ReMarkable : deuxième essai pour la tablette à encre électronique

Anthony Nelzin-Santos |

Vous rêvez toujours d'une grande tablette à encre électronique, un mélange d'iPad et de Kindle, accompagnée d'un stylet ?1 Puisque Sony réserve ses tablettes DPT aux professionnels, et que les tablettes Boox et leurs clones représentent le pire de l'assemblage hasardeux de composants off the shelf, il ne vous reste guère que ReMarkable. Qui espère prolonger le fantasme avec une deuxième génération de sa « tablette papier ».

ReMarkable 2. Image ReMarkable.

Sans connaitre le même succès que l'iPad, la tablette ReMarkable s'est creusée une petite niche auprès d'un public de passionnés, et bien sûr dans quelques entreprises. Elle a toutefois souffert d'un système instable et d'une interface complexe, deux points résolus ces dernières semaines, avec une mise à jour majeure. Ne restait que l'écueil tarifaire — la ReMarkable vaut 499 €.

À ce prix, elle en fait beaucoup moins qu'un simple iPad, qui vaut une dizaine d'euros de moins avec son Pencil. La ReMarkable n'est pas un ordinateur déguisé en tablette, mais un bloc de « papier électronique », ce vieux rêve des années 70 aujourd'hui réalisable. Elle ne possède que trois « apps » : un bloc-notes avec un mécanisme de reconnaissance des caractères et un système de synchronisation dans le nuage, une liseuse de documents PDF, et une liseuse de livres ePub.

Image ReMarkable.

L'intérêt ? Son écran de 10,3" « que l'on croirait être du papier », qui utilise la technologie d'affichage eInk Carta pour atteindre une résolution de 226 ppp, mais aussi et surtout la technologie propriétaire Canvas pour offrir une latence infime. Nous sommes actuellement en train de tester la première génération, et nous pouvons confirmer que la latence est incroyablement faible non seulement pour un écran eInk, mais pour un écran tout court.

La ReMarkable 2 reprend la même technologie, encore améliorée pour réduire la latence à 21 ms, deux fois moins qu'avant. La texture de l'écran et le matériau de la pointe du stylet renforcent l'impression tactile, et surtout sonore, d'écrire sur du papier. Et la recharge s'effectue maintenant par le biais d'un port USB-C. Avec son apparence indubitablement plus élégante et son épaisseur réduite à 4,7 mm, la ReMarkable 2 se targue d'être « la tablette la plus fine du monde ».

Image ReMarkable.

Mais son meilleur argument est encore son prix. Malgré son nouveau système qui intègre un système de « lecture différée » semblable à Instapaper, malgré son nouveau processeur bicœur, la ReMarkable 2 vaut 100 € de moins que sa prédécesseure. Pendant la période de précommandes, qui durera jusqu'au mois de juin, ReMarkable offre le stylet et la housse de protection, mais aussi les frais de port.


  1. Moi aussi.  ↩


avatar gwen | 

Excellente nouvelle. J’aime beaucoup ce concept pour travailler. J’ai hâte de tester.

avatar Thegoldfinger | 

On dirait plus un publireportage qu’un vrai test …

Entre votre attaque gratuite (où est votre test ? Ou au moins un lien justifiant vos propos ) sur les Onyx Book qui sont notée 4,5/5 sur Amazon , l’absence de VRAI image/vidéo (vous l’avez vraiment, car moi je ne vois que des images d’un communiqué de presse ?) , et aucun mot sur la fluidité/mise en page des PDFs ou de la performance de la reconnaissance manuscrite …

Bref c’est un publireportage cet article

C’est peut-être un bon produit, mais là je suis déçu , Igen nous a habitué à mieux

avatar baptiste2097 | 

Tu n’es pas abonné au club, ton avis ne compte pas pauvre manant. iGen bientôt au niveau du journal du geek.

avatar razerblade | 

@Thegoldfinger

Il faut lire l’article aussi. Personne n’a dit que ce serait un test. Ils annoncent juste qu’une deuxième version est disponible...

avatar Anthony Nelzin-Santos | 
@Thegoldfinger je vois que le virus n’arrête pas la connerie. (Si je me permets de parler des tablettes Boox, c'est en connaissance de cause. J'ai testé un paquet de ce genre de produits, ça reste un de mes rêves technologiques. Et comme le dit Razerblade, cette brève ne fait que présenter la v2 avec le petit recul que j'ai de la v1, ce n'est pas un test de la v1, sinon il y aurait écrit… test. M'enfin.)
avatar Thegoldfinger | 

@ Anthony Nelzin-Santos

Que d’agressivité…
Je vais mettre çà sur le compte du stress en cette période.

Du coup j’attends le vrai test avec impatience

avatar macstaw | 

@Anthony

Je suis d’accord mais cela n’empêche pas de rester correct dans les propos.
Le lien avec le virus est d’assez mauvais goût.

avatar KimchiMan | 

@Anthony

iGen se permet d’insulter ses lecteurs. Y a-t-il un modérateur pour les modérateurs ?

avatar Derw | 

@KimchiMan

Oui, la réponse d’@Anthony est un peu limite, mais il n’a pas été le premier à insulter…

avatar Mrleblanc101 | 

@Thegoldfinger

La tablette n'est même pas enfin commercialisée 🤦‍♀️

avatar PierreBacotConsulting | 

Le test de la v1 est prévu d’être publié bientôt ?

avatar Anthony Nelzin-Santos | 
@PierreBacotConsulting tout est un peu compliqué en ce moment, mais j’ai déjà un bon premier jet, ça ne devrait pas trop tarder, surtout qu’il faut que je boucle rapidement si la v2 arrive à l’été. Disons début avril ?
avatar yoyo14 | 

@Anthony

Aucune possibilité sur les deux versions d’accéder a un navigateur internet ? Le rêve sa serait d’avoir une liseuse 6/7 pouces et de pouvoir naviguer sur le web n’importe où gratuitement. Elle ferait alors office de journal électronique web ”universelle” à jour 24h sur 24h. Je me demande pourquoi la presse n’a pas pensé à se regrouper et proposer une telle offre avec possibilité d’abonnement... Peut être si le secteur se porte mal, c’est parce que depuis un certain temps le secteur ne sais jamais vraiment réinventé.

avatar Babyfasty | 

c'est un très bon commentaire

avatar Anthony Nelzin-Santos | 
@yoyo14 : pas de navigateur web. Je ne sais pas trop s'il faut voir ça comme un avantage (on reste concentré) ou un inconvénient (j'utilise quand même régulièrement celui du Kindle, ne serait-ce que pour Wikipédia, et avec l'écran rapide de la ReMarkable, ce serait assez confortable). C'est clairement un choix, il y a une puce Wi-Fi et visiblement ce qu'il faut pour faire du rendu HTML/JS, et derrière ça reste un Linux.
avatar yoyo14 | 

Ok merci pour la réponse. Si c'est un choix, c'est dommage, ou alors pour le moment il préfère se concentrer sur les fonctions de bases et qu'un navigateur fera son apparition plus tard. Parce que lire toute la presse web sur un écran E-link avec une connexion 4G permanente et gratuite, ça serait parfait (charger une page web avec une liseuse ne doit pas beaucoup consommer de data).

avatar Derw | 

@yoyo14

?? Je suis très curieux (je n’ai jamais testé le web sur un écran eInk) mais quel est l’interêt d’accéder à internet avec un appareil capable de n’en rendre qu’un petit pourcentage ? Pour ce que j’imagine, pas de couleurs (-> pas de mise en avant visuelle des liens, photos pourries [?]), pas de vidéos, pas de son (?), pas de JS avancé, pas de trousseau...). J’interprète votre commentaire comme : pourquoi ne puis-je aller sur l’autoroute avec mon vélo ? Mais sans doute me trompè-je ?

avatar damienjdc | 

Produit des plus intéressant !
En attendant de peut-être investir ? Je n'arrive toujours pas à trouver une application de reconnaissance de caractères pour mon iPad, idéalement de photo de texte et d'écriture manuscrite.

Bon je rêve peut-être un peu ;-) :-)

avatar Lax | 

@damienjdc

Notability, une merveille. Au moins pour l’écriture manuscrite.

avatar damienjdc | 

Merci ! je vais aller voir cela :-)

avatar sangoku | 

@damienjdc

GoodNotes est très bien aussi. Et mon préféré : Nebo

avatar DahuLArthropode | 

@damienjdc

Nebo !
Fait même la reconnaissance des diagrammes, avec connecteurs, et des équations.
Le même éditeur propose aussi une excellente calculatrice.

https://www.nebo.app

avatar pat3 | 

Ça a l’air vraiment bien, mais je manque d’infos, que je n’arrive pas non plus à trouver sur leur site : taille du stockage ? Fonctionnalités des liseuses PDF et ePub ? Comment fonctionne l’OCR ? Wifi, Bluetooth, gestion de support externe ? Dictionnaire intégré, évolutif ? Liaison filaire avec un ordi (et tant qu’à faire, un Mac)? Bref, oui, j’attends un test avec impatience.

Car une telle tablette pourrait être l’outil ultime du rédacteur : pas de distraction, du texte à lire et à écrire, et c’est tout. Mais faut pouvoir lui intégrer une bibliothèque, un gestionnaire de notes connecté et quelques ajouts supplémentaires (genre mindmaps et diagrammes)

Bon si déjà ça gère le markdown (voire le critic markdown et le fountain), je ne pleurerais pas non plus 😁

avatar Babyfasty | 

Je viens de commander la v2 (sans avoir touché la v1) mais ça faisait longtemps que cette tablette me faisait de l'oeil.
J'ai l'impression que c'est celle proposant le meilleur rapport prix/perf/design. Ça reste pas donnée mais depuis la v1, 4 ans sépare les deux versions et je n'ai toujours pas trouvé d'alternative. J'ai tout essayé, du plus simple au plus complet: un carnet, un tableau à craie, une tablette pour enfant (celle avec un bouton effaçant toutes les notes), des apps (MindNode, NotionHQ, OneNote, Note), des SaaS (Speadsheet, Trello, Monday). Il y a tjrs un inconvénient: flexibilité, écran allumé, effacer des items… d'ailleurs, je dirais que la vrai nouveauté est l'option stylet permettant d'effacer avec précision.
Il me reste plus qu'à épuiser tout mon stock de carnet avant que la v2 n'arrive - livraison prévue pour juillet.

avatar nespresso92 | 

@Babyfasty

Perso jnutile GoodNotes et Nebo à titre pro sur mon iPad et j'en suis très content. Je ne vois pas en quoi ce type de tablette apporte en valeur ajoutée.

avatar Derw | 

@Babyfasty

Encore une fois (cf. plus haut) je suis curieux : quel est l’usage qui justifie l’achat de cette « tablettes » en plus d’une vraie ?

avatar Babyfasty | 

Bonjour,

- l'effet papier (abs des tablettes conventionnelles)
- le côté copier/déplacer/coller (qu'il n'est pas possible sur carnet de note)
- le côté non lumineux + autonomie (un iPad se verrouille quand il est inactif)

Sa raison d'usage pour moi : brouillon, rappel, to-do à très court terme. Un petit carnet de note en somme.
Bon après, je dis ça mais après essai il est possible que je change d'avis et que je ne la trouve pas convaincante :)
Bon confinement!

avatar Derw | 

@Babyfasty

Merci pour vos retours.

Bon confinement aussi…

avatar Maxstyle | 

@Babyfasty

Bonjour, si. ‘Est possible d’avoir un retour d’expérience sur la remarkable ça serai cool, bonne journée à vous

avatar Piropakse | 

J'ai lu plus en détail le mode d'emploi, contenant plusieurs coquilles. C'est un produit intéressant mais qui pour moi n'apporte guère plus qu'une appli sur tablette, si ce n'est (apparemment car je n'ai pas essayé) une sensation d'écriture proche du papier.

Quelques plus : variété de "templates" (lignes, points, etc), possibilité de créer des calques, stylet qui ne se recharge pas…

Pas mal de moins : impossibilité d'importer des photos, OCR nécessitant une connexion à son compte / cloud, texte issu de cette reconnaissance uniquement stocké sur le réseau, pas de possibilité de copier les prises de notes rapides ("quick sheets") vers les autres documents ou dossiers, sauf peut-être à copier-coller le contenu, pas d'appli compatible Linux…

Pas mal aussi de questions : surligneur uniquement dans les documents epub et PDF ? Pas d'export du texte reconnu dans le PDF avec l'écriture manuscrite ? Changement d'échelle d'une sélection change-t-il l'épaisseur du trait ? Possibilité d'effacer uniquement le dernier trait sans effacer ce qu'il y aurait en dessous ? Possibilité de créer des calques en dehors de cet appareil, au format PDF par exemple ? Peut-on ajouter des polices pour lire les epubs ?
Le test de ce produit sera, j'espère, l'occasion pour vous de répondre à toutes ces questions en plus de celles de pat3 !

@ yoyo14 : le blog mentionne un plug-in "bientôt dispo pour Google Chrome, en même temps que reMarkable 2, Read on reMarkable, pour envoyer des articles web simplifés directement à l'appareil d'un clic de bouton." (ma traduction)

Apparemment reMarkable travaille surtout avec Google, comme le prouvent ce plug-in et l'utilisation de toutes les variantes de la police Noto, en plus de deux autres polices pour les epubs.

avatar Derw | 

@Piropakse

« Apparemment reMarkable travaille surtout avec Google, comme le prouvent ce plug-in et l'utilisation de toutes les variantes de la police Noto, en plus de deux autres polices pour les epubs. »

Sans doute parce que le web d’aujourd’hui n’est pas adapté aux liseuses et que du coup il envoient la version AMP (?)

avatar Anthony Nelzin-Santos | 
@pat3 @Piropakse : je note toutes vos questions ! :)
avatar povpom | 

@Anthony

👌

avatar spybot | 

J’utilise quotidiennement une reMarkable v1 pour prendre des notes au travail et mise à part l’autonomie que je trouve un peu faible j’en suis très satisfait j’ai totalement abandonné le papier. Je pense que je vais craquer pour une v2

avatar Piropakse | 

@ spybot
Outre l'autonomie faible, quels autres inconvénients voyez-vous à la v1, qui vous font aller vers la v2 ?
Et si vous deviez convaincre un.e ami.e d'acheter cet outil, quels seraient pour vous les 3 avantages que vous mettriez en valeur ?
Auriez-vous aussi des remarques à faire quant à l'usure des pointes du stylet ? Avez-vous eu besoin d'en changer depuis votre achat ?
Merci.

avatar Hide8 | 

J'espère que cette version bénéfiera d'un dictionnaire et d'un traducteur.

C'est peut-être un détail mais assez important dans le monde des livres electroniques je trouve

avatar asymptotepmo | 

Est-ce que l’aspect multilingue est soigné ? En particulier les accents après conversion en texte, voire une intégration de dictionnaire français / anglais / néerlandais ? (Dans mon cas)

avatar Piropakse | 

@ asymptotepmo
Le mode d'emploi est assez indigent au sujet du soin de la conversion du texte, malheureusement. La page 36, par exemple, est assez risible : la copie d'écran, censée représenter une reconnaissance du norvégien, montre du "lorem ipsum". J'ignorais que le norvégien était une langue latine !
Une recherche avec les mots "dictionary" "dictionaries" et "lexicon" sur le site d'assistance de reMarkable ne donne aucun résultat. J'en déduis que cela n'a pas été implémenté.
Pour ceux qui veulent aller plus loin, un dessinateur de manga, Stéphane Bouillet, a passé la v1 de cet outil en revue. Sa critique est assez sévère et acerbe. Elle ne satisfera pas tout le monde, mais ses attentes et usages ne sont pas les mêmes non plus.

https://www.stephanebouillet.com/remarkable-paper-tablet-test-review

avatar tomtommac | 

Et le ratta supernote? Qqun a pu essayé, j’ai lu des comparatifs qui le mettaient au dessus de remarkable.

CONNEXION UTILISATEUR