour signaler les bonnes affaires passagères de l'App Store, Ok pas de problème. Si c'est pour faire monter dans le classement certaines applications on ne sait trop comment, ça devient litigieux. C'est je crois ce qui a fait énormément de tort à App Gratis…
avatar baaam04 | 
@MachX : +1 et 1000 merci ! Il y a une différence entre passer son app gratuite (ou moins cher) pour créer une visibilité passagère (et un bon plan pour tout le monde) ou bêtement payer une communication grande échelle peut importe l'application qui est derrière. Car qu'on se le dise, certaines applications étaient véritablement inutile et elles se retrouvaient quand même dans les top grâce a eux. Ensuite, je pense qu'à l'heure actuel, se féliciter de faire 10 millions de chiffre alors qu'on critique le fait de se faire de l'argent facilement, c'est vraiment très très moyens !
avatar Steve Gosselin | 
@wxcvbn22 : Parce que MacG/iGen ont pour but de nous informer sur les actus qui tournent autour d'Apple ? Franchement, dans le genre commentaire complètement débile, tu remportes la palme aujourd'hui.
avatar Roberto Alagnagna | 
@Eaglelouk et vanton Assez neutre ? On s'est farci un nombre d'article impressionnant, la neutralité n'est venu qu'après nos commentaires suite aux premiers articles qui parlait d'appgratis et de son actu comme un gros événement... C'était même ridicule. Mais surtout appgratis c'est tellement naze cette appli, il n'y avait jamais rien d'intéressant, en fait c'est le concepteur qui payait le plus qui voyait son appli mise en avant.
avatar nicode70 | 
Ils sont marrants, mais quand il y a quelques temps ils se sont mis à mettre des app déjà gratuite en avant, faut pas dire que c'était pas pour fausser le classement !
avatar Bastienzz | 
L'App étant basé sur l'affichage d'une liste d'applis, une webapp fera le même travail aussi facilement. On peut discuter des méthodes employées par cette boite. Il n'en reste pas moins que les consommateurs y trouvaient leur compte. Et si une App est nulle, elle sera chargée/déchargée très vite et la version payante ne se vendra pas. Bref Apple peut mettre à la porte leur App, mais ils vont revenir par la fenêtre très facilement. Et autant que je sache, quand Steve Jobs clamait haut et fort que le PowerPC était meilleur que les processeurs Intel, on peut estimer que ça influençait la perception des acheteurs et pourtant c'était faux. On voit la paille dans l'oeil de l'autre mais pas la poutre qui est dans le sien.
avatar eipem | 
AppGratis développe une Webapp ?!? Aurai-je été entendu ? C'est bien ! Pas parce que ça veut dire qu'on va retrouver AppGratis (ça je m'en fous pas mal) mais parce que ça veut dire qu'on devrait voir de plus en plus de Webapp se développer. Et d'ailleurs j'espère que les développeurs Firefox OS auront la bonne idée de rendre leurs webapps compatibles avec iOS.
avatar eipem | 
@IAbdul De quoi tu parles ? Je parle des devs qui feront des apps pour Firefox OS comme ils pourraient en faire pour Android ou iOS. Une webapp c'est un site internet, en HTML5, et c'est universel. Les autorisations et les scripts ne sont peut-être pas tout à fait les même, mais il n'y a pas grand chose à réécrire pour assurer la compatibilité entre les différents mondes...

CONNEXION UTILISATEUR